Site partenaire callofduty
"Tom Clancy's Splinter Cell Blacklist est indéniablement l'un des meilleurs divertissements de cette fin d'année(...) Un vrai régal !"
Geek4Life
Tom Clancy's Splinter Cell Blacklist

Trois ans après «Conviction», Ubisoft Toronto nous livre «Blacklist», le sixième opus de la série. Encore plus spectaculaire et doté d'un gameplay ultra-nerveux, ce nouveau jeu de la franchise «Tom Clancy’s» est bien parti pour faire date avec, notamment, un Sam Fisher surentraîné, qui alterne avec une aisance incroyable : infiltration, éliminations furtives et assauts brutaux. Un vrai régal !

Disponible sur PC, Playstation3 et Xbox 360, depuis le 22 août 2013, « Tom Clancy's Splinter Cell Blacklist », marque le retour en force de l'agent Sam Fisher. Confronté à une nouvelle situation de crise, notre héros se retrouve en première ligne après une série d'attaques terroristes – de grande ampleur - visant les États-Unis. Promu à la tête d'une unité qui opère pour le compte de la Présidence américaine (Échelon 4), Fisher devra une fois de plus se surpasser en déjouant les prémices d'une possible guerre avec l'Iran. Accompagné des meilleurs agents de la NSA, (Grimsdottir, Isaac Briggs, Charlie) notre vétéran enchaîne les missions d'infiltration aux quatre coins du monde, grâce à son avion QG (baptisé le « Paladin »). Irak, Russie, Angleterre, États-Unis... les environnements se renouvellent constamment, pour le plus grand plaisir des fans de la série ! Côté gameplay, Ubisoft Toronto confirme clairement sa volonté de faire évoluer la série vers l'action hollywoodienne. À l'instar de « Splinter Cell Conviction », les séquences d'infiltration pure ne constituent qu'une petite partie de ce savoureux cocktail. Là où les premiers épisodes étaient presque « non-violents », « Blacklist » multiplie les fusillades et combats au corps à corps à un rythme soutenu. Pour qui aime l'action, ce nouvel opus est un pur bonheur ! Rappelons que notre héros ressemble, depuis le 5ème opus, au fameux « Jack Bauer » de la série TV « 24 Heures ». Mieux vaut donc ne pas le contrarier ou se mettre en travers de sa route. Surtout vu que cet épisode inclut quelques interrogatoires « musclés», où vous aurez le choix d'épargner ou d'éliminer les soldats, après leur avoir soutiré de précieuses informations. À ce propos, soulignons que la mise en scène monte encore d'un cran. Réalisé avec l'Unreal Engine, « Tom Clancy's Splinter Cell Blacklist » bénéficie d'une réalisation visuelle d'excellente facture. Modélisation des personnages, animations, ombres et lumières, reflets... tout est fait pour nous en mettre plein la vue ! Quant aux cinématiques, elles sont tout aussi réussies et dynamisent brillamment l'intrigue du scénario. Testé sur Playstation3, ce nouvel opus nous a impressionnés par son optimisation et sa qualité technique. Visuellement, on flirte avec le sans faute. Côté bande-son, nous retrouvons une localisation française convaincante avec, notamment, la voix officielle d'Arnold Schwarzenegger.

