1540725201.jpg 1540725194.jpg 1540725184.jpg 1540725177.jpg 1540725168.jpg 1540725160.jpg 1540725129.jpg 1540725117.jpg 1540725099.jpg 1540725087.jpg 1540725067.jpg 1540725056.jpg 1540725052.jpg 1540725014.jpg
Site partenaire callofduty
"Red Dead Redemption II est armé pour faire un carton. Nous retrouvons les excellentes bases du premier opus et le plaisir d'explorer librement un vaste monde ouvert qui foisonne de "vie" et de dangers. Le résultat est juste grandiose. Red Dead Redemption II", bien parti pour être « Le » jeu de l’année 2018,"
Geek4Life
Red Dead Redemption II

"Red Dead Redemption II" nous immerge au Far West huit ans après l’immense succès du premier opus (PS3 / Xbox 360). Pour cette suite, les développeurs ont vu grand, très grand... Un vaste monde ouvert (peuplé de plus de 200 espèces animales) qui donne un sentiment de "vie" et de liberté grisant ! Nul doute que le changement de génération de consoles (PS4 / Xbox One) permet de nous en mettre plein la vue. Au point qu'il y aura clairement un avant et un après "Red Dead Redemption II", tant le jeu est pharaonique.

Disponible depuis le 26 octobre 2018 sur PlayStation4 et Xbox One (en attendant une éventuelle version PC), "Red Dead Redemption II" est assurément le jeu le plus ambitieux de ces derniers années. Déclinaison sulfureuse de "Grand Theft Auto" à la sauce western Spaghetti, le premier opus (mai 2010) est devenu une référence. Il faut reconnaître que les aventures de "John Marston" étaient particulièrement spectaculaires, même pour nos modestes PS3 et Xbox 360. Fort de ce succès et de l’enthousiasme du public (14 millions d’exemplaires vendus), Rockstar a redoublé d'effort et peaufiné depuis 8 ans le retour de la franchise, afin de nous concocter une suite encore plus époustouflante. Savamment "testée" par l'éditeur et massivement relayé, à grand renfort de bandes-annonces et de captures d'écran, le jeu laissait présager un gap considérable entre les deux volets. De fait, cela fait des mois que les gamers attendaient de pouvoir explorer le vaste monde ouvert promis, foisonnant de détails en HD et 4K. Nous aussi avions hâte de glisser les 2 BluRay d'installation dans notre PS4... Ce qui aujourd’hui chose faite. Maintenant, le résultat est-il aussi probant qu'escompté manette en main ? Au-delà de l'intensité des scènes de fusillades, en mode "bullet time", le soft n'est-il pas répétitif ? Testé par notre rédaction, "Red Dead Redemption II" nous a immédiatement impressionnés. Alors que nous nous attendions à nous retrouver, dès l’introduction, immergés dans des paysages arides, sous une chaleur écrasante (à l'instar du premier opus), Rockstar a choisi d'opter pour une ouverture… sous la neige. Avec une visibilité minimaliste en raison de la météo. L'occasion d'admirer d’entrée l'extraordinaire précision apportée à la modélisation faciale des personnages et aux textures, ultra-soignées. Malgré une ambiance glaciale, les premières minutes de jeu font mouche avec le rendu impressionnant des traces de pas (et de sabots de cheval) dans la poudreuse.

Un monde en 3D ultra-crédible

Après quoi, nous retrouvons rapidement à devoir apprendre le maniement des armes et comment saucissonner un prisonnier après avoir manié l'indispensable lasso... Les commandes sont plutôt intuitives et l'on prend plaisir à retrouver le système de tirs au ralenti. Lors de cette phase d'introduction (un peu dirigiste, mais pédagogique), vous devrez participer à une mission de sauvetage et faire face à une meute de loups ! La suite est tout jouissive avec l'attaque d'un train à la TNT. Sans éventer la trame scénaristique - très riche à l'instar des précédentes productions de Rockstar - sachez que vous serez plongé dans un monde en 3D ultra-crédible aux côtés d'alliés et que vous pourrez interagir librement dans ces somptueux paysages (montagne, désert, bayou). Avec plus de 50 heures de jeu, "Red Dead Redemption II" est clairement armé pour faire un carton. Qu'il s'agisse des décors extérieurs ou intérieurs, cette seconde mouture est un vrai régal. Chaque cm² est sublimé par des jeux d'ombres et de lumières réalistes. Si bien que l’'atmosphère prend immédiatement aux tripes. Côté personnages, là encore Rockstar n'est pas novice et cela se ressent ! Nous avons particulièrement aimé "Dutch", le chef de la bande. "Arthur Morgan" est tout aussi intéressant et complète astucieusement la psychologie de son compère. Notez qu’il vous revient de décider quel sera leur penchant (« méchant » ou « gentil ») et leurs valeurs. Libre à vous de commettre des méfaits de "hors la loi" (attaque de diligences, braquages de banques, meurtres...) ou, au contraire, d’opter pour approche moins violente. Comme dans "Assassin's Creed Odyssey" (Ubisoft), vos actes ont une incidence sur le comportement des autres PNJ. Aussi, mieux vaut vous tenir à carreau si vous ne voulez pas avoir (très vite) des primes sur votre tête. Les dialogues sont aussi impactés, ce qui crédibilise là encore le réalisme de cet univers.

Faire parler la poudre... mais pas que !

