1489604585.jpg 1489604557.jpg 1489604435.jpg 1489604310.jpg 1489604304.jpg 1489604271.jpg
Site partenaire callofduty
"The Legend of Zelda: Breath of the Wild surpasse toutes nos espérances ! Plus de 30 ans après ses débuts sur NES, le chef d’œuvre de Nintendo opère une mue spectaculaire qui se traduit par un gameplay encore plus riche et captivant"
Geek4Life
The Legend of Zelda:
Breath of the Wild

Disponible simultanément sur Wii U et Switch, "The Legend of Zelda : Breath of the Wild" est l'un des jeux événement de l'année 2017. Et pour cause ! Ce nouveau volet HD du célèbre jeu d'aventure de Nintendo nous immerge dans le "monde ouvert" du vaste Royaume d'Hyrule avec des mécanismes de jeu encore plus poussés. Doté d'une liberté envoûtante et d'un gameplay riche et nerveux, servi par une réalisation spectaculaire. Tout converge pour en faire LE jeu du lancement de la Switch. Mais est-il aussi parfait qu'on le prétend ?

Présent dès le lancement de la Switch (le 3 mars 2017), "The Legend of Zelda: Breath of the Wild" dépoussière une série vieille de 30 ans au profit d'une aventure encore plus captivante qui nous immerge - en monde ouvert - dans les somptueux paysages d'Hyrule. Poussant les bases de gameplay à leur paroxysme, cet épisode Wii U / Switch se révèle particulièrement impressionnant d'un point de vue technique et artistique. Nous y reviendrons. Car c'est d'abord avec le entiment de liberté que Nintendo obtient notre adhésion et nous immerge pleinement dans cette nouvelle aventure épique. Certes, les fans de la série ne seront pas bluffés par le pitch. Il est une fois de plus question d'incarner le jeune Link et d'aller sauver la Princesse Zelda, ainsi que le royaume d'Hyrules sortent des griffes du maléfique Ganon. L'introduction est assez déroutante. On y apprend que notre héros vient de se réveiller après un siècle de sommeil dans une zone isolée et verdoyante. Sans plus d'information, il vous faudra explorer les environs afin de collecter vos premiers équipements et vous faire la main sur les hordes d'ennemis qui occupent la zone. Ce pseudo tutoriel est parfait pour apprendre les bases et perfectionner les aptitudes de Link. À ce propos, contrairement aux autres épisodes, notre aventurier est désormais capable d'escalader les différents bâtiments (dont les églises) afin d'avoir un point de vue imprenable sur les environs. L'idée est clairement de nous donner un sentiment de liberté totale. Et cela fonctionne ! Les premières heures de jeu sont sources d’excitation, avec l’apprentissage du maniement de l'arc, mais aussi de l'épée et du bouclier (où l'on s'amuse à couper les hautes herbes). Avant de récupérer nombre d'armes. Le tout servi par une mise en scène soignée. Une fois équipé de la "Paravoile" (qui donne le pouvoir à Link de planer dans les airs), de "l'aimant" (pour déplacer certains objets trop lourds) et d'autres joyeusetés très pratiques, il est grand temps de partir explorer de nouveaux environnements. La prise en main est intuitive et l'on apprécie l'arrivée de nouveaux éléments de gameplay, comme la jauge d'endurance. Laquelle se vide trop rapidement. Le sachant, mieux vaut lever le pied de temps à autre pour que Link ne soit pas vite épuisé... L'escalade est aussi bien pensée avec des acrobaties - à des hauteurs vertigineuses - qui évoquent "Assassin's Creed" d'Ubisoft ! Outre la zone d'introduction (déjà suffisamment grande), la suite ne manque pas de charme avec d'innombrables kilomètres à parcourir - à pied ou avec Epona (le cheval de Link) - et des quêtes à foison ! À ce propos, "The Legend of Zelda: Breath of the Wild" n'est clairement pas un jeu dirigiste. Pour dénicher une nouvelle mission, il vous revient d'explorer cet vaste monde. À l'instar de la série "The Elder Scrolls", rien ne vous empêche d'avoir plusieurs quêtes actives et d'avancer au fil de vos envies ou de vos rencontres.

Un Zelda hors du commun !

