Fallout76-xboxoneC.jpg-006.jpg Fallout76-xboxoneC.jpg-005.jpg Fallout76-xboxoneC.jpg-004.jpg Fallout76-xboxoneC.jpg-003.jpg Fallout76-xboxoneC.jpg-002.jpg Fallout76-xboxoneC.jpg-001.jpg
Site partenaire callofduty
"Avec "Fallout 76", Bethesda concrétise un fantasme que nous avions depuis le passage à la 3D en 2008. A savoir, évoluer en coopération dans les terres désolées radioactives. Assez proche de "Fallout 4", ce nouvel opus bénéficie d'un charme évident, mais pêche par un gameplay moins captivant "
Geek4Life
Fallout 76

En attendant le 6ème opus de la série "The Elder Scrolls" (dévoilé à l'E3, mais toujours en développement) Bethesda Games Studios crée la surprise en renforçant "Fallout" avec un épisode orienté multijoueur et coopératif. Un changement de cap radical. Si l'univers post-apocalyptique et le gameplay (FPS / RPG) a déjà séduit des millions de joueurs, cette approche est une vraie prise de risque pour l'éditeur. Le fait d'évoluer à plusieurs dans les décombres radioactifs était un fantasme pour beaucoup, mais le résultat est-il aussi probant qu'en solo ?

Monument du jeu vidéo dès ses débuts sur PC, la saga "Fallout" ne cesse de fasciner les amateurs de RPG et les "survivalistes". Fait encore accentué depuis le passage à la 3D avec Fallout 3 (2008), Vegas (2010) et plus récemment Fallout 4 (2015). Aujourd’hui, Bethesda Games Studios bénéficie d'une communauté de fans en demande de renouveau auquel répond, justement, le concept de l’opus 2018 baptisé "Fallout 76" disponible sur PC, PlayStation4 et Xbox ONE. Mais à l'heure du lancement, pas question de jouer en solo face à l'intelligence artificielle. Il est impératif d'être connecté à Internet pour lancer "Fallout 76", d'avoir un e-mail actif et d'accepter d'évoluer avec les autres joueurs sur le serveur. Un changement de cap drastique ! Si vous ne l'avez pas déjà lu sur la toile, l'accueil du public est mitigé. Tellement, que Bethesda Games Studios a vite annoncé l'arrivée de serveurs dédiés pour permettre aux "puristes" de retrouver une expérience 100% solo. Reste que le concept multijoueur coopératif est loin d'être une mauvaise chose ! Surtout au vu de la qualité du 4ème opus. Testé à partir des versions PlayStation4 et Xbox One, "Fallout 76" est d’entrée assez esthétique. L'introduction est plus courte que dans les précédentes moutures. Une fois l’avatar sélectionné et exploré l'abri "76", il est temps d’aller reconquérir le monde. Outre un gameplay basé sur des mécanismes connus, cette cuvée 2018 bénéficie de graphismes séduisants avec de vastes environnements en 3D agrémentés - dans l'ensemble - de fines textures et d'effets de lumières agréables à l’œil. Malheureusement, il faut aussi composer avec des textures moins réussies et quelques baisses du nombre d'images/seconde. De fait, quelques temps passés à explorer la Virginie occidentale (revisitée par Bethesda Games Studios à la sauce "post-apocalyptique") suffisent pour découvrir les bons et mauvais côtés du jeu…

L'épisode du changement

Tout d'abord, on est surpris par l'abandon des Personnages Non Joueurs (PNJ). Le parti choisi est de recentrer le gameplay sur l'approche "coopérative" et des affrontements musclés entre les 24 joueurs (max) du serveur. Contrairement au quantième opus, avec "Fallout 76" l'approche est de créer un groupe et de se coordonner. Nous avons bien tenté, malgré tout, de profiter du jeu en solo – car cela reste possible une fois en ligne sur le serveur - mais il s’avère rapidement que les développeurs ont orienté l’opus sur les affrontements multijoueurs. L'intérêt est donc amoindri si vous optez pour cette approche. Au fil de l'exploration de la Virginie occidentale, ’on apprécie les somptueux paysages des "Appalaches", mais c'est surtout la mise en scène des combats que l'on retient, jusqu'à pouvoir lancer des frappes nucléaires sur les ennemis ! Toujours concernant l'atome, à l'instar des précédents volets, il faut veiller à éviter de vous exposer à la radioactivité, et ne pas consommer trop d'aliments ou d'eaux pollués. Dans l'ensemble, la gestion et l'aspect "survie" sont amoindris pour privilégier le "fun" et l'action brutale en ligne. Un parti pris louable, mais qui ne plaira pas forcément aux puristes ayant adopté "Fallout" depuis les premiers épisodes en 2D. Dans un autre registre, vous serez certainement surpris par l'évolution du "VATS" (Vault-Tec Assisted Targeting System), qui permettait de cibler avec précision certaines parties du corps des adversaires. Etant donné que "Fallout 76" se joue à plusieurs et sans temps de pause, l'aide à la visée évolue et passe au mode "temps réel". Forcément, cela chamboule nos habitudes, mais le résultat reste honorable et bien dans l'esprit des précédentes moutures. L'approche RPG est aussi de la partie, mais évolue à son tour avec un système de compétences spéciales à déverrouiller progressivement, via des "cartes" que l'on obtient en montant de niveau. Un argument qui pousse à s’investir pour prendre du galon. Là où nous avions l'habitude d'évoluer avec différents survivants et personnages (plus ou moins charismatiques), "Fallout 76" se recentre sur les joueurs humains connectés au serveur. Cela impacte par ricochet les quêtes, même si les missions restent d'actualité et l'action omniprésente.

