1526807577.jpg 1526807570.jpg 1526807556.jpg 1526807544.jpg 1526807534.jpg 1526807524.jpg 1526807518.jpg 1526807505.jpg
Site partenaire callofduty
"Si les fans de jeux de "survie" peuvent se laisser séduire par le nouveau RPG de Funcom... il faut avoir en tête que, malgré de bons arguments, tout n'est pas irréprochable. Bugs, ralentissements, serveurs pris d’assauts (au lancement). Basée sur l'univers hostile de "Conan le Barbare" cette nouveauté PEGI 18+ n'est pas pour les petits joueurs. "
Geek4Life
Conan Exiles

Nouvelle création du studio Funcom à qui l'on doit déjà "Age of Conan : Hyborian Adventures" (2008), "Conan Exiles" dépoussière l'univers de Conan le Barbare sur PC, PS4 et Xbox ONE. Esthétique, épique et chronophage, le soft - orienté survie - brille par une ambiance envoûtante, des combats impressionnants et un système de "craft" plutôt bien pensé. Mais que vaut-il sur le long terme ? Faut-il se laisser séduire par l'immense monde ouvert ?

Disponible depuis le 8 mai 2018, "Conan Exiles" est le nouveau titre ambitieux du studio Funcom. Immergé dans les "Terres de l’Exil" - un vaste monde ouvert à explorer librement, sans changement de zones -, vous évoluez grâce à un gameplay orienté "survie". Dès l'introduction, l'univers violent et mature (PEGI 18+) du jeu annonce la couleur : notre avatar (à personnaliser via un éditeur de personnages plutôt sommaire) se retrouve crucifié en plein désert ! Par chance dans son malheur, Conan croise sa route et le libère. Commence alors l'exploration - en vue à la 3e personne - des alentours : zones désertiques, rivières et montagne arides... Vous devrez dès lors répondre à vos besoins vitaux : boire, manger et vous construire un abri. En collectant diverses ressources (fibres, pierres, bois...) votre héros peut fabriquer (via un système de "craft" intuitif) des armes, outils, vêtements et même des structures en 3D. Ce ne sera pas du luxe, car vous ne tarderez pas à croiser d'étranges créatures, ainsi que de nombreux autochtones particulièrement hostiles ! Avec la présence de tempêtes de sable, de cannibales assoiffés de sang ou encore d’inquiétants donjons grouillants de monstres ... l'aventure ne sera pas de tout repos. Le sachant, à vous de composer avec l'équipement "fait main" (dont arc, épée, hache...) mais aussi tirer profit des avantages de l'environnement et de la topographie. À ce propos, vous pourrez escalader les décors ce qui ajoute une verticalité bienvenue ! Toujours côté création, il sera important de construire en début de partie un premier abri en grès. Celui-ci se fait en assemblant - pièce par pièce - les éléments de votre future maison. Murs, porte, toiture, etc... le "craft" est vite maîtrisé. De notre point de vue, le démarrage est un peu "délicat", aussi nous vous recommandons de "faire vos armes" sur un serveur local en solo, avant de vous lancer dans l'aventure en multijoueur... Heureusement, une fois rodé, vous engrangerez rapidement vos premiers XP. L'occasion d’accroître vos capacités (façon RPG) pour mieux vous adapter à ce milieu hostile. Manette en main, la recette est globalement efficace avec des mécanismes de jeu relativement classiques. Testé à partir de la version PlayStation4, "Conan Exiles" offre des graphismes séduisants, rendus possibles grâce à l'Unreal Engine 4. Pourtant, malgré ce puissant outil de création, beaucoup de clippings accompagnent l'exploration et de légers ralentissements sont à déplorer. Espérons que les patchs correctifs en viennent à bout. À l’inverse, les vastes décors à explorer librement sont détaillés et l'ambiance générale nous a séduits avec son système de cycle jour/nuit et une bonne gestion des lumières.

Survivre, bâtir et dominer

Conan Exiles offre une belle courbe de progression. Si le démarrage est un peu laborieux (surtout pour les néophytes peu habitués aux jeux vidéo de survie), l'aventure est vite addictive. Car, une fois passée la création de vos armes et outils rudimentaires, grâce à la collecte de tout un tas de ressources (fibres, minerais, roches, bois... et même de la chair humaine !), la suite est nettement plus grandiose. En utilisant forges, établies, tanneries, vous pourrez monter en puissance avec les épées, arcs ou encore armes de sièges, qui seront à votre disposition pour imposer la suprématie de votre clan. Et pour ceux qui en veulent encore plus, les développeurs ont même pensé à nous proposer d'invoquer et de prendre le contrôle d'immenses divinités capables de raser les villes ennemies ! Après avoir dépassé le stade de construction de votre modeste maison, vous pourrez bâtir une forteresse et même une vaste cité. Bien vu aussi : le fait de pouvoir construire quasiment partout. Y compris dans d'anciennes ruines ou à flanc de falaise ! Les amateurs de "déco" n'ont pas été oubliés, sachant qu'ils pourront fabriquer des meubles et divers objets pour personnaliser leur foyer. Outre la partie "craft", les phases de combat sont également importantes dans "Conan Exiles". Éliminations sournoises à l'arc, décapitations à l'épée, phases de sièges où vous pourrez notamment détruire les murs des cités adverses... Mais aussi capturer des "Personnages Non Joueurs" (PNJ) et le fait de les asservir (à l'aide de la "roue de la souffrance") pour qu'ils travaillent pour votre clan, à défendre défendent votre village ou cité. Vos esclaves peuvent aussi vous aider à fabriquer de nouveaux objets ou être sacrifiés, afin d'obtenir la bénédiction de votre divinité... Tout un programme !

