Endless Space 2 pc0004.jpg Endless Space 2 pc0003.jpg Endless Space 2 pc0002.jpg Endless Space 2 pc0001.jpg
Site partenaire callofduty
"Amplitude signe une belle réussite avec cette suite ! Endless Space 2 approfondit intelligemment les bases posées par le premier volet, offrant ainsi un large panel de possibilités tout en restant accessible. Le titre enrobe le tout d’une ambiance soignée, très immersive, qui captive rapidement le joueur ! Difficile alors de lâcher prise et les heures s’enchainent "
Geek4Life
Endless Space 2

Prenez la tête d'un empire spatial et régnez à travers la galaxie dans ce nouveau volet d'Endless Space. Le jeu de stratégie d'Amplitude vous réserve bien des surprises grâce à la richesse de son gameplay et son univers atypiques. Enfilez vos combinaisons spatiales,en route vers l’infini !

5 ans après le premier volet Endless Space repart à la conquête des étoiles pour tous les amoureux de 4X ! Mais avant d’explorer la galaxie il vous faudra choisir une faction parmi les 8 disponibles ! Chacune elles présentent ses propres mécaniques de jeu et sa petite histoire, avec une quête principale qui lui est propre. D’ailleurs chaque faction est présentée durant une courte cinématique lorsque l’on lance une partie. Idéal pour se mettre dans l’ambiance ! L’Empire Unifié est sans doute une des meilleures factions pour débuter. Ces humains touchent à tout peuvent compter sur leur influence diplomatique pour prendre un sérieux avantage ! Non seulement ils peuvent acheter des technologies, des bâtiments et des unités avec cette ressource mais avec la bonne technologie ils peuvent facilement absorber un système dans leur empire. Les Sophons constituent aussi une bonne race pour découvrir le jeu. Ces aliens, qui ne sont pas sans rappeler les petits hommes gris de Roswell, excellent dans les recherches scientifiques. Ils peuvent savoir quelles technologies ont déjà été découvertes par les autres factions et obtenir un bonus sur celles n’ayant pas encore été développées. Avec l’aide de leur super IA, les Sophons préfèrent généralement rester dans leur coin de l’univers à s’occuper de science plutôt que de partir en guerre. D’autant plus que leur faible constitution les handicape durant les combats au sol. Ils profitent également d’un avantage non négligeable en début de parti puisqu'ils peuvent détecter les systèmes proches de leurs vaisseaux. Les Lumeris, que l’on pourrait comparer à des mafieux de l’espace, s’axent sur le commerce et préfèrent acheter des planètes plutôt que de les coloniser. Ce sont des experts pour faire fructifier la monnaie du jeu, la Brume. De même, ils peuvent s’attirer les faveurs des factions mineures en dépensant de l’argent plutôt que de l’influence diplomatique. Les Horatios forment une race assez particulière, issue de la manipulation génétique et du clonage de leur chef et père, le grand Horatio.





N’ayant à cœur que la recherche de la perfection, cette faction accueille volontiers toutes les races mineures. Car en prophète. Ayant pris conscience de la supercherie ils cherchent depuis à exterminer tous les hérétiques de la galaxie. Cette race dispose d’un gamelpay plutôt original puisqu'elle ne colonise pas vraiment de planète. En effet, les Vodyanis vivent dans de gigantesques vaisseaux appelés Arches qui leur servent à exploiter toutes les ressources d’un même système stellaire. Pour créer de nouvelles Arches et vous répandre à travers l’espace vous devrez accumuler suffisamment d’Essence. Cette ressource propre aux Vodyanis se collecte en siphonnant les populations des planètes alentours à l’aide de vaisseaux dédiés à cette tâche. Passons ensuite au Peuple de la Faille, une race issue d’une autre dimension. Suite à une catastrophe scientifique, une brèche s’est créée entre notre réalité et la leur. L’essence de notre univers s’est alors déverser dans leur dimension, se répandant tel un poison mortel. Face à cette menace, le Peuple de la Faille n’eut d’autre choix que de prendre une forme physique pour s’incarner dans notre dimension. Ce peuple de machines pensantes espère ainsi échapper au fléau qui a détruit son monde et prendre un nouvel essor. Étant composer de créature non organiques, le Peuple de la Faille n’utilise pas de nourriture. Il faut construire de nouveaux habitants comme on le fait pour un bâtiment. Ce peuple peut également créer des anomalies temporelles afin d’accélérer sa production ou ralentir celle de ses adversaires. De leur côté, lesPeristants sont des hommes arbres pacifiques, reclus sur leur planète jusqu’à ce qu’une guerre entre deux civilisations extraterrestres attire leur attention. Dès lors ils décidèrent de quitter leur monde et de coloniser l’espace afin d’être les garants de la paix universelle. Cette race a une façon unique de s’étendre. En effet, vous devrez faire pousser des racines spatiales à l’aide de vos vaisseaux pour pouvoir coloniser de nouveaux systèmes.