Le Splinter Cell qui va mettre tout le monde d'accord

Concernant l'équipement de Fisher (armes, combinaison, vision thermique...) tout se personnalise – entre deux missions - à bord du Paladin ! Contre une poignée de dollars fraîchement crédités sur votre compte bancaire, vous pouvez améliorer la puissance d'un fusil d'assaut, ajouter une visée laser ou renforcer le blindage de votre combinaison. À ce sujet, exit les vêtements civils du précédent épisode ! Sam est de nouveau vêtu de sa célèbre combinaison furtive. Nous retrouvons également les indispensables « Googles » et leurs fameuses lumières vertes. De jour comme de nuit, Fisher évolue avec beaucoup d'aisance. Mais il conserve une préférence pour la pénombre. Là où il est le plus redoutable. Dans la continuité des précédents volets, il est aussi possible de se dissimuler derrière un élément du décor (caisse, meuble, paroi...), escalader, se hisser au plafond, descendre en rappel ou s’agripper à une canalisation ! Très agile, Fisher peut même faire feu dans les positions les moins confortables. Nous retrouvons aussi la possibilité de marquer – un à un - les ennemis, avant de les exécuter. En revanche, quelle que soit la méthode retenue, pour ne pas être dépassé par les événements, le mieux est d'évider d'attirer l'attention. Pour cela il faudra cacher les corps de vos victimes ou de les éliminer en silence. À ce sujet, vous pourrez compter sur un vaste choix de pistolets (avec ou sans silencieux), des automatiques, des fusils d'assaut (AK 47, Famas...) et même des s'armes de sniper ! S'ajoutent à cet attirail une arbalète, un Taser ou encore des grenades à fragmentation, incendiaires et des fumigènes. Bref, notre héros peut s'adapter à toutes les situations ! Pour le coup, vous n'allez pas vous ennuyer une seconde. Car toutes les opérations de la campagne solo offrent leur lot de sensations fortes. Infiltrations en territoires ennemis, assauts musclés, visite de Guantanamo, éliminations furtives au fusil à lunette, exfiltration de Vips, « Tom Clancy's Splinter Cell Blacklist » est indéniablement l'épisode le plus dynamique de la série. Cerise sur le gâteau : lors de la mission dans le métro, où vous incarnez Briggs, le jeu passe en vue subjective façon FPS. Idéal pour casser la monotonie ! Autre bonne initiative, le jeu propose trois styles distincts : « Fantôme » (infiltration), « Panthère » (éliminations furtives) et « Assaut » (combats brutaux). Avec une telle évolution, « Blacklist » est le Splinter Cell qui va mettre tout le monde d'accord. Quant aux amateurs de multijoueur, ils auront amplement de quoi se divertir, vu que le soft intègre en plus de la compagne solo (d'une dizaine d'heures) un mode coopération en ligne ou en écran splitté qui totalise 14 missions inédites. Sympathique également : le mode « Spies vs Mercs » est de retour avec de nouvelles maps et règles. Si au cours de notre test nous avons constaté de petites lacunes sur le plan de l'intelligence artificielle, force est de reconnaître que le bilan est très positif. Le challenge est même diablement coriace dès qu’on effectue une mission d'infiltration pure. Dans ce cas, la partie s'arrête dès que Fisher est repéré !

Geek4Life
Graphismes : 17/20

Réalisé avec l'Unreal Engine, « Tom Clancy's Splinter Cell Blacklist » se révèle une belle démonstration technique du savoir-faire d'Ubisoft Toronto. Modélisation des personnages, animations faciales, jeu d'ombres et de lumières, mise en scène hollywoodienne... Tout est fait pour nous en mettre plein la vue ! Testé à partir de la version PS3, le jeu s'est révélé parfaitement optimisé avec un rendu comparable aux meilleurs titres de cette génération de console.

Gameplay & prise en main : 16/20

Mêlant l'agressivité de « Conviction » à l'exigence élitiste des précédents épisodes, « Tom Clancy's Splinter Cell Blacklist » est l'épisode qui va mettre tout le monde d'accord. Quelle que soit votre méthode de prédilection, la campagne pousse à alterner assauts musclés et phases d’infiltration pur jus, pour un résultat très satisfaisant. En revanche, il faut composer avec une intelligence artificielle capricieuse qui alterne le pire et le meilleur. Malgré ce bémol, retenez que le nouveau blockbuster d'Ubisoft fait passer un agréable moment en compagnie du plus célèbre agent de la NSA. Avec la possibilité de jouer en coopération (en ligne ou en écran splitté !).  

Musique et bruitages : 17/20

Dans la continuité de la série, Ubisoft Toronto livre une bande-son d'excellente facture. Localisation française (avec notamment la voix officielle d'Arnold Schwarzenegger), bruitages, musiques... La magie opère et l'on plonge, dès l'introduction, dans ce savoureux cocktail d'action-infiltration.

Durée de vie : 17/20

Avec près de dix heures de jeu en solo et un mode coopératif (en ligne ou en écran splitté) totalisant pas moins de 14 missions inédites, « Tom Clancy's Splinter Cell Blacklist » offre un rapport qualité/prix honorable. Quant à sa rejouabilité, tout dépend de votre adhésion. Mais dans l'ensemble, la majorité des joueurs devrait y revenir tôt au tard, tant le résultat est probant. Une valeur sûre si vous avez aimé « Conviction ».

Note : 17/20

« Tom Clancy's Splinter Cell Blacklist » marque le grand retour de Sam Fisher, dans un épisode surprenant, au croisement entre action (musclée) et infiltration pure. Doté d'une réalisation honorable et d'une grande variété de missions, ce sixième opus devrait séduire aussi bien les fans de la première heure que ceux qui ont découvert la série avec « Conviction ». Certes, tout n'est pas irréprochable, à commencer par l'intelligence artificielle (alternant le pire et le meilleur) mais, dans l'ensemble, « Blacklist » est indéniablement l'un des meilleurs divertissements de cette fin d'année. Aussi bon en solo qu'en multijoueur, il confirme le talent d'Ubisoft Toronto.

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
BlackHoundsTM Logo www.gamoniac.fr info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2020 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.