1467840038.jpg 1467839987.jpg 1467839949.jpg 1467839927.jpg 1467839912.jpg 1467839896.jpg 1467839885.jpg
Site partenaire callofduty
"Red Dead Redemption est de retour sur Xbox One. Une vraie bouffée d'air frais pour tous les fans de GTA ! Réalisé par la talentueuse équipe de Rockstar, ce jeu atypique nous immerge avec brio dans un Far West débordant de vie. Un classique !"
Geek4Life
Red Dead Redemption
Rétrocompatible Xbox One

Quand Rockstar mélange les codes de GTA à ceux du western spaghetti, cela donne Red Dead Redemption. Le jeu événement de l'année 2010, qui a coûté la bagatelle de 100 millions de dollars... Aussi quand Microsoft l'ajout à la liste des jeux Xbox 360 rétrocompatible sur Xbox One, il est grand temps de repartir au Far West !

Célèbre pour sa série «Grand Theft Auto», dont le dernier (GTA V) s'est écoulé à 65 millions d'exemplaires, Rockstar figure parmi les plus célèbres studios de jeux vidéo. Après nous avoir diverti de longues heures en 2010 avec le stand-alone « Grand Theat Auto Episodes From Liberty City » sur Playstation3, Xbox 360 et PC, Rockstar change d'ambiance. Exit le modernisme ! Red Dead Redemption nous immerge cette fois au début du XXe siècle, en plein Far West. Sous les traits de John Marston, un cowboy au charisme bien trempé. Le scénario vous conduit à partir en chasse de vos anciens camarades de gang, afin de les livrer – morts ou vifs – aux autorités. Il faut souligner que sa collaboration n'est pas le fruit du hasard ou de la bonne conscience... Elle est essentiellement motivée par un argument de choc : le shérif retient votre famille et exige de vous que vous lui rapportiez ces crapules. C'est ainsi que vous voilà fraichement arrivé dans la région pour remplir cette délicate mission. La partie débute par un voyage en train. Après quoi, un guide de la ville locale vous conduit à cheval dans le désert, jusqu'à un fort abandonné sensé abriter de « vieilles connaissances ». Malheureusement pour Marston, la confrontation tourne court. Vous vous retrouvez cloué au lit après avoir pris quelques « bastos » de vos frères d'armes. Cette courte introduction plante le décors et nous immerge dans un petit village de l'Ouest américain, dans la maison de Bonnie MacFarlane. Une jeune femme qui vous a recueillie et soignée. Une fois sur pied, les premières minutes sont l'occasion de vous initier - en douceur - aux mécanismes du jeu : déplacements, tirs (et utilisation du mode ralenti), maniement du lasso, commerce, capture et dressage de chevaux sauvages... ou encore la gestion d'un troupeau de bovins. Si les débuts sont plutôt paisibles pour un jeu « 18+ », sachez que Red Dead Redemption ne manque pas de punch. À pieds, comme à cheval, notre héros sera rapidement confronté à un condensé d'action digne des meilleurs Western Spaghetti : duels, attaque de diligences, course en wagonnet, fusillades et utilisation de dynamite. Rockstar nous a concocté un jeu vidéo d'exception

Un jeu vidéo incroyablement immersif

Que l'on aime ou non les Westerns, Red Dead Redemption bénéficie d'un excellent scénario. Dans la lignée de « Grand Theft Auto IV », les aventures de John Marston ne manquent pas de piquant... les missions principales sont riches en rebondissements et les personnages que l'on croise sont si travaillés que l'immersion opère quasi instantanément. Le rythme est parfaitement maîtrisé et même les réfractaires aux « Westerns Spaghetti » seront rapidement sous le charme du jeu. Parmi les protagonistes, certaines têtes retiennent spécialement notre attention, dont celles du shérif, du charlatan local (qui essaie tant bien que mal de fourguer ses élixirs en n'hésitant pas à faire de vous son comparse !), ou encore a du pilleur de tombes – déjanté - qui évoque l'illustre « Gollum » du Seigneur des Anneaux. Techniquement, Rockstar a fait un excellent travail ! Testé à partir de la version Playstation3, nous avons été très impressionnés par les graphismes de Red Dead Redemption. Car les textures sont globalement très fines pour l'époque, les visages extrêmement détaillés (et parfaitement animés), les ombres dynamiques projetées au sol et sur les murs sont bluffantes et l'aire de jeu incroyablement vaste et diversifiée. Avec en prime, un cycle jour/nuit et une météo dynamique. Bref, les premiers instants sont une vraie claque, tout comme ce fut le cas lors de la découverte de Liberty City dans « GTA IV ». Le plus surprenant est que cet univers déborde de vie ! Car même perdu en plein désert, il n'est pas rare de croiser des cavaliers, des animaux (chevaux, chèvres, poules, lapin, loups, ratons laveurs, coyotes, etc.), des « touristes » perdus, des chasseurs de primes en train de traquer des prisonniers échappés ou encore des bandits de grands chemins... Ces nombreuses rencontres sont l'occasion de se divertir via de sympathiques missions annexes. Comme la capture d'un évadé ou le fait d'aider (ou non) une vieille femme qui prétend attendre l'arrivée de son futur époux pour célébrer son mariage... Le moins que l'on puisse écrire est que les situations cocasses ne manquent pas !

