1412271141.jpg A.jpg B.jpg C.jpg D.jpg E.jpg F.jpg
Site partenaire callofduty
"Certes, les gamers et les adultes réceptifs à l'univers de Disney ou de Marvel seront sans doute déçus par tant de simplicité, mais il ne faut pas oublier que "Disney Infinity 2.0" a été conçu pour des enfants qui n’ont pas tous une expérience en matière de jeu vidéo. "
Geek4Life
Disney Infinity 2.0

Après s'être imposé à Noël dernier comme l'indispensable cadeau à destination des plus jeunes, «Disney Infinity» nous revient avec une suite encore plus spectaculaire. Focalisée, cette fois, sur les personnages de Thor, Iron Man et la belle Black Widow (les héros du film Avangers), cet ingénieux croisement entre jeu vidéo et figurines en plastique n’a rien perdu de son attractivité auprès de nos têtes blondes. Au contraire…

Fortement inspiré de la série à succès «Skylanders» (édité par Activision), «Disney Infinity 2.0» repose, lui aussi, sur une savante combinaison entre figurines en plastique – de bonne qualité – et jeux vidéo tout public. Mais, pour en profiter, il est indispensable d'investir entre 50 et 70 euros dans le pack de démarrage "2.0" (car le jeu paru l'an dernier est incompatible avec les nouvelles figurines Marvel). De fait, ce pack regroupe, selon les versions (PC / PS3 / PS4 / Xbox 360 / Xbox One / Wii U) : le disque du jeu vidéo, le socle USB qui permet d’interagir avec les déférents éléments physiques additionnels, divers bonus (dont un monolithe transparent) et, bien sûr, les indispensables figurines tant appréciées des enfants. Avec le pack de démarrage, vous avez d'emblée accès aux personnages de Thor, Iron Man et la belle Black Widow. Une fois le tout raccordé à votre console de jeu, l'aventure peu commencer. Testé par notre rédaction à partir de la version PlayStation3, nous avons immédiatement pu constater un changement de rythme depuis l'an dernier. L'action de cette version 2.0 est immédiate et sans temps mort. À peine a-t-on apprivoisé les commandes (déplacement, attaque, saut, interaction,..) qu’on a déjà exploré toute une base et éliminé – sans trop de difficulté - les hordes de méchantes qui la peuplaient. Dès lors, à l'instar du premier épisode, « Disney Infinity 2.0 » nous invite à être créatifs grâce aux nouvelles possibilités de la "Toy Box" (le fameux coffre à jouets). Cet aspect du jeu est la clé de voûte et brille cette année par la possibilité de concevoir et meubler des intérieurs ! Créer son monde en 3D est plus que jamais à la portée de tous. Et, pour parfaire l'expérience, il est possible de partager ses créations dans le "bac à sable" avec la communauté en ligne. Dans l’ensemble, l'évolution est flagrante si vous avez déjà joué au premier opus. Même si nous retrouvons les grandes lignes de l'épisode 2013, tous les éléments de gameplay ont sérieusement été optimisés (davantage de contenu et un dynamisme accru). C'est notamment le cas avec l’initiation au combat ou à la course automobile. Si, par défaut, il y a déjà amplement de quoi s'amuser, tout l'intérêt de « Disney Infinity 2.0 » est d'être évolutif. Or c'est là que le bas blesse. Car, dès aujourd'hui, le jeu de base peut être renforcé par l'ajout de nouvelles figurines vendues chacune (à minima) une douzaine d'euros. Comme par magie, la nouvelle figurine posée sur la plate-forme USB fait apparaitre le héros et renforce l’expérience en ajoutant avec lui, ses pouvoirs spécifiques !

