Site partenaire callofduty
"Crysis 3 n'est pas le chef-œuvre escompté ! Le jeu de Crytek multiplie les maladresses et risque de décevoir plus d'un fan. Parmi les principaux défauts : la campagne solo se boucle entre 4 et 5 heures, l'IA est aux fraises, le scénario insipide..."
Geek4Life
Crysis 3

FPS événement de l'année 2013, «Crysis3 » est enfin disponible ! L'occasion pour nous d'endosser la fameuse nanocombinaison et de repartir sauver le monde, dans un déluge d'action hollywoodienne à couper le souffle... Mais, au-delà de la démonstration technologique, le nouveau jeu de Crytek tient-il vraiment toutes ses promesses ?




Annoncé par Crytek (Crysis / FarCry) comme le plus beau jeu vidéo du marché, la sortie de « Crysis 3 » est l'un des temps forts de ce début d'année. Testé par nos soins, à partir de la version Playstation3, nous pouvons confirmer d'emblée que le studio n’a pas menti, ni failli à sa réputation. Passé une introduction mollassonne, où l'on s'infiltre de nuit dans un bâtiment hautement gardé, la claque visuelle du CryENGINE 3 (le fameux moteur « maison ») a lieu, quelques minutes plus tard, à partir du second chapitre. Lors de l'arrivée dans les ruines de New York. Nous découvrons alors la ville - sous cloche -, envahie par une végétation luxuriante. Époustouflant ! Comme nous l'espérions, la mise en scène est, une fois de plus, très réussie avec de somptueux effets de lumière, des fumées volumétriques et des animations faciales particulièrement réalistes. Manette en main, vous évoluez sous les traits de « Prophet » (bien connu des fans de la saga) épaulé par « Psycho », le héros de « Crysis Warhead ». Votre mission : détruire les installations du CELL au cœur de la ville. L'action hollywoodienne se situe dans les décombres de New York où vous devez combattre les forces spéciales et les aliens Cephs ! Heureusement, vous pouvez compter sur l'équipement habituel : pistolets, fusil à pompe, automatique et de sniper... Le tout, entièrement personnalisable, avec l'ajout de silencieux, visée laser et autres lunettes grossissantes. Cerise sur le gâteau : un arc surpuissant fait son apparition. Avec lui, l'expérience est encore plus jouissive ! Toujours aussi efficace, la nanocombinaiaison permet d'effectuer des sauts inhumains, d'encaisser les balles, de courir à vive allure, de devenir invisible ou encore d'identifier les ennemis en un instant grâce à la fameuse vision thermique... Bref, nous retrouvons un « Prophet » armé jusqu'aux dents ! Au-delà de la claque visuelle, on réalise rapidement que l'intelligence artificielle n'est franchement pas à la hauteur des attentes pour une telle production.

Un arc ça change tout !

Autre déconvenue : le combo « arc + camouflage optique » fausse l'intérêt du jeu. Celui-ci ressemble à un mode triche, tant il est facile d'éliminer les adversaires dans cette partie de « cache-cache »... Malgré ces défauts regrettables, ce troisième opus est très plaisant (surtout au début) lorsqu’on joue au « Prédator » dans les hautes herbes en éliminant silencieusement, un à un, les soldats du CELL, puis les Ceph (aliens)... En revanche, à moyen terme l'effet de surprise s'estompe et le gameplay perd en intensité. Et ce, malgré le système de compétences à déverrouiller au fil de la campagne via des XP. Quant à l'ambiance visuelle (la marque de fabrique de la série), vous retrouvez instantanément la patte artistique du studio Crytek. Le rendu des personnages et des environnements est spectaculaire. L'univers du jeu est esthétique et foisonnant de détails. Bien que vous évoluez en permanence dans une succession de couloirs, étrangement, le level design fait illusion avec des décors à perte de vue ! Sympathique aussi, les zones de la campagne se renouvellent tout au long du jeu. Dès hautes herbes aux gratte-ciels en ruines, en passant par les égouts et un détour par le barrage hydraulique... Sans surprise, « Crysis 3 » offre une belle démonstration du potentiel de nos consoles ! Notez que la version PC est à couper le souffle. À condition de disposer d'une configuration musclée, capable d'afficher un framerate correct avec toutes les options graphiques. Sur le plan purement technique, la version PS3 se révèle nettement moins spectaculaire, avec des baisses de framerate significatives, une bonne dose d'aliasing et quelques textures minimalistes. Reste que, dans le feu de l'action, on ne fait pas franchement attention et le plaisir est tout de même au rendez-vous.

Devenez le chasseur...

