codwiiPS-003.jpg codwiiPS-004.jpg codwiiPS-005.jpg codwiiPS-002.jpg 1509915116.jpg codwiiPS-001.jpg 1509915079.jpg 1509914965.jpg
Site partenaire callofduty
"Call of Duty : WWII marque le retour en force du FPS d'Activision. Doté d'une bonne réalisation audiovisuelle et d'une ambiance savamment cultivée, le soft nous propose une campagne solo épique, mais aussi un nouveau mode zombies détonnant en coopération ainsi que des nouvelles maps multijoueur. "
Geek4Life
Call of Duty WWII

Exit les Call of Duty futuristes ! 2017 est l'année du retour aux sources... Alors qu'Electronic Arts a fait sensation l'an passé avec une immersion au cœur de la "Grande Guerre" via "Battlefield 1", Activision lui emboîte le pas avec la Seconde Guerre mondiale. Toujours aussi spectaculaire grâce à sa nouvelle campagne solo et ses graphismes HD, le soft reprend les codes qui ont fait sa renommée, dont la présence de ses fameux modes Zombies et Multijoueur. "Call of Duty : WWII" devrait se faire une place de choix sous les sapins...

Disponible sur PC, PlayStation4 et Xbox ONE depuis le 3 novembre dernier, " Call of Duty : WWII" est le 14e opus de la franchise. Réalisé par Sledgehammer (un studio d' Activsion), ce nouveau FPS tranche avec les dernières moutures orientées futuristes et décriées par une partie des fans en mal de "Modern Warfare 4"... Une excellente nouvelle donc pour les partisans du "réalisme" et, plus encore, pour les nostalgiques des premiers épisodes déjà focalisés (comme la série "Medal of Honor" d'EA) sur les combats de la Seconde Guerre mondiale. Testé à partir de la version PS4 (non Pro), le jeu offre comme à l’accoutumée trois principaux modes. À savoir : la "campagne solo", le très populaire mode "zombies" et l'indispensable mode "multijoueur". Concernant la campagne, elle s'avère toujours autant hollywoodienne avec ses scripts en pagaille et ses explosions tous azimuts. Sans éventer son contenu, elle débute par le débarquement sur les plages de Normandie le 6 juin 1944 et enchaîne avec une succession de temps forts : nettoyage au lance-flammes des bunkers allemands, séance de tir à la DCA contre la "Luftwaffe", course-poursuite en jeep ou encore de multiples éliminations au fusil à lunette... La suite de la campagne est toute aussi riche en adrénaline. Avec une durée moyenne de huit heures pour en venir à bout, "Call of Duty : WWII" s'inscrit dans la continuité des précédents volets. Notez qu'il est toujours possible de définir le niveau de difficulté - ainsi le jeu s'adapte autant aux néophytes qu'aux puristes - et de recommencer l'action en cours à chaque fois que votre soldat tombe au combat. En revanche, pour vous soigner, il n'est plus question d'attendre sagement à couvert pour que votre jauge de "santé" se régénère... À l’instar des FPS "old-school", vous devrez collecter des trousses de soin et les utiliser au bon moment. La progression reste extrêmement dirigiste avec ses couloirs plus ou moins visibles et le rythme imposé par vos coéquipiers (gérés par l'intelligence artificielle). À ce propos, dans cet opus, il arrive que les ennemis soient abattus par vos alliés. Cela change des "frères d'armes" qui ne servent qu'à ouvrir les portes... Désormais, ces derniers vous approvisionnent, notamment, en munitions et "médikits". L'esprit d'équipe est grandement renforcé ! Comme toujours, la principale difficulté de ce nouveau mode scénarisé est de trouver une position dans l’environnement 3D pour se mettre à couvert et éliminer méthodiquement toute présence hostile dans le secteur. Pour cela, vous pouvez compter sur votre équipement de base (dont des mitraillettes, pistolets, fusils d'assaut, grenades ou encore l'indémodable fusil à lunette), mais aussi sur les armes des soldats ennemis morts au combat... La gestion des munitions est également importante afin de ne pas recharger pendant un assaut. Avec ces éléments et cette approche, le titre d'Activision est plus tactique que par le passé. Le sentiment de liberté est relatif, mais les environnements sont assez vastes pour ne pas se sentir claustrophobe. On évite aussi la redondance, avec une progression - hautement dynamique - agrémentée de QTE (Quick Time Event), ainsi que de cinématiques soignées qui contribuent à renforcer l'immersion. De notre point de vue, cette nouvelle campagne est une réussite. Le charme "historique" opère et la mise en scène fait honneur aux origines de la saga. À l’inverse, les joueurs qui connaissent la série concurrente "Medal of Honor" auront peut-être un sentiment de déjà-vu ? En effet, après trois "Call of Duty" focalisés sur l'époque de 39-45, "Call of Duty : WWII" n'est pas très innovant.

