1398275567.jpg 1398275554.jpg 1398275546.jpg 1398275535.jpg 1398275527.jpg 1398275518.jpg 1398275505.jpg 1398275494.jpg 1398275483.jpg 1398275462.jpg
Site partenaire callofduty
"Doté d’un gameplay parfaitement huilé, une ambiance réussie et une durée de vie conséquente, on ne peut que vivement vous conseiller le titre de Firaxis Games. Que vous soyez fan de la série ou simple néophyte, vous pouvez y aller les yeux fermés !"
Geek4Life
XCOM: Enemy Unknown
The Complete Edition

La série XCOM se paie un reboot pour le plus grand bonheur des amateurs de stratégie au tour par tour. La chasse aux petits gris est ouverte !

Une fois de plus, vous êtes le dernier rempart de l’humanité face à la menace extra-terrestre. À la tête d’XCOM, une armée spécialisée dans la lutte contre les aliens financée par 16 pays membres, vous devez repousser l’invasion coûte que coûte. Tâche ardue, car les E.T. sont coriaces et leur avancée technologique en fait de dangereux adversaires. A vous de vous montrer rusé et de vous adapter à toutes les situations pour espérer sauver le monde. Le titre se divise en deux parties : une partie gestion dans votre base, et une partie tactique sur le terrain. Creusée à l’intérieur d’une montagne, votre QG comprend 6 sections : recherche, ingénierie, caserne, poste de surveillance, hangars et centre de contrôle. Dans vos laboratoires de recherche, vous pouvez autopsier les cadavres des aliens vaincus et étudier leur armement. Ainsi, vous accédez à de nouveaux équipements ou à des plans de construction pour vos ingénieurs. Ces derniers fabriquent l’équipement de vos soldats et les améliorations pour vos avions. C’est également dans la section ingénierie que vous pouvez aménager votre base. Pour cela, vous devez creuser de nouveaux emplacements, puis choisir une infrastructure (générateur, atelier, réseau satellite, fonderie, etc.). Lorsque vous avez installé la fonderie, vos ingénieurs peuvent y mettre en œuvre les plans de construction issus des laboratoires, vous donnant accès à bon nombre d’améliorations. C’est à la caserne que vous équiperez vos soldats, déciderez de leur évolution et pourrez les personnaliser à loisir. Chaque soldat peut porter une arme, une armure, un pistolet et un objet (grenade, médikit, stimulants, gilet en nanofibres, etc.). Lorsque l’un d’eux gagne son premier niveau d’expérience, il choisit automatiquement une spécialité (sapeur, grenadier, commando ou sniper). Ensuite, à vous de déterminer son évolution à chaque promotion. Opterez-vous pour un bonus d’attaque ou de défense pour votre commando ? Le tir incapacitant sera-t-il plus utile à votre sniper que des détecteurs ? À vous de décider. Mais réfléchissez bien avant de valider la promotion, le choix est irréversible. Vous pouvez aussi investir dans différents types d’entraînements pour améliorer vos troupes (temps de guérison réduit, gain rapide d’expérience pour vos jeunes recrues, etc.). Plus tard, vous pourrez-même leur faire passer des tests pour savoir s’ils disposent de capacités psychiques. Le poste de surveillance vous permet de lancer de nouveaux satellites en orbite, de vendre du matériel trouvé sur le champ de bataille, gérer les demandes des pays membres d’XCOM (comme fournir 5 fusils laser ou 10 cadavres de Sectoïdes) et de voir leur niveau de panique. Une donnée cruciale, puisque si un pays panique trop, il finit par quitter XCOM. Ce qui ne signifie pas la fin de la partie pour autant, mais vous perdez pour de bon les crédits du pays concerné. Dans vos hangars, vous équipez vos avions des nouvelles armes conçues par vos ingénieurs et décidez de leur base d’opération, afin de pouvoir intervenir sur toute la surface du globe. Enfin, dans le centre de surveillance, vous lancez la recherche des activités extraterrestres. Le temps défile alors en accéléré jusqu’à ce qu’un événement survienne (interventions sur le terrain, missions commanditées par XCOM, ou interceptions d’ovnis). Dans le cas d’une interception, vous devez envoyer un de vos avions chasser l’ovni et l’abattre, pour ensuite vous rendre sur les lieux du crash.

