Site partenaire callofduty
"Reprenant les excellentes bases des précédents opus, ce cinquième volet repousse toutes les limites par l'ajout de nouvelles options et d'un nouveau moteur pour le résultat est tout bonnement spectaculaire. "
Geek4Life
Hitman: Absolution

Référence absolue des jeux d'infiltration, la série « Hitman » nous revient avec ce cinquième opus qui mêle déluge d’actions et stratagèmes machiavéliques. Que vous optiez pour un assaut frontal ou la discrétion (via toute une panoplie d'éliminations sournoises), « Hitman: Absolution » s'adapte à tous les styles de jeu. Indispensable pour tous les amateurs du genre !

Réalisé par IO Interactive (les pères de Kane & Lynch) et édité par Square Enix, « Hitman: Absolution » est disponible depuis le 20 novembre sur PC, Playstation3 et Xbox 360. Toujours aussi sombre et violent, ce cinquième opus ne manque pas d'arguments pour séduire les fans et amateurs de productions « matures » (PEGI 18+). À commencer par son scénario qui débute par l'assassinat de Diana Burnwood (agent de liaison et amie de 47), froidement exécutée par notre héros pour le compte de l'International Contract Agency (ICA). Côté gameplay, nous retrouvons tous les éléments à succès de la série : infiltrations, fusillades musclées, déguisements, sabotages... Le tout, agrémenté de nombreuses innovations ! Dont cinq niveaux de difficulté (pour s'adapter aussi bien aux néophytes qu'aux puristes) et l'ajout du mode « Instinct » qui permet de voir les ennemis à travers les murs (façon Batman Arkham City). Sans compter la possibilité d’analyser leur itinéraire de patrouille, d’identifier les objets utiles et de recevoir des indices ou encore d’activer le « Tir réflexe ». Outre les parties en mode « facile », l'utilisation de l'Instinct nécessite d'exécuter les ennemis d'une balle en pleine tête, de les neutraliser dans un silence religieux ou encore de dissimuler leurs corps. Cette autre innovation majeure qu’est le « Tir réflexe » reprend le mécanisme de « Red Dead Redemption » (Rockstar) ou de « Splinter Cell Conviction » (Ubisoft). Concrètement, ce mode ralenti vous donne quelques instants pour désigner vos cibles en les marquant. Une fois cette courte opération terminée, 47 enchaîne les tirs à toute vitesse, le tout accompagné d'une cinématique in game spectaculaire. Une option pratique pour éliminer d'un coup plusieurs ennemis dans une même pièce, mais naturellement limitée pour ne pas trop faciliter la progression. Autres innovations du gameplay : 47 peut désormais se hisser sur une corniche ou explorer un conduit d'aération. La prise en main reste parfaitement intuitive (même à la manette !) et l'interface est pensée pour ne pas nuire à l'immersion.

Plus de 250 défis à relever !

À ce propos, IO Interactive n'a pas lésiné sur les ingrédients. Hitman: Absolution est de loin le plus riche des épisodes de la licence, avec une campagne solo de 20 chapitres (divisés en 54 sections), 19 armes à feux uniques (allant du simple pistolet au fusil à pompe ou de sniper...) le tout à customiser selon 100 variantes ! S’ajoutent à cet arsenal 80 armes improvisées et plus de 50 opportunités d'accidents mortels. Autant dire que 47 est plus redoutable que jamais. Reste que l'intelligence artificielle a, elle aussi, progressée et donne - jusqu’au bout - du fil à retordre. Malgré la possibilité de s’infiltrer sous 54 déguisements uniques et 150 variantes, il n’est pas rare d’être contraint de recharger encore et encore le dernier checkpoint. Selon le niveau de difficulté choisi (il est modifiable en cours de partie) les PNJ seront simplement de la chair à canon offrant un minimum de résistance façon « Max Payne 3 » (Rockstar) ou, au contraire, de redoutables adversaires qui n'hésiteront pas à communiquer entre eux, à demander de l'aide ou à suspecter le moindre fait suspect. Dans certaines zones, votre simple présence pourra causer votre perte ! En conséquence, veillez à supprimer tous les témoins ou pensez à évoluer dans l'ombre. À cet effet, sachez qu’il est possible d'emprunter les conduits d'aération, de se dissimuler dans des caisses ou à l'intérieur des placards. Les amateurs de challenge auront de quoi s'occuper un bon moment, avec les 20 missions de la campagne solo, les 250 défis proposés et le tout nouveau mode « Contract » qui permet à chacun de créer ses propres défis et de les partager avec les amis. Dans ce mode, choix du niveau, cibles, types d'armes, règles du contrat... tout se paramètre