Les Peristants vivent en symbiose avec une autre race, les Gardiens, des créatures végétales gigantesques, fournissant de la défense et du bonheur aux citoyens de vos planètes. Enfin, les Cravers est la race belliqueuse par excellence. Ces soldats créés génétiquement se sont retrouvés désœuvrés à la mort de leurs créateurs. Ils se sont donc appliqués à faire ce qu’ils connaissaient le mieux : partir à la conquête des étoiles pour y semer la mort et la destruction. Les Cravers pillent les réserves des systèmes qu’ils colonisent, ce qui leur accorde de gros bonus en production mais les poussent à migrer vers de nouveaux mondes lorsque les leurs sont à sec. Ce sont des esclavagistes qui n’hésitent pas à dévorer leurs captifs si besoin. Leurs flottes de guerre coûtent moins chers et peuvent accueillir plus de vaisseaux que celles des autres factions. Le penchant belliqueux des Cravers se retrouve également dans leur trait de faction, Guerre Eternelle, qui les empêche de dialoguer avec les autres civilisations, sauf pour leur déclarer la guerre. Aucun accord n’est donc possible avec ces créatures. À moins que vous ne parveniez à défaire le gouvernement militariste qui est au pouvoir par défaut. Mais autant vous dire que la tâche sera très difficile. Si le cœur vous en dit vous pourrez même créer votre propre faction en mélangeant les attributs de celles déjà disponibles. D’emblée le jeu dégage une classe folle. Les graphismes et les animations sont magnifiques, que ce soit les cinématiques présentant les nouveaux systèmes découverts, la colonisation des planètes, le design des races, des vaisseaux ou les combats spatiaux. Les musiques ne sont pas en reste pour nous transporter au milieu des étoiles. Douces, presque éthérées, elles s’agrémentent de quelques chœurs, donnant à l’ensemble une force lyrique. Les 8 races profitent de backgrounds bien typés et attachants, qui se renforcent tout au long de leurs quêtes respectives.

Un peu plus près des étoiles !

Vous aurez beaucoup de paramètres à gérer : recherches scientifiques, développement culturel et politique, gestion des citoyens, création de flottes spatiales, fondation de compagnies commerciales, etc. Heureusement Endless Space 2 possède un didacticiel suffisamment explicite pour que même les novices s’y retrouvent. Le tout s’accompagne d’une interface intuitive conférant au titre une très bonne ergonomie. Vous trouverez notamment un zoom progressif du plus bel effet pour vous déplacer à travers votre empire. Votre premier objectif sera d’explorer la galaxie pour dénicher les planètes les plus adaptées à votre expansion. En effet, en plus d’exploiter 5 ressources de bases (nourriture, production, science, argent, culture), vous devrez trouver différentes ressources de luxe et surtout mettre la main sur 6 ressources stratégiques, plus rares mais indispensables pour construire certaines améliorations technologiques. Cette exploration galactique vous permettra également d’étudier des curiosités et des anomalies spatiales en y envoyant des sondes. Ainsi vous pourrez visiter des ruines qui vous donneront un bonus sur le long terme (comme une amélioration de votre production), obtenir un gain immédiat en ressource, déclencher une quête, faire apparaître une nouvelle population ou un vaisseau pirate. Les anomalies de leur côté donnent des bonus et/ou des malus aux planètes avec lesquelles elles interfèrent. Planète Creuse vous accordera par exemple un emplacement de population supplémentaire, ainsi qu’un bonus en Brume et en science. Croûte Brisée fera grimper votre productivité mais diminuera la quantité de Brume de la planète. Quant au Sol Corrosif, il vous pénalisera en bonheur, en nourriture et en Brume.Il existe une cinquantaine d’anomalies, et bien mixées avec les bâtiments qui en tirent avantage elles peuvent vraiment booster votre empire. D’autant plus que des technologies permettent d’en supprimer les effets néfastes.