Le système de combat est plus stratégique que par le passé. Les armes ne sont plus éternelles et il faut renouveler votre équipement comme dans de nombreux RPG modernes. Outre les plaines verdoyantes du début, le soft impressionne par ses décors variés qui renouvellent en permanence l'expérience. Villages, montagnes, grottes, forêts... Techniquement, tout n'est pas irréprochable. On note un peu d'alisasing, des clippings et quelques chutes de frame-rate. Notamment sur un téléviseur. Avec les "mises à jour" cela devrait rapidement être corrigé. Côté mise en scène, les cinématiques ont bien progressé avec davantage de personnages doublés et une trame scénaristique qui s'enrichit au fil des quêtes. L'occasion de comprendre pourquoi Link a été plongé dans un profond sommeil tout un siècle... Parmi les changements majeurs, citons le fait que les donjons sont nettement plus nombreux. Il y a plus de 100 sanctuaires à explorer ! Parfait pour progresser et obtenir de nouveaux objets spéciaux qui vous aideront au cours de l'aventure. Mais aussi des armes, des tenues et des équipements. Les énigmes ne manquent pas et participent à diversifier l'expérience comme jamais ! Vous constaterez également que les combats ne sont plus aussi prédominants et que les sanctuaires peuvent également être des zones de téléportation. Pratique, étant donné la taille de ce vaste monde ouvert à explorer. Avec plusieurs centaines d'heures de jeu, "The Legend of Zelda: Breath of the Wild" est assurément incontournable au lancement de la Switch. Certes, les possesseurs de Wii U peuvent aussi en profiter, mais sur la nouvelle console hybride, le plaisir est décuplé avec cette possibilité nouvelle de pouvoir continuer sa partie n'importe où. Comme nous, les fans de la série apprécieront certainement de retrouver les bases des précédents volets, optimisées et habilement remises au goût du jour. Le bilan est donc positif, même si - comme évoqué plus haut - tout n'est pas encore irréprochable au lancement. De notre point de vue, "The Legend of Zelda: Breath of the Wild" effectue un virage à 180° salutaire qui permet à Nintendo de rajeunir ce classique du jeu vidéo. Un pur chef-d'œuvre à découvrir à son rythme.

Geek4Life
Graphismes : 18/20

Quel plaisir d'explorer le vaste royaume d'Hyrule en "monde ouvert" ! Le sentiment de liberté est grisant et les somptueux paysages regorgent de panoramas envoûtants. Si, au lancement, tout n'est pas irréprochable (aliasing, clippings et quelques ralentissements), le jeu devrait se bonifier rapidement par des mises à jour. Malgré ces quelques bémol, comme beaucoup nous avons été impressionnés par la qualité de ce nouveau Zelda en Cel shading.

Gameplay & prise en main : 19/20

Nous retrouvons de nombreux éléments de gameplay issus des précédents opus, renforcés et mis à jour sous l’influence de nombreux blockbusters du marché. Il en ressort une expérience totalement inédite où l'on retrouve Link libre de ses mouvements et de ses choix, tels les meilleurs "The Elder Scrolls". Les combats sont un peu moins marqués au profit de la réflexion et on apprécie de pouvoir multiplier les quêtes sans impératifs, ni ordres imposés. La prise en main est intuitive et les mécanismes de jeu adaptés à un large public (PEGI 12+).

Musique et bruitages : 18/20

Aussi importante que la réalisation visuelle, la bande-son nous offre d'excellentes musiques, des bruitages immersifs et même davantage de doublages pour les personnages-clés. Les cinématiques sont tout aussi réussies. Nintendo a vraiment soigné le retour en force du plus emblématique des jeux vidéo d'aventure grand public.

Durée de vie : 19/20

L'exploration et les quêtes occupent une place de choix. À cela s'ajoute l'amélioration de l'équipement - à collecter - et la progression de Link, afin d'être - in fine - capable de vaincre l'infâme Ganon. Avec plusieurs centaines d'heures de jeu et plus de 100 sanctuaires à découvrir, vous n'allez pas vous ennuyer ! Le sentiment de liberté est également cultivé jusqu'au choix d'exécution de l'ordre des missions.

Note : 19/20

"The Legend of Zelda: Breath of the Wild" surpasse toutes nos espérances ! Plus de 30 ans après ses débuts sur NES, le chef d’œuvre de Nintendo opère une mue spectaculaire qui se traduit par un gameplay encore plus riche et captivant, un vaste monde ouvert à explorer à l'envi et des quêtes toutes plus inspirées les unes que les autres. À l'inverse, au lancement, la technique n'est pas aussi irréprochable qu'espérée. La Switch affiche quelques ralentissements, de l'aliasing et quelques clippings. Vivement l'arrivée des mises à jour. Il n'empêche : en l'état, le jeu est assurément le meilleur épisode de la série. Un indispensable pour tous les possesseurs de Wii U et de Nintendo Switch.

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2017 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.