1449308240.jpg 1449308231.jpg 1449308218.jpg 1449308201.jpg 1449308189.jpg 1449308179.jpg 1449308169.jpg 1449308158.jpg 1449308147.jpg 1449308136.jpg 1449308122.jpg 1449308107.jpg 1449308053.jpg
Site partenaire callofduty
"Pour son retour, "Fallout" tente une démocratisation de son gameplay. Les puristes de la première heure seront certainement frustrés par de nombreuses simplifications, mais les néophytes apprécieront grandement la qualité de ce RPG post-apocalyptique. "
Geek4Life
Fallout 4

RPG évènement, "Fallout 4" marque une rupture avec les précédents opus de la saga. Exit l'approche élitiste réservée aux fins connaisseurs. Désormais le jeu de rôle post-apocalyptique de Bethesda se démocratise ! Avec l’évolution du gameplay et une trame scénaristique repensée, les fans de The Elder Srolls : Skyrim y trouveront un divertissement aussi envoûtant qu'efficace. Mais cela sera-t-il suffisant pour en faire un nouveau chef d’œuvre ?

Grand nom du jeu vidéo, "Fallout" fascine depuis ses débuts sur PC, en 1997. Après plusieurs suites (Fallout 2, Fallout Tactics), l'incontournable jeu de rôle post-apocalyptique créé par Black Isle est passé chez Bethesda où il a été entièrement transposé en 3D avec le mythique "Fallout 3", paru en 2008 sur PC et consoles (PS3 / Xbox 360). Une révolution sur le plan de la forme et du fond et cependant : une partie de la communauté des fans a décrié l’épisode, jugé imparfait et bugé. Une déclinaison a donc été proposée en 2010 avec le fameux "Fallout New Vegas" que nous avons adoré... Et depuis ? Rien à nous mettre sous la dent ! A part, bien sûr, les autres RPG de Bathesda dont "The Elder Scrolls Skyrim" (2011) et, plus récemment, "The Elder Scrolls Online" (2014). C'est donc avec un bonheur non dissimulé que les fans de la saga ont appris - lors de l'E3 2015 - que "Fallout 4" était en chantier et même pratiquement terminé, pour une sortie à Noël 2015. Aujourd'hui, le quantième volet est dans les bacs PC, PS4 et Xbox One, mais que vaut-il réellement ? S'agit-t-il d'un retour aux sources, avec un gameplay orienté "hardcore gamers" ou Bethesda a-t-il préféré opter pour une simplification des mécanismes de jeu, afin de démocratiser la série ? Testé par notre rédaction à partir de la version PS4, c'est clairement la seconde option qui a été retenue. Mais le bilan n'est pas négatif pour autant ! Pensé comme un premier contact avec un "Fallout", ce quatrième épisode plante habilement le décor, via une introduction aussi mémorable qu’efficace. De fait, apprêtez-vous à vivre le dernier jour du monde civilisé, avant l’explosion des bombes nucléaires à la surface de la Terre... Après avoir créé votre avatar - via un éditeur de personnages - en paramétrant le sexe, la morphologie, la corpulence et même la coupe de cheveux de votre héros, vous voilà immergé dans un monde en 3D qui mêle l'ambiance unique des années 50 aux codes de la science-fiction via, notamment, la présence d'un robot domestique ! Alors que vous venez de dire quelques mots à votre épouse et fait un câlin à votre enfant, un homme se présente à la porte de votre domicile, afin de vous prévenir que vous et les vôtres bénéficiez de places réservées dans l'abri antiatomique "111". Un bunker situé à quelques mètres de votre maison. Une fois sur place, la cinématique d'introduction nous montre la destruction de la ville. La suite n'est pas plus réjouissante, vu que vous vous retrouvez cryogénisé…

