The Last Story 02.jpg The Last Story 01.jpg
Site partenaire callofduty
"Nintendo renforce son catalogue d'exclusivités avec un excellent RPG. Un achat judicieux pour tous les fans des premiers Final Fantasy. "
Geek4Life
The Last Story

Créé par Hironobu Sakaguchi, - le père de Final Fantasy -, « The Last Story » est le RPG évènement de ce début d'année. Exclusivement disponible sur Wii, le soft nous immerge sous les traits du jeune mercenaire Zael, dans un univers en guerre où un terrible fléau menace l'avenir du monde...

A l'heure où les RPG ont le vent en poupe (« Final Fantasy XIII-2 », The Elder Scrolls V : Skyrim », « The Witcher 2 » ou encore « Les Royaumes d'Amalur : Reckonin »), Nintendo nous livre « The Last Story ». Un savoureux mélange d'action et de jeu de rôle. On y retrouve tous les codes des productions de Hironobu Sakaguchi : combats en temps réel, système de progression par niveaux, exploration d'un univers en 3D... Exclusivement disponible sur Wii, « The Last Story » impressionne en proposant un gameplay redoutablement efficace, couplé à une réalisation audiovisuelle honorable (au vu des capacités techniques limitées de la console). Dynamique – dès l'introduction – vous vous retrouvez directement plongé au coeur de l'action ! Évoluant sous les traits de Zael, un jeune orphelin, membre d'un groupe de mercenaires, vous êtes immédiatement confronté aux systèmes de combat - en temps réel - face à une intelligence artificielle dès plus agressive... Original : le système de combat se déclenche automatiquement dès lors que le héros est à portée d'un ennemi.  Accompagné de ses amis Gagran, Yurick, Lowell, Syrenne et Mirania, le joueur doit se familiariser avec l'interface et le système de contrôle. Parfaitement optimisé, ce dernier a l'avantage de répondre aussi bien à la manette qu'au combo « Wiimote +Nunchuck ». Après l'exploration des souterrains (qui font office de tutoriel), la trame scénaristique nous conduit rapidement à la cité de Lazulis. Là, vous pouvez entrer dans de nombreux commerces (armurerie, teinturerie, bazar, forge, magasin spécialisé dans l’archerie...), échanger avec les autochtones... mais aussi combattre !  À ce propos, Zael possède une capacité spéciale, appelée « Magnétisme ». Celle-ci à la particularité d'attirer l'attention des ennemis dans le but de faire diversion, tandis que vos alliés profitent de cette brèche dans la défense pour contre-attaquer. Ce qui confère à « The Last Story » un gameplay hautement stratégique et facilite grandement la prise en main via un processus d'automatisation des affrontements. Une recette idéale pour un RPG sur Wii !

