1446367155.jpg 1446367137.jpg 1446367126.jpg ACSPS4-01.jpg ACSPS4-02.jpg ACSPS4-03.jpg 1446366518.jpg 1446366503.jpg
Site partenaire callofduty
"Outre le fait de découvrir Londres en 3D avec deux nouveaux personnages, il est agréable de composer avec l'ajout de véhicules, un nouveau grappin et l'arrivée d'armes inédites"
Geek4Life
Assassin's Creed : Syndicate

Ubisoft enchaîne les épisodes de sa prestigieuse saga "Assassin's Creed ». Après nous avoir immergés à Rome, Venise, Jérusalem ou plus récemment en Amérique et en pleine révolution française, Ubisoft nous plonge, en compagnie de nouveaux héros, dans les rues de Londres au XIXe siècle. Sommes-nous réellement en présence d'un nouveau chef-d’œuvre vidéo ludique ou arrivons-nous au déclin de la saga ? Réponse dans ce test !

Disponible sur PC, PlayStation4 et Xbox One depuis le 23 octobre 2015, "Assassin's Creed : Syndicate" est le 9ème épisode de la série, créée en 2007 par Ubisoft. A cela s'ajoutent d'autres déclinaisons, dont "Assassin's Creed: Bloodlines" paru sur PSP et "Assassin's Creed Pirates" pour tablette ou smartphone. Bref, ce nouvel épisode "londonien" est loin d'être un coup d'essai pour Ubisoft ! Mais que vaut réellement cet épisode - confié à l'équipe d'Ubisoft Québec - sachant que son prédécesseur, "Assassin's Creed Unity" (2014), a été grandement décrié en raison de nombreux bugs lors de son lancement ? Testé à partir de la version PS4, nous avons – sur ce point – été rassurés. Après des heures de jeu, seuls de légers bugs d’affichage ont été constatés, mais rien de bien méchant. La base de la version "1.0" est honorable pour un blockbuster de ce calibre. Il nous restait à apprécier, en 3 D, l'univers sombre d'Assassin's Creed : Syndicate. A plonger en 1868 - en pleine révolution industrielle -, dans un Londres crasseux et dominé par l’argent, avec ses travailleurs sous-payés, ses nantis et ses gangs. A découvrir aussi deux nouveaux personnages jouables : l'Assassin Jacob Freye et sa sœur jumelle Evie. Avec, pour toile de fond, l'éternel combat opposant les Assassins aux Templiers. Fait certain : ce nouvel épisode regorge d'action et de cascades spectaculaires. La trame scénaristique conduit à rallier à votre cause les gangs locaux, afin de mettre fin à la corruption qui gangrène la ville et à neutraliser le maléfique Crawford Starrick (le grand méchant de cet épisode). Outre ce pitch et une narration - plus légère que par le passé -, "Syndicate" brille par le plaisir qu'il procure lorsqu’on explore librement les rues animées de la City. Les environnements 3D intérieurs/extérieurs, sont tous finement modélisées (façon monde ouvert) et agrémentés de somptueux graphismes haute définition qui font honneur aux consoles nouvelle génération. Vêtements, mise en scène, effets météo, lumières et ombres dynamiques...le jeu fourmille de détails ! Nous retrouvons aussi les bâtiments emblématiques, comme "Big Ben" ou "Covent Garden", ainsi que la Tamise envahie par les bateaux chargé de matières premières... Les usines crachant une épaisse fumée noire sont également présentes et participent à créer un climat singulier. Chaque quartier dispose d'une ambiance spécifique qui contribue, avec les nombreux civils gérés par l'IA et le déplacement des attelages dans les rues pavées, à donner vie à cet univers de pixels... Parmi les lieux spectaculaires, nous vous recommandons d’aller explorer la gare et ses quais bondés, Les allers et venues des trains méritent le détour. Sur le plan technique, il n'y a pas de révolution depuis "Unity", mais pour peu que vous désactiviez l'ATH, le rendu visuel est spectaculaire et diablement immersif. Dans l'ensemble, Ubisoft Québec a parfaitement su respecter les codes et insuffler une bonne dose d'innovations pour un épisode hautement séduisant et dynamique.

