1523727386.jpg 1523727374.jpg 1523727352.jpg ExtinctionXboxONE-004.jpg ExtinctionXboxONE-003.jpg
Site partenaire callofduty
"Parallèlement aux succès de "God of War" et de "L'Attaque des Titans 2", Modus et le studio Iron Galaxy nous proposent - à leur tour - leur beat'em all : "Extinction". Un exutoire où, tel David contre Goliath, on affronte d'impressionnantes créatures."
Geek4Life
Extinction

Les titans sont à la mode ! Après le succès du remake de "Shadow of the Colossus" ou le retour de "God of War", Modus et le studio Iron Galaxy nous proposent "Extinction", un jeu d'action médiéval-fantastique au look "cartoon" qui nous invite à sauver l'humanité. Si la couverture est alléchante, le résultat est-il à la hauteur des monstres que vous aurez à affronter ?

Disponible simultanément sur PC, PlayStation4 et Xbox One depuis le 10 avril 2018, "Extinction" nous immerge dans un monde où l'humanité est en guerre depuis des temps immémoriaux. Ces affrontements incessants ont pour motif le contrôle des territoires et des richesses. Rien de bien original de prime abord. Mais c'est sans compter avec cet autre danger qui s'ajoute à l'équation : l'arrivée de hordes de "Ravenii", des créatures titanesques - de 45 mètres de haut - bien décidés a rayé de la surface du globe toutes leurs « miniatures » adversaires... Par chance, tout n'est pas perdu pour les humains ! Car ceux qui ont suivi l'entraînement de "l'ordre ancestral" ont la capacité de terrasser ces monstres gigantesques. C'est d'ailleurs, sous les traits de l’un d’eux, le guerrier "Avil" que vous prenez part à cette aventure épique. Outre le fait d'avoir entre vos mains le destin de votre peuple, vous aurez à faire face aux vagues d'ennemis qui tentent de vous faire mordre la poussière ! Il faudra enchaîner les combos et lancer vos attaques dévastatrices pour lutter contre ces créatures maléfiques... À ce propos, la campagne scénarisée invite à protéger les civils, tout en éliminant toutes traces des adversaires présents dans le secteur. Un pitch assez classique, mais les missions annexes et principales se veulent relativement variées. Elles permettent d'obtenir des améliorations - via les arbres de compétence - dans la pure tradition des RPG. Malgré une volonté de se faire une place parmi les jeux d'action du moment, "Extinction" peine à convaincre. Les principales raisons de notre faible adhésion se situent sur le plan de la réalisation visuelle un peu datée, malgré une fluidité d'action irréprochable et des décors riches en couleurs. Plus gênant : le gameplay est assez vite redondant et souvent approximatif en raison de problèmes de placement de caméra. À cela, s'ajoute une mise en scène minimaliste plombée par des dialogues peu captivants. Heureusement, il y a aussi de bonnes choses dans "Extinction", comme le fait d'escalader les façades et d'évoluer sur les toits des bâtiments (façon Assassin's Creed) ou de combattre les titans à l'instar de Kratos (God of War). Entre les démembrements et les décapitations, l'hémoglobine coule à flots. La norme PEGI 16+ est donc justifiée !