Simplifications, mais toujours la même fascination

Plus de 200 ans après les faits, vous sortez doucement de votre torpeur, mais votre monde n'existe plus. Votre femme a été assassinée et votre bébé kidnappé ! C'est avec ce pitch que l'on foule les terres désolées de "Fallout 4". Manette en main, on retrouve immédiatement les marques de "Fallout 3" et "Fallout New Vegas". Déplacement, système de combat, interactions... les mécanismes de jeu sont dans la continuité des précédents épisodes 3D. Une fois extirpé de l’abri "111", vous ne tardez pas à retourner dans les décombres de votre ancienne maison. Le quartier est ravagé, mais votre fidèle robot demeure actif et étonnamment intact. Toujours aussi dévoué, il vous accompagnera dans l'exploration de ce nouveau monde dévasté et radioactif. Le danger, ce sont aussi tous ces "pillards", ces survivants armés jusqu'aux dents qui n'hésitent pas à assassiner tous ceux qui croisent leur route...Sans parler des "goules" ! A vous d’affronter tous ces périls et de vous défendre en faisant abondamment couler le sang. A ce propos, le jeu est estampillé "PEGI 18+" et reste mature, même si l’on note une légère diminution de la violence (les démembrements ont été abandonnés…). Malgré ces petits ajustements, ce quantième opus n'est clairement pas à mettre entre toutes les mains ! Concernant la trame scénaristique, "Fallout 4" est plutôt dirigiste et, de ce fait, vous ne tarderez pas à vous rendre dans une ancien bâtiment (à proximité d'une église), afin de rencontrer un groupe de survivants retranché dans le centre ville. Après avoir fait connaissance, - notamment celle d'une femme capable de voir l'avenir -, vous pourrez vous initier à l'art du crochetage (un peu comme dans la série The Elder Scrolls), ce qui vous permettra d'accéder à une armure et à une redoutable mitrailleuse gatling ! Ce ne sera pas de trop, sachant qu'un monstre se balade dans les rues et que, par défaut, les petits pistolets récupérés en début de partie sont plutôt faiblards... Dans la pure tradition du genre, Bethesda nous a concocté un système de jeu reposant sur la collecte d’objets, la création (avec des milliers de combinaisons possibles !), du commerce et une bonne dose de combats. A main nue ou bien équipé, le système de combat a sensiblement évolué depuis Fallout New Vegas. Exit le tour par tour. Dorénavant, il faut utiliser un mode ralenti pour définir où attaquer votre adversaire et qu’elle est la partie de son corps que vous souhaitez atteindre. La lisibilité de l'interface est clair et les manipulations relativement simples. D'un point de vue visuel, le jeu est globalement réussi, même s’il faut accepter quelques légers clippings. Sans être digne d'une démonstration technologique, les décors et effets d'ombres et lumières sont suffisamment travaillés pour nous fasciner dès les premières minutes d'exploration... Le bestiaire n'est pas en reste, avec son lot de monstres et ses ambiances renouvelées au fil de l'aventure. Intéressant aussi : la possibilité de refonder une ville en reconstruisant les bâtiments détruits. Pour peu que vous ayez aimé "Skyrim", ce quatrième opus s'inscrit dans l'esprit du dernier "The Elder Scrolls" solo. Il y aurait encore beaucoup à dire sur "Fallout 4", mais nous ne souhaitons pas vous gâcher les surprises...

Geek4Life
Graphismes : 17/20

Sans rivaliser avec une démonstration technologique, "Fallout 4" offre un rendu visuel spectaculaire. Avec son univers post-apocalyptique envoûtant, ses paysages ravagés par l'atome, ses hordes de créatures qui peuplent ce nouveau monde et un design fortement inspiré des années 50, le soft ne manque pas de charme. Riche en détails et agrémenté de sympathiques effets d'ombres de lumières, cet opus ravira les fans de la série.

Gameplay & prise en main : 17/20

Le fait d’ouvrir la série aux néophytes ne plaira pas à tout le monde, mais il faut reconnaître que Bethesda a bien fait les choses... L'essentiel du gameplay des dernières moutures a été conservé et agrémenté de sympathiques ajouts (dont la reconstruction de la ville). Le système de combat a aussi et revu et le scénario est nettement plus fédérateur pour correspondre aux attentes des néophytes. Bref, si le résultat est moins "trash" et moins riche en possibilités, cela reste honorable.

Musique et bruitages : 17/20

Entièrement localisé en français, "Fallout 4" bénéficie d'une bande-son de bonne facture. Bruitages, musiques et dialogues VF... Tout est fait pour nous immerger pleinement dans cet univers post-apocalyptique.

Durée de vie : 18/20

Comme avec les précédents épisodes, "Fallout 4" offre une longévité très importante, avec les phases d'exploration, les quêtes annexes et principales, ainsi que l'ajout de l'aspect "construction". Avec un tel potentiel, il est naturellement possible de recommencer l'aventure - une fois terminée - avec un autre avatar.

Note : 17/20

Pour son retour, "Fallout" tente une démocratisation de son gameplay. Les puristes de la première heure seront certainement frustrés par de nombreuses simplifications, mais les néophytes apprécieront grandement la qualité de ce RPG post-apocalyptique. Envoûtant, riche et résolument mature... Il est l'un des meilleurs titres de l'année 2015. A ne pas manquer si vous avez aimé "Skyrim" (du même éditeur).



L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2017 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.