1522352616.jpg 1522352611.jpg 1522352606.jpg 1522352601.jpg 1522352596.jpg 1522352591.jpg 1522352586.jpg 1522352581.jpg 1522352575.jpg 1522352568.jpg 1522352560.jpg
Site partenaire callofduty
"Ubisoft frappe fort avec Far Cry 5 ! Bien que la proximité avec les précédents volets risque de freiner certains d'entre nous en quête de "renouveau", ce FPS impressionne par son gameplay nerveux et une réalisation audiovisuelle de haut vol. Les fans retrouveront instantanément les codes de la franchise !"
Geek4Life
Far Cry 5

Attendu avec impatience par les fans de FPS, "Far Cry" poursuit son évolution avec un condensé d'action spectaculaire. Cette fois chez les Yankees et sur fond de secte religieuse. Vous évoluez en monde ouvert avec une liberté d'action jubilatoire. Cette nouvelle création d'Ubisoft brille par des graphismes 4K, un "méchant" charismatique, un scénario inspiré... et la présence du mode "arcade". Bref, "Far Cry 5" fait très fort !

Esthétique, nerveux et techniquement au top, le premier "Far Cry" avait révolutionné le marché du FPS en 2004. Avec ses décors paradisiaques de carte postale, son moteur physique "réaliste" et ses véhicules (jouables), il a laissé d'excellents souvenirs à de nombreux joueurs. Ses successeurs ont depuis cherché à renouveler l'expérience avec plus ou moins de succès. Exigeant et ardu, "Far Cry 2" (où le héros souffrait de la malaria) avait divisé les fans. Le 3ème opus nous a marqué par son terrifiant méchant déjanté. Le 4ème était mémorable par son gameplay frénétique et des graphismes HD à couper le souffle. Ubisoft s'est même permis un épisode à l'époque de la Préhistoire ! Une excellente initiative, de notre point de vue, mais qui n'a pas été du goût de tous... C'est dans ce contexte que nous découvrons aujourd'hui "Far Cry 5". Disponible simultanément sur PC, PlayStation4 et Xbox One. Le soft est naturellement compatible et optimisé pour la PS4 Pro et la Xbox One X (avec un affichage en 4K) ! Testé à partir d'une version PS4 (normale), "Far Cry 5" nous a déjà fortement impressionnés. A commencer par son introduction oppressante à souhait. Laquelle nous place dans la peau d'une jeune recrue envoyée par hélicoptère à Hope Couny, dans le Montana, pour y arrêter Joseph Seed, le « Père » d’une secte locale. De fait, un dangereux psychopathe assisté de fanatiques qui contraignent les habitants à partager leur délire. Malgré la présence du marshall et du shérif à vos côtés, l'intervention vire à la catastrophe et vous ne tardez pas à vous retrouver livré à vous-même. Dans un vaste monde ouvert où les sbires de Joseph Seed vont vous pourchasser sans relâche. A vous de progresser avec prudence et de mener la résistance. Mais cela, seulement après l'initiation au maniement des commandes (plutôt classiques et intuitives à la manette), et quelques exercices pratiques. Une fois jugé "opérationnel", commence réellement l’exploration du monde ouvert, à pied ou à bord de divers moyens de transport (voitures, camions, avions, quad, hélicoptères...), et la collecte de multiples armes et items. Les fans du premier opus y trouveront diverses références passées (dont l’aide par radio), et le système économique de "FarCry 2" pour vous acheter un nouveau joujou... tel un fusil de sniper ou un lance-roquettes ! A ce propos, en explorant le vaste territoire qui s’ouvre à nous, nous avons vite été équipés d'un redoutable lance-flammes qui - à l'instar du second opus - permet non seulement d'embraser les ennemis, mais (via le moteur physique) de mettre le feu à l'environnement 3D. La réalisation visuelle est une réussite ! Textures HD, modélisation des personnes et décors soignés, effets météorologiques et cycle jour/nuit, la version PS4 fait très fort ! Certes, la modélisation de l'eau - en surface - n'est pas aussi spectaculaire que celle de "GTA V" (Rockstar) ou plus récemment de "Sea of Thieves" (Rare) et quelques clippings sont à déplorer, mais le bilan reste spectaculaire. L'esprit FPS est également cultivé, avec une immersion en vue subjective lorsque votre personnage entre dans un véhicule. Les phases en hydravion ou à bord d'un hélico méritent le détour ! Cela rappelle Arma III...



