88-09.jpg 88-08.jpg 88-07.jpg 88-06.jpg 88-05.jpg 88-04.jpg 88-03.jpg 88-02.jpg 88-012.jpg 88-011.jpg 88-01.jpg
Site partenaire callofduty
"Dans la digne lignée de Fallout, Wasteland 2 est un RPG tactique bien old-school qui ravira les fans du genre. Ils trouveront facilement leurs marques et apprécieront l’aspect retors (voire sadique) du jeu."
Geek4Life
Wasteland 2

Wasteland, le père spirituel de Fallout, a enfin droit à sa suite après 26 ans d'attente ! La patience des fans a-t-elle été récompensée ? Les nouveaux venus trouveront-ils facilement leurs marques dans cet univers hostile ? Réponse dans les lignes qui suivent.

Sorti en 1988, Wasteland offrait aux joueurs de parcourir un monde post-apocalyptique. Plus précisément de rejoindre les rangs des Rangers du désert, un groupe paramilitaire du Nevada ayant survécu à l’holocauste nucléaire. Dans ce monde sans pitié, le rôle des Rangers est de lutter contre les pillards et les mutants afin de protéger les communautés de survivants. Devant le succès du premier opus, une suite est envisagée dès 1990. Mais l'idée devra être rangée dans les cartons à cause d'un problème de licence. Le studio ne récupère les droits qu'en 2003 et lance un appel sur Kickstarter en 2012. Les fans répondent présents. Tellement qu’alors que 900 000 $ sont demandés, InXile Entertainment en récolte plus de 3 millions. Ainsi, en 2014, Wasteland 2 voit enfin le jour. Alors quoi de neuf sur les Terres Dévastées ? La recette n'a pas changé. Nous sommes toujours en présence d'un jeu de rôle tactique dans lequel nous dirigeons un groupe de 4 Rangers. Au fil de l'aventure vous rencontrerez d'autres héros qui pourront renforcer votre équipe, pour un maximum de 7 membres. Les fiches de personnage sont très détaillées, avec 7 caractéristiques primaires et pas moins de 29 compétences secondaires. Chaque attribut est évalué entre 1 et 10. En dessous de 3, il est considéré comme faible, au dessus de 7 comme très puissant, et ceux atteignant 10 sont jugés exceptionnels. Vos caractéristiques représentent le cœur de votre personnage, elles évolueront peu au cours de l'aventure. Dans cette liste, vous trouverez par exemple la Force, le Charisme, la Coordination ou la Chance. Classique, certes, mais efficace ! En revanche, à chaque fois que vous passerez 1 niveau vous gagnerez 1 point de compétence. C’est surtout grâce à ces points que vous pourrez modeler votre personnage et définir comment vous le spécialiserez. Les compétences sont réparties en 3 catégories. Les compétences d’armes regroupent le maniement des armes à feu et de mêlée (fusils d'assaut, pistolets, armes lourdes, armes contondantes, bagarres, etc.). Les compétences générales rassemblent des attributs pouvant servir aussi bien en dehors des combats que pendant les voyages sur la carte ou les phases de dialogue. « Ami des Animaux », par exemple, vous permettra d’amadouer des bêtes sauvages pour qu’elles se battent à vos côtés. « Survie », de trouver plus facilement des oasis et « Petit Malin » de convaincre vos interlocuteurs de vous aider. Enfin, les compétences de connaissances s'appuient sur l'intelligence et la dextérité pour être utilisées aux mieux. Elles vous sauveront la mise à de nombreuses reprises. « Explosifs » vous servira à désamorcer des pièges, « Informatique » à utiliser des ordinateurs mais aussi à pirater des serrures électroniques, voire des robots, tandis que « Secourisme » vous permettra d’utiliser des trousses de soin, « Mécano » de réparer toutes sortes de machines, etc. Bref, il ne manque que la furtivité à cette liste très complète. Comme vous pouvez le deviner, la clé du succès réside dans la création d'une équipe complémentaire capable de faire face à un maximum de situations. Le titre vous propose d’emblée 8 héros tout fait. Allez-vous opter pour « Bert le Gros », la grande brute spécialisée dans le corps à corps ? Vous éviterez ainsi les problèmes de munition et serez capable de mettre la pression durant les phases de dialogue grâce à sa capacité Gros Dur. Ou, peut-être, choisirez-vous « Œil-de-Glace », le sniper. Idéal si vous voulez garder vos distances et profiter de sa capacité Fabrication d’Arme pour améliorer votre équipement. Ces personnages sont modifiables à loisir, mais vous pourrez aussi créer les vôtres de A à Z. La composition de votre équipe est cruciale puisqu'elle conditionnera votre façon de vivre l'aventure. Alors faites le bon choix, Rangers !