David contre Goliath

Reste que la comparaison avec le blockbuster de Sony ne tient pas. Le jeu d'Iron Galaxy est, certes, pétri de bonne volonté, mais l’ossature de la campagne ressemble à une recette de cuisine : sauver X personnes, éliminer Y ennemis, atteindre un objectif dans le temps imparti. De fait, il faut percevoir le soft comme un exutoire relativement basique, plutôt qu'une aventure épique portée par un scénario sortant des sentiers battus. Reste que si vous aimez ce type de jeu, l'expérience peut mériter le détour. Car certains combats sont jubilatoires, notamment quand, lors de déplacements spectaculaires, notre héros évolue avec une agilité remarquable sur le dos du titan avec une agilité remarquable ! Dans les faits, la prise en main est classique, mais elle offre d'impressionnants combats face aux "Ravenii". C'est d'ailleurs l'un des points forts du jeu. À vous de déceler leurs faiblesses et d'en profiter ! À ce propos, la difficulté donne souvent du fil à retordre et l’avancée dans le jeu est loin d’être une promenade de santé. Même si les sbires sont plus faciles à vaincre que les créatures gigantesques. Après quelques missions, vous découvrirez que les environnements ne sont pas très diversifiés, mais il est tout de même plaisant de constater qu'ils sont totalement destructibles et que les objets peuvent être utilisés à votre avantage. Avec un total de 7 chapitres et des affrontements musclés à la "David contre Goliath", ce nouveau jeu d'action pour PC, PS4 et Xbox One. Pourtant, il ne sera pas évident pour lui et son éditeur de s'imposer face à une rude concurrence. sous-titré en français et doté d’une couverture alléchante, est armé pour séduire les amateurs de beat'em all peu exigeants. Les autres lui préféreront le retour de "God of War" sur PS4 ou "L'Attaque des Titans 2" sorti récemment.

Geek4Life
Graphismes : 12/20

Doté d'un excellent frame-rate et de graphismes riches en couleurs au design "cartoon", Extinction ne manque pas de charme pour qui aime ce style d'ambiance. Les Titans bénéficient de modélisations soignées et il est plaisant de constater que les environnements sont destructibles. À l’inverse, le rendu global n'est pas aussi impressionnant que les blockbusters du moment. Certaines textures sont fades au point d'évoquer la PS3. Quelques clippings sont aussi à déplorer ainsi que des problèmes de placement de caméra. Le bilan est donc mitigé.

Gameplay & prise en main : 9/20

Malgré un développement pétri de bonnes intentions, le résultat ne le parvient pas à captiver. Outre un background minimaliste plombé par une mise en scène décevante, le principal défaut du jeu réside dans son gameplay, classique, redondant et approximatif. Certains affrontements sont jubilatoires d’autres, à l’inverse, exaspérants. Les objectifs sont souvent convenus. Heureusement, les combats face aux Titans dynamisent le tout et l'arbre de compétences compense ce sentiment de frustration. Malgré tout, mieux vaut ne pas être trop exigeant.

Musique et bruitages : 13/20

La bande-son n'est pas mauvaise en soi et il est agréable que le jeu soit sous-titré en français. À l’inverse, les dialogues, et plus généralement la trame scénaristique, peine à captiver ! Certes, il est ici question d'un "prétexte" à l'action mais, en l'état, c'est le minimum syndical. Les cinématiques en dessins légèrement animés font pâle figure en comparaison de "God of War" sur PS4 ou de "L'Attaque des Titans 2".

Durée de vie : 12/20

Avec 7 chapitres et de nombreux objectifs à atteindre, "Extinction" offre une longévité correcte. Mais seuls les moins exigeants d'entre nous iront jusqu’au bout de l'aventure, tant le résultat peine à captiver. Les affrontements sont répétitifs, les mécanismes de jeu convenus et les problèmes de caméra font souvent pester. Dommage !

Note : 11/20

Parallèlement aux succès de "God of War" et de "L'Attaque des Titans 2", Modus et le studio Iron Galaxy nous proposent leur beat'em all : "Extinction". Un exutoire pour PC, PS4 et Xbox One où, tel David contre Goliath, on affronte d'impressionnantes créatures. L'action est fluide, les graphismes colorés et le rapport de force alléchant, mais le résultat n'est clairement pas comparable aux jeux précédemment cités. Fond et forme sont classiques et "Extinction" néglige son background avec un scénario minimaliste. Les phases d'action sont, selon, jubilatoires ou frustrantes à cause de problèmes de placement de caméra et d’un gameplay répétitif. Malgré ces défauts, les amateurs d'action trouveront plaisants les décors destructibles et le développement des compétences du héros. C’est pourquoi nous vous invitons à visionner les vidéos pour vous faire votre propre opinion.

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2018 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.