1417041955.jpg 1417040601.jpg 1417040478.jpg 1417040433.jpg 1417039893.jpg 1417039843.jpg 1417039829.jpg 1417039811.jpg 1417039799.jpg 1417039786.jpg 1417039773.jpg 1417039752.jpg 1417039739.jpg 1417039726.jpg
Site partenaire callofduty
"Encore plus réaliste que sur l'ancienne génération de consoles, les remakes PS4 et Xbox One brillent par un niveau de détail - sans précédent – dans un environnement ouvert de 127 km² que l'on peut explorer librement et en vue subjective. Un pur chef-d’œuvre !"
Geek4Life
Grand Theft Auto V
PS4 / Xbox One

Après un franc succès l'an dernier, «GTA V » est enfin disponible sur Playstation4 et Xbox One. L'occasion de redécouvrir en 1080p les trois nouveaux personnages et les 127 km² qui constituent la map de Los Santos... Alternant gunfights, courses poursuites, braquages, exploration et mini-jeux, «Grand Theft Auto V», qui critique sans concession le rêve américain, ne laissera personne indifférent ! Un vrai divertissement mature « PEGI 18+ ».

Disponible simultanément sur PS4 et Xbox One depuis le 18 novembre 2014, « Grand Theft Auto V » marque le retour en force de la série de jeux vidéo la plus sulfureuse. Reprenant les grandes lignes de l'excellent GTA IV (2008), ce nouvel opus a déjà séduit des dizaines de millions de joueurs fin 2013 et rapporté le chiffre vertigineux d'un milliard de dollars après (seulement) trois jours d'exploitation, lors du lancement des versions PS3 et Xbox 360. Du jamais vu ! Mais au fait : outre le buzz médiatique, la ruée des fans et un contenu outrancier qui relance l'interminable débat sur la violence dans les jeux vidéo, que vaut réellement ce cinquième épisode, ici optimisé en HD ? Testé par notre rédaction sur Playstation4, « Grand Theft Auto V » nous a d'abord fortement impressionnés par ses qualités technique et artistique. Comme l'annonçait Rockstar, le rendu visuel est encore plus époustouflant et le niveau des détails incroyablement rehaussé sur cette génération de consoles. Pour le coup, la PS4 et la Xbox One sont pleinement sollicitées. Textures haute définition, environnements complexes, effets de reflets, trafic routier (encore plus important), fumées volumétriques, lumières et ombres dynamiques... Le rendu visuel est en 1080p et 60 images/seconde sur PS4 et à la hauteur des derniers trailers promotionnels de Rockstar ! Malgré le fait qu'il n'y ai plus de ralentissement, la console de Sony affiche une bonne dose de scintillement et quelques clippings (notamment dès lors que l'on quitte la ville). En revanche, il est très agréable de pouvoir évoluer dans cet univers en vue subjective ! C'est la principale nouveauté. Si vous avez déjà eu la chance de jouer à GTA V sur PS3/360, vous apprécierez certainement d'y rejouer à la façon d'un FPS. Les gunfights sont maintenant encore plus violent et dynamiques grâce à cette nouvelle vue. Venons-en à notre terrain de jeu : la ville de Los Santos (une région de San Andreas) avec ses 127 km² de monde ouvert ! Un monde aussi riche que varié et qui déborde de vie avec ses innombrables piétons, automobilistes (plus ou moins respectueux du code de la route !), motards, vélos ou bus... Sans oublier les animaux (plus nombreux sur PS4 et Xbox One). Plus diversifié que jamais, « Grand Theft Auto V » nous offre, de jour comme de nuit, de somptueux décors à explorer en toute liberté. Pas seulement en ville. Car il faut aussi compter les villages, autoroutes, zones boisées et agricoles, plages de sable fin, docks, aéroports, zones industrielles, bases militaires... Au vu de la taille de la map, mieux vaut être équipé d'un avion ou d'un hélicoptère pour explorer ce vaste univers tout en 3D ! Sympathique également : la possibilité d'explorer l'océan à bord d'un sous-marin de poche ou de s’exercer à la chute libre. Aucun doute : même à 70 € (prix de lancement) vous en aurez pour votre argent.

Exit Niko Bellic ! Bonjour Micheal, Franklin et Trevor...

