FIFA15-03.jpg FIFA15-02.jpg 1412703730.jpg 1412703717.jpg 1412703713.jpg 1412703413.jpg 1412703389.jpg 1412703377.jpg 1412703357.jpg 1412703345.jpg
Site partenaire callofduty
"Si vous n'avez pas FIFA 14, vous aurez le plaisir de découvrir la plus complète des simulations. Un titre de grande qualité, malgré quelques légers défauts !"
Geek4Life
FIFA 15

Fidèle à son rendez-vous annuel, le nouveau FIFA nous arrive bardé d'améliorations visuelles, avec un gameplay nettement plus arcade. Si les fans de simulation risquent de friser du nez, EA Sports entend bien s'imposer une fois de plus et tacler Pro Evolution Soccer (Konami). Mais que vaut réellement ce FIFA 15 sachant que son prédécesseur était déjà excellent ? Bonne ou mauvaise mise à jour ?

Disponible depuis le 26 septembre 2014 sur PC et l'ensemble des consoles du marché, « FIFA 15 » nous revient agrémenté de somptueux graphismes HD et renforcé par de nouvelles animations et émotions crédibles. Testé à partir de la version Playstation4, cette mouture 2015 nous a effectivement agréablement surpris sur le plan cosmétique. En revanche, côté gameplay, EA Sports a jugé pertinent de reprendre une grande partie de ses précédents volets. Ce n'est pas une mauvaise idée en soi, mais voilà qui risque - pour un titre à destination de fans des plus fidèles - d'attirer leurs foudres. Si vous disposez déjà de FIFA 14, l'intérêt est assez mince. Plus gênant : ce nouvel opus s'éloigne encore davantage de la simulation "pur jus", en dynamisant comme jamais l'action. Dans l'ensemble, le résultat est agréable à l'œil et ressemble plus que jamais aux retransmissions télévisées (surtout sur PS4 et Xbox One). En revanche, manette en main, nous sommes aux antipodes de l'esprit de « FIFA 08 », l'épisode mythique qui a terrassé PES. Est-ce pour autant un mauvais FIFA ? La réponse est non. Si vous n'avez pas encore investi dans une Playstation4 ou une Xbox One, cette nouvelle édition se révèle une sacrée claque ! Si la physique du ballon (et le bruitage de la frappe) ont bien progressé depuis les précédents volets, l'intelligence artificielle a du mal à convaincre. Au cours de notre test, nous avons pu assister, à maintes occasions, à des situations hallucinantes où le gardien (géré par l'IA) reste stoïque sans tenter quoi que ce soit ! Vu les critiques des joueurs sur Internet, il y a fort à parier qu'EA Sports va rapidement proposer un patch correctif. Heureusement, l'intérêt de FIFA 15 est l'aspect convivial du multijoueur. En local (à quatre) ou en ligne (jusqu'à vingt-deux participants), l'expérience est toujours aussi efficace. Évoquons maintenant les différents modes proposés : Exhibition, Carrière, Ultimate Team, Saisons et Compétitions. Le contenu est très complet et offre amplement de quoi s'occuper ! Attention tout de même si vous achetez chaque nouvel épisode de la série. FIFA 15 offre le même contenu que celui de FIFA 14. À 70 € sur console, le manque d'évolutions majeures risque d’être mal accepté.

Plus 600 nouvelles réactions émotionnelles !

Manette en main, FIFA 15 est franchement plaisant à jouer. Grâce à l'arrivée de nouveaux menus, un dynamisme de jeu accru (lorgnant davantage sur l'Arcade que sur la simulation) et une prise en main accessible. Même les néophytes pourront rapidement marquer, puis effectuer d'impressionnants buts ! L'autre tour de force de cet épisode réside dans l'ajout des émotions. EA Sports annonce plus de 600 nouvelles émotions. Notamment lors d'un but manqué, un tacle ou un revirement de situation... Effectivement, cela aurait pu être une fioriture "accessoire", mais force est de reconnaitre que cet élément cosmétique apporte beaucoup dans l'immersion. Toujours en quête de réalisme, EA Sports a également revu le dynamisme des commentaires. Nous retrouvons cette année Hervé Mathoux et Franck Sauzée aux micros. Le résultat est correct, mais manque un peu de punch, en comparaison de l'ambiance survoltée des dizaines de stades, tous modélisés avec soin en 3D, et agrémentés de supporters survoltés qui chantent les différents hymnes (spécifiques aux pays ou aux clubs). Précisons que l'on découvre avec cet épisode l'ajout de la "goal-line technology", la fameuse ligne qui permet de valider ou non, lors des ralentis, un but ambigu. Sur le terrain, les zooms sont une fois de plus impressionnants, avec de fines modélisations des joueurs. On reconnait immédiatement Lionel Messi, Critiano Ronaldo ou encore Zlatan Ibrahimovic ! Concernant la refonte du gardien, notez qu'ils sont maintenant agrémentés de 50 nouvelles animations dédiées aux arrêtés et grandement plus détaillées. À l'inverse, comme évoqué plus haut, l'intelligence a été revue en profondeur depuis FIFA 14, mais le résultat (à l'heure où nous écrivons ce test) n’est pas concluant. Vivement un patch correctif pour supprimer les quelques incohérences de nos gardiens. À l'inverse, la construction du jeu en équipe est montée d'un cran et il est plaisant de constater que chaque joueur (géré par l'IA) évolue de façon stratégique sur le terrain, afin de se placer au mieux par rapport au ballon. Cela se révèle idéal pour dynamiser les matchs.

