Sleeping Dogs09.jpg Sleeping Dogs08.jpg Sleeping Dogs07.jpg Sleeping Dogs06.jpg Sleeping Dogs010.jpg Sleeping Dogs 05.jpg Sleeping Dogs 04.jpg Sleeping Dogs 03.jpg Sleeping Dogs 02.jpg Sleeping Dogs 01.jpg
Site partenaire callofduty
"Jeu événement de l'année 2012, « Sleeping Dogs » impressionne par sa richesse et son efficacité. Aussi bon sur le fond que sur la forme !"
Geek4Life
Sleeping Dogs

À l'heure où Rockstar cultive le teasing autour de son fameux « GTA V », Square Enix tente une percée avec « Sleeping Dogs », un GTA-like qui nous immerge dans la peau de Wei Shen, un flic infiltré dans la pègre de Hong Kong. Compilant le meilleur des blockbusters actuels, ce condensé d'action est un pur bonheur pour qui aime jouer les « bad-boys »...

Après des années de développement chaotiques ayant pour point d'orgue un changement d'éditeur (Activison/ Square Enix) suivi le l'annonce, il y a quelques mois, de l'annulation de sa commercialisation, « Sleeping Dogs » est finalement disponible sur PC, Playstation3 et Xbox 360. Une excellente nouvelle pour tous les amateurs de GTA-like ! Car, outre le plaisir d'évoluer librement, à la troisième personne », dans les rues de Hong Kong, sous les traits de Wei Shen, un policier infiltré parmi les Triades pour mieux les faire tomber de l'intérieur, le titre de United Front Games se démarque de tout ce que nous connaissons en terme de jeu d'action. Sous mention PEGI 18+ (amplement méritée), le soft nous immerge dans l'univers crapuleux de la pègre hongkongaise où notre héros doit, coûte que coûte, atteindre le sommet de cette « pyramide » du crime. Il en résulte un scénario sombre et violent, fortement inspiré des polars de l'illustre John Woo. Le résultat fait mouche. « Sleeping Dogs » multiplie les tours de force avec sa mise en scène « hollywoodienne » et son dynamisme non-stop. D'un bout à l'autre de l'aventure, le gameplay se renouvelle et pousse à continuer de mission en mission. Course-poursuite, séquence de fusillade, combat à main nu (à huit contre un !) ou mini-jeux (dont de piratage informatique), le plaisir est total. La raison ? « Sleeping Dogs » reprend le meilleur des jeux d'action concurrents (du « BulletTime », aux « QTE », en passant par les « Takedown », avec un système de combat – ultra dynamique - inspiré des dernières adaptations de Batman en jeux vidéo. Il en résulte un cocktail aussi rafraichissant que dépaysant !

Un sérieux concurrent pour Rockstar !