Un retour aux sources réussi !

Côté technique, le soin apporté à la mise en scène et à l'immersion sautent aux yeux. Sledgehammer a fait un excellent travail ! Modélisation des personnages, armes et véhicules d'époque tirent pleinement profit des capacités de nos consoles. Au point que notre version PlayStation4 affichait quelques ralentissements de temps à autre, notamment lors d'un changement d'objectif au cours d'une mission... Heureusement, cela reste anecdotique et parfaitement jouable ! Les textures HD sont également réussies (même s'il est préférable de ne pas les regarder de trop près) et les effets d'ombres et de lumières contribuent à crédibiliser cet univers virtuel. Le soft repose sur un moteur vieillissant qui n'est pas aussi fin que le Frotbite de DICE utilisé pour "Battlefield1". Concernant l'ATH, nous avons constaté que la progression est ponctuée par des repères d'objectifs trop visibles à notre goût. Ce qui édulcore un peu l'immersion... La durée des missions est aussi trop courte et dynamique, contrairement aux premiers épisodes de la franchise. De toute évidence, l'idée est de séduire et divertir un maximum de joueurs, quitte à opter pour un gameplay "arcade" appuyé. Nous avons aussi regretté que les options ne permettent pas de masquer (ou au moins d’atténuer) l'affichage de l'ATH. En l'état, l'écran est chargé et cela ne sera pas du goût des fans de simulations militaires, dont l'illustre "ARMA III" de Bohemia Interactive. L'intelligence artificielle est globalement facile à éliminer individuellement, mais c'est le nombre d'ennemis au m² qui défini la difficulté - plus ou moins marquée - de la campagne. Malgré quelques défauts, le bilan reste positif. Le mode scénarisé de ce nouveau "Call of Duty" s'avère - de notre point de vue - nettement supérieur aux derniers épisodes "futuristes". Voir les passages à bord des véhicules !

Du multijoueur et des zombies...

Outre la campagne solo évoquée à l'instant, deux modes font mouche depuis des années auprès des fans. Il s'agit du mode "zombies" et du "multijoueur". Le premier fait évoluer la recette avec une nouvelle campagne où quatre joueurs doivent collaborer pour faire face aux vagues d'ennemis qui déferlent dans la zone. Nerveux, voire frénétique, ce mode complète habilement le contenu "WWII". La progression est rythmée et l'on apprécie de faire progresser son personnage et l'équipement. Nul doute que les joueurs y passeront de nombreuses heures et pourront même le renforcer avec les prochains DLC. Venons-en maintenant au plat de résistance des amateurs de "frag" : le mode multijoueur. Celui-ci n'a clairement pas l'ambition de révolutionner les bases de la saga. Outre un HUB sympathique "Headquarter" pour croiser d'autres joueurs connectés, le contenu est ultra-classique ! Nous retrouvons (heureusement) tous les modes cultes, dont "Match à mort par équipe" et "Domination". Au total, une dizaine de nouvelles maps sont a découvrir. On peut notamment combattre dans les ruines d'une ville bombardée ou sur le pont du croiseur "USS Texas". Notez qu'il est possible d'y jouer avec des bots. Ce qui est intéressant pour s'exercer et découvrir les lieux avant de se lancer sur le Net pour affronter les autres joueurs. Les différentes classes de soldats sont naturellement de la partie et offrent une large variété de styles et d'approches. Assauts frontaux ou éliminations furtives... à vous de choisir ! Les armes sont également une des réussites du jeu. Avec plus d'une vingtaine d'armes et des récompenses à déverrouiller au fil des parties, ce nouveau "Call of Duty" est plaisant. Si certaines maps sont petites et propices à bien des fourberies, il est aussi possible de retrouver - comme dans "Battlefield 1" - des batailles d'envergure, avec une belle reconstitution du Débarquement ! En conclusion, "Call of Duty : WWII" n'est pas révolutionnaire, mais offre assez d'arguments pour fédérer les fans de FPS. Nous aurions aimé découvrir un nouveau moteur (celui utilisé est un peu daté) et davantage d'originalité pour le mode multijoueur. Malgré tout, le résultat est loin d'être mauvais et l'on a largement de quoi s'occuper aussi bien en solo qu'en multijoueur.