Sur le terrain

Une fois la mission choisie au centre de surveillance, il vous revient de composer votre équipe et partir à l’assaut des envahisseurs. Si la plupart du temps vous avez à nettoyer une zone en éliminant toute présence hostile, vous devez parfois escorter une personnalité importante en lieu sûr, sauver des civils, ou désamorcer une bombe. Les cartes proposées sont variées et profitent d’un level design soigné. Cerise sur le gâteau : les décors sont grandement destructibles. Un groupe d’aliens s’est embusqué à l’intérieur d’un immeuble et vous attend de pied ferme… Pas de problème ! Avec un tir de roquette vous détruirez la façade, créant ainsi de nouvelles lignes de vue pour descendre vos ennemis ! Les voitures explosent, les couverts volent en éclats, il faut donc sans cesse rester vigilant pour éviter de se retrouver en mauvaise posture. Concrètement, vos soldats peuvent se déplacer puis tirer, ou se mettre en vigilance pour canarder le premier alien passant dans leur ligne de mire. Ils peuvent aussi sprinter pour parcourir plus de distance, mais cela dépense toutes leurs actions pour le tour. Et lorsqu’ils prennent du galon vous pouvez peaufiner votre stratégie. Par exemple, avec la « suppression », vous forcez un alien à rester à couvert. Il subit alors un malus s’il essaye de tirer et des dégâts s’il veut se déplacer. À l’inverse, le « débusquement » pousse un ennemi à sortir d’un couvert pour en faire une cible facile. Les améliorations d’équipements vous ouvrent aussi de nouvelles possibilités tactiques. Comme une mobilité accrue grâce au jetpack de l’armure Archange, ou une discrétion optimale avec l’armure Fantôme et son système de camouflage. Le jeu est assez exigeant, ne pardonnant pas l’erreur dans les deux derniers niveaux de difficulté. Le challenge est bien présent et on ne s’en plaint pas ! Le bestiaire, quant à lui, remet au goût du jour les extra-terrestres des précédents opus. Des petits aliens à la Roswell aux puissants berserks, en passant par des robots et des drones de réparation, ce sont 12 types de créatures différents qu’il vous faut combattre. Le titre profite d’une bonne mise en scène. Quelques mouvements de caméra dynamiques venant renforcer l’immersion durant les affrontements. Dans l’ensemble, la lisibilité est excellente. Il est facile de se repérer sur le champ de bataille et de positionner son escouade en conséquence. Mais il est parfois un peu délicat de se déplacer correctement dans les vaisseaux extraterrestres. Quelques bugs d’animation et des angles de visée irréalistes viennent parfois noircir le tableau, mais rien qui n’entame vraiment le plaisir de jeu. Terminons par le mode mutlijoueur qui vous propose des duels en réseau local ou sur le net. Ces matchs à mort commencent par la création de votre équipe de soldats ou d’aliens, voire un mix des deux. Chaque soldat et créature ayant un coût, vous devez optimiser vos achats. Si ce multi est sympathique, on aurait souhaité plus de modes de jeu. En l’état, on a vite fait de tourner en rond et de retourner sur le solo qui, lui, a largement de quoi nous occuper.

Jean-Marc Pichot
Graphismes : 14/20

Sans être exceptionnels, les graphismes d’Enemy Unknown sont tout à fait corrects. Les différents effets pyrotechniques (explosions, tirs de laser, etc.) et la mise en scène dynamique rendent les combats particulièrement immersifs ! Quelques bugs d’animation viennent, hélas, ternir l’ensemble.

Gameplay & prise en main : 17/20

Avec son mélange de gestion et de tactique, le titre bénéficie d’un gameplay très bien pensé et ultra- complet. La prise en main se fait pourtant très rapidement, le titre se concentrant sur l’essentiel pour échapper aux lourdeurs superflues. Avec en prime une difficulté très bien dosée, difficile de décrocher une fois la partie lancée.

Musique et bruitages : 14/20

Globalement, l’ambiance sonore est réussie, nous plongeant efficacement dans cette guerre héroïque pour sauver l’humanité. Les musiques manquent un peu de variété mais fonctionnent bien. Les bruitages, comme les doublages, sont tout à fait convaincants et participent grandement à l’immersion.

Durée de vie : 18/20

Enemy Unknown offre une durée de vie vraiment solide, couplée à une bonne rejouabilité. Comptez une petite trentaine d’heures pour boucler la campagne solo. Le titre propose 4 niveaux de difficulté et plusieurs options (dégâts aléatoires, coups critiques assurés sur une cible prise à revers, etc.) pour affiner le challenge selon vos envies. Un mode multijoueur, plutôt anecdotique, est aussi de la partie.

Note : 17/20

XCOM revient en force avec un titre excellent ! Cette remise aux goûts du jour d’UFO: Enemy Unknown a tous les atouts pour convaincre les amateurs du genre. Doté d’un gameplay parfaitement huilé, une ambiance réussie et une durée de vie conséquente, on ne peut que vivement vous conseiller le titre de Firaxis Games. Que vous soyez fan de la série ou simple néophyte, vous pouvez y aller les yeux fermés !

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2017 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.