1538084451.jpg 1538084442.jpg 1538084430.jpg 1538084420.jpg 1538084412.jpg
Site partenaire callofduty
"Les Hissho s’intègrent comme un charme au jeu et se révèlent très plaisants à jouer grâce à toutes ces petites spécificités qui les rendent uniques. Les Mastodontes apportent également une nouvelle profondeur au gameplay et encore plus de violence à un jeu où il ne fait décidément pas bon être pacifique. "
Geek4Life
Endless Space 2: Supremacy

Amplitude nous sert une nouvelle extension pour son 4X spatial. Dans la même veine que The Vaulters. Supremacy nous propose de conquérir les étoiles avec la faction des Hissho et de commander un type de vaisseau inédit, le Mastodonte. Dites adieu à la tranquillité de l’espace, les sentiers de la guerre vous attendent !

Déjà jouables dans le premier opus, mais relégués jusqu’à présent au rôle de faction mineure, les Hissho font enfin leur grand retour sur le devant de la scène ! Ces samouraïs de l’espace suivent les préceptes d’une société régie par l’honneur et la guerre. Extrêmement belliqueux, ils privilégient l’expansion militaire et l’anéantissement de leurs ennemis. Vu leur efficacité sur le champ de bataille, ils risquent fort de voler la vedette aux Cravers en tant que race la plus dangereuse de la galaxie. La principale caractéristique des Hissho est l’utilisation du Keii. Cette ressource, qui représente l’honneur de votre empire, vous servira principalement à coloniser de nouveaux systèmes et à maintenir l’approbation de vos sujets. Car le Kei remplace le bonheur chez les Hissho. Il vous servira également à débloquer et activer les Actes Glorieux, 4 capacités spéciales qui boosteront vos systèmes ou vos flottes. Leur polyvalence donnent un sérieux avantage aux Hissho pour prendre l’ascendant ou se tirer d’un mauvais pas. Avec « Défense de la Patrie », vous pourrez améliorer la main d’œuvre et les dégâts au sol d’un système, tandis que « Voie de l’Aigle d’Obsidienne » augmentera sa production. De son côté, « Etendard de Guerre » booste la vitesse et le champ de vision de vos vaisseaux, tout en gonflant leur puissance aux yeux de l’ennemi. Enfin, « Ordre de la Lame Rouge » améliore les dégâts, le blindage et les boucliers d’une de vos flottes. Une bonne utilisation de ces capacités peut s’avérée cruciale et renverser l’issu d’une guerre. Si vous n’incarnez pas les Hissho, rassurez-vous, il est impossible d’activer plusieurs Actes Glorieux en même temps et leurs coûts préservent l’équilibre du jeu. Les Hissho ont aussi à leur disposition trois rituels leur permettant d’obtenir une ressource en sacrifiant une de leurs populations. Ainsi, par ce biais, vous pourrez obtenir davantage de Main d’œuvre, de Brume ou de Kei. Mais la meilleure façon de gagner du Kei reste encore en combattant ! Et ça tombe bien : les vaisseaux Hissho profitent de nombreux emplacements d’armes et de beaucoup d’emplacements hybrides. Ainsi, vous pourrez modeler vos flottes pour en faire des scouts agressifs ou des bataillons aussi solides que puissants. L’arrivée des Hissho en tant que faction majeure s’accompagne de deux nouvelles factions mineures : les Yuusho, qui remplacent leurs lointains cousins en tant que faction mineure, et les Illo, de charmantes machines déterminées à éliminer les espèces qu’elles jugent inaptes à survivre.