Un gameplay aussi riche que jouissif

Concernant le gameplay, l'expérience est tout aussi bonne. On ne s'ennuie pas un instant ! Entre l'exploration de la région (de préférence en train ou à cheval... compte tenu de la surface de la carte), la chasse et le dépeçage d'animaux, le commerce (achat / vente), la capture de chevaux sauvages, les mini-jeux (dont le poker et le black jack) et les nombreuses missions (toutes particulièrement diversifiées), Red Dead Redemption nous captive en permanence. A tel point qu'on enchaine mission sur mission en oubliant rapidement toute notion du temps. Sympathique également : un système de ralenti (façon « Bullet Time ») appelé ici « jauge de sang froid » permet de viser de façon extrêmement précise vos adversaires. Idéal pour faire un « carton » tout en chevauchant à vive allure ! Notez qu'au fil de l'aventure, vous déverrouillerez différents vêtements en remplissant certains objectifs et apprendrez – petit à petit - à différencier les différentes races de chevaux (certains sont plus rapides, d'autres plus endurants...). Dans la pure tradition des jeux d'action, vous collecterez également de nouvelles armes (du six coups à la carabine Winchester, en passant par la fameuse « gatling » et le redoutable fusil à lunette). Notez que des cinématiques s'enclenchent lorsque vous attaquez vos ennemis au corps à corps avec une arme à feu. Dans ce cas, John Marston braque le canon de son arme contre la nuque ou sous la gorge de sa victime et l'exécute sans sommation... Plutôt violent ! À ce propos, retenez qu'à l'instar de Grand Theft Auto, Red Dead Redemption est un jeu qui s'adresse aux « 18+ ». Le vocabulaire Far West est souvent cru et la violence omniprésente. Toujours à propos des nombreuses subtilités du jeu, vous pourrez acheter le journal local qui relate les grands évènements de la région. Dont vos derniers exploits ! Ce procédé évoque le débriefing de « Hitman Blood Money » (Eidos Interactive / IO). Quant aux phases de déplacement à cheval, elles exigent de l'attention. Car si vous fatiguez un peu trop votre monture, celle-ci finira par se cabrer et vous désarçonner ! À éviter en cas de cavalcades avec des bandits...




Par ailleurs, comme dans Grand Theft Auto, sachez qu'il est également possible se semer le chaos dans cet univers. Libre à vous d'exécuter des innocents ou des animaux, de voler et braquer votre arme sur des passants... mais il faudra assumer les conséquences ! Car si vous n'achetez pas le silence des témoins, vos méfaits seront rapportés au shérif local. Et vous serez alors traqué et votre tête mise à prix. Naturellement, plus vous accumulerez les mauvaises actions, plus votre jauge d'alignement sera en chute. Retenez que la population sera davantage encline à pardonner si vous avez une excellente réputation. Donc à vous de voir si vous souhaitez être un héros ou un des pires bandits de l'Ouest américain... N'oubliez pas que plus vous commettrez de méfaits, plus la traque sera intensive ! Au niveau du fonctionnement des recherches des forces de l'ordre, on retrouve le système de GTA IV. Il faudra rapidement quitter la zone de recherche - ou se cacher - pour qu'ils abandonnent votre traque. En revanche, vous risquez la mort ou la prison tant que vous n'avez pas payé votre prime. Pour remédier à cela, il vous suffit de vous rendre au bureau du télégraphe et de régler ce que vous devez. Un concept plutôt pratique... Par ailleurs, sachez que vous pouvez louer une chambre. Ce qui correspond aux planques dans GTA. Idéal pour changer de vêtement et sauvegarder votre progression. Étant donné que Rockstar n'a pas lésiné sur les détails. On retrouve bien entendu le saloon, avec son ambiance résolument « virile »... Là, on s'émerveille devant les environnements intérieurs - extrêmement détaillés - dont les tables de poker et de blackjack (toutes deux jouables), animé au rythme des mélodies qu'un pianiste. Le tout, pendant qu'un barman remplit généreusement votre verre (contre deux dollars). Attention tout de même à consommer « avec modération », sans quoi l'ami John titubera et finira par cuver son Whisky face contre terre... Avec cinq verres, notre héros n'était même plus capable de faire deux mètres sans s'écrouler. Quant à la durée du « désagrément », prévoyez tout de même cinq bonnes minutes (temps réel) pour être en mesure de reprendre l'aventure ! Dernier point marquant, RockStar nous offre une formidable bande-son. Les musiques s'inspirent fortement des classiques du genre. Et le jeu des comédiens est irréprochable, tout comme les nombreux bruitages ultra-réalistes. Si nous n'avons bien évidemment plus accès aux stations de radios de GTA, la bande-son de Red Dead Redemption s'inscrit tout de même parmi les meilleures du marché. Au final, Rockstar nous démontre une fois de plus son incroyable talent. Sur le fond, comme sur la forme, ce nouvel épisode de la saga « Red Dead » s'impose parmi les meilleurs jeux de l'année, voire de cette première décennie. Une expérience captivante qui vaut d'être recommandée.