Personnalisez votre équipe encore plus facilement

Parmi les quelques ajouts notables de FIFA 15, soulignons la possibilité de personnaliser désormais jusqu’à six compositions d'équipe par club. Ce qui est très pratique pour ajuster les postes en fonction de l'évolution de la stratégie et de la tactique de l'adversaire. Le changement d'instructions se rapproche davantage du réel, notamment sur le plan de la souplesse et cela crédibilise l'expérience de jeu. Quant au rendu visuel, il est évident que les joueurs équipés de la version PS4 et Xbox One bénéficient d'une qualité graphique accrue. Elle s’apprécie, par exemple, dans la détérioration du terrain (voir les mottes de têtes sur la pelouse !), les drapeaux des corners et montant des buts qui bougent… En d’autres termes, ce nouvel opus ajoute quelques améliorations sympathiques aux bases de l'excellent FIFA 14. Ce n'est pas assez pour parler de "révolution" ou d'épisode immanquable, mais il faut reconnaitre qu'EA Sports avance dans le bon sens ! Souhaitons que le prochain millésime intègre de nouveaux modes de jeu et nous fasse oublier les quelques problèmes d'intelligence artificielle présents lors du lancement. Quant aux joueurs ayant quelques "métros de retard", ils seront certainement conquis par la qualité indéniable de FIFA 15.

Geek4Life
Graphismes : 18/20

Pour peu que vous n'ayez pas déjà joué à FIFA 14 sur PS4 ou Xbox One, attendez-vous à un sacré choc en découvrant FIFA 15 ! Ajout de plus de 600 nouvelles animations, footballeurs modélisés en HD, stades ultra-réalistes, ralentis dignes des retransmissions télévisées... EA Sports n'a pas fait les choses à moitié. Il est même possible de voir la pelouse se détériorer au cours du match (par l'apparition de mottes de terre). Certes, en se approchant de l'écran, il arrive de voir de l'aliasing lors de certains zooms mais, dans l'ensemble, la version PS4 se révèle particulièrement esthétique.

Gameplay & prise en main : 16/20

Succédant à un épisode qualifié d’excellent, "FIFA 15" partait avec un sérieux handicap. Ses développeurs se devaient de faire encore mieux. Nous avons effectivement pu constater quelques améliorations notables (optimisation de la personnalisation, ajout d'animations, meilleur contrôle du ballon, physique encore plus réaliste...), mais, dans l'ensemble, cet épisode s'appuie beaucoup sur le contenu de son prédécesseur. Forcément, les inconditionnels réfléchiront à deux fois avant d'investir 70 € pour une mise à jour offrant aussi peu de changements. Plus gênant : lors du lancement, de sérieux problèmes d'intelligence artificielle ont été constatés. Certes, cela va rapidement être corrigé, mais il est toujours déplaisant de voir une série régresser sur un point clé. Bref, tout n'est pas parfait dans FIFA 15.

Musique et bruitages : 16/20

Dans la pure tradition des derniers FIFA, le millésime 2015 nous offre son lot de musiques rythmées, nouveaux chants de supporters (spécifiques aux pays et clubs), ainsi que les commentaires d'Hervé Mathoux et Franck Sauzée (pour la version VF). Si le bilan est globalement positif, la localisation française manque un peu de punch. C’est d'autant plus vrai en comparaison de l'ambiance survoltée des tribunes...

Durée de vie : 16/20

Avec les modes Exhibition, Carrière, Ultimate Team, Saisons et Compétitions, le contenu est riche et offre amplement de quoi s'occuper d'innombrables heures! En revanche, si vous possédez déjà FIFA 14, vous risquez d'être déçu en réalisant que les modes de jeu sont similaires, mis à part quelques légers ajustements. Quant à l'aspect convivial, avec les parties multijoueurs (jusqu'à quatre en local et vingt-deux via Internet), il est toujours aussi jubilatoire. Si vous n'avez pas FIFA 14, vous aurez le plaisir de découvrir la plus complète des simulations footballistiques. Un titre de grande qualité, malgré quelques légers défauts !

Note : 16/20

Electronic Arts tire une nouvelle fois le premier (avant Konami). L'occasion d'attiser la convoitise des fans de cette série culte. Reste que ce millésime 2015 n'est pas aussi révolutionnaire qu’on pouvait l’espérer. De fait, il reprend les bases de l'excellent FIFA 14 et, simplement, en peaufine certains aspects afin d'offrir aux joueurs une expérience encore plus authentique sur PC et consoles. S’il y a de quoi s’interroger avant d'investir 70 € pour une mise à jour "cosmétique", il s'avère que les joueurs n'ayant pas FIFA 14 auront sérieusement intérêt à se procurer FIFA 15. Car, au-delà d'un sérieux contenu et de quelques ajustements de gameplay, l'expérience est enrichie par l'arrivée de plus de 600 nouvelles animations, dont la restitution des émotions ! Quant aux moutures PS4 et Xbox One, elles se révèlent incroyablement réalistes et offrent un dynamisme de jeu accru. Pour l’heure, à défaut de révolutionner son jeu, EA Sports le renforce à chaque nouvelle "mise à jour".





L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2017 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.