1443389626.jpg 1443389610.jpg 1443389593.jpg 1443389577.jpg 1443389519.jpg 1443389494.jpg
Site partenaire callofduty
"Nettement plus accessible et permissif que son rival "FIFA 16" d'Electronic Arts, "Pro Evolution Soccer 2016" est un très bon jeu de foot pour les néophytes et les joueurs en quête d'amusement immédiat."
Geek4Life
Pro Evolution Soccer 2016

Poursuivant la reconquête de son titre de leader des jeux vidéo dédiés au football, Konami nous livre avec "Pro Evolution Soccer 2016" de nombreux arguments de poids : graphismes HD spectaculaires, prise en main simple d'accès, action dynamique, nouveautés et améliorations en pagaille, physique de balle réaliste... Mais cela sera-t-il suffisant pour tacler "FIFA 16" (Electronic Arts) ?

Chaque année désormais, le mois de septembre s’accompagne d’un rendez-vous immanquable pour tous les fans de jeux de football sur PC et consoles : la sortie du nouveau "Pro Evolution Soccer" de Konami, suivi de près par la nouvelle cuvée de l'illustre "FIFA" réalisé par Electronic Arts. Une fois de plus, c'est l'éditeur japonais qui ouvre le match en sortant le premier sa simulation footballistique "2016". Ainsi, depuis le 17 septembre 2015, le fameux "PES 2016" (l'épisode des 20 ans de la saga !) est en rayon sur PC, PS3, PS4, Xbox 360 et Xbox One. Testé à partir de la version PlayStation4, le jeu de Konami nous a agréablement surpris par le saut qualitatif indéniable depuis le changement de génération de consoles (PS4 / Xbox One). Pour rappel, "Pro Evolution Soccer" a longtemps été leader et même le "premier bien culturel", jusqu'à la sortie du fameux "FIFA 08" d'Electronic Arts. Aujourd'hui encore, Konami poursuit la reconquête des joueurs ayant migré chez son rival de toujours (FIFA). Ainsi a t-il remporté - deux ans de suite - le prix du « Meilleur Jeu de Sport » lors de la "GamesCom". Pour cela, nous avons vu son gameplay chamboulé, d’abord "arcade", puis fortement orienté "simulation", renforçant progressivement le réalisme des joueurs et de la physique de balle. Avec "Pro Evolution Soccer 2015", nous avions déjà constaté de réels progrès à tous les niveaux et avions hâte de tester l'épisode 2016. Et nous n'avons pas été déçus ! Manette en main, "Pro Evolution Soccer 2016" se révèle très agréable à jouer, avec des graphismes HD spectaculaires grâce au moteur "Fox Engine" (ayant aussi servi à "Metal Gear Solid V : Pain Phantom"). Les joueurs sont finement modélisés en 3D et bénéficient d'une vaste palette de mouvements. Tout aussi sympathique : dorénavant, l’eau qui stagne sur le gazon éclabousse les joueurs qui cherchent à tacler lors de matchs sous la pluie, tandis que le filet tremble lorsque l’on envoie le ballon en pleine lucarne. Le nouvel éclairage dynamique et les nouvelles textures HD de gazon font également partie de ces nombreuses améliorations. De même, et pour la première fois dans la série PES, les conditions météorologiques dynamiques ont été implémentées. La pluie peut donc faire son apparition au cours d’un match et impacte une physique de balle rendue plus réaliste. En effet, la pluie change le rythme du jeu, accélère les passes,. Et les joueurs les moins physiques souffrent de la condition du terrain et sont susceptibles de chuter en cas de geste technique raté, par exemple. La variété des conditions de jeu illustre l’incroyable physique de balle de PES 2016, pour laquelle chaque rotation ou rebond a été calculé selon des données de balle réelles, contribuant à rendre chaque moment unique et imprévisible.

Un jeu de football grand public

Autre tour de force : le jeu de Konami est beaucoup plus accessible que son rival "FIFA 16". Même en sélectionnant un niveau de difficulté élevé, il est plus simple de marquer des buts avec "Pro Evolution Soccer 2016". Si cela peut être un point négatif pour les "gamers" en quête de challenge, il faut reconnaitre que ce choix "grand public" a l'avantage de rendre les parties plus amusantes et plaira au plus grand nombre. Une fois passées les premières minutes d'apprentissage, les commandes sont globalement intuitives et faciles à retenir. Bien que simple d'accès, le tout est suffisamment riche pour élaborer tout un panel de tactiques. Une fois dans le feu de l'action, on apprécie particulièrement la construction de jeu, hautement dynamique, ainsi que la fluidité des passes. Si vous vous souvenez de vos parties avec PES 2015, vous risquez d'être étonné par les modifications opérées ! Autre évolution importante : si cela fait quelques temps que vous avez décroché avec PES, sachez que le rythme est de nouveau légèrement plus lent, afin de maximiser le côté tactique. Chaque aspect du jeu bénéficie d’améliorations et d’optimisations. Sur le terrain, les joueurs profitent d’un système de collision toujours plus performant qui détermine la façon dont les footballeurs interagissent et propose des issues différentes en fonction du type d’impact. Cette année, le jeu aérien constitue une toute nouvelle expérience. L’utilisation du stick gauche permet de s’opposer et de perturber un joueur plus puissant, mais également de trouver la meilleure position pour effectuer une tête ou une reprise de volée. De nombreuses améliorations ont été apportées aux duels, implémentant davantage de mouvements qui utilisent l’actuelle configuration des contrôles. Le temps de réponse a lui aussi été amélioré, permettant aux joueurs de manœuvrer plus facilement lors de situations difficiles, et de bénéficier de nouveaux mouvements de feinte pour changer de direction rapidement. Quant au toucher de balle (clé de voûte dans une simulation footballistique), il est particulièrement réussi dans PES 2016 et hautement réaliste. Ce qui est très agréable, sachant qu'une fois le ballon au pied, il est possible de le conserver relativement longtemps, en le faisant circuler avec une grande fluidité d’un joueur à l’autre de votre équipe. Une expérience inédite pour une telle simulation ! Là encore, Konami a choisi de privilégier le plaisir, plutôt que le réalisme et une simulation élitiste...

