Site partenaire callofduty
"Doté d'une réalisation à couper le souffle et d'un contenu titanesque, Far Cry 3 ne conserve que le meilleur des deux premiers opus."
Geek4Life
Far Cry 3

Après 3 ans de développement, la mobilisation de 400 personnes et l'utilisation de technologies propres au 7e art, Ubisoft nous livre enfin « Far Cry 3 ». Ce FPS événement reprend le meilleur des deux premiers opus : déluge d'action et cascades à couper le souffle, avec un tout nouveau gameplay. Exit la malaria et les armes enrayées... Immergé dans un vaste environnement - ouvert et foisonnant de vie -, Far Cry 3 a tout pour séduire

Disponible depuis le 29 novembre sur PC, Playstation3 et Xbox 360, « Far Cry 3 » devrait séduire les amateurs de FPS par son contenu en béton armé : campagne solo hollywoodienne, gameplay « bac à sable », déluge d'action (fusillades, courses poursuites, explorations, chasse, infiltration...), 40 armes personnalisables, le tout servi par un gigantesque monde ouvert qui accueille pas moins de 50 espèces animales (dont des tigres, ours, sangliers, requins et même le dragon de Komodo). Le sentiment de liberté est tout bonnement grisant ! Testé à partir de la version PS3, « Far Cry 3 » nous a immédiatement conquis. Outre le fait de retrouver une ambiance visuelle proche de celle du premier « Far Cry » (réalisé en 2004 par Crytek), ce troisième volet ne s'encombre pas des « fausses bonnes idées » de son prédécesseur. Personne ne s’en plaindra, sortent du jeu la malaria, les respawns infinis des ennemis et l'armement qui s'enraye à tout bout de champ ! Côté background, vous incarnez Jason Brody, un américain de 25 ans en vacances avec ses deux frères, sa petite amie Liza et quelques copains. Alors que la joyeuse bande entreprend de visiter l'archipel paradisiaque de « Rook » avec ses îles à la végétation luxuriante et plages de sable fin, le groupe est capturé par des pirates de la pire espèce en vue d'être monnayés. Comble de malchance, le leader, Vaas Montenegro est un sociopathe sanguinaire adepte des exécutions sommaires..

Entre paradis et enfer...

Après une introduction musclée, qui fait office de tutoriel, Jason parvient in-extrémiste à s’échapper. Seul, en pleine jungle, sans arme et traqué par Vaas et ses sbires, notre héros est finalement recueilli par les « Rakyat ». Une tribu toute disposée à l'aider pour en finir avec les pirates. C'est avec ce pitch que démarre ce troisième opus plus arcade que jamais. « Far Cry 3 » joue clairement la carte du FPS bourrin. Et cela fonctionne à merveille ! A part quelques séquences d'infiltrations furtives, attendez-vous dans l’ensemble à du grand spectacle où les poursuites en voiture, les fusillades et le baptême de l'air en delta-plane ne sont qu'une (petite) partie de ce que vous réservent les 20 heures de jeu de la campagne solo. En compagnie de la belle Citra (une jeune chef Rakyat) et du Docteur Earnhardt (un savant fou), Jason devra explorer son « côté sombre » pour mettre un terme à ce terrible cauchemar. Il n'en sortira pas indemne et vous non plus ! Le fait est qu’une fois passées les premières heures de jeu, progresser devient jubilatoire ! Car chaque action peut être menée de plusieurs façons, avec une approche plus ou moins brutale. Rien que pour cela, et bien que le marché du FPS soit assez productif en cette fin d'année (Borderlands 2, Call of Duty Black OPS II, Medal of Honor Warfighter), gageons que « Far Cry 3 » sortira du lot, tant le résultat est concluant. La trame scénaristique est, elle aussi, réussie, avec une montée en puissance savamment orchestrée et une ambiance beaucoup plus mature que par le passé. La norme PEGI 18+ n'est donc pas à prendre à la légère. Quant au jeu des comédiens, il vaut d’être souligné. En particulier, l'interprétation du méchant « Vaas Montenegro » par Michael Mondo (connu pour la série TV « Flashpoint ») qui flirte avec la perfection ! Au point de mettre mal à l’aise dès l'intro. Hélas, sur le plan technique, la version PS3 ne nous épargne pas les clippings, une dose d'aliasing et de scintillements. Des défauts heureusement compensés par des animaux finement animés, une modélisation des visages au rendu quasi réaliste, des paysages de rêve et une distance d'affichage exceptionnelle sur consoles ! S'ajoutent à cela une végétation ultra-détaillée, des effets pyrotechniques et de propagation du feu à couper le souffle. De quoi gommer les points noirs...

