BattlebornPS4-06.jpg BattlebornPS4-07.jpg BattlebornPS4-08.jpg BattlebornPS4-05.jpg BattlebornPS4-04.jpg BattlebornPS4-03.jpg BattlebornPS4-02.jpg BattlebornPS4-01.jpg
Site partenaire callofduty
"Battleborn offre une expérience réjouissante mais loin d’être une totale réussite. Le mélange FPS / MOBA fonctionne bien et le système de progression Helix apporte quelques subtilité bienvenues. Dommage que les combats manquent de peps..."
Geek4Life
Battleborn

Dernier né des créateurs de Borderlands, Battleborn propose un cocktail original de FPS coopératif et de MOBA. Épicé par une ambiance délicieusement exubérante, ce « hero shooter » coloré nous plonge dans des affrontements par équipe où tactique et réflexes vont de pair.

L’histoire de Battleborn sert avant tout de prétexte pour réunir un casting des plus hétéroclites. Le peuple des Varelsi a détruit la quasi-totalité de l’univers à l’aide d’une mystérieuse énergie et se rapproche inexorablement de la dernière étoile encore intacte. Afin de protéger cette dernière lueur d’espoir, les factions encore debout décident de s’unir sous la bannière des Battleborn. Cette association désespérée issue des 4 coins de la galaxie est une bonne occasion d’incarner des héros très variés ! Les character-designers de Gear Box s’en sont donnés à cœur joie pour nous offrir une belle brochette de héros ! Citons, par exemple, le Marquis, un robot sociopathe adepte du fusil de précision, Miko, la dernière survivante d’une colonie de champignons intelligents, Attikus, une sorte de minotaure doté de griffes énergétiques, ou encore Toby, un pingouin pilotant une armure de combat. Le mode Histoire, jouable jusqu’à 5 en coopération, profite de l’humour typique du studio, que les joueurs de Borderlands connaissent bien. Avec ses 8 chapitres il vous permet de tester les différents personnages principaux. Car, en plus d’avoir des looks bien particuliers, leurs styles de jeu varient aussi énormément, chacun ayant des armes et des capacités uniques. Au départ, vous n’avez accès qu’à une dizaine de personnages et c’est en avançant dans cette campagne que vous en débloquez de nouveaux. Le titre propose au total 25 héros, classés en fonction de leur agilité, de la portée de leur arme et de leur difficulté de prise en main. Ainsi, le Marquis reste à distance, envoyant ses chouettes mécaniques pour harceler ses adversaires et les ralentir avec son orbe temporel, tandis qu’Attikus préfére foncer sur l’ennemi pour le mettre en pièce dans une charge furieuse. Miko de son côté est un atout précieux dans une équipe grâce à sa capacité de soin. Durant les différents chapitres vous vous familiariserez en douceur aux subtilités du gampleay. Car Battleborn n’est pas qu’un simple FPS. Le titre pioche de nombreuses idées du côté des MOBA. En effet, au cours d’une partie votre héros gagne des niveaux lui permettant de débloquer de nouvelles capacités via le système d’Helix. À chaque montée de niveau vous pouvez choisir dans ce menu spécifique à chaque héros une amélioration sur les deux proposées. Par exemple, pour son premier gain de niveau, Miko a le choix entre un boost de vitesse quand elle soigne un allié ou l’amélioration de son nuage de spores afin de ralentir plus efficacement les ennemis. En progressant dans le jeu vous débloquerez de nouveaux atouts, ajoutant ainsi une troisième option lors du passage de certains niveaux. Votre héros pourra gagner jusqu’à 10 niveaux et débloquer son attaque ultime au niveau 5. Bien sûr, comme dans un MOBA, votre héros repartira du niveau 1 à chaque nouvelle mission.

Fight with the best, Die like the rest!

