1442423550.jpg 1442423540.jpg 1442423532.jpg 1442423527.jpg 1442423520.jpg 1442423515.jpg 1442423508.jpg 1442423499.jpg 1442423489.jpg 1442423478.jpg 1442423469.jpg
Site partenaire callofduty
"Act of Aggression est enfin disponible sur PC. L'occasion de retrouver avec plaisir toute la magie des STR d'antan, avec la construction de bases, le développement d'améliorations, la collecte de ressources..."
Geek4Life
Act of Aggression

Développé par Eugen Systems et édité par Focus Home Ineractive, "Act of Aggression" marque le retour en force du jeu de stratégie temps réel "old-school" sur PC. A l'instar des mythiques "Command & Conquer", ce nouveau STR repose sur un système de collecte de ressources, construction de bases et formations militaires. Prêt à repartir au front ?

Dans un contexte où les fans de "Command & Conquer" regrettent l'abandon du projet "Generals 2" par Electronic Arts, Eugen Systems et l'éditeur Focus Home Ineractive nous proposent depuis le 2 septembre 2015 un substitutif de choix : "Act of Aggression". Sous se titre évocateur, se cache le nouveau RTS des pères de "Act of War"(2005), de "R.U.S.E" (2010) ou de la série "Wargame" (2012 - 2014). Bref, les développeurs ne sont pas des bleus en la matière ! Exclusivement disponible sur PC (via Steam) pour une quarantaine d'euros, ce nouveau jeu de stratégie en temps réel (STR) nous a agréablement surpris, tant sur le fond, que sur la forme. Sans révolutionner le genre, "Act of Aggression" bénéficie de graphismes 3D soignés dont le niveau de détails s’adapte automatiquement à la configuration de l'ordinateur. Certes, il est aussi possible d'ajuster manuellement l'affichage mais, par défaut, le soft optimise les performancesafin que vous n'ayez qu'à vous centrer sur l'essentiel : la stratégie. Pour le coup, vous allez avoir de quoi faire ! Campagne solo (en deux parties opposées), escarmouches, parties multijoueurs en ligne, "Act of Aggression" se révèle très complet. La prise en main n'est pas en reste. Elle reprend les mécanismes simples et efficaces des STR old-school (Command & Conquer, Age of Empires, Starcraft), avec la construction de structures (casernes, centrales électriques, raffineries, usines d'armement, tourelles de défense, etc.), la collecte de ressources (pétrole, aluminium et terres rares), ainsi que la formation de troupes militaires et le déploiement de véhicules de plus en plus perfectionnés (blindés, avions, hélicoptères...). Dans la pure tradition du genre, chaque nouvelle structure s’accompagne d‘améliorations qui renforcent es possibilités stratégiques. Ainsi, les soldats peuvent bénéficier d’un meilleur équipement, avec l'ajout d'un simple bâtiment adapté, et il est possible de les faire monter dans des véhicules pour accroître leur vitesse de déploiement... et même prendre position aux fenêtres des habitations. Idem pour les véhicules qui disposent d'une plus grande puissance de feu... Certes, toutes ces possibilités n'ont rien d'innovantes pour un STR, mais force est de constater que ce "pot pourri" fonctionne à merveille ! L'arbre technologique a été bien pensé, de telle façon qu'il ne s’agit pas uniquement de placer au plus vite des bâtiments afin de remporter la partie. Dans « Act of Aggression », il faut également gérer l'espace disponible, les revenus, l'électricité... Toujours classique, mais appréciable : chaque faction dispose de son propre style de jeu et d'un équipement spécifique. Avec les trois factions (L'Armée US, Le Cartel et La Chimère) il y a de quoi s'occuper un bon moment. Surtout qu'en plus des campagnes scénarisées en solo, le soft propose des escarmouches contre l'intelligence artificielle et la communauté Steam.

Un retour aux sources réussi !

