1475396851.jpg 1475396836.jpg 1475396787.jpg 1475396714.jpg FIFA17-XboxONE-04.jpg FIFA17-XboxONE-03.jpg FIFA17-XboxONE-02.jpg FIFA17-XboxONE-01.jpg
Site partenaire callofduty
"Avec « FIFA 17 » EA Sports amorce un virage à 180° ! Exit les ajustements minimes, cette année la simulation footballistique de référence se barde de nouveautés. Au programme : nouveau moteur 3D, ajout d'un mode aventure scénarisé, améliorations de l'intelligence artificielle et retouches du gameplay."
Geek4Life
FIFA 17

Comme chaque année en septembre, Electronic Arts nous livre le nouveau millésime de sa prestigieuse simulation footballistique. Bardé de nouveautés et d'optimisations, FIFA 17 semble suffisamment "armé" pour surpasser son éternel rival, "Pro Evolution Soccer" (Konami), toujours à la traine sur le plan des licences. Mais offre-t-il assez d’arguments pour convaincre les possesseurs de l'épisode précédent de se mettre à jour ?

Monument du jeu vidéo grand public, "FIFA" s'est vendu à plus d'un million d'unités l'an passé. C'est même LE produit culturel le plus vendu. Aujourd'hui, avec "FIFA 17", EA Sports entend faire encore mieux, grâce à de nouveaux arguments chocs. Le premier est la mise à jour visuelle de sa simulation de football avec l'utilisation du "Frostbite 3", le fameux moteur 3D de DICE, utilisé pour "Battlefield 4". Forcément, le réalisme monte d'un cran et l'on s'émerveille des impressionnantes précisions apportées au niveau des modélisations faciales et animations ultra-détaillées. Sur la pelouse, comme dans les gradins, l'ambiance est survoltée et hautement réaliste ! Plus que jamais, l'esprit "retransmission télévisée" nous accompagne tout au long du jeu. Au-delà de cette évolution cosmétique, "FIFA" reste loin devant "PES 2017" (Konami) avec toujours énormément de licences officielles. Pour creuser encore un peu plus l'écart entre les deux poids-lourds du secteur, EA Sports a ajouté, notamment, un championnat japonais. C'est aussi le jeu vidéo partenaire officiel de 3 nouveaux clubs : FC Bayern Munchen, Juventus et Manchester United. Le contenu de ce nouveau millésime est impressionnant, vu qu'il se base sur toutes les améliorations développées au cours de ces dernières années. Sachant que depuis le fameux virage où "FIFA 08" a doublé le jeu de Konami, chaque nouvel mouture se bonifie et ajoute sa pierre à l'édifice. Après s'être focalisé sur le gardien ou l'arrivée des équipes féminines, "FIFA 17" nous invite à vivre cette fois une aventure qui nous immerge sur le terrain, mais aussi en dehors ! Dans les faits, ce mode scénarisé ne sera pas du goût de tous, sachant que la progression de votre jeune professionnel du football est plutôt dirigiste. Cet élargissement de l'action au-delà de la pelouse évoque forcément la série "NBA 2K". L'intelligence artificielle a bien progressé cette année, avec une meilleure répartition du terrain. Cela se remarque rapidement avec plus de passes en diagonale et une plus grande fluidité de l'action. Quant à la physique de la balle, elle était déjà très bonne l'an passé, elle est encore plus crédible avec FIFA 17. Ce n'est pas un hasard quand on sait que les développeurs ont confronté cette nouvelle production aux footballeurs professionnels, mais aussi à la communauté de joueurs de FIFA. Fort de ces échanges, la simulation d'EA Sports a notamment changé l'équipe de commentateurs VF (longtemps décriée). C'est désormais Pierre Ménes qui rejoint Hervé Mathoux pour dynamiser la bande-son. Les deux commentateurs offrent un bon bol d'air frais pour la version française !

Un max de changements et un nouveau moteur

Manette en main, les changements sont immédiatement visibles. Les développeurs ont optimisé la jouabilité en développant cinq axes principaux. A commencer par le fait que les coups de pied arrêtés ont été repensés. Cela se caractérise par de nouvelles façons de jouer les pénalties, coups francs et les corners. Ces derniers bénéficient d'ailleurs d'un nouveau système de visée plus précis. Les feintes sont, elles aussi, plus intuitives et réalistes. Second changement important : la physique est maintenant plus crédible. Cela se remarque, en particulier, grâce à la “Technologie Pushback” qui se traduit par une IA plus offensive et un comportement plus “humain”. La gestuelle des footballeurs virtuels s'avère également meilleure, tout comme la gestion des collisions multidirectionnelles. Le troisième changement concerne la refonte de l'intelligence artificielle. Désormais, chaque joueur analyse l'ensemble de l'espace à proximité de lui et optimise ses décisions en fonction de l'emplacement du ballon. En attaque, comme en défense, le plaisir est clairement au rendez-vous et on apprécie particulièrement les constructions de jeu face aux réactions de l'ordinateur. La quatrième concerne la nouvelle palette de techniques d'attaque. Elle a été sérieusement optimisée avec un meilleur jeu de tête ou des trajectoires rasantes et frappes en finesse. Les dégagements et passes en profondeur ont aussi évolué dans le bon sens. Enfin EA Sports introduit une aventure scénarisée exclusive à FIFA 17. Comme évoqué brièvement plus haut, ce nouveau mode permet de vivre l'aventure - sur et en dehors du terrain - en compagnie d'Alex Hunter (le héros de l'aventure). Le jeune londonien de 17 ans, petit fils de Jim Hunter (légende du football anglais des années 60) doit faire ses preuves pour se hisser le plus haut possible. A vous de l'aider en prenant les bonnes décisions et en faisant preuve de professionnalisme sur le terrain.