Vous devrez alors vous concentrer sur les recherches scientifiques pour tirer le meilleur parti de vos anomalies. Et quitte à explorer le domaine de la recherche, sachez qu’Endless Space 2 le divise en 4 quadrants. Chacun d’eux couvre un domaine spécifique : science, militaire, économique et développement. Même si cet arbre de recherche garde la même structure d’une race à l’autre il existe des spécificités pour les démarquer. Ainsi le Peuple de la faille peut accéder à la stase temporelle quant L’Empire unifié peut débloquer une structure produisant des hologrammes de l’empereur encourageant les citoyens à être plus productifs. Globalement le quadrant dédié au développement vous permet entre autre de nouer de nouveaux accords, construire des fermes, améliorer le bonheur de vos citoyens, débloquer de nouveaux gouvernements, mais aussi accéder à de nouveaux types de vaisseaux. Avec la recherche économique vous pouvez exploiter de nouveaux types de ressources stratégiques, créer des usines, des mines, établir des consortiums commerciaux, accéder au marché intergalactique pour acheter et vendre des ressources, etc. La recherche militaire concerne les structures défensives de vos planètes, les nouveaux modules pour vos vaisseaux, débloque des chars et des avions pour les attaques au sol, agrandit la taille de vos flottes, etc. Quant au domaine scientifique, il permet d’explorer de nouveaux types de curiosité, d’accélérer le déplacement de vos vaisseaux, de terraformer certaines planètes et d’en coloniser de nouveaux types.





D’ailleurs attention à ne pas trop coloniser, sans quoi vous perdrez l’approbation de vos citoyens, ce qui entraînerait une perte de bonheur ! Heureusement certains héros et bâtiments permettent de contrecarrer cela. Au final si notre empire devrait théoriquement contenir entre dix et quinze planètes, il reste assez facile d’en posséder une trentaine. Deux gouvernements permettent également de faciliter l’expansion, la fédération et la démocratie. Niveau politique justement, il existe 4 types de gouvernement : démocratie, république, fédération et dictature. La démocratie se compose de 3 partis, permet de voter une loi supplémentaire tout en fournissant un bonus de bonheur aux citoyens. La république dispose de 2 partis et améliore l’efficacité des lois promulguées. Elle permet également de dépenser de la Brume pour influencer les votes. La fédération a un fonctionnement assez similaire à la république. Tout comme cette dernière elle ne comporte que 2 partis et vous permet de dépenser des points d’influence pour orienter le résultat d’une élection. La fédération étend la limite de colonisation de votre empire à 2 planètes supplémentaires. Enfin la dictature ne possède évidemment qu’un seul parti qui gagnera plus rapidement de l’expérience. En revanche les révoltes éclatent plus facilement. Vos actions auront une influence sur les partis présents au sénat. Ainsi, si vous construisez de nombreux vaisseaux de guerre le parti militariste aura un avantage lors des prochaines élections. En tout il existe 7 partis : scientifique, militariste, industrialiste, écologique, religieux, pacifiste et indépendant. Plus un parti a de pouvoir plus vous pouvez faire passer des lois avantageuses. Mais attention, car un changement de leader politique peut entraîner l’abrogation automatique d’anciennes lois. Vous devrez donc surveiller de près l’évolution des différents partis, voire si besoin manipuler les élections de manière plus ou moins légale. Notez aussi que vos Héros peuvent intégrer le sénat et que certains disposent de capacités spécialement dédiées à ce rôle. Au final ce versant du gameplay nous a semblé manquer un peu de profondeur et de leviers pour réellement tirer profit des opportunités offertes. Nous aurions souhaité pouvoir choisir directement quel héros est présent au sénat, construire des bâtiments pour influencer l’idéologie politique sur des planètes précises, une plus grande diversité de gouvernements et des moyens pour faire voter davantage de lois (le joueur étant souvent limité à 3 lois actives)

