1457175311.jpg 1457175280.jpg 1457175256.jpg 1457175249.jpg 1457175241.jpg 1457175234.jpg 1457175227.jpg
Site partenaire callofduty
"Comme son prédécesseur paru en 2013, "Bravely Second End Layer" est un très bon J-RPG sur Nintendo 3DS. Doté d'une prise en main intuitive et d'une réalisation de haut vol, ce condensé d'action au "tour par tour" devrait marquer l'année 2016"
Geek4Life
Bravely Second End Layer

Fort du succès du premier opus paru en 2013 sur Nintendo 3DS, Square Enix nous offre une seconde mouture tout aussi captivante de son sympathique jeu de rôle. L'occasion de repartir de plus belle combattre dans les contrées de Luxendarc. Réalisé par les pères de "Final Fantasy" ce nouveau J-RPG au "tour par tour" est bien parti pour faire date !

Dans un contexte où les fans de RPG attendent l'arrivée de "Final Fantasy XV" ainsi que le remake de "Final Fantasy VII", l'éditeur Square Enix occupe le terrain en nous proposant "Bravely Second End Layer" en exclusivité sur Nintendo 3DS. Très prisée des amateurs de RPG nippons, cette suite de l'excellent "Breavely Default" (paru en 2013) semble également vouée à un franc succès. D’autant plus au vu de l'efficacité de son gameplay et de la richesse de son scénario. De fait, cette nouvelle création des pères de "Final Fanatasy" n'aura aucun mal à s'imposer auprès des amateurs de RPG tactiques au "tour par tour". Tout aussi soigné que son prédécesseur, "Bravely Second End Layer" démarre sur les chapeaux de roue avec un bref récapitulatif scénaristique. Le sachant, mieux vaut terminer à 100 % "Breavely Default" avant d’enchaîner avec "Second End Layer". Cependant, rien ne vous empêche de "prendre le train en marche". Une fois passée l’intense cinématique qui se solde par la chute de notre héros, nous nous retrouvons quelques années après le premier volet en compagnie de Yew Généolgia, le courageux chevalier de la garde cristalline de Gaehelatio, qui est aussi le garde du corps d'Agnès Oblige, (devenue "Papesse" après avoir sauvé Luxendarc avec ses amis). Notre héros se remet doucement de son terrible combat face au funeste Kaiser Oblivion. D'un point de vue technique et artistique, "Bravely Second End Layer" fait honneur à la Nintendo 3DS en affichant de somptueux décors et des personnages soigneusement modélisés. L'esprit "Final Fantasy" est évident et ne manquera pas de vous charmer. L'effet 3D stéréoscopique est également bienvenu et offre une profondeur de champ agréable. Avec ou sans l'activation de la 3D, le jeu bénéficie d'un rendu visuel d'une rare beauté. Une fois familiarisé avec les mécanismes de jeu (simples d'accès et classiques pour les joueurs de Final Fantasy), l'aventure nous pousse à explorer l'environnement de la ville de départ, afin de nous confronter aux premiers adversaires. Intéressant avec cet épisode : les développeurs nous permettent de découvrir de nouveaux lieux du royaume de Luxendarc, dont Al-Khampis (ville dédiée à la magie), Gathelatio (le siège de l'orthodoxie cristalline), mais aussi l'Empire de Glanz (le royaume de Kaiser Oblivion), le village de Yunahana (connu pour ses sources thermales recommandées pour soigner les soldats blessés) ou encore Misticaville (le campement de la forêt). Bref, nous n'en avons pas fini de parcourir les terres de Luxendarc. Chaque lieu est méticuleusement modélisé en 2D/3D et dispose d'une ambiance visuelle unique qui contribue à renforcer le background. Les environnements inédits s'ajoutent à ceux familiers du premier opus. Pour mener à bien vos innombrables quêtes, il sera nécessaire de les explorer un à un, afin de débusquer les précieux "items" et d'affronter les hordes d’ennemis qui se dresseront sur votre route pour amasser un maximum de XP.

Une suite efficace !