Souris en main, le jeu est vite addicif. C’est renforcé par le fait que chaque faction possède différents niveaux technologiques qui permettent d'obtenir de nouvelles armes et de nouveaux véhicules lorsqu'ils sont atteints. De l'infanterie de base aux super-armes en passant par les véhicules légers, les hélicoptères, les avions ou les chars d'assaut..."Act of Aggression" se révèle captivant ! Le background est également une réussite avec un conflit fictif dans un futur proche et une campagne solo focalisée sur l'histoire de la Chimère. Vous incarnez le commandant de cette force opérationnelle financée par l'ONU à la suite du "Shanghai Crash". Au fil d'une histoire scénarisée (parfaitement mise en scène), vous découvrez un climat politique belliqueux à travers des missions qui se déroulent aux quatre coins du globe. Par la suite, vous débloquerez de nouvelles missions liées au Cartel, vous offrant ainsi un point de vue alternatif para rapport aux situations jouées auparavant du côté de la Chimère. Ces missions dans "l'envers du décor" décrivent les événements et apportent plus de lumière sur l'histoire. Dans l'ensemble si, comme nous, vous aimez les STR façon "Command & Conquer", n'hésitez pas une minute : "Act of Aggression" a tout du fils spirituel ! Certes, la campagne solo sera peut-être jugée un peu courte au goût de certains, mais avec les escarmouches paramétrables et les affrontements en ligne, vous en aurez amplement pour votre argent. A l'heure du lancement, le jeu propose 20 cartes dans 5 pays différents pour son mode multijoueur. Pour notre part, nous souhaitons que ce jeu trouve rapidement son public et que l'équipe d'Eugen Systems développe cette licence avec de nouveaux compléments (addons) ou dérivés additionnels (stand-alone), comme ce fut le cas avec la série "Wargame".

Geek4Life
Graphismes : 16/20

Sans être laid, "Act of Aggression" n'offre pas de graphismes spectaculaires. Les bâtiments, véhicules et unités sont finement modélisés et reconnaissables au premier coup d’œil, mais il semble qu'Eugen Systems ait préféré peaufiné son gameplay plutôt que cultiver le côté tape à l’œil. En l'état, équipé d'un PC musclé, le soft est agréable visuellement, mais sans plus.

Gameplay & prise en main : 17/20

Quel plaisir de retrouver le meilleur des jeux de stratégie temps réel (STR) d'antan façon "Command & Conquer". Bien pensé et facile d'accès, "Act of Aggression" repose sur la construction de bases, grâce à un arbre technologique, la formation de troupes, de blindés, avions, hélicoptères... Sans oublier la collecte de ressources ! En solo ou multijoueur, l'expérience fait mouche.

Musique et bruitages : 16/20

Parfaitement en phase avec l'esprit "old-school", les musiques sont dynamiques et évoquent celles de la saga "Alerte Rouge" (EA). Les voix (uniquement en VO et sous-titrées en français) sont de bonne facture, tout comme les bruitages. Là encore, Eugen Systems a su pleinement satisfaire les fans de stratégie sur PC.

Durée de vie : 16/20

Même si la campagne (en deux parties) est relativement courte, avec la présence d'escarmouches contre l'intelligence artificielle et les parties en ligne, "Act of Aggression" offre un excellent rapport qualité/prix. Espérons que le succès sera au rendez-vous et que de nouveaux contenus nous permettrons de prolonger l'expérience sur le long terme, à l'instar de la série "Wargame" également réalisée par Eugen Systems.

Note : 16/20

Après avoir savamment distillé les premières images et vidéos, « Act of Aggression » est enfin disponible sur PC. L'occasion de retrouver avec plaisir toute la magie des STR d'antan, avec la construction de bases, le développement d'améliorations, la collecte de ressources...et la constitution d'une armée. Simple d'accès, addictif et relativement esthétique, "Act of Aggression" est parti pour nous occuper un bon moment, sachant que le projet "Command & Conquer : Generals 2" est abandonné par EA. Les fans de stratégie vous pouvoir se consoler avec cette excellente alternative.







L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2017 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.