Un contenu en béton armé

Surtout quand on s'immerge pleinement dans l'univers du jeu. Visiblement, Ubisoft Montréal n'a pas perdu la main. Cycle jour/nuit, effets météo, lumières et fumées volumétriques, tout est fait pour nous émerveiller ! De plus en plus proche du 7e Art, le jeu vidéo franchit ici un nouveau cap grâce à la technologie du « Full Performance Capture ». Pour plus de fluidité et de véracité dans les mouvements des personnages, 60 caméras ont été braquées en permanence sur les comédiens, tous équipés de combinaisons truffées de capteurs. Nul doute que le résultat s’en ressent ! Manette en main, les mécanismes de jeu se révèlent tout aussi exceptionnels. Ils sont particulièrement intuitifs grâce à une approche « arcade » assumée. Pour tout dire, le soft s'apprivoise immédiatement. Les amateurs du genre retrouveront le meilleur du gameplay des deux premiers épisodes. Avec les prises de camps ennemis, l’exploration de la map via la capture d'antenne radio et la présence de magasins d'armes (façon Farcry2), etc. Sympathique aussi : il est possible d'embraser la végétation à coup de cocktails Molotov ou de lance-flammes pour canaliser les ennemis, éliminer furtivement une cible avec le fusil à lunette (équipé d'un silencieux) ou de tout faire sauter avec des pains de C4. Far Cry 3 totalise 40 armes personnalisables (pistolet, machette, fusil à pompe, lance-flamme, sniper, grenade, mine, C4... ). Notez qu'un système de points de compétence permet de débloquer de nouvelles techniques afin d'enrichir vos possibilités stratégiques. Sans compter un système d'artisanat et l'utilisation de nombreux véhicules répartis un peu partout sur l'île (4x4, buggy, jet-ski, zodiac, delta-plane). Outre la campagne solo et ses 20 heures d'action non-stop, vous pourrez aussi jouer en écran splitté (à 2 en local et jusqu'à 4 en ligne) avec le mode Coop. Ce dernier offre une seconde campagne inédite en compagnie de Tisha, Leonard, Mikhail et Callum. Il s’agit de dérober aux pirates un coffre-fort qui renferme plusieurs millions de dollars. Gare ! Car si l'union fait la force, la traitrise est aussi de la partie. Ce mode totalise 6 missions exclusives. Ce qui permet de s'amuser en local un bon moment. Quant au traditionnel mode multijoueur (compétitif), il se révèle ultra-nerveux avec des affrontements pouvant accueillir jusqu'à 18 participants via Internet ! Notez qu'Ubisoft a confié cette partie au studio suédois « Massive Entertainement » (les pères de « World In Conflict ») pour nous concocter 4 modes de jeux, 10 cartes et 4 éditeurs de cartes. Pour conclure,« Far Cry 3 » se classe au niveau des meilleurs FPS du marché et d’indispensable pour les fêtes de fin d'année;

Geek4Life
Graphismes : 17/20

Quel plaisir d'évoluer librement dans ce vaste monde ouvert. Entre les plages de sable fin, les bases militaires et la végétation luxuriante, l'archipel offre un rendu visuel à couper le souffle ! Outre les nombreux lieux à visiter, qui regorgent de détails et débordent de vie, le jeu impressionne par la qualité de ses personnages. Finement modélisés grâce à la technologie« Full Performance Capture », ils offrent un rendu proche du 7ème art. Ajoutez à cela un cycle jour/nuit, des effets météo, un système de propagation du feu et vous obtenez l'un des meilleurs FPS du marché.

Gameplay & prise en main : 18/20

Avec « Far Cry 3 » la série évolue clairement vers le FPS « arcade » décomplexé. Il en ressort une expérience moins réaliste (les fans de « ArmA » risquent d'être déçus), mais avec de tels mécanismes de jeu qu’il est possible de réussir une mission par infiltration, en faisant tout sauter avec du C4, d'enflammer la végétation pour encercler les ennemis ou de foncer tête baissée comme un gros Bill ! Par ailleurs, l'univers déborde de vie (avec 50 espèces animales) et de nombreux PNJ. Comme il n'est pas rare d'être surpris par un événement aléatoire qui oblige à s’adapter, chaque partie est unique. Appréciable : le jeu est aussi bon en solo qu'en coop ou multijoueur.

Musique et bruitages : 18/20

Au-delà de la qualité graphique exceptionnelle et de l'esthétisme des décors, « Far Cry 3 » brille par une bande-son soignée. La folie et l'agressivité de «Vaas», en particulier, sonnent juste, ce qui facilite l'immersion dans le scénario. Le jeu des autres comédiens impressionne moins, mais le résultat demeure d'excellente facture. Les musiques et bruitages ne sont pas en reste. Tout est fait pour nous plonger dans ce coin de paradis devenu un enfer...

Durée de vie : 18/20

 Fort d'une campagne solo efficace qui s'étale sur plus de 20 heures, un mode coopératif ultra-nerveux, jouable de 2 à 4 participants (avec 6 missions), 40 armes personnalisables et plus de 50 espèces animales qui évoluent librement dans un gigantesque monde ouvert, « Far Cry 3 » à tout pour plaire. Notez que le mode multijoueur permet d'accueillir jusqu'à 18 joueurs et offre 4 modes, 4 éditeurs de cartes et 10 maps. Le rapport qualité/prix est excellent !

Note : 18/20

Ubisoft Montréal poursuit la mutation de la série vers un gameplay 100% arcade. Doté d'une réalisation à couper le souffle et d'un contenu titanesque, le soft ne conserve que le meilleur des deux premiers opus. Il en ressort une expérience jouissive ou le sentiment de liberté prédomine. Accessible à tous, via une prise en main « grand public », ce troisième opus immerge dans un univers sombre et passionnant, agrémenté d'un vaste monde ouvert en guise de terrain de jeu. Pour survivre, il vous faudra collecter des plantes, amasser une quarantaine d'armes personnalisables, piloter 4X4, jet-ski et delta-plane.... ou chasser de redoutables prédateurs (tigres, ourss, requins). En plus de la campagne solo qui se boucle en plus de 20 heures, « Far Cry 3 » propose un mode coopératif (jouable de 2 à 4 joueurs) et un mode multijoueur ultra-nerveux où 18 participants peuvent s'affronter en ligne. Un pur chef-d'œuvre !  

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2019 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.