Un univers impitoyable

Afin de dynamiser les parties, le titre contient 5 types de quête, ainsi que des événements se produisant de manière aléatoire et ne demandant qu’à faire un simple choix. Les quêtes principales sont spécifiques à chaque faction et permettent de personnaliser encore plus efficacement notre race en débloquant de nouveaux bâtiments ou des héros uniques. Les quêtes secondaires se déclenchent aléatoirement en fonction de certains prérequis. Elles ont hélas tendances à se répéter d’une partie sur l’autre, devenant assez rapidement redondantes. Chose assez rares dans les 4X, Endless Space 2 dispose de quêtes coopératives et compétitives. Elles vous demanderont d’accomplir un objectif précis en un court laps de temps (être l’empire qui produit le plus de nourriture, de science, de Brume, etc.). Pour les missions en coopération, c’est l’efficacité de chaque participant qui détermine leur récompense. Ainsi ceux qui se tournent les pouces ne gagneront que des clopinettes en cas de victoire. Enfin, le jeu propose une quête spécialement dédiée à l’académie des héros. À vous de décider si vous souhaitez la protéger ou l’asservir. Dans tous les cas il vaudra mieux se dépêcher d’en finir, car la dernière phase de ces missions bloque le recrutement de tout nouveau héros tant que le conflit n’est pas résolu. Autrement vous ne serez pas restreints aux seuls héros de votre faction, mais pourrez accéder à ceux de toutes les civilisations de la galaxie, qu’elles soient majeures ou mineures. Comme pour la politique, vos actions détermineront les types de héros prêts à rejoindre vos rangs. Une fois un héros recruté vous n’aurez plus qu’à l’assigner à un système planétaire ou à une flotte spatiale. Chaque héros a son propre arbre de développement que vous développerez à chaque niveau gagné. Allez-vous opter pour une amélioration de la production de tout un système, un bonus en science, ou bien un gain d’expérience supplémentaire pour votre flotte, voire une augmentation de point de vie de tous les vaisseaux d’une escadrille ? Dommage que les arbres de compétences ne soient pas plus touffus. En l’état on se trouve parfois obligés d’acheter une compétence qui ne nous intéresse pas juste pour accéder au palier supérieur de l’arbre, gâchant ainsi 1 pont d’expérience. De plus, les héros commandant les flottes gagnent nettement moins d’expérience que ceux gouvernant les planètes. Ce déséquilibre pousse le joueur à assigner ses héros de combat à des systèmes, le temps d’engranger suffisamment de points de compétences pour les rendre vraiment efficaces au sein d’une flotte. Un non-sens qui pénalise clairement les héros voués à la guerre en les clouant au sol alors qu’il devrait être sur le front !La guerre, parlons-en ! Car ce domaine tient une place très importante dans Endless Space 2.