Retour aux sources et modernisme...

Notez qu'il est possible de profiter de "Far Cry 5" sans connaître les précédents volets. Quant aux fans, ils ne seront pas déçus par l'évolution de la série. Ubisoft Montréal a couplé les bases des premiers volets avec une approche nettement plus moderne et accessible. Résultat : quand votre héros se retrouve blessé (avec une jauge de vie "infime"), vous pouvez le soigner grâce aux kits de premiers soins ou tout simplement en le mettant à couvert, le temps que sa santé remonte automatiquement en quelques secondes... Ce procédé, évoque beaucoup de FPS modernes, comme la série des "Call of Duty" (Activision). Malgré ce choix "grand public", l'intelligence artificielle donne du fil à retordre ! Vous le constaterez rapidement en commençant à libérer les avant-postes sous domination des hommes de Joseph Seed. Lesquels sont plutôt nerveux et obligent à se retrancher pour éviter leurs rafales tous azimuts. Et même si vous optez pour le redoutable lance-flammes, attendez-vous à ce que « l’embrasé » vous fonce dessus pour mourir avec vous. Traqué par des ennemis toujours prêts à vous renverser avec leurs véhicules, survivre n’est pas chose aisée... Heureusement, vous pouvez vous faire des alliés au fil de vos rencontres et mettre en place la résistance locale pour reprendre - une à une - les zones stratégiques contrôlées par la secte. L'histoire fait mouche, tant elle est bien construite. Parmi ceux qui connaissent la franchise, certains y trouveront une application trop respectueuse de la recette. Une déclinaison des précédents opus simplement transposée aux USA. "Méchant charismatique" : check ! "Armes et véhicules" : check ! "Reprise de zones sous contrôle ennemi : check ! Ainsi de suite... Heureusement, le tout est parfaitement orchestré et même si le dépaysement est assuré par des environnements séduisants (sublimés par le jeu des lumières), le gameplay est nerveux à souhait !

Un mode vivant et envoûtant

De notre point de vue, la recette fonctionne et n'aura aucune difficulté à s'imposer parmi les meilleurs FPS du marché. Avec ses quêtes en pagaille et activités bonus (dont la pêche à la ligne), "Far Cry 5" est plaisant du début à la fin de l'aventure. Pour dynamiser le tout, vous pourrez même faire intervenir les sous-fifres du gourou (Jacob, Faith et John) en semant le chaos dans les différentes régions qu'ils contrôlent. Point important : l'exploration de ce monde ouvert est sans limitation dès l’initiation terminée. Cette sensation de liberté est grisante. Assaut frontal ou infiltration sournoise, c'est à vous de choisir l'approche qui vous convient le mieux ! Côté "crafting", les lourdeurs des derniers opus ont été prises en compte, afin de gagner en souplesse (et certainement plaire au plus grand nombre). Il est donc possible d'améliorer votre équipement avec l'argent collecté et des compétences se débloquent via un arbre (façon RPG), mais il n'est plus impératif de chasser en permanence ou d’enchaîner les fameuses missions avec les "tours radios"... Néanmoins, si vous aimez les défis, il y a de quoi faire ! Surtout, qu'à l'instar de "GTA V" ce nouveau FPS "made in Ubisoft" regorge de "vie". La présence de nombreux habitants et animaux, ainsi que de véhicules circulant rapidement sur les routes, offrent une ambiance singulière. Avec plusieurs dizaines d'heures de jeu pour boucler l'aventure, "Far Cry 5" nous en donne pour notre argent. Cerise sur le gâteau : le mode "Arcade" permet d'accéder à un outil créatif (simplifié) et même de télécharger les contenus additionnels créés par la communauté, à l'instar de l'illustre "ArmA III" (Bohemia Interactive). Résultat : les contenus de "Far Cry 5" sont quasi infinis ! En conclusion, nous avons pleinement adhéré à ce 5ème opus, même si certains bémols sont à connaitre. Selon-nous, l'IA n'est pas toujours irréprochable, certaines proximités avec les anciens FarCry ne seront pas du goût de tous et quelques clippings sont à déplorer. A l'inverse, l'expérience reste ultra-nerveuse, la réalisation HD / 4K en met plein la vue ! Avec en prime un ATH nettement plus discret.