Un univers débordant de vie

Venons-en au tout nouveau moteur graphique (Glacier 2). Pour souligner qu’il est capable d'afficher jusqu'à 1200 personnages par niveau et jusqu'à 500 simultanément à l'écran. Idéal pour se dissimuler dans une foule compacte ! Quant au level design, il affiche une grande variété d'environnements très détaillés, aussi spectaculaires qu’immersifs. Citons Chinatown, l'hôtel Terminus, le Vixien Club, une usine désaffectée ou une ancienne mine. La bande-son est aussi stupéfiante. La richesse des dialogues entre PNJ permet d'apprendre des informations clés (telle faiblesse de la sécurité, par exemple) ou à se mettre sur la piste d'une mise à mort originale... IO Interactive annonce avoir enregistré 2000 pages de répliques. Soit un total de 8 heures d'enregistrement ! Testé à partir de la version Playstation3, « Hitman: Absolution » impressionne par sa qualité visuelle. Si certains effets (flous artistiques, ralentis) sont bienvenus, a contrario, nous ne pouvons que déplorer une bonne dose d'aliasing (ce qui est assez commun sur PS3) et quelques textures un peu fades à notre goût. Il n’empêche : le soft, qui a engrangé plus de 50 récompenses lors des derniers grands salons (dont l’E3) tient la route pour concourir parmi les blockbusters de Noël. Si vous avez aimé les précédents épisodes, vous ne serez pas déçu ! Pour les néophytes, ce cinquième opus est l'occasion idéale de découvrir la référence des jeux d'infiltration. Du grand art

Geek4Life
Graphismes : 17/20

Toujours aussi efficace visuellement, « Hitman: Absolution » bénéficie d'une ambiance singulière, à la fois sombre et mature. L'utilisation du nouveau moteur « Glacier2 » permet un niveau de détail inégalé. Bain de foule, environnements complexes, flou artistique et ralenti façon « Bullet Time » subliment les méfaits de l'ami 47. Outre la mise en scène et le charisme des personnages, le soft brille par l'originalité des décors et leur level design. Seuls bémols : la version PS3 utilisée lors de notre test affiche une bonne dose d'alisasing et quelques textures sommaires. Malgré cela, le résultat global reste très impressionnant et ravira les fans de la série.

Gameplay & prise en main : 18/20

Connu pour être la série référence des amateurs de jeux d’inflitration, ce cinquième opus ne pouvait ni conserver son positionnement élitiste, ni trahir ses fans avec un gameplay « grand public ». IO Interactive a donc opté pour une formule « sur mesure », avec cinq niveaux de difficulté au choix, allant de la balade de santé au parcours du combattant, avec en prime la suppression de l'ATH. Doté d'une prise en main savamment optimisée pour les manettes de nos consoles, « Hitman: Absolution » débute par un excellent tutoriel. L'occasion d'apprendre à évoluer furtivement, à se déguiser pour ne pas éveiller les soupçons, à éliminer les cibles ou encore à dissimuler les cadavres. L'intelligence artificielle est excellente ! Outre le fait que les PNJ communiquent entre eux, leurs réactions sont crédibles et relativement imprévisibles. Comme toujours, chaque niveau peut être terminé de plusieurs façons, ce qui booste considérablement la rejouabilité.

Musique et bruitages : 18/20

La bande-son permet une immersion totale dans l'univers du scénario, notamment grâce à la possibilité d'écouter les conversations entre PNJ. Avec huit heures d'enregistrement (soit plus de 2000 pages de répliques !), vous collecterez bon nombres d'information qui vous aideront à approcher votre cible ou à l'éliminer de façon originale. Le jeu des comédiens est convaincant, tout comme la qualité audio des bruitages. Concernant les musiques, nous retrouvons une ambiance parfaitement adaptée à l'état d'esprit de la licence. Un sans faute !

Durée de vie : 18/20

Avec 5 niveaux de difficulté, une campagne solo de 20 missions (divisées en 54 sections), 100 variantes d'armes à feu, 80 armes improvisées, 250 défis à relever, 30 techniques d'assassin à débloquer, 50 types d'accidents mortels et plus de 150 styles de déguisements... « Hitman: Absolution » offre un rapport qualité/prix d'exception ! Attendez-vous à plusieurs dizaines d'heures de jeu. Sans compter que chaque mission peut être accomplie de différentes manières. Sympathique également : l'arrivée du mode « Contrats » qui permet de créer et paramétrer vos propres défis.

Note : 18/20

Six ans après « Blood Money », IO Interactive nous livre « Hitman: Absolution ». Reprenant les excellentes bases des précédents opus, ce cinquième volet repousse toutes les limites par l'ajout de nouvelles options (Instinct, tir réflexe, techniques d'assassin...). Agrémenté d'un nouveau moteur (Glacier2), le résultat est tout bonnement spectaculaire. L'action alterne ingénieusement phases d'infiltration et fusillades musclés, le tout servi par une intelligence artificielle redoutable et d'innombrables stratagèmes pour éliminer les cibles. Que l'on soit fan ou néophyte, « Hitman: Absolution » s'adapte à tous les types de joueurs. Un achat sans risque, mais à réserver à un public mature (PEGI 18+).  

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
BlackHoundsTM Logo www.gamoniac.fr info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2020 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.