Concernant la trame scénaristique, Crytek a souhaité insuffler plus de dialogues que par le passé. Une bonne initiative mais, in fine, le résultat n'est pas franchement concluant. Nous vous laissons découvrir l'histoire, mais attendez-vous plus à un prétexte à l'action qu'à un chef-d'œuvre. Par chance, les développeurs ont eu le bon goût de nous permettre de passer les cinématiques (bien qu'esthétiques), afin de replonger illico au cœur de l'action. L'autre surprise se situe dans le fait que la campagne solo se boucle entre quatre et cinq heures. La durée dépend de votre façon de jouer. À vous de choisir entre foncer tête baissée de checkpoint en checkpoint (ce qui ne présente aucun intérêt...), ou d’opter pour la prudence et l'élimination de tous les ennemis qui se dressent face à vous. Reste que pour un titre aussi attendu que médiatisé, EA et Crytek risquent fort d'être critiqués sur ce point. Car pris dans l'action on s'étonne en découvrant aussi vite l'écran de fin. Par chance, le soft propose un mode multijoueur qui permet de prolonger dans l'aventure sur Internet. Celui-ci, ultra-complet, compte pas moins d'une douzaine de maps et tout un tas de modes de jeu. Il y en a pour tous les goûts ! Du traditionnel « deathmatch en équipe » aux modes plus dépaysants, comme celui du « Chasseur ». Ce dernier, particulièrement sympathique, consiste à abattre les soldats du CELL ou à les rejoindre afin de survivre... Avec un tel contenu en ligne, « Crysis 3 » complète ingénieusement la faible durée de vie du mode solo. Toutefois, le gameplay très nerveux de Crysis 3 ne fera pas l'unanimité ! Contrairement aux « Call of Duty » (Activision), vous évoluez sur un champ de bataille grouillant d'ennemis invisibles. Ce qui n'est pas toujours amusant... surtout lorsque l’on débute. À ce stade des présentations, vous vous interrogez peut-être ? « Crysis 3 » mérite-t-il d'être acheté en regard de sa faible durée de vie et de son IA aux fraises ? La réponse est oui. Car la campagne est bien rythmée, les armes et la nanocombinaison toujours aussi plaisante à jouer et l'arc mérite sincèrement le détour. Bon à savoir : les amateurs de jeux d'occasion seront heureux d'apprendre que les versions consoles n'ont pas de codes d'activation unique pour débloquer le multijoueur. En résumé, « Crysis 3 » n'est pas irréprochable, mais il remplit parfaitement sa mission, à savoir nous divertir en exploitant au maximum le potentiel de nos PC et consoles.

Geek4Life
Graphismes : 18/20

Extraordinaire sur PC, « Crysis 3 » exige en retour une configuration particulièrement musclée pour être en mesure d'activer toutes les options graphiques au maximum. Quant aux versions consoles (PS3 / Xbox 360), leur résultat est un peu moins bluffant que sur PC, mais Crytek n'a pas menti et nous livre un FPS spectaculaire. Lors de notre test sur PS3, nous avons relevé quelques défauts techniques : aliasing, textures basse définition et baisses de framerate. Regrettable, mais inévitable au vu de la qualité sur PC. Malgré tout, on pardonne vite les défauts dès lors qu’on évolue dans les somptueux environnements envahis par la végétation. La mise en scène offre son lot de passages hollywoodiens et l'on s'émerveille en admirant la qualité des textures de peau. Bref, Crytek impressionne une fois de plus !

Gameplay & prise en main : 14/20

Si nous retrouvons les excellentes bases du gameplay de « Crysis 2 », ce troisième opus a tout de même beaucoup évolué (pas forcément en bien). Parmi les principaux défauts : l'intelligence artificielle est aux fraises, l'arc déséquilibre totalement le gameplay qui se métamorphose en « chasse aux canards ». Reste que jouer au « Predator » avec l'arc en étant invisible est un vrai moment de bonheur. Crytek n'a pas mégoté non plus sur le dynamisme des combats. Côté multijoueur, le bilan est plutôt positif. Vous aurez l'embarras du choix avec l'arrivée de nouveaux modes en ligne et pas moins d'une douzaine de maps.

Musique et bruitages : 16/20

Sans surprise, nous retrouvons une bande-son d'excellente qualité, constituée de musiques épiques, de bruitages ultra-réalistes et de textes parfaitement interprétés par des comédiens professionnels. La routine pour un blockbuster de ce niveau... Malheureusement, le scénario n'est pas fraichement passionnant. Quant au mixage, il peut être ajusté dans les options mais, par défaut, nous avons constaté quelques soucis au niveau des voix. Rien de dramatique, mais il est bon de le savoir !

Durée de vie : 13/20

La campagne solo se termine entre 4 et 5 heures. Vraiment peu pour un titre de ce calibre ! Dans le feu de l'action, vous serez  surpris d'arriver si vite au générique de fin. Heureusement, Crytek comble cette carence de contenu solo par un mode multijoueur ultra-complet, agrémenté de nouveaux modes (dont le fameux « Chasseur ») et une douzaine de maps. Efficace ! Concernant la rejouabilité, la campagne n'est pas inoubliable, mais elle offre quelques moments spectaculaires (dont le train et le barrage hydraulique...). De quoi motiver les fans à recommencer la campagne d'ici quelques mois entre deux parties en ligne.

Note : 15/20

Attendu comme le FPS événement de l'année 2013, « Crysis 3 » est aujourd'hui disponible sur PC, Playstation3 et Xbox 360. A l'heure du bilan, ce nouvel opus est une démonstration technique spectaculaire sur le plan visuel. Le CryEngine 3 offre à nos rétines de somptueux environnements, des effets de lumière spectaculaires et des animations faciales à couper le souffle, mais le jeu de Crytek multiplie les maladresses et risque de décevoir plus d'un fan. Parmi les principaux défauts : la campagne solo se boucle entre 4 et 5 heures, l'IA est aux fraises, le scénario insipide et l'arrivée de l'arc déséquilibre complètement le gameplay. Sur le plan technique, la version PC est à couper le souffle, mais elle exige une configuration musclée. Quant aux versions consoles, notre PS3 affichait une bonne dose d'aliasing, des textures basses définition et des baisses de framerate assez marquées. Malgré tout, nous avons eu plaisir à découvrir New York envahi par une végétation luxuriante et si « Crysis 3 » n'est pas le chef œuvre escompté, il est tout de même un FPS efficace pour qui aime la série. Vous voilà briefé !  

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2018 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.