COD-IWps4-009.jpg COD-IWps4-008.jpg COD-IWps4-007.jpg COD-IWps4-006.jpg COD-IWps4-005.jpg COD-IWps4-004.jpg COD-IWps4-003.jpg COD-IWps4-002.jpg COD-IWps4-001.jpg
Site partenaire callofduty
"Hautement critiqué sur certains forums pour son univers futuriste et une légère baisse de régime au niveau de son mode multijoueur et ses maps peu inspirées. Pourtant, de notre point de vue, “Call of Duty Infinite Warfare” est loin d'être un mauvais jeu !"
Geek4Life
Call of Duty Infinite Warfare

Activision nous livre comme chaque fin d'année son nouveau "Call of Duty". Mais, en 2016, la bataille pour s'imposer au pied du sapin s'annonce bien plus difficile que par le passé... Outre une concurrence farouche (“Battlefield 1” et “Titanfall 2”) nous savons que les fans ne sont pas franchement réceptifs aux univers futuristes. Malgré tout, "Call of Duty Infinite Warfare" dispose d'atouts non négligeables. A savoir : une évolution de son gameplay, une mise en scène à couper le souffle et en bonus la version HD du premier "Modern Warfare" (COD 4). Voyons ensemble si la star des FPS est toujours au top ?

Disponible sur PC, Playstation4 et Xbox One depuis le 4 novembre 2016, "Call of Duty Infinite Warfare" marque un nouveau tournant dans l'histoire de la franchise. Avec cet épisode, Activision nous plonge totalement dans un nouveau scénario 100% science fiction. Sous les traits du soldat Nick Reyes, nous découvrons un conflit militaire à grande échelle avec des graphismes HD spectaculaires lors de l'exploration de plusieurs planètes du système solaire (dont Mars, Vénus et Pluton). Car, avec "Infinite Warfare", votre première mission est de détruire un prototype d'arme expérimentale et de combattre la terrible organisation "SetDef" qui menace la Terre et ses habitants. Si le pitch ne sera pas du goût des amateurs de FPS modernes, il faut reconnaître qu'Activision a opéré un retour aux sources salutaire, avec une narration immersive couplée à une mise en scène hautement cinématographique. L'exploration des différents environnements et des phases d'action en vue subjective s’inscrit dans la continuité des FPS hollywoodiens. En compagnie de vos coéquipiers (dont le sympathique robot "Ethan"), vous allez devoir faire preuve de sang-froid, car les forces ennemies ne vous feront aucun cadeau ! Nous pensons notamment aux redoutables méchas et aux soldats lourdement armés dans la mission introductive... D'un point de vue technique, "Call of Duty Infinite Warfare" est loin d'être une déception. Certes, il faut être réceptif aux univers futuristes, mais si tel est votre cas, vous serez comblé ! La sortie de cette cuvée 2016 s'accompagne de textures HD ultra-détaillés, d'excellentes modélisations faciales (dont la participation de Lewis Hamilton ), ainsi que d'excellents effets d'ombres et de lumières dynamiques. La mise en scène est également l'un des arguments chocs de cet épisode. A ce propos, outre les combats sous les traits de Nick Reyes, le soft s'articule autour de phases de combats spatiaux. Si les fans de "Star Wars" apprécieront ce dépaysement dans les étoiles, ceux des premiers "Call of Duty" auront probablement du mal à adhérer à cette réorientation du gameplay. Et ce, d’autant plus que les phases spatiales hachent grandement l'immersion et influent sur le rythme de la campagne solo. A l'inverse, nous avons apprécié le fait d'évoluer en apesanteur, ce qui rappelle une célèbre map dans le jeu "Unreal Tournament"(1999). Dans "Infinite Warfare" vous pourrez, de plus, utiliser un grappin pour évoluer dans les débris spatiaux ou carrément happer les ennemis. Original ! Concernant les phases au sol, plus classiques, l'action s'inscrit dans la continuité des derniers volets, avec de nombreuses armes (toutes plus efficaces les unes que les autres), les doubles sauts sont également au menu et il est aussi possible de pirater certains robots pour en faire des alliés. En cas de difficulté, vous pourrez compter sur l'aide de votre avion de combat lourdement armé ou les grenades autoguidées qui foncent sur vos adversaires. Ce qui dynamise aussi la progression et apporte un peu de sang neuf.

Toujours compétitif et armé jusqu'aux dents...