Le 20e épisode continue dans le bon sens !

Toujours dans le même esprit, on remarque vite que l'arbitrage n'est pas irréprochable. Il faut vraiment insister pour être sanctionné. Un côté permissif qui souligne, l'esprit "grand public" du soft de Konami. Malgré tout, retenez que le gameplay demande un minimum d'expérience pour pleinement profiter de toutes ces subtilités. Il faut notamment composer avec la fatigue des joueurs. Côté contenu, retenez que "Pro Evolution Soccer 2016" progresse mais reste toujours en deçà de "FIFA". En revanche, il y a de quoi s'occuper un bon moment, car Konami a retravaillé en profondeur la simulation avec, notamment, le mode "Ligue des Masters" qui a été totalement refondu, permettant aux joueurs de se plonger dans le monde passionnant du management de football. Chacune de ses composantes a été retravaillée, des menus au système de transferts, pour un résultat plus qu'honorable. PES 2016 voit ainsi l’un de ses modes les plus complets redéfinir intégralement l’expérience de jeu solo. Un tout nouveau système, « Team Roles » permet, quant à lui, de bénéficier de joueurs Stars ou Icônes qui dédient leur carrière à une seule et même équipe, influençant ainsi le management du club et les performances de l’équipe. Quant au mode "MyClub", il a lui aussi été amélioré avec l'ajout de joueurs exclusifs. Vous pouvez ainsi dépenser les points acquis au fil des matchs ou des pièces MyClub afin de vivre une expérience réaliste du management de club et construire l’équipe ultime. Ce nouveau mode, implémenté avec PES 2015, sera mis à jour chaque semaine. Davantage de compétitions et d’événement seront ajoutés ultérieurement. Des joueurs exclusifs seront également annoncés prochainement par Konami. Choisissez le manager, sélectionnez les coaches et établissez une stratégie en fonction de vos ambitions pour votre équipe. Créez votre équipe et écrivez votre légende ! Le mode “Modifier” a également bénéficié de nombreuses améliorations sur PS4 permettant d’importer l’image de son choix afin de personnaliser les tenues des joueurs, les emblèmes d’équipe et l’image des managers. Bref, entre les matchs d'exhibition en solo ou en local, les compétitions en ligne et la refonte de la Ligue des Masters, "Pro Evolution Soccer 2016" offre un sérieux contenu. Sans surpasser cette année FIFA 16 d'Electronic Arts, PES 2016 est nettement plus jouissif pour les néophytes. Un 20e anniversaire réussi !

Geek4Life
Graphismes : 17/20

Le Fox Engine fait des miracles ! La qualité visuelle de PES 2016 est tout bonnement excellente. Certes, il y a encore quelques légers problèmes d'expression et certains joueurs sont moins ressemblant que d'autres mais, dans l'ensemble, l'immersion fait mouche avec de somptueuses modélisations 3D, des textures HD ultra-détaillées et des effets météorologiques crédibles. Konami a parfaitement amorcé la nouvelle génération de consoles (PS4/Xbox One) et c'est tant mieux !

Gameplay & prise en main : 17/20

Konami a judicieusement positionné sa simulation de football, en optant pour une approche "fun" et simple d'accès aux néophytes. Il en ressort un plaisir immédiat et la satisfaction d'enchaîner les buts comme jamais ! Certes, l’arbitre est permissif et il n'est pas trop difficile de conserver le ballon relativement longtemps, mais équilibre attaque/défense est suffisamment cultivé pour que ce côté "accessible" ne soit pas rédhibitoire pour les fans de la première heure. PES 2016 est donc efficace et une alternative crédible face à FIFA 16, surtout si vous souhaitez vous amusez sans passer des heures à progresser.

Musique et bruitages : 14/20

Petit bémol de cet opus : certes, la bande-son est immersive, avec les cris des spectateurs et les voix de Grégoire Margotton et de Darren Tullett, mais au vu du faible nombre de répliques, les fans de PES auront rapidement envie de baisser le volume... ce qui est franchement dommage. Espérons que Konami corrigera le tir avec le prochain opus.

Durée de vie : 15/20

Bien qu'il y ait toujours peu de licences en comparaison de FIFA 16, Pro Evolution Soccer 2016 reste une simulation honorable qui rivalise avec le jeu d'Electronic Artrs. Les nouveautés et améliorations assurent une bonne durée de vie, notamment avec le mode "Ligue des Masters". En solo, local ou en ligne, PES 2016 offre un excellent rapport qualité/prix. Reste à renforcer les licences (le problème récurrent de la série) et Konami pourra revenir au top !

Note : 16/20

Nettement plus accessible et permissif que son rival "FIFA 16" d'Electronic Arts, "Pro Evolution Soccer 2016" est un très bon jeu de foot pour les néophytes et les joueurs en quête d'amusement immédiat. Doté de graphismes HD tirant pleinement forfait des capacités de la PS4 et de la Xbox One, cette nouvelle cuvée brille par l'arrivée de nombreuses améliorations pour une expérience jubilatoire. Certes, il manque toujours des licences et les commentaires de Grégoire Margotton et de Darren Tullett manquent clairement de variété mais, dans l'ensemble, vous ne regretterez pas votre achat. Konami progresse dans le bon sens !






L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2017 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.