Des serveurs saturés au lancement

Malgré des qualités indéniables, "Conan Exiles" n'est pas irréprochable. Son système de "craft" exige énormément de temps et de ressources à collecter ! Les manipulations assez chronophages peuvent à la longue être jugées pénibles. Par ailleurs, comme évoqué plus haut dans notre test, la qualité visuelle pêche par quelques clippings et ralentissements (sur PS4). De toute évidence, quelques semaines ou mois supplémentaires dans son développement n'auraient pas été du luxe ! Heureusement, nous pouvons espérer l'arrivée rapide de patchs correctifs. Reste que les animations ne sont pas à la hauteur d'une production 2018 et quelques bugs sont encore à déplorer. De notre point de vue, "Conan Exiles" ne fera pas l'unanimité, car il faut être réceptif au concept de "survie" (aux antipodes de ce qu'aiment les fans de productions de type "casual") et le réel intérêt du jeu est d'en profiter en multijoueur. Mais, dans ce cas, la difficulté est vraiment corsée ! Car en plus des dangers de base, avec des PNJ, vous aurez à contenir les attaques de vos ennemis contrôlées par les autres joueurs. Important : à l'heure du lancement, les serveurs sont souvent saturés. Espérons que cela évolue afin de ne pas être obligé de nous rabattre sur la partie solo.

Geek4Life
Graphismes : 16/20

L'Unreal Ungine 4 offre un rendu visuel séduisant avec d'excellents effets d'ombres et de lumières. Malgré cet argument de poids, "Conan Exiles" pêche sur PS4 par la présence de bugs, clippings et quelques ralentissements. L'ambiance globale demeure séduisante et l'on s'émerveille devant le vaste monde ouvert (sans changement de zones !) fourmillant de détails et végétations. Nous comptons vivement sur les patchs pour ajuster une bonne partie des défauts présents au lancement.

Gameplay & prise en main : 15/20

Difficile, exigeant et chronophage, "Conan Exiles" n'est pas destiné aux "petits joueurs"... Estampillé PEGI 18+ en raison de son contenu violent et mature, le nouveau jeu de Funcom associe avec talent survie, "craft" et combats. Si, en solo, l'intérêt n'est pas aussi marqué qu'en multijoueur, la courbe de progression en fait un titre intéressant sur PC, PS4 et Xbox ONE. Les fans de "Conan le Barbare" ne seront pas déçus par son background et son ambiance hostile. La prise en main est plutôt intuitive, mais sur le long terme la collecte de ressources pourra lasser certains d'entre nous.

Musique et bruitages : 17/20

Musiques épiques et bruitages immersifs accompagnent agréablement l'aventure. Sans surprise, Funcom a mis les petits plats dans les grands, pour nous livrer une bande-son de haute qualité. Nul doute que les joueurs apprécieront d'évoluer avec ces thèmes épiques. Une bonne surprise !

Durée de vie : 16/20

Potentiellement, la longévité du jeu est titanesque ! Mais pour en profiter, il faut passer outre quelques bémols plus ou moins rédhibitoires : bugs, système de "craft" chronophage, difficulté marquée ou encore un manque de place sur les serveurs (à l'heure du lancement) pour en profiter en ligne. Malgré cela, de notre point de vue, "Conan Exiles" multiplie les tours de force et propose une expérience captivante si vous adhérez à son univers.

Note : 16/20

Si les fans de jeux de "survie" peuvent se laisser séduire par le nouveau RPG de Funcom... il faut avoir en tête que, malgré de bons arguments, tout n'est pas irréprochable. Bugs, ralentissements, serveurs pris d’assauts (au lancement)... Basée sur l'univers hostile de "Conan le Barbare" cette nouveauté "PEGI 18+" pour PC, PlayStation4 et Xbox One n'est pas pour les "petits joueurs". Difficile, chronophage et violent, "Conan Exiles" offre d'innombrables heures de jeu avec des phases de combat épiques, de la construction et même la possibilité d'avoir votre propre cité ou encore de participer à des sièges et même être aidé par des divinités ! Le résultat n’est pas mauvais mais imparfait. Espérons que des patchs correctifs seront rapidement déployés par Funcom. En l'état, à condition de ne pas être trop exigeant, l'expérience est déjà séduisante. Nous avons apprécié l'univers et la variété du gameplay. Un fort potentiel une fois optimisé.

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2018 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.