Séduisant, évolutif, mais coûteux…

Seulement voilà : la note peut rapidement monter. Car avec cet épisode "spécial Marvel", les enfants risquent d’être rapidement frustrés de ne pas posséder - par défaut - le personnage de Spider-Man. L’une des figurines les plus appréciées des jeunes garçons... Notez qu’il faut compter 30 € supplémentaires pour s’offrir Ultimate Spider-Man et Les Gardiens de la Galaxie. Autre sollicitation : au fil de l'aventure, il est possible de jouer avec d'autres héros que Thor, Iron Man et Black Widow. Mais, pour en profiter lors des missions, au-delà de la Toy Box, des points de personnages doivent être collectés ! Si l'idée est louable pour un jeu vidéo "classique" (qui ne nécessite aucun achat additionnel), avec "Disney Infinity 2.0" il arrivera souvent d'être frustré en découvrant que l'on ne peut pas jouer avec sa nouvelle figurine (fraîchement achetée) par manque de points à l'instant T ou à l'inverse, de bénéficier de la totalité des points nécessaire pour l’utiliser, mais, de ne pas avoir le personnage dans sa collection de figurines ! Heureusement, à l'image des pions "Power Discs" (vendus 5 € les deux) qui ajoutent des items et des contenus bonus, les enfants peuvent échanger leurs éléments physiques avec des amis. Manette en main, le fait d'enchaîner les combos et d'explorer cet univers en 3D est plaisant et il est agréable de jouer à deux en coopération (parent & enfant ou frère & sœur) en écran splitté. L'accessibilité du gameplay (très basique) et la prise en main instinctive se révèlent en parfaite adéquation avec la clientèle visée (PEGI 7+). Certes, les gamers et les adultes réceptifs à l'univers de Disney ou de Marvel seront sans doute déçus par tant de simplicité, mais il ne faut pas oublier que "Disney Infinity 2.0" a été conçu pour des enfants qui n’ont pas tous une expérience en matière de jeu vidéo. À ce propos, nous avons relevé de longs temps de chargement et quelques ralentissements sur notre version PlayStation3. Bon à savoir : il est possible de jouer avec les figurines du premier opus dans la Toy Box 2.0 (à ce propos, la compatibilité est spécifiée via un graphique sur les packagings).

Geek4Life
Graphismes : 14/20

Au-delà de la qualité de modélisation des figurines en plastique, "Disney Infinity" brille par une réalisation visuelle relativement correcte. Les personnages "croqués" en jeu vidéo sont immédiatement reconnaissables et bénéficient d'un grand soin sur le plan de leur animation. Sympathique : chaque héros dispose de spécificités qui le rendent unique et complémentaire. En revanche, nous avons regretté que les hordes d’ennemis manquent de variété et que l'on doive composer avec de légers problèmes de caméra.

Gameplay & prise en main : 14/20

Dans son registre, "Disney Infinity" se révèle un divertissement accessible aux plus jeunes, même s’il manque d'originalité. Outre la fameuse "Toy Box" (le centre névralgique du jeu), le gameplay n'a franchement rien de révolutionnaire. Mais qu'importe ! À l'instar du premier opus, cette version 2.0 a été conçue avant tout pour séduire et divertir nos enfants. Et force est de constater qu'elle remplit haut la main son office. Qu'il s'agisse de batailler en solo ou en coopération (en écran splitté) "Disney Infitinity" ne manque pas de charme. Quant à la "Toy Box", elle a bien progressé depuis l'année dernière et permet désormais de construire et d'aménager ses intérieurs. Les plus créatifs pourront passer des heures à forger leur univers virtuel...

Musique et bruitages : 15/20

Entièrement localisé en Français, "Disney Infinity 2.0" propose une bande-son agréable, constituée de musiques épiques et dynamiques, dialogues bon enfant et bruitages en adéquation avec l'univers. Sans être mémorable, le résultat est clairement à la hauteur de nos attentes. Rien de négatif à signaler.

Durée de vie : 13/20

Mieux vaut le savoir : "Disney Infinity 2.0" est un jeu vidéo qui peut vite devenir coûteux si l’enfant ne se contente pas des trois personnages (Thor, Iron Man et la belle Black Widow) livrés avec le pack de démarrage. Côté gameplay, les différentes phases de jeu sont convenues et classiques. Qu'il s'agisse des courses de voitures ou des innombrables combats au corps à corps, la recette est vite répétitive. Heureusement, la "Toy Box" a été enrichie et, grâce à elle, il est possible de s'occuper un bon moment. Malgré tout, nous sanctionnons par ce "13/20" la pauvreté du contenu proposé par défaut. En revanche, si vous disposez d'un budget pour acquérir de nouvelles figurines, vous pouvez facilement ajouter deux points (15/20). Malgré tout, les jeux de la Toy Box, sont vite répétitifs. Dommage.

Note : 14/20

"Disney Infinity 2.0" nécessite un sérieux budget si l’on souhaite jouer avec toutes les figurines. Le gameplay a d’abord été pensé pour s'adapter à un public peu habitué aux jeux vidéo. Le concept - fortement inspiré de Skylanders - est toujours aussi sympathique et les figurines en plastique sont bien modélisées et participent à pousser à la collectionnite. Qu'il s'agisse des courses automobiles ou des phases de combat, la prise en main est simplissime. Gamers et adultes fans de Marvel resteront sur leur faim. Reste que "Disney Infinity 2.0" s’adresse en premier aux plus jeunes et devrait, auprès d’eux, réitérer un carton plein pour Noël 2014. D’autant plus que nous avons noté de nets progrès depuis le premier opus.










L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2017 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.