DBZ Battle of Z - 09.jpg DBZ Battle of Z - 08.jpg DBZ Battle of Z - 07.jpg DBZ Battle of Z - 06.jpg DBZ Battle of Z - 05.jpg DBZ Battle of Z - 04.jpg DBZ Battle of Z - 03.jpg DBZ Battle of Z - 02.jpg DBZ Battle of Z - 01.jpg
Site partenaire callofduty
"En quête de renouveau, Namco-Bandai expérimente le coopératif avec « Dragon Ball Z : Battle of Z ». Si l'idée n'est pas mauvaise, le résultat n'est pas à la hauteur de nos attentes..."
Geek4Life
Dragon Ball Z : Battle of Z

Pour son grand retour sur consoles, «Dragon Ball Z» est ici décliné sous la forme d'un jeu de combat multijoueur – ultra-dynamique – qui ne s'encombre pas avec la trame scénaristique d'Akira Toriyama. Avec 70 personnages et des affrontements jusqu'à 8 combattants, «DBZ : Battle of Z» ne manque pas d'arguments. Mais que faut-il en penser manette en main ?

Disponible simultanément sur PS3,PSVita et Xbox 360, depuis le 24 janvier 2014, «Dragon Ball Z: Battle of Z» vient titiller les nostalgiques du Club Dorothée et les nombreux fans de San Goku, Vegeta et toute la clique... Particulièrement sensible à l'œuvre de Toriyama, notre rédaction attendait avec intérêt ce nouvel opus. Or quelle ne fut pas sa surprise en découvrant, après une somptueuse cinématique (agrémentée du thème original japonais), un menu principal étonnamment rachitique ! En effet, impossible de se lancer d'emblée dans le 1 contre 1 en local, vu que le titre est uniquement jouable en solo. Pour en profiter à plusieurs, la seule solution est de passer par le PSN et le Xbox LIVE. Mise à part cette première frustration, nous découvrons une réelle révolution. Exit les pseudos remakes vidéoludiques de l'anime. Avec « Dragon Ball Z : Battle of Z », la trame scénaristique (minimaliste) est reléguée au second plan, au profit de l'action pure. S'articulant autour de combats ultra-dynamiques en vues à la troisième personne (façon « Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi »), cet épisode délaisse les traditionnels combats en 1 contre 1 au profit de bastons qui impliquent plusieurs personnages. Des affrontements à 4 contre 4, pour un total de 8 combattants - en même temps - dans de vastes arènes en 3D ! Comme vous pouvez l’imaginer, le résultat n'est pas toujours lisible. Surtout avec une caméra capricieuse et une intelligence artificielle mi-figue, mi-raisin, dont les réactions ne sont pas toujours cohérentes. Pour ce qui concerne la prise en main, le jeu est plus simple que ces prédécesseurs. Chaque action-clé est rattachée à un bouton de la manette. Heureusement, il faut encore gérer les déplacements, la jauge d'énergie « genki » et effectuer – de temps à autre - les fameux Quick Time Events (QTE) pour déclencher d'impressionnants combos. Mais, dans l'ensemble, la recette peine à convaincre. À trop vouloir simplifier le gameplay, Namco-Bandai a amputé une grande partie de l'intérêt du jeu. Nous sommes davantage en présence d'un « beat'em all » que d'un jeu de baston « technique ».

Un Dragon Ball Z résolument multijoueur....

Cela écrit, même si « Dragon Ball Z : Battle of Z » multiplie les maladresses, tout est loin d’être mauvais dans cet épisode. Nous avons, notamment, apprécié le fait de pouvoir jouer sur le net en coopération, ou de constituer son groupe de combattants parmi 70 personnages. Ou encore le fait de pouvoir sélectionner plusieurs fois le même héros. Sympathique également : la possibilité de recourir à plusieurs types de guerriers complémentaires (corps à corps, attaque à distance...) et qui maximisent les chances de victoire. En revanche, pourquoi avoir supprimé le multijoueur en local ? En l'état, les fans seront certainement amusés par cet épisode – orienté coopératif – mais au terme des cinq heures nécessaires pour en venir à bout, le plaisir des premières minutes de jeu se métamorphose en frustration. Commercialisé une soixantaine d'euros, le prix est clairement trop élevé au vu de la faible durée de vie du jeu et du manque de profondeur du gameplay. Côté réalisation, soulignons toutefois l'excellent design des personnages et l'univers visuel extrêmement fidèle au manga. Comme pour les précédentes adaptations, le tout est finement modélisé en cel-shading. Malheureusement, le jeu souffre de quelques mauvais placements de caméra, vite horripilants. Bref, Namco Bandai, manque le coche et nous livre un « Dragon Ball Z » aux allures de « Budokai Tenkaichi » mais qui, en pratique, n'a plus rien à voir. Simpliste, confus, doté d'une IA mollassonne et d'une durée de vie minimaliste... Nous espérions mieux mieux d'une telle licence. Une vraie déception !

Geek4Life
Graphismes : 14/20

D'un point de vue visuel, « Dragon Ball Z : Battle of Z » s'inscrit dans la continuité des précédents jeux vidéo sur consoles HD. La modélisation des personnages en cel-shading et les vastes environnements sont en parfaite adéquation avec l'univers du manga. En revanche, malgré quelques légères améliorations graphiques, le résultat n'a rien de révolutionnaire.

Gameplay & prise en main : 7/20

À trop vouloir simplifier le gameplay, « Dragon Ball Z : Battle of Z » s’avère non seulement moins technique mais, pour tout dire, brouillon. Certes, la prise en main est accessible à tous, mais il faut composer avec une intelligence artificielle capricieuse et quelques problèmes de caméra. Hormis cela, l'évolution du gameplay fait évoluer la série du jeu de combat au « beat'em all », avec des affrontements jusqu'à huit personnages en même temps.

Musique et bruitages : 13/20

La bande-son nous immerge sans mal dans l'univers du manga avec les voix japonaises, mais le soft se contente du strict minimum côté dialogues. Avec « Dragon Ball Z : Battle of Z » il ne faut pas être exigeant sur le respect de la trame scénaristique du manga et se contenter d’un déluge d'action et de cris, plutôt que d’un énième épisode déclinant l'univers de Toriyama.

Durée de vie : 10/20

Compter grosso modo cinq heures - maximum - pour terminer la campagne. D’où un rapport qualité/prix décevant. D’autant plus qu'il n'est pas possible d'y jouer à deux en local. Pour avoir accès au multijoueur, la seule solution est de passer par le PSN ou le Xbox Live. Plus gênant : le gameplay a sérieusement perdu en intérêt, ce qui impacte la rejouabilité. Dommage !

Note : 11/20

En quête de renouveau, Namco-Bandai expérimente le coopératif avec «Dragon Ball Z : Battle of Z». Si l'idée n'est pas mauvaise, le résultat n'est pas à la hauteur de nos attentes. Gameplay minimaliste, intelligence artificielle aux fraises, absence de multijoueur en local... Seuls les inconditionnels de la saga, parmi lesquels les moins exigeants et les «collectionneurs» de produits DBZ, pourront passer outre. Dommage, car avec 70 personnages jouables et des combats jusqu'à huit en simultané, «Battle of Z» avait de sérieux atouts.


L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2017 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.