Nouvelle référence sur PC et consoles

Aussi bon en solo, local ou multijoueur sur Internet, « FIFA 17 » est indéniablement la nouvelle référence en matière de simulation footballistique sur PC et consoles. Certes, le gameplay est plus technique et réaliste que son concurrent « PES 2017 » (Konami). Les buts sont aussi plus complexes à placer et l'expérience un peu moins fun, mais pour qui recherche authenticité, EA Sports fait figure d'incontournable. Après une introduction immédiate dans le feu de l'action avec un premier match imposé, le nouveau menu de FIFA 17 (parfaitement lisible) nous donne accès aux différents contenus locaux ou multijoueur sur Internet. Nous retrouvons bien évidemment le mode « Ultimate Team » très apprécié de la communauté. A ce propos, Electronic Arts précise que les versions Xbox One et Xbox 360 de « FIFA 17 » auront de nouveaux joueurs exclusifs : Marc Overmars, Paul Scholes, Jamie Carragher, Alessandro Del Piero, Ole Gunnar Solskjær, Carles Puyol, Juan Sebastián Verón, Emmanuel Petit, Rio Ferdinand et Luis Hernández. Parmi les évolutions intéressantes du contenu solo, soulignons qu'il est maintenant possible d'accéder à une gestion de management encore plus poussée, au point d'évoquer l'illustre « Football Manager » (SEGA / Koch Media). Au global, les évolutions apportées par « FIFA 17 » ne sont pas uniquement cosmétiques et font de cette cuvée un achat judicieux pour tous les fans du ballon rond. Les joueurs n'ayant pas investi depuis quelques années auront donc tout intérêt à se laisser séduire, tant les changements sont nombreux. A ce propos, le mode « FUT Champions » un tout nouveau type de compétition plaira aux amateurs de jeu en ligne. Le principe : se qualifier chaque semaine pour la « Ligue Week-end » et remporter des compétitions. L’objectif est de grimper dans les classements mensuels pour gagner des récompenses. Aussi, nous vous invitons vivement à télécharger la démonstration afin de vous faire votre propre avis. De notre point de vue, avec FIFA 17, Electronic Arts a enfin cherché à se renouveler et a pris des risques ! Effectivement, le mode aventure n'est pas irréprochable, mais est assez dépaysant pour mériter d'y consacrer quelques heures. Bref, si vous aimez le football et plus spécialement la série FIFA, cette nouvelle cuvée mérite le détour.

Geek4Life
Graphismes : 18/20

L'utilisation du moteur "Frostbite 3" offre une immersion encore plus spectaculaire. FIFA 17 est donc indéniablement plus esthétique ! La qualité des animations faciales est montée d'un cran et il est agréable de visualiser les vidéos des replays ultra-réalistes avec plusieurs placements de caméra. Le rendu global évoque les retransmissions télévisées. Ceux qui ont quelques millésimes de retard seront certainement impressionnés par le saut qualitatif.

Gameplay & prise en main : 17/20

Toujours orienté simulation, « FIFA 17 » est un titre exigeant. Cette nouvelle édition intègre de nombreux ajustements, dont une palette de mouvements plus riches. La prise en main reste intuitive, mais marquer des buts requiert un peu de technique. L'intelligence artificielle a également bien progressé et les contenus spécifiques feront la joie des fans de la série. La principale nouveauté se situe au niveau de l'aventure solo qui tranche avec les précédents opus. Original et plutôt dépaysant, ce mode scénarisé ne sera pas du goût de tous en raison d'une approche un peu dirigiste. Heureusement, le contenu est assez complet pour fédérer un large public.

Musique et bruitages : 16/20

La version française évolue cette année avec Pierre Ménes qui rejoint Hervé Mathoux pour dynamiser la bande-son. Musiques et bruitages sont également parfaitement en phase avec l'esprit de la saga. Dans l'ensemble l'immersion opère sans difficulté, au point de se rapprocher de plus en plus des retransmissions TV.

Durée de vie : 17/20

Toujours aussi chronophage, FIFA 17 offre amplement de quoi se divertir. Matchs immédiats, mode scénarisé, parties en ligne, management et constitution de « l'équipe Ultime », chacun y trouvera son bonheur ! Sachant que l'aspect technique est nettement plus marqué que chez Konami (PES), il faudra passer pas la case entraînement avant de pouvoir s'imposer sur Internet face aux autres joueurs.

Note : 17/20

Avec « FIFA 17 » EA Sports amorce un virage à 180° ! Exit les ajustements minimes, cette année la simulation footballistique de référence se barde de nouveautés. Au programme : nouveau moteur 3D (encore plus spectaculaire), ajout d'un mode aventure scénarisé, améliorations de l'intelligence artificielle et retouches du gameplay. Il en résulte une expérience nettement plus riche et technique. Côté licences, EA reste leader et le soft est toujours aussi plaisant en solo, local ou en ligne. Si vous aimez le football, ce nouveau millésime devrait vous plaire. Les joueurs ayant quelques épisodes de retard seront agréablement surpris par les évolutions opérées. Le bilan est donc positif, même si tout n'est pas irréprochable, comme l'aspect dirigiste du mode scénarisé. A recommander aux amoureux du ballon rond...

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2017 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.