Testé à partir des versions PC et Playstation3, nous avons immédiatement été conquis par l'ambiance visuelle de Hong Kong et la sensation de « vie » encore plus marquée que dans GTA IV (un comble !). Le fait est : les rues sont animées, avec un vrai trafic routier (bus, voitures, moto, camions...). Les bateaux sont tout aussi nombreux dans les zones portuaires. Ainsi, « Sleeping Dogs » donne littéralement vie à ce Hong Kong virtuel. Cerise sur le gâteau : les commerces, les hôpitaux - et même un funérarium - peuvent être visités pour ne pas nous donner l'impression d'évoluer dans une ville en carton-pâte. Certes, il faut compter avec de légers bugs de collision (les patches ne devraient pas tarder), mais le résultat est déjà très impressionnant. Au-delà des graphismes, la bande-son n'est pas en reste, avec une parfaite localisation VO (mandarin) ou un doublage anglais sous-titré français. Côté bruitages, le constat est aussi probant. Bruits de moteurs, détonations, voix des passants... Tout est fait pour rivaliser avec le 7ème art ! Quant aux musiques, elles nous accompagnent via les stations de radio à l'instar de GTA (Rockstar). Relativement simples à prendre en main, les commandes de l'ami Wei Shen répondent au doigt et à l'œil. Après un bref tutoriel, vous voilà prêt pour le combat, les interactions avec les différents personnages (avec un système d'icônes) et les phases à bord des divers véhicules. À ce propos, la conduite n'a rien d'une simulation et tend franchement vers « l'arcade ». A l’image de cette « roue avant » à moto, que vous pourrez exécuter sur de longues distances sans aucune difficulté. Par ailleurs, sachez qu’il vous faudra vite vous habituez au fait que l'on roule à gauche à Hong Kong et que le volant est à droite. Concernant les combats, le jeu est un bel exutoire avec ses combos, « finish moves » spectaculaires (avec ralenti !) et redoutables parades-ripostes accessibles d'une simple pression sur un bouton. Notre héros maltraite ses assaillants, avec une facilité jubilatoire, dans un déluge de violence ! D’autant plus que divers éléments de l’environnement peuvent servir contre vos agresseurs : un ventilateur, une grille, un distributeur... Ajoutez à cela les nombreuses armes disponibles (pistolets, fusils à pompe...) et vous conclurez, vous aussi, que voilà bien un redoutable concurrent au hit de Rockstar. Reste que « Sleeping Dogs » ne propose pas de mode multijoueur. Heureusement, la durée de vie de la campagne est très correcte, et renforcée par la possibilité d'améliorer le héros via un arbre de compétences à débloquer au fil de la progression. Enfin, sachez que les premiers DLC (et donc du contenu additionnel) muscleront bientôt – pour quelques euros de plus - sa longévité. Un achat judicieux en attendant le cinquième opus de la saga Grand Theft Auto...

Geek4Life
Graphismes : 17/20

Testé à partir des versions PC (Steam) et Playstation3, « Sleeping Dogs » impressionne par la qualité de ses graphismes ultra-détaillés et la retranscription de l'ambiance unique de Hong Kong ! Effets météo et gestion des lumières et ombres dynamiques sont parfaitement réussis. Les protagonistes ne sont pas en reste avec de superbes animations et une mise en scène digne des meilleurs films de John Woo. En dépit de quelques légers bugs de collision, le résultat est à la hauteur des attentes. Si vous avez le choix du support, nous vous recommandons la version PC aux graphismes plus fins que sur PS3. Malgré tout, même sur la console de Sony, vous en aurez plein les mirettes. Du grand art !

Gameplay & prise en main : 17/20

« Sleeping Dogs » est un GTA-like pur souche : ville (Hong Kong) comme « terrain de jeu », scénario sombre et mature (au cœur des Triades), héros charismatique (évolutif et personnalisable), véhicules (voiture, moto, camion, bateaux...), armes en tout genre. Bref, les plus exigeants ne risquent pas d'être déçus. D’autant plus que les développeurs ont musclé leur jeu avec bon nombre de fioritures : « BulletTime », « QTE », « Takedown » etc. A savoir cependant : l'IA est un peu limitée, vu que vos adversaires font la queue pour vous frapper, à l'instar de « Assassin's Creed » (Ubisoft).

Musique et bruitages : 17/20

La bande-son joue ici un rôle prépondérant. Bruitages, musiques (via le fameux système de stations de radio introduit par GTA) et cinématiques nous immergent instantanément dans l'univers du jeu. Disponible en VO (mandarin) ou en anglais sous-titré français. Un sans-faute !

Durée de vie : 15/20

Si « Sleeping Dogs » fait l'impasse sur le mode multijoueurs, sa campagne occupe de nombreuses heures. Outre l'exploration, il y a amplement de quoi faire avec les quêtes principales et les missions annexes. Et Square Enix nous prépare déjà quelques DLC.

Note : 17/20

Jeu événement de l'année 2012, « Sleeping Dogs » impressionne par sa richesse et son efficacité. Aussi bon sur le fond que sur la forme, le titre de Square Enix rivalise avec « Grand Theft Auto » (Rockstar). Savant mélange entre dépaysement (Honk Kong) et un gameplay jouissif - dès les premières minutes -, « Sleeping Dogs» est parti pour figurer parmi les indispensables du genre. Un excellent divertissement mature.

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2019 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.