Site partenaire callofduty
"GRID 2 se place parmi les plus beaux jeux de courses du marché. En solo, comme en multijoueur, cette suite brille par l'efficacité de son gameplay. "
Geek4Life
GRID 2

Cinq ans après l'excellent « Race Driver GRID », Codemasters nous dévoile « GRID 2 », son nouveau jeu de courses. Avec sa grande variété de bolides et de circuits aux quatre coins du globe, et sa réalisation somptueuse, cette seconde mouture devrait séduire les amateurs de sports mécaniques. Mais le jeu tient-il toutes ses promesses ?  



Disponible simultanément sur PC, Playstation3 et Xbox 360 depuis le 31 mai 2013, « GRID 2 » vient étoffer la gamme des jeux de courses automobiles de l'éditeur Codemasters. Successeur direct du très impressionnant « Race Driver GRID » (2008), « GRID 2 » marque l'arrivée du nouveau moteur EGO et de graphismes haute définition. Avec cinquante bolides sous licences, prise en compte des caractéristiques techniques et des comportements des différents modèles, l'expérience ne manque pas de charme ! Autre point fort : le soft inclut quatre- vingts circuits très détaillés qui permettent de concourir, entre autres, à Paris, Dubai, Chicago et Hong Kong. Cerise sur le gâteau : le soft conserve une prise en main « tout public » à mi-chemin entre une approche « arcade » et la technicité d’une simulation. Les fans de la série DIRT retrouveront immédiatement leurs marques. Quant au système de maniabilité « TrueFeel » (l'une des nouveautés), il offre des sensations de conduite totalement inédites. À l'heure où la concurrence est plutôt à la traine, « GRID 2 » a de bonnes cartes en main pour devenir la nouvelle référence du genre. Cependant, mieux vaut connaître ses défauts significatifs avant d'investir... Certes, testé par notre rédaction à partir de la version Playstation3, le jeu s'est immédiatement révélé esthétique et riche en contenu. Comme le laissaient présager les premières images officielles, le moteur EGO tend de plus en plus vers le photoréalisme, ce qui ne peut que plaire aux fans des productions Codemasters. Mais on est encore loin du sans-faute... À commencer par la suppression pure et simple de la très impressionnante vue habitacle, présente dans « Race Driver GRID ». Un crève-cœur pour tous les fans du premier opus et ceux qui – comme nous – aiment désactiver l'affichage ATH, afin de jouer sur vidéoprojecteur. La sensation de vitesse et l'immersion de la vue cockpit étaient alors parmi les meilleurs du genre (DIRT, Need For Speed Shift, Forza....). Second bémol : la version PS3 souffre de sérieux ralentissements avec des chutes de frame-rate marqués lors de certains virages ou durant les collisions complexes. Sans être rédhibitoire, car ce n’est pas permanent, il est toujours désolant de constater un tel manque d'optimisation. De ce fait, si vous pouvez choisir votre version, nous aurions tendance à recommander « GRID 2 » sur PC, afin de profiter pleinement des améliorations graphiques et d'éviter, par la même, la baisse d'images par seconde. Au-delà de ces quelques soucis, soulignons qu'il y a aussi du bon et même du très bon dans GRID 2. Voyez plutôt...

De la course « tout public »

Autre changement : avec cette seconde mouture, Codemasters nous a concocté une nouvelle interface pour sélectionner les modes de jeu via le menu : nouvelle campagne solo, mode course et l'indispensable multijoueur (juqu'à 12 via Internet). À l'instar du système Autolog (EA), Codemasters a innové avec une interface plus conviviale intitulée RaceNet. Parfait pour jouer avec vos amis ! Quant à ceux qui aiment se retrouver en local, « GRID 2 » intègre enfin un mode-écran splitté. Venons-en maintenant au pilotage où nous retrouvons immédiatement nos marques avec la configuration de l'ATH - entièrement paramétrable - allant d'une légère simplification des données jusqu'à sa désactivation totale pour une immersion maximale. Concernant la gestion des dégâts, elle est au rendez-vous. Ce qui pimente sérieusement l'intérêt avec un degré de réalisme très appréciable. Quant à l'intelligence artificielle, elle se révèle hautement agressive. Dans ces conditions, les néophytes opteront certainement pour la désactivation des dommages du véhicule (afin de se limiter à l'affichage des déformations de carrosserie, sans impact sur la conduite). Alors que les fans de la première heure retrouveront le réalisme légendaire de « Race Driver GRID ». Ce choix ne sera pas anodin, car une fois activé, il arrivera bien souvent de finir la course avec quelques roues en moins et une colonne de direction « capricieuse »... Notez que même si c’est très réaliste pour un jeu vidéo, la fragilité des bolides était un « chouia » moins marquée dans le premier opus. Si vous avez eu la chance de jouer au premier GRID, vous avez certainement connu le fait de manquer un virage dès les premiers mètres et ruiner ainsi d’entrée votre véhicule. Avec «GRID 2», les développeurs ont donc opté pour une conduite un peu plus tolérante. Il en résulte que les dommages sont moins catastrophiques.