Geek4Life
Graphismes : 17/20

L'absence d'un nouveau moteur (espéré par les fans) leste forcément un peu la qualité visuelle de ce nouvel épisode... Heureusement, le studio Sledgehammer parvient sans trop de difficulté à nous immerger en 1944 sur les plages du Débarquement ! La modélisation des personnages, véhicules, armes et lieux emblématiques contribue au charme de ce retour aux sources. Les cinématiques, comme la mise en scène - riche en scripts et en explosions - en font une belle démonstration du savoir-faire du studio. En solo , comme en multijoueur, l'univers visuel est une réussite. Notez, toutefois, que notre version PS4 (non Pro) affiche quelques légers ralentissements. Les patchs correctifs devraient solutionner ces désagréments..

Gameplay & prise en main : 16/20

Pour cette nouvelle immersion au cœur de la Seconde Guerre mondiale, Activision nous dévoile un FPS convaincant en solo, avec plus d'interactions avec les joueurs gérés par l'IA, la présence de QTE et une approche tactique bienvenue. À l’inverse, certains passages soulignent le côté dirigiste et un peu trop "couloirs" de la série. Dans l'ensemble, la nouvelle campagne est plaisante, même si nous lui reprochons un ATH trop "arcade". Il aurait été judicieux de pouvoir masquer ou limiter une partie des informations à l'écran pour ne pas nuire à l'immersion. Côtés multijoueurs, nous sommes en présence d'un contenu "classique", assez limité en innovations et qui devrait satisfaire la communauté COD.

Musique et bruitages : 17/20

L'immersion passe forcément par la bande-son et celle-ci a été soigneusement travaillée.... Voix VF (confiée aux soins de comédiens professionnels), bruitages immersifs et musiques épiques. Tout converge pour nous retrouver en pleine Seconde Guerre mondiale. Aucun bémol à signaler, Sledgehammer a fait du très bon travail.

Durée de vie : 16/20

Comme souvent dans la série, la campagne solo se boucle en près de sept heures. Après cette mise en bouche, deux options s'offrent à vous : le mode nouveau "zombies" (toujours excellent en coopération) ou aller vous confronter aux autres joueurs en ligne, via le mode multijoueur. Notez que, pour l'heure, " Call of Duty : WWII " totalise une dizaine de maps. Ce nombre sera rapidement revu à la hausse avec les DLC. Le tout est brillant, mais assez classique. Certains joueurs en feront vite le tour. À l’inverse, les accros ne devraient pas lâcher la manette de sitôt.

Note : 17/20

"Call of Duty : WWII" marque le retour en force du FPS d'Activision. Doté d'une bonne réalisation audiovisuelle et d'une ambiance savamment cultivée, le soft nous propose une campagne solo épique, mais aussi un nouveau mode zombies détonnant en coopération. Côté multijoueur en ligne, le bilan est "classique", même s'il faut reconnaître que l'on prend toujours autant de plaisir à "fragger". Les quelques innovations de cet épisode devraient séduire les fans et l'univers "Seconde Guerre mondiale" attirer de nouveaux joueurs. Un bilan positif.

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2017 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.