Sur les traces du Superviseur de l'abri 76

Côté background, après avoir quitté le bunker souterrain, vous ne tarderez pas à partir sur les traces du Superviseur de l'abri 76 (la quête principale). Ce qui pousse à explorer divers lieux et à évoluer dans ce vaste environnement 3D. En revanche, il est bon de savoir que certaines zones sont - vraiment difficiles à appréhender - et exigent de débloquer un minimum de compétences et un niveau "correct". Les amateurs de challenges devraient apprécier la volonté de Bethesda Games Studios de ne pas chercher à séduire uniquement les néophytes ou les amateurs de productions "casual". Quant à la customisation, elle est une fois de plus au rendez-vous, avec l'éditeur d'avatars, la collecte d'items et les traditionnelles armes et armures. Enfin, l'aspect "construction" qui nous avions aimé dans "Fallout 4" a aussi été intégré dans ce nouvel épisode. L'occasion de montrer facilement des structures et développer rapidement une base fortifiée. Dans l'ensemble, nous avons apprécié d'évoluer avec trois autres joueurs et la coopération. En revanche, tout n'est pas irréprochable. Outre quelques problèmes de serveur à l'heure du lancement, il faut aussi composer avec un gameplay un peu moins captivant et certaines quêtes peu inspirées (avec de nombreux allers/retours). Cette nouvelle mouture est donc à recommander aux fans de FPS coopératifs et aux inconditionnels de la série. Les autres risquent d'être déçus par le gameplay imparfait. Dommage !

Geek4Life
Graphismes : 15/20

Toujours aussi talentueuses les équipes de Bethesda Games Studios nous ont concocté une immersion en Virginie-Occidentale. Les décors nous plongent dans un univers post-apocalyptique qui évoque fortement "Fallout 4". La recette est efficace, même s'il faut composer avec des textures décevantes et quelques ralentissements.

Gameplay & prise en main : 12/20

Si le passage au multijoueur coopératif est une excellente initiative, dans les faits, "Fallout 76" ne fera pas l'unanimité. Avec l'abandon des PNJ, une IA des monstres perfectible et des quêtes pas toujours passionnantes, l'ennuie s'installe rapidement. Tout dépend de votre groupe et de votre communication avec les autres membres de l'équipe. Si vous jouez avec vos amis, il y a moyen de bien s'amuser ! Notamment lorsque l'on envoie des ogives nucléaires sur l'équipe adverse... En revanche, si vous évoluez avec des inconnus, l’expérience est moins mémorable. Enfin, carton "rouge" pour l'absence de mode solo "hors ligne". Heureusement, Bethesda Games Studios a déjà prévu de corriger cela avec des serveurs dédiés. Attendons de voir comment le jeu évolue...

Musique et bruitages : 14/20

Avec la suppression des PNJ, l’ambiance sonore est forcément moins probante. Malgré ce constat, nous apprécions l'univers sonore et musical parfaitement en phase avec la franchise. Le bilan est mitigé. Espérons que l'avenir de "Fallout" tiendra compte de cette expérience moins aboutie que par le passé.

Durée de vie : 13/20

Avec plusieurs dizaines d'heures de jeu, des quêtes, des combats, des phases d’ exploration et la montée en niveau, il y a vraiment de quoi s'occuper ! Malheureusement, le gameplay - jugé "bancal" par les plus exigeants d'entre nous - risque de limiter d'adhésion d'une partie des joueurs. De notre point de vue, "76" est intéressant mais cumule beaucoup trop de bémols pour être "indispensable" en cette fin d'année, riche en sollicitations. Il reste une expérience intéressante si vous êtes fan du jeu de "survie ".

Note : 13/20

Avec "Fallout 76", Bethesda Games Studios concrétise un fantasme que nous avions depuis le passage à la 3D en 2008. A savoir, évoluer en coopération dans les terres désolées radioactives. Assez proche de "Fallout 4", ce nouvel opus bénéficie d'un charme évident, mais pêche par un gameplay moins captivant que par le passé. Uniquement jouable en ligne (connecté au serveur), "76" fait l'impasse sur les PNJ et se recentre sur les affrontements des 24 joueurs présents sur la map. Le bilan n'est pas catastrophique, car le charme de la licence opère toujours, mais nous sommes loin de nous extasier comme devant le 4e opus en 2015.

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2018 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.