Comme beaucoup de fans de la série, nous avons une nette préférence pour la trilogie “Call of Duty Modern Warfare” et ses conflits contemporains. Pourtant, après quelques heures de jeu, le soft “Infinite Warfare” est loin d'être une déception. Nous avons apprécié la prise de risque d'Activision. De notre point de vue, la campagne solo est dépaysante avec ses lieux aux antipodes des premiers Call of Duty (dédiés à la Seconde Guerre mondiale), la mise en scène soignée s'inscrit dans la continuité des derniers opus HD de la franchise, avec des vaisseaux spatiaux gigantesques dignes de Star Wars. Vous en aurez donc plein les yeux ! L'action s’enchaîne non-stop et brille par des fusillades survoltées et quelques passages mémorables. Côté multijoueur (clé de voûte de la saga), difficile de parler d'innovation, sachant que les développeurs ont repris les mécanismes des précédents volets. Vous aurez donc la possibilité de profiter des nouvelles maps et des différents modes de jeu, avec une recette parfaitement maîtrisée. Si vous ne disposez pas de connexion Internet ou si vous n'avez pas envie de vous faire laminer sur le Net, sachez qu'il est également possible de profiter du contenu “multijoueur avec des bots (en mode hors ligne). Cela peut être également intéressant pour s’entraîner avant d'aller défier la communauté sur Internet et apprendre par cœur comment évoluer dans les arènes. Par contraste, les nouvelles maps sont plutôt décevantes en comparaison des précédents “Call of Duty” (plus inspirés). Toujours pour ce qui concerne la partie multijoueur, lors de notre test nous avons regretté l'importance de la “mini-carte” affichée en permanence via l'ATH. Passé un léger temps d'adaptation, on fait heureusement abstraction de cette “sollicitation visuelle”, mais cela nous semble tout de même - un peu trop visible - et risque de gêner les joueurs pour débusquer les menaces présentes dans l'angle “diagonal gauche” de l'écran. Mise à part de légers bémols, après quelques parties en ligne, la section “Multijoueur” est rapidement addictive. Les joutes sont nerveuses. Notez que la présence du “double-saut” offre aussi de belles possibilités tactiques pour surprendre les autres joueurs et l'armement est, dans l'ensemble, plaisant et efficace. Varié et plutôt équilibré, l'arsenal ravira autant les amateurs d'assauts – tête baissée – que les snipers adeptes de zones dégagées... En plus de la campagne solo, du mode multijoueur, “Call of Duty Infinite Warfare” intègre un nouveau mode “zombie”. Celui-ci est particulièrement réussi avec une ambiance visuelle déjantée avec - en prime - la possibilité de jouer à des mini-jeux dès que votre personnage est "hors-jeu" ! Ce qui dynamise l'expérience et devrait vous occuper d'innombrables heures lors de vos soirées jeux vidéo entre amis... Dans l'ensemble, “Call of Duty Infinity Warfare” nous a plutôt convaincus, malgré le fait que le mode “Multijoueur” soit moins réussi que par le passé. Le fait de proposer un épisode futuriste offre indéniablement un nouveau souffle à une série éculée au fil des ans. Quant à la réalisation visuelle, le résultat fait honneur à nos nouvelles consoles PS4/Xbox One.