Vous récupérerez également des cristaux sur le champ de bataille. Grâce à eux, vous pourrez construire des structures défensives ou activer des drones qui vous serviront de soutien. Au cours de votre lutte pour sauver ce qui reste de l’univers vous trouverez aussi des objets qui accorderont divers bonus à vos personnages : amélioration de la régénération, bonus de dégâts, réduction du temps de rechargement des compétences, etc. Vos héros partagent un stock commun d’équipements et vous pouvez en combiner jusqu’à 3 pour booster leurs capacités. C’est en dépensant les cristaux récoltés en combat que vous activerez ces équipements afin de profiter de leurs bonus pour tout le reste de la partie. Si le mode Histoire est appréciable, surtout en multi, le cœur de Battleborn reste les affrontements opposant 2 équipes de 5 joueurs. Le titre propose 3 modes de jeu et 6 cartes (2 par mode), ce qui fait un peu juste, mais Gearbox nous promet l’arrivée prochaine de contenu supplémentaire gratuit. En attendant, vous pourrez vous dégourdir la gâchette avec les modes Incursion, Conquête et Fusion. L’Incursion vous demandera d’attaquer les deux gros robots araignées gardant la base de vos adversaires, tout en protégeant les vôtres. L’emporte, la première équipe à détruire les deux robots ennemis, ou celle leur ayant infligé le plus dégâts à la fin du match. La Conquête laissera les amateurs de FPS coopératifs en terrain connu puisque ce mode ultra-classique est basé sur la capture et la protection de points stratégiques. Plus originale, la Fusion met les deux équipes à la tête d’une armée de sbires qu’il faut sacrifier dans les puits de la Sbirobotique pour engranger des points. Il vous faudra donc vous répartir la tâche avec vos coéquipiers pour remplir 2 objectifs : d’un côté, mener vos troupes à bon port, de l’autre, détruire celles de l’ennemi pour l’empêcher de marquer des points. Dans toutes ces parties l’utilisation à bon escient des cristaux est déterminante. Vous serviront-ils à construire des structures défensives pour sécuriser des points stratégiques ou à activer vos équipements afin de gagner en puissance et faire pencher les combats en votre faveur ? Mais la vraie clé de la victoire résidera dans une bonne coordination des efforts de chacun et dans la constitution d’une équipe équilibrée. Miser sur la complémentarité des héros fera la différence ! Vous devrez trouver le bon mix pour profiter au mieux des avantages de chaque héros (invisibilité, capacité de soin, dégâts de zone, ralentissement de l’ennemi, etc.). Le charisme de tous ces personnages est le véritable point fort de Battleborn, celui qui pousse à s’investir pour essayer différentes combinaisons dans le système Helix et débloquer tous leurs bonus. Dommage que les maps, en plus d’être peu nombreuses, se révèlent également assez peu inspirées et manquent de verticalité.

Jean-Marc Pichot
Graphismes : 15/20

Avec son style très cartoon, Battleborn offre des graphismes colorés sans être d’une grande finesse. Cette patte, qui rappelle immanquablement Borderlands, met en valeur le character design bien inspiré et l’univers chatoyant du dernier né de Gearbox.

Gameplay & prise en main : 14/20

Assez facile à prendre en main, le gameplay se révèle plutôt riche grâce aux 25 héros disposant de capacités uniques et d’approches radicalement différentes. Vous trouverez forcément votre bonheur au sein de ce casting de choix. Dommage que le manque de mobilité des personnages entache le dynamisme des parties.

Musique et bruitages : 15/20

Le titre profite d’un excellent doublage français, avec des dialogues bien écrits, retranscrivant parfaitement l’humour si cher à Gearbox. Les musiques et les bruitages finissent de nous plonger dans le feu des combats.

Durée de vie : 14/20

Vous aurez largement de quoi vous occuper dans Battleborn ! Le mode Histoire vous retiendra une petite dizaine d’heures et vous aurez de nombreux bonus à débloquer. Notamment de nouveaux personnages pour profiter de l’intégralité du casting. Hélas, le jeu tend à s’essouffler par manque de modes de jeu et de cartes.

Note : 14/20

Au final, Battleborn offre une expérience réjouissante mais loin d’être une totale réussite. Le mélange FPS / MOBA fonctionne bien et le système de progression Helix apporte quelques subtilité bienvenues. Mais, avant tout, le titre peut compter sur un casting très solide et une ambiance attachante. Dommage que les combats manquent de peps et que le faible nombre de cartes et de modes de jeu plombe rapidement l’envie de faire parler la poudre entre amis.

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2017 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.