1412013368.jpg 1412013353.jpg 1412013335.jpg 1412013145.jpg 1412013132.jpg 1412013108.jpg 1412013090.jpg 1412013073.jpg 1412013050.jpg
Site partenaire callofduty
"S’appuyant sur les grandes lignes du premier opus, cette seconde mouture ajoute pléthore d'améliorations. Le résultat fait mouche et séduira autant les néophytes que les nostalgiques de la série "Age of Empires"."
Geek4Life
Stronghold Crusader 2

Développé par Firefly Studios et édité par Deep Silver, "Stronghold Crusader 2" marque le retour en force de la stratégie militaire sur PC. Arborant un design old-school, habilement remis au goût du jour avec l'arrivée d'un nouveau moteur 3D, cette suite (sortie 12 ans après le premier épisode) nous invite à prendre part à de mémorables sièges de châteaux forts. Simple et efficace, le gameplay ravira les nostalgiques des mythiques "Age of Empires" ou "Empire Earth".

À l'heure où "Age of Empires" (Microsoft) délaisse nos PC au profit des supports "nomades", les fans de stratégie sur ordinateur n'ont plus grand-chose à se mettre sous la dent. Heureusement, c'était sans compter "Stronghold Crusader 2". Exclusivement disponible sur PC (via Steam et d'ici quelques jours en version physique), ce nouveau jeu développé par Firely Studios – et financé par une campagne participative - nous immerge dans les déserts du Moyen-Orient aux environs de 1189 après J.C. pour prendre part à d'épiques batailles de châteaux forts. Reposant sur un gameplay simple et intuitif (hérité du premier opus paru il y a une dizaine d'années), "Stronghold Crusader 2" nous a immédiatement séduits. À commencer par sa réalisation visuelle honorable. Grâce à son nouveau moteur 3D, le soft affiche désormais de vastes environnements modélisés à 360° et en haute définition. Pour peu que votre ordinateur permette d'activer les options graphiques au maximum, le jeu est alors agrémenté de somptueuses textures HD et de nouveaux effets visuels fort sympathiques. Sans atteindre le statut de démonstration technique (comme "World in Conflict" en son temps), "Stronghold Crusader 2" est esthétique et plutôt réussi. Nul doute qu'il fera mouche auprès des fans de la série "Age of Empires". Car, à l'instar de ce dernier, le jeu de Firefly Studios s'articule autour de la collecte de ressources (bois, pierre, fer, etc.), le développement économique de votre place forte et la mise en place de défenses. Notez qu'au-delà de la construction de remparts et du positionnement de machines de guerre (dont le bon vieux trébuchet !), il vous sera également possible de constituer une armée (chevaliers contre califes), en vue de la conduire jusqu'à la victoire. Certes, la recette n'a rien de révolutionnaire, mais force est de reconnaître qu'elle n'a pas pris une ride ! Pour peu que vous ayez connu le premier épisode (déjà fort plaisant), cette suite est encore plus jouissive.

Retour réussi d'un monument de la stratégie sur PC ?

