1402217269.jpg 1402217252.jpg
Site partenaire callofduty
"Très bon cru que ce Zelda de salon 2011. La relève de Miyamoto est assurée, tout en restant fidèle à l’esprit de la série !"
Geek4Life
The Legend of Zelda : The Skyward Sword

Versons une larme mes amis, la série Zelda fête ses 25 ans en cette année 2011. Après un excellent remake d’Ocarina of Time sur 3DS, c’est au tour du très attendu Skyward Sword, dernier épisode de la Wii, de voir le jour. Au programme : de l’aventure, des donjons, des énigmes, une princesse Zelda à sauver…  Bref, on ne change pas une équipe qui gagne. Enfin si, quand même un peu, car cet opus regorge de nouveautés qui en font assurément un incontournable.

Comme à  l’accoutumée, vous incarnerez une énième version de Link, jeune elfe rouquin à la tunique verte. Il vit dans cet épisode à Celesbourg, petit village flottant dans un ciel tapissé de nuages. En passe de devenir un cavalier du ciel chevauchant son drôle d’oiseau géant, le célestrier, il doit passer un examen pour prouver sa valeur. Après l’avoir obtenu haut la main, il profite d’un instant de vol avec son amie Zelda, quand, tout d’un coup une tornade apparaît et emporte notre blondinette en dessous des nuages. Incapable de la sauver à temps, notre héros se fait ramener à Célesbourg par la police du ciel. Il apprend qu’il est destiné à porter une épée sacrée pour vaincre le mal qui pourrait menacer la petite ville céleste. Accompagné de Fay, une espèce d’androïde dépêchée par les déesses pour le conseiller dans sa quête, il part à la recherche de Zelda dans le monde du dessous… La routine pour tout bon Link de ce nom ! Ce monde mystérieux regorge d’obstacles et de monstres en tous genres qu’il va vous falloir surmonter grâce à votre équipement. Le tout est géré par une maniabilité utilisant à la perfection les fonctionnalités de la manette Wii Motion Plus. Les estocades de votre épée correspondent en effet au mouvement que vous faites avec votre bras, et ce de manière très précise. Ce n’est pas une fonction anodine, car tout l’environnement devra être abordé d’une certaine façon : des coups horizontaux pour couper des herbes ou des arbustes bloquant un passage, des verticaux pour sectionner les toiles d’araignée… Mais surtout, chaque ennemi vous demandera beaucoup d’observation, afin de déterminer quelle est la meilleure stratégie pour le vaincre : certains varient leurs gardes donc il faudra trouver une ouverture pour les atteindre. Bonne surprise : la difficulté est assez relevée. Pas question de foncer tête baissée sous peine de prendre une grosse raclée. Les filous savant parer et esquiver vos attaques ! Le tout bien dosé, bien sûr, mais cela fait longtemps que nous n’avions pas vu aussi souvent un écran de « Game Over » dans un Zelda, pour vous donner une idée. Ce système rend malgré tout les combats épiques, palpitants et pleins de surprises.

L'aventure continue...

Vous retrouverez également les autres objets qui vous aideront à progresser dans les différentes zones et donjons. Le lance-pierre, les bombes où l’arc sont tous présent, avec de nouveaux venus, tels un scarabée entièrement contrôlable au Wii Motion Plus, un fouet, ou encore un vase souffleur de vent. Vient ensuite les bouteilles et autres objets utilitaires que vous pourrez emporter en quantité limitée : Link possède une petite sacoche au début du jeu et pourra en trouver d’autres par la suite. Enfin, énorme nouveauté, presque tous les objets sont améliorables dans le magasin de Célesbourg. Vous devrez récolter différentes ressources (minerai, plumes, bois…) et les apporter au forgeron ou à l’apothicaire, pour qu’ils puissent rendre vos armes plus résistantes, leur donner une meilleure portée, etc.… Les chasseurs de trésors seront donc bien récompensés ! Enfin, les différentes zones et donjons donnent une véritable leçon de level-design. De véritables parcours du combattant, labyrinthiques et étendus, vous attendent. Il vous arrivera de vous perdre où de rester parfois bloqué sur une énigme, jamais fort longtemps, mais assez souvent pour le faire remarquer, si l’on compare à un Twilight Princess légèrement facile. Le tout regorge également de chemins secrets et de trésors à dénicher (eh oui, toujours les quarts de cœur) pour le plus grand plaisir des explorateurs. On reprochera peut-être la partie céleste un peu vide et ennuyeuse  à parcourir, même si l’oiseau célestrier réagit au doigt et à l’œil, il n’est pas très rapide. Par contre, il faut saluer l’apparition de points de sauvegardes assez fréquents qui permettent de garder un bon rythme de jeu.

Nikooz
Graphismes : 16/20

La Wii accuse sérieusement de l’âge, même si la direction artistique de Zelda SW est fantastique, très colorée avec des tons pastel et aquarelle, on se dit tout de même que la haute résolution lui aurait fait un énorme bien. De plus, le framerate est à la limite du correct. Vivement la prochaine génération !

Gameplay & prise en main : 17/20

La Wii Motion Plus répond au doigt et à l’œil, et ça fait plaisir, après l’épisode Twilight Princess à la maniabilité un peu hasardeuse. Les leçons ont été tirées, le système d’inventaire est revu à neuf et bien plus dynamique d’utilisation. Les combats à l’épée sont délicieusement stratégiques à la difficulté juste relevée comme il faut. Enfin, les nombreuses énigmes à résoudre et les secrets à découvrir restent fidèles à eux-mêmes. Un Zelda au poil !

Musique et bruitages : 16/20

Enfin, les compositions orchestrales symphoniques sont là ! Ce qui manquait aux deux épisodes précédents, alors que le support le permettait facilement. Koji Kondo est toujours aux platines avec des thèmes originaux qui se détachent un peu des standards de la série. S’ils sont un peu moins mémorables (qui ne connaît pas par cœur toutes les mélodies à l’ocarina de l’épisode N64), ils demeurent fidèles à l’action et au rythme.

Durée de vie : 18/20

Quand on achète un Zelda, pas d’inquiétude à se faire sur sa durée de vie. La quête principale vous tiendra en haleine au moins une bonne vingtaine d’heures, et si vous êtes du genre à dénicher tous les secrets et boucler les quêtes annexes, vous pourrez y rester dix heures de plus !

Note : 17/20

Très bon cru que ce Zelda de salon 2011. La relève de Miyamoto est assurée, tout en restant fidèle à l’esprit de la série. Plus coloré, mais pas moins inspiré que son prédécesseur, il plaira à tous les fans. Les ingrédients habituels côtoient les grandes nouveautés, la maniabilité Wii Motion Plus est parfaitement maîtrisée. Assurément, le hit de Wii pour ce Noël, à offrir les yeux fermés. D’ailleurs, jetez- vous vite sur la version collector, qui comprend une Wiimote plus dorée, et un CD du meilleur des musiques de Zelda en version orchestrale.

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2017 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.