Concrètement, vous devrez déterminer comment se comportent vos personnages et quelle est la meilleure façon d'optimiser leurs actions à chaque nouveau tour. La progression est relativement lente et vous aurez le choix parmi de nombreuses carrières et compétences. "Bravely Second End Layer" propose un éventail de nouvelles classes, afin de développer des stratégies de combat inédites. Bienvenu aussi : le système de combat simplifié « Brave and Default ». Le système mis en place dans le premier opus a été enrichi par de nouvelles possibilités stratégiques. Lors des phases de combat, vous avez maintenant le choix d'utiliser des actions "Brave" ou "Default". En optant pour "Brave", vous pouvez attaquer deux fois lors d'un même tour ! En revanche, vous ne pouvez pas combattre le tour suivant. Si vous utilisez cette option trois fois, vous pouvez faire trois attaques supplémentaires lors de votre tour, mais vous ne pouvez pas vous battre lors des trois tours suivants. En choisissant "Default", vous passez en mode "défense" et subissez moins de dégâts si vous êtes attaqué, mais vous gagnez 1 PB (Point Brave) qui vous permet de faire une attaque supplémentaire lors d'un prochain tour. Cette suite fait donc la part belle à la stratégie pour le plus grand bonheur des fans de J-RPG. Pas moins de 30 classes de personnages sont proposées, dont 12 nouvelles classes, comme le "Félinomancien", un guerrier pouvant apprendre les compétences des ennemis et communiquer avec les félins... À mesure que les personnages acquièrent de l'expérience en participant à des combats, ils apprennent de nouveaux talents et compétences ce qui nous offre de nouvelles possibilités tactiques inédites. "Bravely Second End Layer" nécessite près de 70 heures de jeu pour en venir à bout, en revanche, il est possible que les joueurs les plus exigeants d'entre nous lui reprochent tout de même une proximité avec le premier opus "Breavely Default". En effet, les quelques nouveautés restent assez limitées et la trame scénaristique ne sera pas du goût de tous. Le sachant, nous recommandons vivement cet opus à tous ceux qui ont apprécié l'épisode de 2013.

Focus sur le pitch

Le monde de Luxendarc est déchiré par les conflits religieux liés à l'orthodoxie cristalline. Pour les uns, cette religion est nécessaire, car elle protège la lumière des 4 cristaux qui maintiennent l'équilibre de Luxendarc. Pour les autres, notamment le duché d'Éternia, une principauté de Luxendarc, cette religion est signe d'obscurantisme et de refus de la modernité. Récemment élue Papesse de l'orthodoxie cristalline, Agnès Oblige représente le renouveau de cette religion et incarne l'espoir d'un monde qui porte encore aujourd'hui les stigmates des conflits passés. En cette journée historique où Agnès Oblige s'apprête à signer un traité de paix avec Éternia, cette dernière est soudainement enlevée par le Kaiser Oblivion, un mystérieux homme masqué. Personne ne connaît ses sombres desseins, ni ceux d'Anne, la fée cristalline qui l'accompagne. Une chose est sûre, la disparition d'Agnès promet un sombre avenir au royaume et à son peuple...

--> BON A SAVOIR : À sa sortie, le 26 février dernier, le jeu a été proposé dans une édition Collector comprenant le CD de la bande originale du jeu, une mini figurine d'Agnès* ainsi qu'un artbook luxe de 250 pages. Le jeu est également disponible seul ainsi qu'en version téléchargeable sur le Nintendo eShop.

Geek4Life
Graphismes : 17/20

"Bravely Second End Layer" bénéficie d'un grand soin. Décors, personnages, mises en scène… les développeurs nous livrent un jeu exploitant à merveille les capacités techniques de la Nintendo 3DS. À ce propos, l'option 3D stéréoscopique est un réel "plus", mais même sans l'activer, le soft reste très agréable à l’œil. Les amateurs de J-RPG y trouveront des similitudes avec la série "Final Fantasy", ce qui est normal, sachant que le jeu est réalisé par les mêmes créateurs.

Gameplay & prise en main : 17/20

Ce jeu de rôle assume totalement son côté "old-school" avec ses mécanismes de jeu fortement inspirés de Final Fantasy, dont les fameux combats au "tour par tour" et l'exploration de somptueux décors qui foisonnent de détails. Si le résultat est assez proche du premier opus (sorti en 2013), cette suite offre quelques innovations bienvenues, dont des lieux et 12 nouvelles classes. "Bravely Second End Layer" saura certainement s'imposer, tant la recette est efficace.

Musique et bruitages : 17/20

Toujours aussi épique, "Bravely Second End Layer" bénéficie d'une bande-son envoûtante avec en prime les voix en VO. Les fans de RPG nippons y trouveront un exemple en matière de réalisation audiovisuel. Du très bon !

Durée de vie : 18/20

"Bravely Second End Layer" offre une nouvelle fois un incroyable contenu - riche en action - qui nous occupe près de 70 heures. Reste qu'il faut être réceptif à son background et accepter le fait que cette suite est assez proche du premier opus, malgré quelques ajouts sympathiques.

Note : 17/20

Comme son prédécesseur paru en 2013, "Bravely Second End Layer" est un très bon J-RPG sur Nintendo 3DS. Doté d'une prise en main intuitive et d'une réalisation de haut vol, ce condensé d'action au "tour par tour" devrait marquer l'année 2016. Malgré ses nombreux atouts, dont une durée de vie titanesque (assurée par des dizaines d'heures de jeu), "Bravely Second End Layer" se révèle proche du premier opus. Un manque d'audace qui sera, peut-être, mal vu des joueurs les plus exigeants. Pour notre part, nous le recommandons même si vous n'avez pas déjà exploré Luxendarc avec "Breavely Default" (2013).

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2017 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.