Site partenaire callofduty
"Aussi original sur le fond que sur la forme, Borderlands 2 nous a conquis ! Un excellent divertissement pour un public averti..."
Geek4Life
Borderlands 2

Trois ans après sa sortie sur PC, PS3 et Xbox 360, « Borderlands » nous revient pour une suite encore plus captivante. Au croisement Entre FPS et RPG, le hit de 2K Games et de Gearbox Software (les pères de Brothers in Arms : Hell's Highway) est une nouvelle fois un vrai régal ! Toujours réalisé en cel-shading et doté d'un gameplay ultra-nerveux, « Borderlands 2 » fait partie des indispensables de la rentrée

Disponible depuis le 21 septembre 2012, « Borderlands 2 » nous immerge une seconde fois sur la planète Pandore, cinq ans après le dénouement du premier opus, sous les traits d'un des quatre nouveaux chasseurs de l'Arche : Salvador (le Défourailleur), Maya ( la Sirène), Axton (le Commando) ou Zer0 (l'Assassin). Reprenant la recette à l'identique, il s’agit d'explorer de vastes environnements en vue subjective, mener à bien d'innombrables quêtes (façon RPG), mais surtout de zigouiller des hordes d'ennemis ! A terme, votre personnage aura pour objectif de libérer la planète de la domination du « Beau Jack » (Président de l'Hyperion Corporation) qui, en plus d'être tyrannique, s'apprête à réveiller une ancienne entité extraterrestre maléfique appelée « Le Guerrier ». C'est avec ce pitch accrocheur que « Borderlands 2 » nous convie à fouler – seul ou entre amis - les nouvelles régions inhospitalières de Pandore. Plébiscité par la presse et les fans de jeux d'action, « Bordorlands » (premier du nom) s'est imposé en 2009 comme le renouveau des FPS. Le fait de mélanger les codes propres aux « jeux de tir à la première personne » (FPS) couplé à ceux propres issus des « jeux de rôle » (RPG) était une bonne idée. Au point que « Borderlands » fut le premier jeu vidéo de type « RPS » (Role Playing Shooter). Comme si le fait d'innover sur le fond ne suffisait pas, 2K Games et Gearbox Software se sont également démarqués sur la forme en arborant un design atypique : en cel-shading (aspect BD / crayonné). Après tant d'innovation et d'originalité que pouvions-nous attendre de plus avec cette suite ? Testé par nos soins à partir de la version PS3, le soft nous a immédiatement séduits par l'efficacité de son gameplay et sa réalisation audiovisuelle. Premier constat : le nouveau hit de Gearbox Software n'a rien perdu de sa fraîcheur ! Certes, l'effet de surprise s'est légèrement dissipé, mais le plaisir reste intact.

250 ans après « Eye of the North »

