Site partenaire callofduty
"Metal Gear Rising: Revengeance crée l'évènement en orientant la saga vers un condensé d'action aux antipodes de"
Geek4Life
Metal Gear Rising: Revengeance

Spin-off de la série Metal Gear Solid, « Rising: Revengeance » effectue un virage à 180° en délaissant l'infiltration au profit d'un condensé d'action frénétique ! Ce choix surprendra plus d'un fan, mais il faut reconnaître que le résultat est, au final, assez probant. Doté d'une gameplay ultra-nerveux, de phases de combats spectaculaires et d'une mise en scène hollywoodienne, qui exploite parfaitement les capacités de nos consoles HD, ce « beat'em all » est bien parti pour faire date...


A l'heure où les fans attendent la sortie de « Metal Gear Solid : Ground Zeroes », Konami nous fait patienter en conjuguant les talents de Kojima Productions (père de la série) à ceux de PlatinumGames (MadWorld, Bayonetta, Anarchy Reigns). Il nous propose un jeu d'action dérivé de l'univers Metal Gear. Si de prime abord, le concept peut sembler surprenant, avec l'abandon de Solid Snake en personnage principal et le fait de délaisser l'infiltration au profit d'un gameplay orienté action façon « beat'am all », la recette fait mouche ! Jugez plutôt : immergé dans un futur proche où la technologie cybernétique s'est considérablement développée, vous évoluez dans un monde instable où des sociétés militaires privées se sont approprié le pouvoir. Sous les traits du très charismatique Raiden, enfant soldat transformé en être mi-homme/mi-ninja cyborg, vous êtes en première ligne pour les combattre. Équipé d'un katana à lame à haute fréquence, vous découpez chaque ennemi qui se dresse sur votre route. « Metal Gear Rising: Revengeance » est présenté comme un spin off orienté arcade, avec un gameplay simple et nerveux qui évoque l'esprit des beat'em all façon « Ninja Gaiden » (Team Ninja). Manette en main, dès l'introduction, nous avons été impressionnés par la qualité visuelle de l’épisode. Disponible simultanément sur Playstation3 et Xbox 360, le soft exploite avec brio les capacités techniques des deux consoles en affichant des personnages finement modélisés, expressifs et animés avec talent. Les environnements ne sont pas en reste, avec des textures détaillées et des effets visuels des plus sympathiques (lumières, ondes de choc, explosion...). Pour le coup, Konami fait dans le grand spectacle ! Bien loin du gameplay de Solid Snack, Raiden enchaîne les cascades et les combats dans un déluge d'hémoglobine. À ce propos, la norme PEGI 18+ n'est là par hasard. Kojima Productions et PlatinumGames nous ont concocté un divertissement résolument mature.

Un Spin off « Metal Gear » à ne pas manquer...

Quant à la mise en scène, elle est spécialement réussie ! Course poursuite sur un train, combats titanesques contre des Mechas taillés comme des géants ou duel avec un hélicoptère de combat, Raiden ne fait pas dans la demi-mesure. Dès les premières minutes de jeu, nous sommes happé par l'histoire et l'on s'émerveille en découvrant de titanesques Boss ou le surprenant « Wolf Blade », félin cybernétique équipé d'une tronçonneuse digne de Warhammer 40 000 ! En bon exutoire, le soft propose une palette de coups au katana ou au corps à corps, au rendu spectaculaire. Sympathique : le système de contrôle libre du katana pour découper librement le corps des adversaires. Nous retrouvons aussi des QTE (Quick Time Events) qui évoquent la série « God of War » (Sony). Malgré une évidente prise de risque, le bilan est globalement positif. Tout n'est pas irréprochable, comme la jauge de vie de certains boss incroyablement résistants, l'IA pas toujours réactive, certains problèmes de placement de caméra (en intérieur ou lors de certaines d'action confuses) ou encore l'absence de mode multijoueur et quelques cut-scenes affichant des animations de type « copier-coller »... Reste que, dans l'ensemble, si vous aimez les beat'em all, celui-ci mérite franchement de détour. A juger des premiers chiffres, le bouche à oreilles et le plan de communication fonctionnent. À l'heure où nous écrivons ces lignes, 300 000 exemplaires se sont écoulés durant la première semaine, et cela rien qu'au Japon

Geek4Life
Graphismes : 17/20

Metal Gear Rising: Revengeance bénéficie d'une réalisation visuelle d'excellente facture pour un « beat'em all ». Les personnages sont dans l'ensemble finement modélisés et l'on apprécie la qualité de leurs animations en motion capture. Quant aux décors, constitués d'environnements urbains dévastés, ils sont un peu moins impressionnants, mais restent assez détaillés pour nous immerger dans l'univers de la série. Autre point fort : les cinématiques parfaitement chorégraphiées font mouche dès l'introduction. Avec ce spin off, Konami joue la carte de la surenchère et il faut reconnaître que cela fonctionne bien ! Reste qu'il ne faut pas être allergique aux ambiances futuristes.

Gameplay & prise en main : 16/20

Exit l'infiltration, avec ce spin off Konami opte pour un gameplay nettement plus brutal où l'action prédomine ! Apparenté à un « beat'em all » dans l'univers de « Metal Gear », le soft nous immerge dans une succession de combats spectaculaires et dynamiques. Si la prise en main ne pose aucun problème particulier, l'IA ne réagit par toujours de façon rationnelle et il arrive de pester contre certains placements de caméra. Mais, dans l'ensemble, vous ne vous ennuierez pas un instant.  

Musique et bruitages : 17/20

Les musiques sont bien choisies et rythmées afin d'accompagner au mieux les phases de combat. Quant aux bruitages et doublages (Anglais sous-titrés VF), ils collent parfaitement à l'action. Pour ce qui concerne la bande-son, le résultat est à la hauteur de nos attentes et Metal Gear Rising : Revengeance fait bonne figure face à la concurrence.

Durée de vie : 14/20

Uniquement jouable en solo, « Metal Gear Rising: Revengeance » offre une campagne qui se boucle en près de huit heures. Ce qui est relativement correct pour un beat'em all. On aurait aimé pouvoir prolonger l'expérience en coopération. En l'état, il faut se contenter de décrocher le meilleur score. Un peu léger... Vivement les premiers DLC !

Note : 16/20

« Metal Gear Rising: Revengeance » crée l'évènement en orientant la saga vers un condensé d'action aux antipodes de l'infiltration. Les fans seront un peu surpris par ce spin off, mais pour ceux qui aiment les « beat'em all », le résultat est loin d'être mauvais. Aussi bon sur le fond que sur la forme, le jeu de Konami se présente comme un divertissement (exutoire) honnête. Certes, tout n'est pas irréprochable (IA, problèmes de caméra, absence de multijoueur) mais, dans l'ensemble, vous ne regretterez pas votre achat ! Avis aux amateurs de productions 18+.  

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
BlackHoundsTM Logo www.gamoniac.fr info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2020 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.