Inverser le continuum espace-temps !

Toujours concernant les erreurs de conduite, sachez qu'il n'est plus possible de rouler à contresens. Dorénavant, dès lors que vous tentez un demi-tour, le jeu vous remet immédiatement dans le sens de la course. Même constat si vous quitter le circuit pour allez vous écraser au fond d'un ravin. Avant même de voir le véhicule chuter, un fondu au blanc vous repositionne illico sur la route. Une recette clairement orientée « tout public ». Naturellement Codemasters n'a pas oublié d'inclure ses fameux « flashbacks » qui permettent d'inverser le continuum espace- temps afin de revenir quelques instants avant une erreur de pilotage pour corriger son erreur. Bien que limitée en nombre, cette option est très pratique ! Notre bilan est donc positif dans l'ensemble avec d'un côté un contenu séduisant, une réalisation audiovisuelle de qualité et une prise en main hybride qui satisfera aussi bien les néophytes que les amateurs de simulation. Malgré tout, il est regrettable que la vue cockpit ait disparu et que la version PS3 affiche autant de ralentissements. Enfin, sachez que si vous souhaitez investir dans la version PC, « GRID3 2 » nécessite une connexion Internet et un compte Steam valide. Pour peu que vous disposiez d'une configuration récente, vous pourrez pleinement profiter du rendu spectaculaire du moteur EGO. Bref, Codemasters nous livre une fois de plus un jeu de courses efficace à découvrir d'urgence !

Geek4Life
Graphismes : 17/20

Toujours aussi impressionnant, le moteur EGO nous offre un rendu visuel spectaculaire. Modélisation irréprochable des voitures, circuits ultra-détaillés, sensation de vitesse... Tout est fait pour nous immerger pied au plancher ! Concernant les différences entre les versions, les joueurs PC bénéficieront d'un rendu encore meilleur grâce à l'optimisation des dernières cartes graphiques. En revanche la version PS3 souffre de légers ralentissements de temps à autre. Rien de rédhibitoire, mais il est préférable de la savoir...

Gameplay & prise en main : 17/20

Nous retrouvons les excellentes bases de « Race Driver : GRID » (2008), dans une suite encore plus riche en adrénaline et dotée d'une prise en main pensée « tout public ». Entièrement paramétrable via l'ATH, le soft offre en prime une gestion sanctionnée par des dégâts visuels ou l’impact sur la conduite. Ce qui offre un réalisme très appréciable ! Seul bémol : si nous retrouvons une grande variété de placements de caméra, la vue habitacle est absente.

Musique et bruitages : 16/20

La bande-son nous immerge pleinement dans l'action, à grand renfort de vrombissements et de crissement de pneus tous azimuts. Le résultat ne manque pas de charme. Aucun doute, GRID 2 est parfaitement armé pour séduire les fans du premier opus.

Durée de vie : 16/20

Avec une cinquantaine de voitures à débloquer, près de quatre-vingts circuits (incluant des déclinaisons), un mode campagne captivant, un mode événement unique et l'indispensable mode multijoueur... « GRID 2 » se positionne comme l'un des meilleurs jeux de courses du marché. Le rapport qualité/prix est indéniable avec l'arrivée des DLC, le soft devrait encore gagner en intérêt. Un achat judicieux.

Note : 17/20

« GRID 2 » crée l'évènement sur PC, Playstation3 et Xbox 360 en reprenant les excellentes bases de son prédécesseur « Race Driver : GRID » paru en 2008. Il en résulte un condensé d'adrénaline, savamment orchestré et sublimé par le moteur EGO. Doté de graphismes proches du photoréalisme, « GRID 2 » se place parmi les plus beaux jeux de courses du marché. En solo, comme en multijoueur, cette suite brille par l'efficacité de son gameplay « tout public », la possibilité d'intégrer la gestion des dégâts localisée et une intelligence artificielle agressive. Noter, toutefois, que la vue habitacle a été supprimée et que la version PS3 souffre de quelques ralentissements

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2019 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.