Une fois digérée la claque visuelle des premières minutes, vient le plaisir de retrouver – un à un - les éléments de gameplay qui ont fait le succès du précédent opus : courses poursuites, fusillades, boutiques (vêtements, armes, loisirs...), ainsi que de nombreuses missions annexes et défis (massacres, cascades, collectes...). Manette en main, les commandes sont une nouvelle fois parfaitement ergonomiques, avec une conduite intuitive des véhicules et des phases d'action irréprochables. Simples et efficaces, les manipulations sont accessibles à tous. Mais surtout : encore plus dynamique et osant repousser toutes les limites, « GTA V » se renouvelle constamment. Et cela, des phases de mini-jeux (tennis, golf, plongée, course de vélos, etc.) aux indispensables « gunfights » et courses poursuites dans les rues de Los Santos, le jeu de Rockstar nous émerveille non-stop. Autre fait marquant : la trame scénaristique n'a rien à envier à son prédécesseur ! Là où « Grand Theft Auto IV » nous immergeait dans une parodie de New York, sous les traits de Niko Bellic, un immigré en quête du Rêve Américain, les créateurs de la série nous propose non pas un personnage jouable, mais trois ! L'occasion de faire connaissance avec Michael, ancien braqueur quadragénaire sous la protection du FBI, Franklin, vendeur de voitures peu scrupuleux et Trevor, psychopathe de la pire espèce... Ensemble ou séparément, nos trois héros vont nous faire vivre une aventure mémorable, sur fond de braquages et de crimes, quand ils ne s'adonnent pas au jeu, à l’alcool, à la drogue et au sexe. Avec une telle recette, la mention PEGI « 18+ » est parfaitement justifiée. Résolument mature, « GTA V » tape au passage et méchamment sur notre société, la téléréalité, la téléphonie mobile... Nul doute que les fans de la série apprécieront les différents niveaux de lecture. Quant à l'action pur jus, elle est, cette fois encore, très efficace, avec une campagne solo qui se boucle en plus de 20 heures (hors missions annexes et défis) ... et nous retrouvons également sur PS4 et Xbox One l'indispensable mode multijoueur « GTA Online ». Notez que vous pourrez même importer vos personnages issus des versions PS3 et Xbox 360.

Un gameplay à la hauteur de nos espérances

En plus des courses poursuites et fusillades, le jeu nous offre de nouvelles séquences d'infiltration et activités parallèles dont le yoga, le jeu de fléchettes et le jet-ski... Les plus cupides d'entre nous pourront rapidement faire progresser leur compte en banque. Non seulement en jouant en bourse sur Internet, mais en multipliant les attaques à mains armées, braquages et autres missions hautement lucratives. La progression du pouvoir d'achat n'est pas comparable avec le précédent GTA et c'est tant mieux pour qui veut se payer l’avion, l’hélicoptère privé ou une partie de golf en ville ! En revanche, dans la continuité de GTA III (le premier épisode en 3D), chaque personnage jouable dispose d'une planque où l'on peut garer sa voiture A juger du grand nombre de 4x4, super-cars, berlines et SUV – que l'on peut customiser – le choix devient vite cornélien. Outre les nombreuses catégories de voiture, GTA V nous propose de piloter diverses motos (Harley, japonaises...) et des quads. Sans omettre divers hélicoptères, avions, sous-marins de poche, hors-bords, voiliers... et même un dirigeable ! Concernant les forces de police, nous retrouvons le système d'étoiles. Plus votre niveau de recherche est élevé et plus difficile sera votre fuite. Contrairement à GTA IV, les forces de l'ordre ne font aucun cadeau. Toujours sur le plan du gameplay, la possibilité de switcher d’un personnage à l'autre est appréciable. Tout comme le fait de planifier les braquages en recrutant les membres de l'équipe, après un repérage des lieux. Les missions, elles, sont plus impressionnantes les unes que les autres. Rien que celles d'introduction, nous en mettent plein la vue, à l’exemple de la poursuite du bateau de plaisance sur l'autoroute ou du sabotage d’un téléphone portable afin qu'il explose au visage de votre cible lors d'une retransmission télévisée... Il y aurait encore beaucoup de choses à dire, notamment sur la possibilité de relooker nos trois braqueurs, sur la bande-son - tout bonnement géniale - avec le système des stations de radio (classées par styles de musique), la possibilité de nager avec les requins, les attaques spéciales de nos héros (L3 +R3) ou encore la sensation de liberté omniprésente... Dans tous les cas, que vous soyez fan ou néophyte, « GTA V » est indispensable à toute ludothèque. Un hit à s'offrir sans l'ombre d'un doute. En plus de cette sortie sur PS4 et Xbox 360, Rockstar prépare pour début 2015 la version PC. Nous n'avons pas fini d'entendre parler de GTA.

