1539535040.jpg 1539535035.jpg 1539535031.jpg 1539535025.jpg 1539535020.jpg 1539535015.jpg
Site partenaire callofduty
"Black Ops 4 chamboule la recette pour en faire un pur condensé d'action en ligne. Si le résultat est, dans l’ensemble, réussi (avec l'ajout d'un mode "Battle Royale" et des ajustements au niveau du gameplay pour répondre à la demande des joueurs), il faut accepter la disparition de la campagne solo et quelques bémols techniques "
Geek4Life
Call of Duty: Black Ops 4

Avec ce 11ème opus, Activision change sa formule. Exit la campagne scénarisée ! L'aventure, scriptée à l'extrême, est remplacée par un mode "Battle Royale". Pour le reste, nous retrouvons une base connue avec un multijoueur nerveux et l'indispensable mode zombie. Reste à savoir si la formule est armée pour faire un nouveau "carton" ?

Activision lance le très attendu "Call of Duty: Black Ops 4" sur PC, PlayStation4 et Xbox One. Grandement médiatisé, et savamment teasé par l'éditeur, le "roi des FPS" est indéniablement l'un des blockbusters de Noël 2018. Il n’empêche que la série est en perte de vitesse. Car d’autres jeux lui font de l'ombre : "PUBG", "H1Z1 "et "Fortnite" (qui a l'avantage d'être gratuit). Quant au repositionnement de la série culte, il a subi quelques ajustements. A commencer par l'abandon pur et simple de la traditionnelle campagne solo scénarisée. Rien que ça ! Sans doute la perte n’est-elle pas grande pour ceux qui ne jurent que par le mode "multijoueur" en ligne, mais pour les autres (dont nous faisons partie) ! Adieu les missions scénarisées bardées de scriptes au rendu cinématographique. Pour les développeurs, cette carence est compensée par le mode "Blockout" qui introduit - pour la première fois dans l'histoire de la série - du "Battle Royale". Lequel permet d’accueillir jusqu'à 100 participants. Vu le succès de PUBG, l’intégration (qui n’est toujours pas effective sur PS4) n’apparaît pas d'une grande originalité pour qui a déjà écumé cet exutoire sur PC ou XBOX One. Pour autant, l'expérience est dynamique et plutôt efficace. Pour ceux qui l’ignorent encore, il s'agit de prendre part, seul contre tous, à des combats dans un vaste environnement ouvert qui se réduit au fur et à mesure que la partie progresse. Venons-en au mode « Blackout », jouable en solo ou à plusieurs. Le fait est qu’il change radicalement notre rapport à "Call of Duty" avec des combats à un contre cent. Passons au mode multijoueur. Que les puristes se rassurent, "Call of Duty: Black Ops 4" offre une expérience classique dans la veine de "Black Ops 3". Précisons que vous n'aurez pas à pester contre les déplacements farfelus de vos ennemis en jet-pack, car Activision a écouté les joueurs et procédé à de multiples ajustements. Quant au mode "Zombies" (l'exutoire déjanté à pratiquer entre amis), il est une fois de plus de la partie et s'avère très réussi.




L'épisode du changement [partiel]

Côté gameplay, "Call of Duty: Black Ops 4" s'avère facile à prendre en main. Les mécanismes de jeu s’appuient sur des codes connus et sans fioritures. Finis le fait d'aller courir sur les murs et de surprendre vos adversaires avec un jet-pack, tout a été revu pour aller à l'essentiel : nous offrir des affrontements musclés. A l'instar des FPS old-school, nous retrouvons des "médikits", ce qui change des précédents opus où il suffisait de se mettre à couvert pour régénérer sa santé. Les mouvements sont plutôt basiques et les "glissades" de la partie pour se mettre à couvert et pimenter astucieusement la façon de se mouvoir dans des arènes truffées de positions sournoises... A ce propos, les différentes "maps" sont variées et plutôt séduisantes visuellement, avec leur lot de recoins stratégiques pour monter des embuscades. Il y en a quatorze au lancement. Dix inédites et quatre remises au goût du jour. Les modes s’inscrivent dans la continuité avec les habituels "Deathmatch", "Team Deathmatch", "Domination", etc. Pour renouveler l'expérience, Treyarch a intégré, notamment, le mode "Control" basé sur la capture de zones. Cet ajout est de notre point de vue réussi. Il y avait là un sérieux risque pour Activsion, car après 11 épisodes, il était facile de tomber dans le FPS lambda, nous laissant un sentiment de déjà vu. Ce qui serait préjudiciable dans un contexte où, déjà, la série s'essouffle et où EA et DICE entendent bien lui voler la vedette avec 'Battlefield V" qui intègre, lui aussi, un mode "Battle Royale". Au cours de notre test, nous avons pu apprécier le repositionnement. Mais regrettons, un fois encore, l'abandon de la campagne. Esthétiquement parlant, "Call of Duty: Black Ops 4" bénéficie d'un moteur solide qui offre des graphismes corrects. Malgré ce bilan globalement positif, il arrive de constater en mode "Blackout" des retards de textures. Ce qui se traduit par des éléments du décor très peu détaillés, le temps que la console (en l’occurrence notre PS4) calcule ce qu'elle doit afficher. Un bémol qui sera certainement corrigé par les futures mises à jour. Dans le même registre, certaines textures (à l’exemple des arbres) ne sont pas nettes, aussi vaut-il mieux ne pas regarder les décors de trop près. Enfin, évoquons les contenus à télécharger. Activision a d'ores et déjà prévu de proposer des DLC, à l'instar des autres volets de la franchise. Le sachant, il y a et aura vraiment de quoi s'occuper avec "Call of Duty: Black Ops 4". Reste à être réceptif aux batailles frénétiques sur Internet.