Survivre dans un univers hostile sans une armée digne de ce nom est purement utopique. Il va donc falloir vous constituer une flotte solide si vous ne voulez pas vous faire rouler dessus ! Chaque faction dispose de 7 types de vaisseaux (si on met de côté l’Arche des Vodyanis) : le colon, l’explorateur, le chasseur, le vaisseau de soutien, le destroyer et le coordinateur (qui sont des versions améliorées du chasseur et du vaisseau de soutien) pour finir avec le titan, un énorme vaisseau à la puissance de feu dévastatrice. Chaque vaisseau est personnalisable à loisir grâce à de nombreux modules. Les armes se divisent en deux catégories, énergétique et cinétique. Ainsi vous trouverez des canons laser, des canons à ions, des mitrailleuses lourdes et des lance-torpilles. Chaque arme une porte optimale allant de courte à longue. Le système de défense va de paire, avec des champs de force pour contrer les armes énergétiques et des blindages pour encaisser les armes cinétiques. Les mitrailleuses lourdes servent aussi de défense contre les torpilles. Enfin il existe des modules auxiliaires, certains étant réservés aux vaisseaux de soutien et aux coordinateurs. Ils vous permettent de recharger plus rapidement vos champs de force, augmenter les dégâts de vos armes cinétiques, réparer vos vaisseaux avant et après la bataille, attirer les tirs ennemis sur une cible particulière, augmenter la vitesse de votre flotte, etc. Une fois un combat déclaré vous devrez choisir un plan de bataille.Il déterminera les déplacements de vos vaisseaux, que vous pourrez répartir en 3 groupes. Par exemple le plan Sniper fait naviguer les 3 groupes à l’arrière pour éviter tout combat rapproché. Idéal pour les flottes bourrées de lance-torpilles. À l’inverse, Assaut joue la carte de l’assaut frontal et fera contourner deux groupes pour attaquer les flancs de l’ennemi, pendant que le troisième le chargera directement. Une fois que votre adversaire se sera aussi décidé vous n’aurez plus qu’à regarder le résultat. En effet, impossible d’intervenir une fois le combat lancé. Vous n’aurez plus alors qu’à profiter de la magnifique cinématique et croiser les doigts pour que votre plan se passe sans accroc. Rassurez-vous, vous n’agirez pas à l’aveuglette puisque vous aurez accès à toutes les informations concernant la flotte ennemie avant l’affrontement (systèmes de défense, types d’armement et portée optimale). Il existe une quinzaine de plans de bataille, chacun conférant un avantage particulier, comme un bonus sur vos blindages, un dédommagement en Brume pour chaque vaisseau perdu, ou encore une amélioration des dégâts pour les armes à longues portée. Les combats au sol vous proposeront 3 choix : l’infiltration, le blitz ou l’attaque orbitale.




Avec la première option vous préserverez vos troupes mais infligerez moins de dégâts à votre adversaire, contrairement au Blitz qui consistera en une action frontale peu subtile. Enfin le bombardement orbital réduira les défenses planétaires mais détruira aussi des structures civiles. Entre deux guerres vous devrez gérer votre économie, notamment en créant une compagnie commerciale. Vous pourrez acheter de nouveaux vaisseaux de transport pour améliorer sa rentabilité et accélérer son développement. Une fois que votre première compagnie aura atteint son potentiel maximal vous en débloquerez une seconde, jusqu'à en avoir cinq au total. En établissant vos routes commerciales vous devrez veiller à les faire les plus longues possibles, tout en passant par des planètes riches en Brume ou en ressources de luxe. Ces dernières vous accorderont divers avantages, comme de la science, du bonheur ou de la croissance, et vous permettront également d’améliorer vos systèmes planétaires. Ainsi le quatrième et ultime niveau d'amélioration vous demandera de réunir 3 types de ressources de luxe. Vous trouverez aussi un marché intergalactique pour acheter et vendre tout ce que l’univers recèle de ressources stratégiques et précieuses, voire même de héros. Sachez également que les différentes populations ont des préférences quant à leur habitat. Certaines préfèrent les planètes stériles, d’autres les planètes chaudes, ou encore celles abritant une anomalie. Si vous répondez à ces exigences vous obtiendrez toutes sortes de bonus.




