1447622126.jpg 1447622116.jpg codbo3-004.jpg codbo3-003.jpg codbo3-002.jpg codbo3-001.jpg
Site partenaire callofduty
"Après plus de 10 éditions, la recette du FPS scripté commence à s'essouffler. Heureusement, Treyarch en a tenu compte et à insuffler, avec cet épisode, une bonne dose de nouveautés"
Geek4Life
Call of Duty : Black Ops III

FPS incontournable à chaque Noël, "Call of Duty" nous revient avec un condensé d'action futuriste. En attendant un éventuel "Modern Warfare 4", découvrons le troisième opus de la saga "Black OPS", réalisé par Treyarch. Annoncé aussi novateur que spectaculaire, ce 12e opus tient-il toute ses promesses ? Réponse dans ce test.

A force de servir, après tant d’années, les mêmes gimmicks et mécanismes de jeux, grand était le risque que les fans se détournent au fil du temps de « Call of Duty » (Activision). Notamment au profit de « Battlefield » (EA). Mais le fait est que, malgré le départ en 2010 des créateurs de la série, à savoir Infinity Ward, Activision n'a pas baissé la cadence et c'est ainsi que Treyarch (initialement studio secondaire) est devenu « Le » spécialiste des nouveaux épisodes : "Call of Duty 2: Big Red One" (2005), "World At War" (2008) - qui introduit le mode "Zombies" - et la série "Black Ops" (2010 - 2015). Fort de cet héritage, la nouvelle équipe nous livre aujourd’hui "Call of Duty : Black Ops III". Autant l’écrire d’emblée, testé par notre rédaction à partir de la version PlayStation4, cet opus nous a globalement séduits. Avant d’entrer dans le vif du sujet, précisons que le jeu est disponible sur PC, PS3, PS4, Xbox 360 et Xbox One. En revanche, toutes les versions ne sont pas identiques ! Les joueurs équipés de PS3 et Xbox 360 n'auront pas accès à la Campagne solo, mais uniquement au mode multijoueur et mode zombie. Seuls les possesseurs de PS4 et Xbox One disposent de l'intégralité du contenu de cet opus 2015. Un choix contestable mais qui, heureusement, est compensé par une baisse de prix pour les versions PS4 / 360. Quant à la communauté PC, elle pourra en bénéficier via Steam, mais attention à prendre en compte qu'il faut disposer (au minimum) de 6 GO de DDR si l’on veut profiter pleinement de cet épisode et que, pour l'heure, le jeu est ultra-gourmand pour tourner convenablement ! Mais allons à l’essentiel : que vaut "Call of Duty : Black Ops III" ? Premièrement, le mode multijoueur (clé de voute de la saga), est ici doté d'une dizaine de nouveaux niveaux, tous savamment mis en scène et propices à des affrontements aussi musclés que sournois. Aquarium, village français, base militaire... il y en a pour tous les goûts et, visuellement, le dépaysement est au rendez-vous ! Le gameplay reste dans la continuité des précédents épisodes, mais renforcé par divers ajustements dont le fait de pouvoir courir sur les murs et effectuer des "doubles sauts" grâce aux technologies futuristes à disposition. Les armes sont aussi plaisantes qu'efficaces et connotent un peu moins science-fiction que celles d'Advanced Warfare (2014). Si vous n'avez pas accès à Internet, il est toujours possible de jouer en solo ou en coopération contre les bots gérés par l'Intelligence artificielle. Leur nombre et la difficulté se paramètrent en début de partie. Ainsi, même les néophytes peuvent s'entraîner avant de se lancer dans la compétition en ligne. De notre point de vue, le multijoueur de "Black Ops III" est bon et devrait plaire à la majorité des fans de la série. Signalons qu'en bonus, la boîte du jeu inclut un code pour télécharger le remake de la célèbre map "Nuketown", totalement relookée futuriste pour l'occasion. Sympa !

Back to the Futur...

Outre les nombreuses variantes et customisations du mode multijoueur, "Call of Duty : Black Ops III" propose dans toutes ses éditions un nouveau mode "Zombies". L'occasion de se divertir en « zigouillant » des monstres dans une ambiance un peu kitch et résolument arcade. Comme dans les précédentes productions de Treyarch, vous devez collecter des armes et vous barricader pour combattre les zombies qui vous défient par vagues. Sympathique : dès la première mission, vous avez accès à de nouveaux pouvoirs surnaturels qui évoquent "BioShock" ou "The Darkness"(2K). Avec cette partie du jeu, "Call of Duty : Black Ops" troque la science-fiction au profit d'une ambiance nettement plus sombre et fantasmagorique. Quant à la Campagne solo (jouable aussi à quatre en coopération), elle est uniquement disponible sur PC, PS4 et Xbox One. Aux antipodes des premiers épisodes centrés sur la Seconde Guerre mondiale où des conflits contemporains (Modern Warfare). Le sachant, avec "Black Ops III", on embraye directement - après "Black Ops II" -, en l’an 2065 où cybernétique, greffes bioniques et équipements high-tech prédominent. Cela se traduit, notamment, par les hordes de robots à combattre en plus des humains ! A l’évidence, les fans de la série qui avaient déjà pesté contre "Black Ops 2" et "Advanced Warfare" auront du mal à adhérer à ce nouveau condensé d'action résolument "futuriste". Reste que cette option, pleinement assumée par Treyarch, en fait un bon FPS. Nous ne dévoilerons pas le scénario afin de vous laisser la surprise, mais la mise en scène est pleinement aboutie. Techniquement, les capacités de la PS4 sont clairement utilisées, avec de somptueux décors qui foisonnent de détails, des lumières et ombres dynamiques, ainsi que des textures HD impressionnantes. A l’inverse, même sur PlayStation4, certaines textures sont grossières au possible. Il faudra, une fois de plus, composer avec le pire et le meilleur ! Heureusement, dans le feu de l'action, ces quelques bémols cosmétiques ne se remarquent pratiquement pas.