Geek4Life
Graphismes : 18/20

Mis à part quelques légers clippings, "Far Cry 5" nous en met plein la vue. Qu'il s'agisse de la modélisation des personnages, de leur animation ou des différents environnements (en monde ouvert), l'expérience fait un réel saut qualitatif depuis Far Cry 4 ! Les textures HD / 4K nous immergent dans un Montana 3D spectaculaire que l'on prend plaisir à admirer. La mise en scène est toute aussi réussie, comme les nouveaux effets visuels. Testé sur TV 4K, mais avec une PS4 (normale), le bilan est très impressionnant. Naturellement, le must est d'en profiter sur PS4 Pro ou Xbox One X.

Gameplay & prise en main : 16/20

La recette n'est pas nouvelle, mais Ubisoft l’a fait progresser avec talent. Les ajustements sont nombreux pour un résultat qui plaira aussi bien aux puristes qu'aux néophytes qui ne jurent que par les FPS modernes et permissifs. Toutefois, l'IA donne du fil à retordre (même s'il y a des ratés) et les missions sont plaisantes et assez variées. Les véhicules et armes ne manquent pas de charme et la progression scénaristique bien orchestrée. Malgré ses qualités, "Far Cry 5" risque de décevoir certains d'entre nous en raison d’un "recyclage" marqué des précédents opus. Tant il est vrai que nous avons là une déclinaison des Far Cry 3 et 4 en Amérique. Sympa, mais loin de révolutionner le genre. Nous aurions aimé une prise de risque plus marquée. Reste que la recette fait mouche !

Musique et bruitages : 17/20

Outre les graphismes réalistes, la bande-son est également soignée Le jeu des comédiens est bien exécuté et les bruitages immersifs. Quant aux musiques, elles sont en phase avec l'ambiance recherchée par Ubissoft. Une franche réussite avec des cinématiques d'une efficacité implacable.

Durée de vie : 18/20

Même si la progression s’enchaîne assez facilement, "Far Cry 5" demande à minima plusieurs dizaines d'heures pour terminer le jeu. Davantage si vous souhaitez relever tous les défis ou profiter des mini-jeux. Quant au mode "Arcade", il est tout simplement génial. Ce "bonus" permet d’exprimer votre créativité et de télécharger les créations de la communauté. Une excellente initiative !

Note : 17/20

Ubisoft frappe fort avec Far Cry 5 ! Bien que la proximité avec les précédents volets risque de freiner certains d'entre nous en quête de "renouveau", ce FPS impressionne par son gameplay nerveux et une réalisation audiovisuelle de haut vol. Les fans retrouveront instantanément les codes de la franchise, avec quelques ajustements salutaires. Techniquement, notre version PS4 (normale) en met plein la vue et le charisme des protagonistes fera date. Même si le bilan est positif, il faut tout de même signaler des ratés au niveau de l'IA, quelques clippings, ainsi qu'un léger côté répétitif. A l'inverse, le sentiment de liberté dans ce vaste monde ouvert (et vivant) est grisant. La frénésie des affrontements et la qualité du scénario (mélange d’actualité et de fiction) facilite l'adhésion. Enfin, soulignons qu'en plus de la campagne – d’une durée de plusieurs dizaines d'heures - un mode "Arcade" permet de prolonger l'expérience avec une infinité de contenus amateurs. Un rendez-vous immanquable si vous avez aimé les précédentes moutures. Un bel exutoire !

L'avis des lecteurs :
Le samedi 31 mars 15:12
Le mieux est de jour en désactivant toutes les aides à l'écran (ATH) afin de gagner en réalisme et en immersion. Forcément, le jeu est un peu plus dur, mais je vous le recommande !
Joseph Seed
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2018 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.