Les géants de l’espace

Un nouveau type de vaisseau vient également égayer nos parties : le Mastodonte. Vestiges de la mystérieuse ère des Endless, ces énormes navires confèrent différents bonus en fonction de leur spécialité (économique, scientifique ou militaire). Vous ne pourrez construire ces navires qu’un nombre limité, mais les avantages qu’ils procurent sont loin d’être négligeables. En revanche, ils ne pourront pas s’associer à une flotte et devront naviguer en solo. Ces vaisseaux disposent de modules dédiés, comme le Mastodonte industriel et sa sonde minière capable de récolter une ressource sur n’importe quelle planète. Bien pratique quand vous souhaitez miner une planète mais pas la coloniser ! Des recherches spécifiques leurs sont même dédiées afin d’améliorer leur armement, leur vitesse, leur défense, leurs modules, etc. Comme n’importe quel vaisseau, les Mastodontes sont modifiables à loisir… Trop peut-être, puisqu’ils peuvent recevoir sans restriction n’importe quel module. Un Mastodonte scientifique pourra donc utiliser des modules militaires et industriels sans aucune pénalité. Cerise sur le canon orbital : en fin de partie, vous pourrez les améliorer pour en faire des Titans, des Citadelles ou des Oblitérateurs. Une fois encore n’importe quel Mastodonte pourra recevoir n’importe quelle amélioration, mais cette dernière sera définitive. En choisissant la Citadelle, vous transformerez un Mastodonte en une énorme structure englobant tout un système, augmentant aussi bien sa défense que sa productivité. Les Titans et les Oblitérateurs sont tournés vers le combat et peuvent rejoindre une flotte. Les premiers sont tout simplement les vaisseaux les plus puissants du jeu ! Ces véritables forteresses volantes disposent même d’une habilité spéciale capable de détruire toutes les unités d’une zone, les vôtres comprises. Quant aux seconds, ils sont capables d’envoyer une gigantesque décharge d’énergie à travers la galaxie pour ravager un système entier. Si vous avez toujours rêvé de vous prendre pour le Nouvel Ordre et de raser des systèmes d’un seul coup, c’est l’occasion idéale ! Heureusement, vous pourrez construire des boucliers sur vos systèmes pour les protéger de l’anéantissement. Hélas, ce dernier disparaîtra après avoir encaissé un coup d’Oblitérateur et si les structures du système visé s’en sortiront indemnes, vous perdrez tout de même la moitié de vos populations. Notez également que les planètes détruites peuvent être restaurées par des Mastodontes disposant d’un module climatologique. Ainsi, ces planètes mortes pourront être transformées en planètes de lave et à nouveau colonisées. On retrouve avec plaisir les Hissho, dont le design combine magnifiquement les inspirations provenant du Japon féodal et de la SF. Les héros ne dénotent pas et dégagent une classe folle. Quant aux Mastodontes, ils s'avèrent aussi impressionnants qu'efficaces.

Jean-Marc Pichot
Graphismes : 16/20

Les Hissho s’intègrent comme un charme au jeu et se révèlent très plaisants à jouer grâce à toutes ces petites spécificités qui les rendent uniques. Les Mastodontes apportent également une nouvelle profondeur au gameplay et encore plus de violence à un jeu où il ne fait décidément pas bon être pacifique.

Gameplay & prise en main : 15/20

Les Hissho s’intègrent comme un charme au jeu et se révèlent très plaisants à jouer grâce à toutes ces petites spécificités qui les rendent uniques. Les Mastodontes apportent également une nouvelle profondeur au gameplay et encore plus de violence à un jeu où il ne fait décidément pas bon être pacifique.

Musique et bruitages : 16/20

La bande son nous immerge efficacement dans l’immensité de l’espace. Pleine de grâce et de puissance, elle nous accompagne durant nos très nombreuses heures de jeu sans jamais devenir lassante.

Durée de vie : 16/20

Sans révolutionner le titre d’Amplitude, Supremacy apporte son lot de nouveautés et complète parfaitement Endless Space 2. Une bonne raison de repartir à la conquête des étoiles pour de longues heures de jeu.

Note : 15/20

Après The Vaulters, les studios Amplitude poursuivent leur politique d’extensions à petit prix. Supremacy parfait à merveille le gameplay d’Endless Space 2 et monte la violence d’un cran pour des parties encore plus intenses. Les Hissho ne sont pas des enfants de chœurs et la possibilité de détruire des systèmes entiers avec les Oblitérateurs ajoute une sacrée dose de pression. Les fans peuvent donc y aller les yeux fermés. Supremacy se révèle être une très bonne pioche !

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2018 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.