Attention : chef-d'oeuvre

Agrémentés des superbes musiques composées par Nabuo Uematsu (connu et reconnu pour l'illustre « Final Fantasy »), les thèmes de « The Last Story » poussent à poursuivre inlassablement l'aventure, avec pour terrain de jeu une vaste carte à explorer en 3D, arme au poing. Les interactions sont nombreuses et le héros dispose d'une palette de mouvements ultra complète. Citons, au-delà des déplacements, de l’inspection des lieux et de l’ajustement de la caméra : les sauts, attaques, roulades, la mise à couvert, le verrouillage d’un ennemi, la contre- attaque ou la visée du point faible de l'adversaire. Concrètement, le gameplay est ultra-tactique et la victoire s'obtient en terrassant tous les adversaires présents dans la zone. À la fin de la bataille, à l'instar de tous RPG qui se respectent, on récolte en récompense les précieux XP qui permettent – à terme - de débloquer de nouveaux talents et de monter en niveau. Les fans de RPG ne seront pas dépaysés... Dans le même esprit, il faudra composer avec la gestion des points de vie (PV), les jauges de « talent » (capacités) et de « tension »  (PT). Agréable également : le soft inclus une bonne dose de magie (avec notamment des cercles d'invocation et des incantations). L'action est savamment orchestrée, avec une progression rythmée et des confrontations qui opposent le jeune Zael à d'imposants boss. Attention à ces passages délicats, car l'intelligence artificielle donne souvent du fil à retordre...  Le tout est agrémenté d'un système de combat en temps réel (façon Final Fantasy XII) qui fait du RPG de Mistwalker un vrai régal! Seul un léger côté répétitif peut être reproché par les exigeants d'entre nous. Autre bonne nouvelle : il est possible de prolonger la durée de vie (avoisinant une trentaine d'heures) en jouant de deux à six participants en mode «combat à mort». Ou de s'associer contre l'intelligence artificielle avec le mode «coopération» en ligne. Venons-en maintenant à la technique... Si sur le fond, Hironobu Sakaguchi bénéficie d'une incroyable créativité, la forme est nettement moins flatteuse. La Wii commence sérieusement à accuser son âge, avec une technologie proche de la GameCube. Le résultat n'est donc pas comparable à l'extraordinaire qualité de « Final Fantasy XIII » (Square Enix). Il est donc recommandé de jouer sur un petit écran, si possible à tube. Car dans le cas contraire, même en 60 Hz (ici obligatoire !), la qualité graphique est désastreuse avec un téléviseur Full HD de 40''. Textures fades, modélisations approximatives, flous artistiques « cache misère »... On est loin de la claque visuelle. Heureusement, lors de nos tests, nous évaluons la qualité graphique en fonction des capacités techniques de la console. Il en sort un bilan assez positif. Car malgré un sérieux retard technique face aux consoles HD, The Last Story impressionne par sa personnalité et sa qualité artistique. On pense notamment aux cinématiques (franchement réussies), ainsi qu'aux environnements variés et des zones urbaines riches en détails. En conclusion, Nintendo renforce une nouvelle fois son catalogue d'exclusivités avec un excellent RPG. Un achat judicieux pour tous les fans des premiers Final Fantasy.

Geek4Life
Graphismes : 17/20

Excluisivement disponible sur Wii, « The Last Story » ne peut rivaliser avec les graphismes de l'illustre « Final Fantasy XIII » (Square Enix). Pourtant, en tenant compte des capacités techniques limitées de la console de Nintendo, il est évident que  Hironobu Sakaguchi et ses hommes ont réalisé un formidable travail. Évoluant dans un vaste univers en 3D riche en détails, il est difficile de ne pas succomber au charme de ce nouveau RPG.

Gameplay & prise en main : 17/20

Dynamique et hautement addictif, « The Last Story » se démarque de la concurrence en se focalisant sur la prédominance ces combats. Entre les hordes d'ennemis à pulvériser, les boss et une intelligence artificielle redoutable, la recette fait mouche. Tout aussi appréciable : le soft introduit une prise en main automatisée lorsque le héros est à portée de l'ennemi.

Musique et bruitages : 18/20

Nobuo Uematsu nous livre une somptueuse bande-son. Les musiques nous immergent pleinement dans l'univers et l'on apprécie tout autant la qualité des bruitages et les voix (anglaises). Aucun bémol à signaler, « The Last Story » bénéficie d'une des meilleures ambiances sonores sur Wii.

Durée de vie : 17/20

Avec près d'une trentaine d'heures de jeu en solo et la possibilité de prolonger la durée de vie en ligne (via des affrontements de deux à six participants ou en coopération) The Last Story dispose d'un excellent rapport qualité-prix.

Note : 17/20

Original aussi bien sur le fond que sur la forme, « The Last Story » démontre une nouvelle fois l'incroyable talent de Hironobu Sakaguchi (le père de Final Fantasy). Très simple à prendre en main et doté d'un gameplay captivant, ce nouveau RPG – exclusif à la Wii – nous a fait très bonne impression. Fort d'un mode solo qui avoisine une trentaine d'heure, un mode coopératif en ligne et un système de combat semi-automatique, Nintendo renforce une fois encore son catalogue d'exclusivité avec une pépite. Un titre hautement dynamique à mi-chemin entre Action et RPG.

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
BlackHoundsTM Logo www.gamoniac.fr info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2020 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.