BON A SAVOIR : La version Xbox 360 de Red Dead Redemption est désormais disponible en rétrocompatibilité sur Xbox One. Pour rappel, Red Dead Redemption raconte l'histoire sombre et épique de John Marston, un ancien hors-la-loi lancé dans un voyage de chaque côté de la frontière américano-mexicaine. Si vous possédez la version numérique du jeu, vous y avez désormais accès sur Xbox One. Téléchargez-la depuis la section “Prêt pour l'installation” pour pouvoir y jouer comme bon vous semble. Si vous possédez la version physique du jeu, il vous suffit d'insérer le disque Xbox 360 dans votre Xbox One et de télécharger le jeu.

Toutes les versions du jeu (Red Dead Redemption, Les cauchemars d'outre-tombe et Red Dead Redemption : Édition jeu de l'année) sont désormais compatibles avec la Xbox One. Et si vous n'avez pas eu la chance de mettre la main dessus avant aujourd'hui, sachez que l'histoire terrifiante du contenu téléchargeable Les cauchemars d'outre-tombe est disponible au téléchargement sur le Marché Xbox Games. En outre, ceux qui ne possédaient pas le jeu précédemment peuvent directement ajouter Red Dead Redemption à leur collection depuis le Marché Xbox Games sur Xbox One.

Geek4Life
Graphismes : 18/20

Identique à la version Xbox 360, ce portage Xbox One, est toujours aussi impressionnant par la richesse de cet univers. Les décors sont extrêmement détaillés (même les déserts). Les visages des personnages sont finement modélisés et animés. Quant aux textures, elles sont généralement fines. Le tout couplé avec un moteur physique réaliste et un système météo et cycle jour/nuit. Visuellement, Red Dead Redeption est franchement esthétique. Seul bémol technique : nous avons relevé de légers clippings et quelques scintillements. Mais, dans l'ensemble, c'est l'émerveillement qui domine... Un pur bonheur pour la communauté Xbox One !

Gameplay & prise en main : 19/20

Là encore, malgré le poids des années, le jeu de Rockstar nous a fait très bonne impression. Entre les missions principales et secondaires, l'action s'enchaîne à un rythme effréné. Notez qu'en plus de cela, vous pouvez explorer librement les vastes paysages, chasser, faire du commerce ou venir en aides aux imprudents perdus dans le désert. Une belle démonstration du savoir-faire des développeurs !

Musique et bruitages : 19/20

Rockstar ne faillit pas à sa réputation. La bande-son de Red Dead Redemption est tout simplement géniale ! Les musiques Western évoquent les plus célèbres films de cowboys. Concernant les voix, les comédiens ont fait un excellent travail et n'ont pas à rougir face à ceux de GTA. Les bruitages sont également extrêmement immersifs. Bref, on ne se laisse pas de savourer cette bande-son

Durée de vie : 19/20

À l'instar de Grand Thieft Auto, Red Dead Redemption est un bon achat pour tous les amateurs d'action sur consoles. Car en plus de sa campagne solo (relativement longue) et de ses innombrables quêtes principales et annexes, le jeu de Rockstar nous offre en prime d'excellents modes multijoueur (en ligne via le Xbox Live). Dans ces conditions, on a bien du mal à éjecter le soft de la console.

Note : 19/20

Jeu évènement de l'année 2010, Red Dead Redemption est une bouffée d'air frais sur Xbox ONE pour tous les fans de GTA. Réalisé par la talentueuse équipe de Rockstar, ce jeu atypique nous immerge avec brio dans un Far West débordant de vie. L'action s'enchaîne à un rythme effréné, en se calquant sur les bases de Grand Theft Auto. Étonnamment, cette suite dépasse son modèle et s'impose comme la nouvelle référence du genre. À s'offrir les yeux fermés. Retenez tout de même que le jeu est particulièrement violent et s'adresse aux « 18+ ». Vous voilà prévenu... Chaussez vos éperons, chargez vos six-coups et tous en scelle !

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2017 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.