Aventure en terres hostiles

Wasteland 2 donne le ton dès les premières secondes ! Histoire de vous mettre dans le bain, le jeu débute par l’enterrement d’un de vos frères d’arme, le capitaine Ace. Lequel était en pleine mission quand son corps sans vie a été retrouvé près d’une tour radio. Vous devrez faire la lumière sur son assassinat et terminer la tâche qu'il n'a pas pu accomplir. Ce sera pour votre groupe le test ultime. Celui qui en fera une équipe de véritables Rangers avant de lui ouvrir les portes de leur citadelle. Bien sûr, la route sera semée d’embûches. Très vite on s’aperçoit que le titre ne cède pas aux sirènes de la casualisation et ne vous prend jamais par la main. Aucun didacticiel n’est présent mais, heureusement, on s’y retrouve vite. Le système de jeu est plutôt classique et les nombreuses info-bulles détaillent tout ce qu’il faut savoir. Que les anglophobes se rassurent, le jeu est entièrement traduit (seul le manuel est resté dans la langue de Shakespeare). Vous allez donc devoir inspecter la zone de la tour radio, en commençant par crapahuter dans le désert pour vous y rendre. Pour cela, il suffit de tracer votre itinéraire sur la carte du monde pour que votre groupe, qui n’est alors représenté que par un symbole, s’y rende automatiquement. Mais attention, en vous déplaçant sur cette carte vous devrez surveiller votre consommation d’eau et échapper aux pillards qui rôdent. C'est ici d'ailleurs que la compétence Survie prend tout son intérêt, en vous révélant des oasis et en vous permettant de fuir les mauvaises rencontres. Une fois sur place, vous pourrez entrer dans la zone pour passer en mode exploration. Vous retrouverez alors vos Rangers dans un vaste niveau en 3D que vous pourrez explorer en toute liberté. Le but sera ici de dénicher le matériel d’Ace pour poursuivre sa mission et trouver des indices sur l’identité de son meurtrier. En vous baladant dans les niveaux, vous tomberez sur des animaux sauvages, des mutants, des pillards, des robots, bref toutes sortes de méchantes créatures qui en voudront à votre peau. Le jeu passera en mode tactique dès que votre groupe sera repéré par une IA hostile. Un damier apparaîtra alors pour faire place à des combats au tour par tour plutôt classiques. Chaque action coûte des PA (des points d’action) : se déplacer, tirer, attaquer au corps à corps, s'accroupir pour obtenir un bonus de visée et d’esquive, recharger, tirer à la tête. Vous pourrez combiner ces actions comme bon vous semble, du moment que vous avez suffisamment de PA. Rien ne vous empêchera de passer votre tour à tirer ou bien d'attaquer au corps à corps, de vous déplacer, puis de tirer, par exemple. Vous aurez aussi la possibilité de « tendre une embuscade », c'est-à-dire de dépenser un certain nombre de PA (en fonction de votre arme) pour vous mettre sur la défensive. Ainsi, durant le tour des ennemis vous balancerez une praline au premier d'entre eux qui passera à votre portée. Très pratique, même si cela ne fonctionne que sur le premier ennemi croisant votre ligne de mire. Sans oublier que vous pourrez également régler le mode de tir de vos fusils d'assaut. Tout est là, même les tirs amis. Alors attention aux tirs croisés ! En revanche, il est regrettable que la lisibilité soit en berne et qu'aucune mini-map ne soit présente. Globalement, on peut dire que la réalisation est loin d'être formidable, surtout si on la compare au dernier XCOM. Certains répondront que le cœur du jeu n'est pas là... et ils auront raison ! Car l'aventure proposée est vraiment très prenante ! Une fois le niveau de la tour radio ratissé de long en large, le sac du défunt capitaine retrouvé et les indices récoltés, il ne sera pas encore temps de crier victoire. En effet, la mission exige que vous placiez des répéteurs radio sur deux antennes. La première, située dans un centre de recherche agroalimentaire et l’autre dans une petite ville de survivants. En chemin, vous apprendrez que vos deux destinations sont en péril ! Il vous faudra agir vite et trancher pour la première fois : qui sauverez-vous en premier ? Choisirez-vous le centre de recherche qui fournit de la nourriture aux Rangers ou la ville de Highpool qui partage ses réserves d'eau ? Des décisions, vous en aurez un bon paquet à prendre tout au long de votre périple. L’aventure est très longue et plutôt difficile. Le titre ne fait pas de cadeau et l’on éprouve un réel plaisir à triompher de l'adversité. Vous pouvez compter entre 40 et 50 heures en moyenne pour en voir la fin. La rejouabilité étant, bien sûr, au rendez-vous, puisque vous pourrez essayer d’autres équipes et d’autres approches qui influeront sur le cours de votre aventure. L’histoire est captivante grâce à la richesse de son univers post-apocalyptique et ses textes bien écrits. Et si le cœur vous en dit, le jeu fourmille de livres, de dossiers et de notes pour en apprendre plus sur l’univers des Terres Dévastées. Les rôlistes seront ravis !