Parmi les nouveautés majeures de cette seconde mouture, revenons sur l'arrivée de la rotation à 360° autour des unités et bâtiments. Il en ressort une action nettement plus lisible. S'ajoute à cela une nouvelle interface (intuitive et parfaitement lisible), ainsi que de nouvelles unités. Malgré tous ces changements, le côté 2D isométrique (hérité du premier épisode) demeure. Ce qui sera certainement bien vu des nostalgiques et joueurs préférant la lisibilité au bluff cosmétique. Sans être laid, "Stronghold Crusader 2", n'est pas aussi impressionnant que "Total War : Rome 2". Le niveau de zoom est d'ailleurs moindre et l'inclinaison de la caméra ne permet pas de suivre les combats au ras du sol. En revanche, côté contenu et efficacité, avec le jeu de Firefly Studio, vous en aurez pour votre argent ! (30 euros lors du lancement) Avec pas moins de 25 types d'unités ayant chacune leurs spécificités, l'aspect stratégique est prédominant. Outre le développement de votre économie pour dominer vos adversaires, vous pourrez également faire usage d'un large éventail de troupes et d'engins de siège. Ce qui ne sera pas du superflu étant donné la qualité de l'intelligence artificielle ou la nervosité des parties en ligne (jusqu'à 8 participants). Comme tout bon jeu de stratégie temps réel, "Stronghold Crusader 2" inclut bon nombre de subtilités. A l’exemple de la possibilité d'améliorer le moral des troupes avec le Sergent d'armes, de charger à la tête des Chevaliers sassanides, d’utiliser les Archers pour faire pleuvoir des volées de flèches ou encore d’escalader les murailles avec les Assassins. Les plus sournois d'entre nous vont s'en donner à cœur joie ! Doté d'une bonne rejouabilité, le soft fait la part belle aux escarmouches (contre l'IA ou en ligne). Sans oublier, pour être complet, les missions tutorielles et le fait de pouvoir, au choix, combattre sous la bannière de Richard Cœur-de-Lion ou celle du Sultan de Syrie lors de deux campagnes historiques. L'expérience est une franche réussite avec, en prime, la présence de catastrophes dynamiques (comme les tornades ou les nuées de sauterelles) qui pimentent les missions. Fait certain : la conquête de la Terre Sainte ne sera pas de tout repos !

Geek4Life
Graphismes : 14/20

Le saut qualitatif est indéniable ! Avec "Stronghold Crusader 2", Firefly Studios a su conserver l'essentiel du premier opus tout en y ajoutant tous les ingrédients nécessaires pour son retour en 2014. Nouveau moteur 3D, textures haute définition, effets visuels, animations soignées... Si le résultat n'a pas la prétention d'une "démonstration technologique", il est amplement suffisant pour séduire les nostalgiques des "RTS old-school". C’est si vrai qu’on retrouve l'esprit de l'illustre "Age of Empires" (Microsoft). Toutefois, pour un jeu de stratégie 3D en 2014, nous aurions aimé un peu plus de modernisme...

Gameplay & prise en main : 16/20

Nous retrouvons avec cet épisode les grandes lignes du premier opus, finement améliorées en vue d'un condensé de stratégie jubilatoire. Entre la collecte de ressources, le développement économique, la construction de la place forte et le déploiement de votre armée… vous ne risquez pas de vous ennuyer un instant ! La refonte de l'interface et la possibilité de pivoter à 360° facilitent l'accessibilité à un large public. L'expérience est plaisante aussi bien en solo qu'en multijoueur.

Musique et bruitages : 15/20

L'ambiance arabisante omniprésente est parfaitement réussie. Idéale pour s'immerger immédiatement. Concernant les voix, le jeu a l'avantage d'être entièrement localisé en Français (et en Arabe), reste que le résultat ne sera pas du goût de tous car certaines répliques VF sont un peu moins réussies Dommage.

Durée de vie : 15/20

Commercialisé autour de trente euros, "Stronghold Crusader 2" offre un excellent rapport qualité/prix. Campagnes solos, escarmouches en ligne et contre l'IA, le tout agrémenté d'une bonne rejouabilité... Pour peu que vous soyez réceptif aux city-builders et aux RTS, "Stronghold Crusader 2" est une valeur sûre. Seul bémol : le soft est légèrement répétitif.

Note : 15/20

Dans un contexte où les jeux de stratégie temps réel se raréfient, il est plaisant de découvrir "Stronghold Crusader 2". S’appuyant sur les grandes lignes du premier opus (paru il y a 12 ans), cette seconde mouture ajoute pléthore d'améliorations. Le résultat fait mouche et séduira autant les néophytes que les nostalgiques de la série "Age of Empires". Pour peu que votre ordinateur permette d'activer les options graphiques au maximum, le résultat est agréable à l'œil et parfaitement lisible, grâce à la possibilité de pivoter à 360° sur le champ de bataille. Un titre intéressant pour tous les fans de stratégie militaire.





L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2017 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.