En bonus : Modern Warfare Remastered

Épisode culte de la saga, "Modern Warfare" (premier du nom) nous revient fin 2016 sous la forme d'un remake HD, accompagnant la sortie du nouvel opus futuriste "Call of Duty Infinity Warfare". Pratiquement 10 ans après l'avoir découvert sur PC et consoles, que vaut cette nouvelle version ? Le FPS d'Activision est-il toujours aussi efficace ? "Call of Duty 4 Modern Warfare" a marqué les esprits a sa sortie, car pour la première fois de son histoire, la série abandonnait ses reconstitutions de batailles historiques de la Seconde Guerre mondiale au profit d'une guerre fictive et contemporaine. Le succès fut immédiat et deux autres épisodes "Modern Warfare" virent le jour par la suite... Aujourd'hui, en 2016, la trame scénaristique est toujours tristement d'actualité. Reste que cette version "Remastered" ne change pas d'un iota le contenu originel paru en novembre 2007. Nous retrouvons le Capitaine Price et ses hommes dans un déluge d'action hollywoodien où s’enchaînent assauts, éliminations furtives et mission de "snipe" sur de multiples théâtres d'opérations. Les fans de la première heure retrouveront - entre autres - la fameuse mission à Tchernobyl près de la grande roue, ainsi que la séquence à proximité de la centrale... D'autres passages marquants font de cet épisode une pépite, comme la mission où le héros est à proximité d'une explosion nucléaire ! En solo, comme en multijoueur (avec les 10 maps au total), le gameplay reste ultra-nerveux. Heureusement, grâce au bref tutoriel de la campagne on apprivoise rapidement les commandes et les mécanismes de jeu. Outre la campagne solo mémorable, la force de "Call of Duty 4 Modern Warfare Remastered" réside dans sa mise à jour visuelle. Et quel changement ! Les textures datées de 2007 ont été remplacées par de nouvelle en haute définition, de nouveaux effets de lumière reforgent également l'immersion, tout comme l'ajout de flou artistique. Le bilan est efficace et parvient à nous faire oublier l'âge de "Call of Duty 4 ", même s'il reste préférable de ne pas y regarder de trop prêt (certaines textures sont encore un peu fades). Les néophytes qui découvrent le premier Modern Wafare avec ce remake ne devraient pas être dépaysés en le comparant aux derniers opus. L'esprit demeure inchangé et le gameplay n'a pas pris une ride. Avec une durée de vie correcte de près de 7 heures pour boucler l'aventure solo, il y a amplement de quoi être émerveillé par la mise en scène. Celle-ci est d’ailleurs accompagnée par une bande-son d'excellente facture avec des musiques dignes de superproductions et une localisation VF particulièrement soignée. Aucun bémol n'est a regretter... Quant à la partie multijoueur, "Call of Duty 4 Modern Warfare Remastered" totalise une dizaine de cartes et plusieurs modes de jeu, afin de nous faire passer d’innombrables heures à faire progresser notre profil et à débloquer de nouvelles armes. Les classes permettent à chacun de trouver son bonheur, avec les fusils d'assaut, les armes de sniper ou autres "pétoires" permettant un maximum de "frags". Inutile de tirer à la ligne pour vous inciter à faire l'acquisition de ce remake.

Geek4Life
Graphismes : 17/20

Ce nouveau “Call of Duty” reste fidèle à sa renommée. Activision nous livre un FPS spectaculaire avec une mise en scène hollywoodienne. La réalisation technique tire partie des spécificités techniques des consoles HD. Textures, modélisations HD, effets d'ombres et de lumières... assurent une immersion dans cet univers futuriste !

Gameplay & prise en main : 16/20

En choisissant un background futuriste, les développeurs ont pris un sérieux risque. Dans les faits, le résultat est loin d'être mauvais avec une “campagne solo” atypique – sur le fond comme sur la forme – un mode “multijoueur” un peu moins abouti que par le passé, mais relativement classique et complété par une refonte brillante du fameux mode “zombie”. La construction scénaristique, comme l'intégration de joutes spatiales ne feront pas l'unanimité, toutefois on apprécie qu'Activision cherche à renouveler son FPS.

Musique et bruitages : 16/20

Tout aussi important que la réalisation visuelle, la bande-son est soignée avec des musiques épiques, des bruitages immersifs et une localisation VF honorable. L'humour du droïd apporte notamment un peu de légèreté dans ce monde en guerre.

Durée de vie : 16/20

Cette nouvelle campagne solo marque une nette rupture avec les précédents épisodes. Si le résultat ne fera pas l'unanimité, il faut reconnaitre que l'originalité est plutôt une bonne nouvelle, sachant que “Call of Duty” commençait à sérieusement tourner en rond... La campagne offre des scènes épiques et plaira aux amateurs de science fiction. Côté multijoueur, “Infinite Warfare” n'est pas aussi bien loti que ses prédécesseurs avec des maps peu inspirées. A l'inverse, le mode “Zombie” a bien progressé et nous a beaucoup plu.

Note : 16/20

Critiqué pour son univers futuriste, son mode multijoueur et ses maps peu inspirées, « Call of Duty Infinite Warfare » est pourtant loin d'être un mauvais jeu ! Le fait d'évoluer dans un monde de science fiction et d'incorporer des phases de batailles spatiales (façon StarWars ou Wing Commander) apporte une bonne dose de fraîcheur ! La mise en scène est soignée et l’on apprécie l’efficacité des armes à disposition. L'autre bon point est la refonte du mode “zombie” qui progresse avec un univers plus festif. Dans ces conditions, les joueurs en quête de FPS réalistes et contemporains pourront passer leur chemin, mais si vous aimez les univers à la Star Wars, “Infinite Warfare” est une bonne pioche.

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2017 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.