« Red Dead Redemption II » s'inscrit dans la continuité du premier opus et bénéficie d'une proximité évidente avec "GTA". De ce fait, outre le plaisir de profiter d'un scénario soigné et de dialogues VO sous-titré français, le principal point fort du jeu, après l’exploration de ce vase monde, réside dans les combats. A mains nues, au couteau, à l'arc, au "6 coups" ou équipé de votre redoutable carabine... Rockstar n'a pas perdu en efficacité. La tension demeure parfaitement calibrée afin de nous plonger pleinement dans un western façon « Il était une fois dans l’Ouest ». Outre les fusillades hautement dynamiques, vous aurez à composer avec les 200 espèces animales qui peuplent ces lieux. Ours, loups, oiseaux, serpents... Là aussi, leurs animations et leurs modélisations 3D nous ont impressionnés. Côté gameplay, la faune sert, entre autres, à la nourriture du groupe et à parfaire la sensation de "vie" au sein des différents paysages. Au fil de l'exploration du territoire, vous pourrez collecter de l'argent ainsi que divers items (dont des vêtements) et gérer l'apparence physique de votre avatar (coiffure et barbe). Et, parallèlement, d’accroître votre efficacité dans ce monde hostile.



Car à l'instar de GTA, le soft donne du fil à retordre, car les êtres hostiles (bandits et animaux sauvages) y sont nombreux. Toujours dans l’esprit "customisation", vous pourrez rendre visite à l'armurier pour gagner en efficacité. Sur la cinquantaine d'heures de jeu, le rythme est habilement dosé pour éviter la redondance et offrir - tel un film - des pics d’intensité entrecoupés de phases plus calmes. Notez également qu'à l'instar de GTA V, il est possible de changer l’emplacement de la caméra et de passer en vue subjective (façon FPS). Ce qui est plaisant lors de certains passages. Techniquement, à l'heure du lancement, à part quelques légers bugs qui seront certainement corrigés via les mises à jour, le résultat est impressionnant. Au point qu'il arrive de flirter avec le photoréalisme. Gageons aussi qu’il vous arrivera, tout comme à nous, de vous arrêtez souvent simplement pour admirer les décors sublimés par la lumière. La bande-son est tout aussi réussie, même si nous pouvions espérer - vu l'importance du jeu - bénéficier d'une localisation VF. Pour conclure, nous ne pouvons que vous recommander cette suite. Reste à prendre en compte qu'il s'agit d'un jeu mature (PEGI 18). Il n'est donc pas à mettre entre toutes les mains...

Geek4Life
Graphismes : 19/20

Rockstar a mis les petits plats dans les grands, afin de nous concocter un jeu "hors normes", aux graphismes spectaculaires. Modélisations 3D, animations, effets d'ombres et de lumières... Tout est fait pour nous en mettre plein la vue. Au point de flirter parfois avec le photoréalisme. Nul doute qu’il y aura un avant et un après « Red Dead Redemption II ». Une bien belle démonstration technologique et artistique.

Gameplay & prise en main : 18/20

Nous retrouvons les excellentes bases du premier opus, améliorées et enrichies pour un résultat d'une redoutable efficacité. Certes, l'IA n'est pas toujours irréprochable, le personnage lourd dans ses déplacements et les phases d'infiltration auraient pu être davantage poussées mais, dans l'ensemble, "Red Dead Redemption II" nous captive. Exploration, traques, chasse, fusillades, chevauchées... le gameplay et la trame scénaristique font de cette suite un déluge d'émotions qui plaira à coup sûr à tous les fans de GTA et de Westerns Spaghetti.

Musique et bruitages : 19/20

A vouloir nous en mettre plein la vue, nous aurions pu craindre que Rockstar oublie de peaufiner sa bande-son. Il n’en est rien ! « Red Dead Redemption II » impressionne par la qualité de ses dialogues, le jeu des comédiens (en motion capture), mais aussi par le réalisme des bruitages et la qualité des musiques. Le tout est parfaitement en phases avec l'objectif visé et contribue à nous immerger dès l'introduction. Du grand Art.

Durée de vie : 19/20

Avec plus de 50 heures de jeu (pour les plus rapides), "Red Dead Redemption II" dispose d'une bonne longévité. Ce constat aurait pu être nuancé par un côté répétitif ou des quêtes annexes moins passionnantes. Par chance, Rockstar n'est pas un néophyte et le bilan est excellent. Il y a énormément de choses à faire dans l'Ouest américain : chasse, pêche, exploration à cheval... mais aussi attaques de diligences, braquages, etc. Aussi, attendez-vous à rester scotché un paquet d'heures à votre manette.

Note : 19/20

« Red Dead Redemption II" est armé pour faire un carton. Nous retrouvons les excellentes bases du premier opus et le plaisir d'explorer librement un vaste monde ouvert qui foisonne de "vie" et de dangers. La trame scénaristique - clé de voûte de la série - a fait l'objet d'un grand soin (avec la participation de 1200 acteurs et plus de 300 000 animations !). Le résultat est juste grandiose. Reste à prendre en compte que « Red Dead Redemption II", bien parti pour être « Le » jeu de l’année 2018, n'est pas à mettre entre toutes les mains (PEGI 18). Une expérience vidéo-ludique mémorable et techniquement impressionnante que nous vous recommandons chaudement. Pour l'heure, le jeu est uniquement disponible sur PS4 et Xbox One. Espérons qu'une version PC verra bientôt le jour... surtout au vu de la qualité visuelle de notre version PS4 (non Pro).

L'avis des lecteurs :
Le dimanche 28 octobre 13:29
Je ne comprends pas comment vous pouvez mettre 18 en gameplay et prise en main. La maniabilité est tellement lourde, se positionner devant un élément précis est parfois une vraie prise de tête. Ils ont réussi à nous donner un perso encore plus lourd que ceux de GTA5.
Merci pour ce test!
Yoni
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2018 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.