Des nouveautés bienvenues

A ce propos, soulions que l'introduction démarre sur les chapeaux de roues, avec un bref tutoriel qui permet de se familiariser - en action - avec les commandes. A vous d’enchaîner les combats, d’apprendre à maîtriser l'infiltration des bâtiments et apprivoiser les subtilités des cascades dans cet univers riche en cachettes et foisonnant de dangers. En l’occurrence, vous aurez d’emblée pour mission d'assassiner un tyran dans une usine bondée d’ouvriers et fuir discrètement après votre crime. Manette en main, vous aurez plaisir à retrouver des sensations (manipulations) connues. Notamment le fait d'appuyer sur le joystick analogique gauche et boutons R1+ croix, afin de voir notre héros se mettre à escalader tous les types de murs, avant de se faufiler de toit en toit. Le Gameplay étant (heureusement) immuable, vous pourrez utiliser la fameuse "vision d'aigle" pour identifier vos cibles et d'éventuels dangers, "synchroniser" vos actions avec la mémoire ADN ou encore d'effectuer le mythique "saut de la foi" en plongeant dans le vide afin d’atterrir sur la botte de foin dune charrette... Le système de combat s'inscrit dans la continuité, malgré de légères optimisations sympathiques. Noter qu’il est encore d'actualité de voir certains ennemis attendre sagement leur tour pour vous attaquer. A l'inverse, certains combats sont nettement plus retords. A trois contre un, avec des ennemis désormais armés d’un révolver ! Heureusement, votre assassin dispose aussi de cette même arme (parmi les nouveaux équipements). De même qu’il peut utiliser des véhicules pour explorer la ville ! De fait, vous pourrez monter à bord (ou au-dessus) de trains ou prendre des voitures à cheval. Pour tout dire, les phases en calèches sont certes innovantes, mais plutôt délicates à apprivoiser au début. Pourtant il faudra s'y faire (et vite), car il y a beaucoup de courses-poursuites dans cet épisode... Bien vu aussi : l'ajout d'un grappin qui permet d'explorer encore plus facilement les zones en hauteur. L'action est globalement rythmée et l’on apprécie l'univers alternant les extrêmes de la société londonienne de l'époque. Cerise sur le gâteau : le fait de constituer une bande appelée les "Rooks" et de libérer les sept quartiers qui composent la ville. Bref, avec ce nouvel opus, on ne s'ennuie pas ! Est-ce à dire que tout est parfait ? Non, car malgré de bonnes intentions et des progrès évidents, le système de combat n'est pas encore totalement au point et l'intelligence artificielle se révèle parfois capricieuse. Reste que si vous aimez la saga ou recherchez un bon jeu d'action en cette fin d'année, "Syndicate" devrait vous combler. Pour notre part, nous le recommandons.

Geek4Life
Graphismes : 17/20

Aussi beau qu'Assassin's Creed Unity, mais les bugs en moins "Syndicate" est une bonne surprise pour tous les fans de la saga et amoureux de la ville de Londres. Ubisoft Québec a parfaitement modélisé en 3D la capitale et su donner un sentiment de vie grisant avec le trafic fluvial, les nombreux passants sur les trottoirs et innombrables voitures à cheval qui évoluent sur les routes pavées. Le summum de l'immersion est de désactiver temporairement l'ATH pour pleinement profiter de la beauté de la City de 1868

Gameplay & prise en main : 15/20

Très classique dans ses mécanismes de jeu, ce nouvel opus reste fidèle aux précédentes moutures. Malgré ce choix, les développeurs ont agrémentés cet épisode londonien de quelques innovations sympathiques : ajout de véhicules, nouvelles armes (dont les revolvers) ou encore un grappin fort pratique ! Le système de combat a progressé, mais il n'est pas encore irréprochable. L'action est plutôt bien dosée et il est possible de constituer un gang appelé les "Rooks".

Musique et bruitages : 16/20

L'univers sonore fait honneur à la série avec des musiques envoûtantes qui s'adaptent parfaitement à l'époque, des bruitages immersifs et des doublages (VO / VF) maîtrisés. Les dialogues sont plus légers que par le passé et participent à renouveler les excellentes bases de cette saga mythique.

Durée de vie : 16/20

Comme toujours, "Assassin's Creed" demeure un investissement judicieux pour qui aime les jeux vidéo d'action/infiltration. Compter plusieurs dizaines d'heures pour en venir à bout. Exploration de la ville, missions (principales et annexes), combats, courses poursuites et infiltration font de cet épisode un titre immanquable de cette fin d'année. Notez en revanche, qu'il n'y a plus de mode multijoueur. Dommage !

Note : 16/20

Si "Assassin's Creed : Syndicate" ne parvient pas à révolutionner la série, Ubisoft Québec a su renforcer les bases du gameplay avec quelques innovations bienvenues. Outre le fait de découvrir Londres en 3D avec deux nouveaux personnages, il est agréable de composer avec l'ajout de véhicules (trains, calèches, voitures à cheval), ainsi qu'un nouveau grappin et l'arrivée d'armes inédites dont les redoutables revolvers ! Le système de combat a lui aussi été ajusté. Dans l'ensemble, cet épisode 2015 nous fait passer de bons moments dans les rues et sur les toits Londoniens.

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2017 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.