Hélas, autant déplacer des populations au sein d'un même système s'avère très simple, autant les faire migrer jusqu'à une planète éloignée se révèle laborieux. Ce n'est pas tant au niveau de l'ergonomie que le bât blesse mais plutôt dans la gestion des temps de transport. En effet, le temps que vos migrants arrivent jusqu'à leur nouvelle planète il n'est pas rare que la place soit déjà occupée. Il aurait été pratique de pouvoir verrouiller des emplacements de population pour éviter que la croissance des natifs vienne empiéter sur nos plans. Endless Space 2 propose 5 conditions de victoire : par Suprématie (en détenant les planètes d’origine de toutes les factions en jeu), par Conquête (en colonisant une certaine surface de la galaxie), par Merveilles (en construisant 3 exemplaires de l’Obélisque Intemporel), par la Science (en achevant les 4 recherches ultimes disponibles dans chacun des quadrants), par l’Economie (en générant tout au long de la partie une certaine somme de Brume). Il existe également une victoire aux points qui, si elle est activée, arrêtera la partie au bout d’un certain nombre de tours et récompensera l’empire avec le plus haut score (en faisant la moyenne de tous les aspects du jeu). Vous pourrez librement activer ou non chaque type de victoire en début de partie. Il est cependant regrettable que ces conditions de victoire ne soient pas bien équilibrées. La victoire économique s’avère en effet nettement plus facile à atteindre que les autres. L’effet pervers étant que les joueurs ont tendance à harceler les Lumeris en milieu de partie pour les empêcher de prendre l’avantage. En plus de ce déséquilibre, il est dommage que le titre ne propose pas de multi local sur le même PC, comme le fait Civilization 6. Heureusement Endless Space 2 se révèle suffisamment riche et prenant pour nous faire rapidement oublier ces anicroches

Jean-Marc Pichot
Graphismes : 17/20

Endless Space 2 nous en met plein les mirettes à tous les niveaux ! Le design de chaque race est bien typé et vraiment réussi, tout comme les artworks illustrant les missions et les événements. Les combats spatiaux sont tout simplement magnifiques. De même l’exploration d’un nouveau système solaire s’accompagne d’une petite cinématique du plus bel effet nous présentant les nouvelles planètes découvertes. L’interface se révèle sobre et bien pensée. Bref rien à redire

Gameplay & prise en main : 16/20

Une fois mis dans le bain, le gameplay se montre riche et accessible. Les 8 races proposées ont chacune leur particularités, certaines s’avérant bien plus faciles à maîtriser que d’autres. Même si elles ne changent pas radicalement l’expérience de jeu, elles amènent chacune suffisamment de différences pour être intéressantes à jouer. Quelques points méritent tout de même d’être étoffés, comme un meilleur équilibrage des conditions de victoire, une gestion politique et diplomatique plus poussée, ainsi que davantage de compétences pour les héros.

Musique et bruitages : 18/20

Les musiques collent parfaitement à l’ambiance, douces, éthérées avec quelques chœurs pour ajouter un brin de majesté à l’ensemble. Même si elles peuvent sembler trop discrètes au départ, elles finissent par faire totalement corps avec le jeu et nous accompagnent agréablement durant les très nombreuses heures passées à voyager à travers la galaxie.

Durée de vie : 17/20

Si vous aimez les 4X vous aurez de quoi vous occuper des semaines entières. Déjà avec les 8 races disponibles ce sont autant d'approches qui s'offrent à vous. De plus, vous pourrez paramétrer à loisir vos parties pour vous acclimater en douceur aux différents types de victoire. Seul le manque de diversité des quêtes annexes et des événements aléatoires vient ternir le tableau.

Note : 17/20

Amplitude signe une belle réussite avec cette suite ! Endless Space 2 approfondit intelligemment les bases posées par le premier volet, offrant ainsi un large panel de possibilités tout en restant accessible. Le titre enrobe le tout d’une ambiance soignée, très immersive, qui captive rapidement le joueur ! Difficile alors de lâcher prise et les heures s’enchainent à une vitesse folle. Quelques défauts subsistent pourtant. En premier lieu l’équilibrage des conditions de victoire ainsi qu’une certaine redondance des quêtes annexes. Qu’importe, on oublie vite ces lacunes pour repartir explorer l’immensité stellaire.

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2017 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.