Jean-Marc Pichot
Graphismes : 12/20

La réalisation de Wasteland 2 est suffisante mais loin d'être formidable, surtout si on la compare à XCOM. La lisibilité n'est pas optimale et l'absence de mini-map handicapante. Sur le plan des graphismes, le titre est plutôt à la ramasse. Heureusement il peut compter sur de belles illustrations !

Gameplay & prise en main : 16/20

Sans être original, le titre se révèle efficace en mélangeant exploration en temps réel et combats au tour par tour. On pourra lui reprocher une gestion parfois hasardeuse des couverts, une IA pas très finaude et une caméra assez lourde. Mais qu’importe, le jeu est suffisamment riche et prenant pour qu’on lui pardonne ses quelques bémols.

Musique et bruitages : 16/20

Mark Morgan, le compositeur des bandes-son de Fallout 1 et 2, nous a concocté des musiques parfaitement adaptées à l’ambiance de Wasteland 2. Les bruitages et les doublages ne sont pas en reste et participent pleinement à l’immersion.

Durée de vie : 18/20

Wasteland 2 profite d’une énorme durée de vie et d’une forte rejouabilité. Il est très plaisant d’essayer d’autres groupes et de varier nos choix pour voir l’aventure sous un autre jour. Prévoyez une bonne quarantaine d’heures pour arriver au bout du jeu. Sans compter les nombreuses quêtes annexes à dénicher tout au long de votre périple.

Note : 17/20

Dans la digne lignée de Fallout, Wasteland 2 est un RPG tactique bien old-school qui ravira les fans du genre. Ils trouveront facilement leurs marques et apprécieront l’aspect retors (voire sadique) du jeu. En revanche, les novices devront s’armer de patience et passer outre les graphismes vieillots s’ils veulent profiter de cet univers riche et captivant. En clair, si vous cherchez un bon jeu de rôle tactique, doté d’un solide gameplay et d’une histoire sans temps mort dans laquelle vous prendrez des décisions vraiment impactantes, alors Wasteland 2 est fait pour vous. Maintenant, si vous préférez un jeu purement tactique, avec des missions indépendantes, de la gestion et une très bonne réalisation, tournez-vous plutôt vers XCOM.

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2017 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.