Geek4Life
Graphismes : 18/20

Alors que GTA IV était déjà très impressionnant, Rockstar nous livre une suite encore meilleure ! Plus réalistes que sur l'ancienne génération de consoles, les versions PS4 et Xbox One brillent par un niveau de détail - sans précédent – dans un environnement ouvert de 127 km² que l'on peut explorer librement et en vue subjective (FPS). Côté technique, on flirte avec le sans faute. Textures haute définition, lumières et ombres dynamiques, fumées volumétriques, reflets en temps réel... Aucun doute, le résultat est à la hauteur des vidéos promotionnelles diffusées par Rockstar. Plus fort encore : l'expression des personnages et leur animation faciale sont encore plus réaliste. Un vrai tour de force technologique et artistique ! Seuls bémols : la version PS4 affiche de légers clippings et quelques scintillements.

Gameplay & prise en main : 19/20

Nous étions émerveillés par les aventures de Niko Bellic. Nous n'avions encore rien vu... Grand Theft Auto V reprend les excellentes bases de son prédécesseur et y ajoute d'innombrables améliorations pour un résultat inégalé à ce jour. Fusillades, courses-poursuites, mini-jeux, exploration, etc. Le plaisir est total ! D’autant que le scénario nous réserve bien des surprises avec une critique au vitriol de notre société. Concernant la prise en main, les commandes sont parfaitement ergonomiques. On apprécie la possibilité de switcher d'un personnage à l'autre. La campagne solo est plus outrancière que jamais et dynamique. Même les fans de la première heure seront surpris par une telle mise en scène. Un pur bonheur que l'on soit fan ou néophyte.

Musique et bruitages : 19/20

Nous retrouvons une bande-son d'excellente facture, diffusée via le système des stations de radios. Parmi les nombreux styles représentés, vous pourrez explorer la ville en écoutant « Radio Ga Ga » de Queen à l'instar du Trailer. Côté doublage, le jeu n'est disponible qu'en VO sous-titrée français. Un classique pour les fans de la série, mais les allergiques à l'anglais risquent d'avoir du mal à suivre les conversations et à lire sur l'écran tout en conduisant... Concernant le jeu des comédiens, aucun bémol à signaler. Jamais surjoué, le résultat est pro, comme les autres productions Rockstar. Quant aux bruitages, il nous immerge immédiatement dans l'univers de cette vaste mégapole : vrombissement des moteurs, fusillades, cris des passants, etc.

Durée de vie : 18/20

Avec une campagne solo qui se boucle en plus de 20 heures en ligne droite, d'innombrables missions annexes, des défis en tous genres, mini-jeux et la possibilité de se balader à bord d'une centaine de véhicules : voitures, motos, bateaux, avions, hélicoptères... Encore meilleur que ses prédécesseurs, « Grand Theft Auto V » dispose d'une rejouabilité certaine. Un achat judicieux que l'on soit fan ou néophyte. Et pour ceux qui aiment les jeux multijoueur, Rockstar propose le mode "GTA Online". Un sans faute !

Note : 19/20

Jeu évènement de l'année 2013, « Grand Theft Auto V » est entré dans l'Histoire grâce à son lancement record (plus d'un milliard de dollars de recette en seulement 3 jours d'exploitation). Outre son succès commercial, le nouveau chef-d'œuvre de Rockstar atomise toute concurrence – sur le fond comme sur la forme - en nous offrant le plus beau jeu vidéo « en monde ouvert » et le plus riche en termes de gameplay. Courses-poursuite, gunfights, exploration, plongée sous-marine, golf, tennis... Il y en a pour tous les goûts ! Et pour parfaire cette démonstration technologique, GTA V est encore plus beau sur Playstation4 et Xbox One, avant de revenir sur PC début 2015. Avec 127 km² d'environnement à explorer, une centaine de véhicules à disposition et un sentiment grisant de liberté, ce jeu vidéo fait partie des indispensables. Un dernier point : la norme PEGI « 18+ » est parfaitement justifiée compte tenu du vocabulaire et des innombrables crimes que chacun doit commettre.





L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2017 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.