Des nouveautés bienvenues

Dans les faits, "Call of Duty Black Ops III" s'inscrit pleinement dans la continuité de la saga. Vous ne serez donc pas déçu ! La prise en main demeure nerveuse et l’on apprécie la diversité des armes. Fusil à pompe, fusil automatique, fusil de sniper, lance-roquettes... chacun y trouvera de quoi "s'exprimer". Outre une bonne dose d’innovations sur le plan de l'armement, cet opus se démarque par la possibilité d’effectuer des glissades (peu crédibles, mais intéressantes d'un point de vue tactique), ainsi que des "doubles sauts", permettant de courir sur les murs où de surprendre ses adversaires. Les commandes sont simples à apprivoiser et l'on se familiarise rapidement avec ses nouveaux ajustements. Une nouvelle vision est proposée, via l'IDN, et offre notamment la possibilité de voir les ennemis dans l’obscurité en vue thermique. Au final, "Black Ops III" nous apparaît clairement comme un bon FPS. Complet, nerveux, technique... Il regroupe assez de qualités pour s'imposer parmi les immanquables de cette fin d'année. Encore faut-il passer outre son côté futuriste (qui peut rebuter) et une intelligence artificielle perfectible. Si vous aimez le grand spectacle et l’originalité scénaristique, la nouvelle campagne solo devrait vous plaire. D’autant que, sur le plan technique et artistique, Treyarch a fait les choses en grand. Bref, nous n'avons pas fini de passer des heures devant Call of Duty !

Geek4Life
Graphismes : 17/20

Treyarch nous livre un épisode futuriste aux graphismes spectaculaires. Certes, il faut être réceptif à l'ambiance high-tech mais, dans les faits, le résultat est honorable sur notre version PS4. Textures HD, ombres et lumières dynamiques, effets visuel... Tout est fait pour nous immerger et souligner la rupture avec les autres épisodes de la saga. La mise en scène est également soignée et la campagne solo ne manque pas d'originalité.

Gameplay & prise en main : 16/20

A force de tourner en rond, Call of Duty se devait d'évoluer. C'est pourquoi Treyarch a injecté une bonne dose d'innovations et renforcer la recette. En effet, vous pouvez désormais effectuer des doubles sauts, courir sur les murs (tout en faisant feu !), mais aussi utiliser un dispositif high-tech - l'IDN - qui vous offre des avantages tactiques. En solo, comme en multijoueur, l'expérience fait mouche... à condition, bien sûr, de ne pas être rebuté par l'univers futuriste.

Musique et bruitages : 17/20

L'ambiance sonore fait honneur aux précédents volets. Nous retrouvons des bruitages immersifs, de nouvelles musiques hautement dynamiques, ainsi que des voix VF parfaitement adaptées pour nous plonger dans le scénario de la campagne.

Durée de vie : 16/20

Si vous souhaitez acquérir le jeu sur PS3/Xbox 360, retenez que vous n'aurez pas accès à la campagne solo. Cette dernière est exclusive aux versions PC / PS4 / Xbox One. Concernant les modes "Zombies" et "multijoueurs", ils sont accessibles avec toutes les éditions. Dans les faits, entre la petite dizaine d'heures de jeu en solo, les entraînements face aux bots, les « zigouillages » de zombies et la compétition en ligne... Black Ops III ne manque pas d’arguments ! Cependant, nous regrettons qu’une campagne ne se soit pas proposée.

Note : 17/20

Comme chaque année, Call of Duty prend d'assaut une place stratégique au pied du sapin. Après plus de 10 éditions, la recette du FPS scripté commence à s'essouffler... Heureusement, Treyarch en a tenu compte et à insuffler, avec cet épisode, une bonne dose de nouveautés qui permettent de dynamiser l’expérience et, ainsi, de cultiver l'intérêt des fans. Pour notre part, nous avons davantage aimé la partie multijoueur (encore meilleure que les précédents volets), mais la campagne solo bénéficie d'une trame scénaristique intéressante, ainsi que d'une mise en scène visuellement impressionnante. Une bonne surprise pour les fans !






L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2017 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.