The First Templar 07.jpg The First Templar 06.jpg The First Templar 05.jpg The First Templar 04.jpg The First Templar 03.jpg The First Templar 02.jpg The First Templar 01.jpg
Site partenaire callofduty
"Malgré des mécanismes convenus, l'ambiance  et le gameplay sont assez efficaces pour que l'on ne regrette pas son achat. (...) The First Templar fera la joie des fans d'Histoire."
Geek4Life
The First Templar

Disponible sur PC et Xbox 360, «The First Templar» nous invite à un condensé d'action-aventure à l'époque des Croisades. Sur fond de complot et de quête du Saint Graal, le jeu de Haemimont Games est séduisant...

Plongé en plein 13e siècle, à l'époque des Croisades et de l'Inquisition, « The First Templar » devrait intéresser les férus d'Histoire avec une belle reconstitution de l'univers médiéval. Avec notamment plus de 20 lieux historiques, liés aux Chevaliers du Temple (Chypre, Saint-Jean d’Acre, la Seigneurie d'Ibelin...). Le scénario est riche en rebondissements et le gameplay coopératif - orienté action – nous oppose au Roi de France, aux Sarrasins ou encore à la Sainte Inquisition. Reposant sur des mécanismes à mi-chemin entre « beat'em all » et « hack and slash », « The First Templar » se révèle efficace et accessible à un large public. Côté réalisation, le soft ne rivalise pas avec les derniers blockbusters sur consoles HD, mais l'esthétisme des environnements et plus généralement la mise en scène compensent largement les petites carences techniques. On apprécie le design des personnages, la modélisation des vêtements et armures ou le soin apporté aux décors. Le fait est qu’on s'immerge sans difficulté et ce, dès l’introduction, au cœur du XIIIe siècle. Mais, pour percer les mystères de l'Ordre du Temple et les nombreux rebondissements scénaristiques qui vous attendent, il vous faudra d'abord maitriser les précieux combos (à déverrouiller progressivement au fil de l'aventure), ainsi que les attaques coopératives et d'impressionnants achèvements. Ces derniers se révèlent fort pratiques pour venir à bout des adversaires les plus coriaces. Entre les affrontements de masse, les attaques à distances (arbalétriers) et les Boss, les phases de combats occupent à bon moment. Avec près de six heures de jeu en ligne droite, la possibilité de personnaliser les personnages et l'attribution de nouvelles compétences assurent une longévité parfaitement acceptable. Cependant, nous attirons votre attention sur le fait que l'aventure gagne sensiblement en intérêt quand on joue en multijoueur (en ligne ou en local). En écran splitté, les interactions avec votre acolyte sont nombreuses et le rythme se révèle un poil plus soutenu qu'avec l'intelligence artificielle. Concernant la bande-son, le résultat est également probant, avec des thèmes en phase avec l'ambiance moyenâgeuse et des bruitages immersifs. Le tout servi par une localisation française relativement convaincante. En regard de son prix, une quarantaine d'euros (au lancement), « The First Templar » est parti pour s'imposer. Une bonne surprise.

Geek4Life
Graphismes : 13/20

Malgré une réalisation technique mi-figue, mi-raisin, « The First Templar » se démarque de la concurrence par son thème atypique et l'efficacité de sa mise en scène. S'il n'est pas rare de grimacer en regardant d'un peu trop près certaines textures, à contrario, la qualité esthétique de certains lieux force le respect. Pour peu que l'on soit fan d'Histoire et de Moyen Age, le jeu a de quoi séduire..

Gameplay & prise en main : 12/20

Reprenant des mécanismes connus et reconnus, issus des « beat'em all » et « hack & slash », Haemimont Games ne prend pas de risque. Facile à prendre en main et doté d'une prise en main évolutive, orientée coopérative, le soft est plutôt agréable. Il faut composer avec de petites baisses de régime et une palette de coups répétitive, mais à 29.99 euros (sur PC) on pardonne ces défauts.

Musique et bruitages : 15/20

La bande-son est loin d'être mauvaise. Musiques, bruitages et localisation française s'accordent tout à fait à l'esprit du jeu. « The First Templar » n'est peut être pas irréprochable, mais pour un titre « seconde zone », le résultat est dans la moyenne haute.

Durée de vie : 14/20

Avec une vingtaine de lieux historiques à explorer, un système de combo évolutif et un mode coopératif efficace, « The First Templar » dispose d'un bon rapport qualité/prix.

Note : 13/20

« The First Templar » nous invite à une aventure coopérative en plein XIIIe siècle, sur fond de Croisade, d'Inquisition et de quête du Saint Graal. S’il ne rivalise pas avec les blockbusters du moment, le titre de  Haemimont Games se hisse tout de même dans le haut du panier des jeux vidéo « seconde zone ». Malgré des mécanismes convenus, l'ambiance Moyen Âge et le gameplay sont assez efficaces pour que l'on ne regrette pas son achat. Commercialisé à 40 euros – dès le lancement – « The First Templar » fera la joie des fans d'Histoire. Un titre original.

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2019 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.