Au-delà de son background post-apocalytique qui évoque l'univers de « Mad Max », « Borderlands 2 » se démarque des autres FPS du marché par ses mécanismes de jeu - inspirés des jeux de rôles -, mais aussi son atmosphère délirante sublimée, notamment, par une bande-son localisée en français. Un bon point, mais attention à ne pas jouer près d’oreilles prudes. Compte tenu du déluge de répliques vulgaires débitées à la minute ! La mention « 18+ » n'est donc pas à prendre à la légère. Concernant la trame scénaristique, les évènements géopolitiques de Pandore vous pousseront rapidement à rejoindre les rangs de la résistance. L'occasion de croiser Roland, Lilith, Brick et Mordecaï (les héros du premier opus). Sympathique aussi : nous retrouvons le petit robot « Clap Trap » en début de partie dans le but d'apprendre les commandes de base lors d'un bref tutoriel où Sir Hammerlock vous confie votre première mission. Dans l'ensemble, les possesseurs de « Borderlands » (premier du nom) ne seront pas déboussolés. Ils retrouvent scrupuleusement le même gameplay, la même interface (menus / maps) et des graphismes tout aussi séduisants. Gearbox Software ne s'est pas reposé sur ses lauriers : à l’ajout de nouveaux personnages et de nouvelles classes (dont celle du « Défourailleur » qui peut manier deux armes à la fois !), il faut adjoindre de nouveaux véhicules (pouvant accueillir jusqu'à 4 joueurs) et le fameux système de création d'armes optimisé. Avec les possibilités offertes par les différents constructeurs présents sur Pandore, on atteint le nombre hallucinant de 87 trilliards d'armes inédites ! Plus fort encore : chacune dispose de spécificités uniques. Autre argument-choc : de nouveaux environnements viennent nous dépayser, dont la toundra arctique, une vaste prairie verdoyante et des cavernes corrosives... La surface totale est nettement plus importante et devrait ravir les nouveaux chasseurs de l'Arche. Notez aussi que Gearbox Software a renforcé l'écosystème de l'intelligence artificielle. Dorénavant, les ennemis humanoïdes interagissent et travaillent ensemble pour maximiser leur efficacité. En venir à bout n’est plus de tout repos. Ce qui booste considérablement l'intérêt du jeu. Toujours sur le plan des innovations, signalons que de nouveaux ennemis font leur apparition : dont d'énormes Garogos simiesques, de cruels Rôdeurs prédateurs et l'armée mécanique d'Hypérion (avec à sa tête le Beau Jack !). Bref, « Borderlands 2 » ne manque pas d'arguments. Que l'on ait terminé le premier épisode ou que l'on soit néophyte, 2K Games nous livre l'un des meilleurs jeux de l'année 2012.

Geek4Life
Graphismes : 17/20

Reprenant l'univers visuel du premier opus, « Borderlands 2 » nous immerge dans un univers post-apoclayptique digne de Mad Max. Entièrement réalisé en cel- shading, le nouveau jeu de Gearbox Software dispose d'une identité forte qui n'a pas d'équivalent sur le marché des FPS. Que l'on adore ou que l'on déteste, le design ne laissera personne indifférent.  

Gameplay & prise en main : 18/20

Savant mélange de FPS et de RPG, la saga « Borderlands » nous offre un condensé d'action déjanté, sans comparaison à ce jour. Nerveux, accessible et doté d'un humour corrosif, ce nouvel opus est agréable en solo. Mais il est préférable de savoir que c'est en multijoueur coopératif qu'il devient carrément jouissif ! Que ce soit en écran splitté ou en ligne (jusqu'à quatre participants), l'aventure sur les terres désolées de Pandore restera culte.

Musique et bruitages : 17/20

Nous retrouvons une bande-son efficace où musiques, bruitages et doublage (VF) collent parfaitement à l'action. Certes, il arrivera que certaines répliques (dont celle de l'ami « Beau Jack ») choquent les oreilles prudes. La mention « PEGI 18+ » est totalement justifiée : « Borderlands 2 » est clairement un titre « mature ». Mais, dans l'ensemble, l'ambiance loufoque de la saga fait mouche.  

Durée de vie : 18/20

Entre les nouvelles régions à explorer, les missions, l'arbre de compétence à débloquer, le coopératif (en ligne ou en écran splitté) ou encore les  87 trilliards d'armes inédites... « Borderlands 2 » offre un contenu spectaculaire. Sa longévité est une fois de plus un point fort.

Note : 18/20

Attendu au tournant, « Borderlands 2 » consolide avec brio les bases du premier opus en y ajoutant nombre d'améliorations : nouvelles armes, terrain de jeu plus vaste, IA optimisée, véhicules, background captivant... Déjà sympathique en solo, le jeu de Gearbox Studio devient carrément jouissif en coopératif ! Bonne nouvelle: vous pouvez y jouer en écran splitté ou en ligne (jusqu'à quatre participants). Aussi original sur le fond que sur la forme, « Borderlands 2 » nous a conquis. Un excellent divertissement pour un public averti (PEGI 18+).

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
BlackHoundsTM Logo www.gamoniac.fr info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2020 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.