Geek4Life
Graphismes : 16/20

Pour son retour annuel, "Call of Duty" nous immerge dans un monde futuriste. Les changements sont nombreux et brillent par l'impressionnante zone ouverte à explorer en mode Battle Royale « Blackout ». Si le dynamisme et les graphismes HD font mouche, tout n'est pas irréprochable dans "BO4". Outre l'abandon de la campagne (qui nous en mettait plein la vue), il faut composer avec certaines textures fades ou peu détaillées, ainsi que quelques retards d'affichage. Heureusement, dans le feu de l'action, cela passe "inaperçu", mais nous aurions aimé un plus grand soin général pour une franchise de ce calibre. A l'inverse, les "maps" sont réussies et regorgent de détails. La recette est donc plaisante, mais moins aboutie d'escomptée.

Gameplay & prise en main : 16/20

Que de changements ! Si les inconditionnels des modes "zombies" et "Multijoueur" seront conquis par "Call of Duty: Black Ops 4", les fans de la première heure regretteront la suppression de la campagne solo scénarisée. Côté gameplay, il est plaisant de constater que les joueurs ont été écoutés, car Activision et Treyarch ont abandonné les fioritures (jet-pack, sauts sur les murs, etc.) au profit d'affrontements plus basiques, avec médi-kits et simples glissades pour se mettre à couvert. Le système de "Classes" est une fois de plus de la partie et l'on apprécie le dynamisme général. L'autre gros changement est l'arrivée du mode "Blackout" qui introduit la « Battle Royale » dans Call of Duty. C’est plaisant et globalement réussi, reste que la concurrence (PUBG, Fortnite et H1Z1) a déjà d''importantes communautés. Et Fortinte à l'avantage d'être gratuit.

Musique et bruitages : 15/20

A faire l'impasse sur la campagne, les bruitages sont dorénavant centraux. Rafales et explosions ponctuent joyeusement les parties pour le plus grand bonheur des fans de "frags" en ligne. L'ambiance générale est survoltée et en parfaite corrélation avec l'esprit visé par Treyarch : un bel exutoire.

Durée de vie : 16/20

Focalisé sur les combats en ligne, "Call of Duty: Black Ops 4" nous offre de quoi nous occuper avec le nouveau mode Battle Royale "Blackout". Les maps inédites du mode multijoueur sont l'occasion de repartir sur de nouvelles bases et le mode "Zombie" à recommander pour animer vos soirées entre amis. Bref, si vous aimez les FPS multijoueurs, BO4 est à connaitre. A l'inverse, si vous aimiez la saga exclusivement pour la campagne solo... Passez votre chemin !

Note : 16/20

"Call of Duty: Black Ops 4" chamboule la recette pour en faire un pur condensé d'action en ligne. Si le résultat est, dans l’ensemble, réussi (avec l'ajout d'un mode "Battle Royale" et des ajustements au niveau du gameplay pour répondre à la demande des joueurs), il faut accepter la disparition de la campagne solo et quelques bémols techniques (dont des textures peu détaillées et quelques retards d’affichage). Le mode zombie est, une fois de plus, une réussite et le mode Multijoueur demeure- assez classique - pour plaire aux fans. Le retour du roi du FPS est donc sympathique, mais ne plaira pas à tout le monde.

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2018 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.