1548588153.jpg 1548588134.jpg 1548588118.jpg 1548588108.jpg 1548588096.jpg 1548588090.jpg
Site partenaire callofduty
"Les fans de "Travis Touchdown" seront heureux de le retrouver sur Nintendo Switch avec un spin-off déjanté ! Un retour réussi qui bénéficie de l'Unreal Engine 4. Cerise sur le gâteau : la version physique (boîte) intègre un code pour accéder aux 2 prochains DLC."
Geek4Life
Travis Strikes Again
No More Heroes

Parallèlement aux jeux familiaux (dont Nintendo a le secret), la Switch se voit ici dotée d'un divertissement nettement plus atypique. Déjà populaire sur Wii (via deux volets parus respectivement en 2008 et et 2010), cette nouvelle aventure Switch aux allures de "Spin off" s'annonce plaisante pour qui aime "No More Heroes" et le "beat'em all" déjantés.

Nouvelle création de Suda51 et Grasshopper Manufacture, "Travis Strikes Again: No More Heroes" est une exclusivité Nintendo Switch disponible en France depuis le 18 janvier 2019. Avec ce 3ème opus de la franchise, on y retrouve le héros déjanté "Travis Touchdown" (assassin "otaku") et le maléfique "Bad Man" qui sont contraint de coopérer dans un univers virtuel, sur font de console de jeu appelée la "Dark Drive Mk II" capable d'exaucer n'importe quel vœux. L'idée est de profiter de cette console démoniaque pour ressuscité "Bad Girl" (la fille de Bad Man), récemment éliminée par Travis... C'est avec ce pitch que l'on s'immerge dans un scénario ouvertement loufoque qui sert de prétexte à bien des clins d’œil à la pop-culture des années 80 et 90 ! Mais surtout à nous confronter à un "beat'em all" optimisé pour la Switch et agréablement réalisé grâce à l'Unreal Engine 4. Passé l'apprentissage des commandes (intuitives) il faut rechercher les précieuses "Death Balls" indispensables pour formuler le fameux souhait de fin de partie. Le gameplay se renouvelle astucieusement avec différentes phases qui renouvelle l'aventure : combats, plates-formes, courses, énigmes.... De plus, outre les attaques avec le "Beam Katana" de Travis, vous pouvez profiter de Bad Man. Ce qui n’est pas superflus face aux "Bugs" et redoutables "Boss". Si vous aimez l'esprit "No More Heroes", cette nouvelle mouture ne vous décevra pas ! Y compris par son humour potache qui a fait sa renommée. Voir les sauvegardes symbolisée par des WC (avec petites cinématiques en prime !). La norme PEGI 16+ se justifie.


Sur les traces de Kid Chameleon

Malgré ce positionnement "atypique", le soft de Suda51 et Grasshopper Manufacture ne se résume pas à de la "provoc". Dès l'introduction, le soft renoue avec les jeux "old-school", les fameux Boss et structures tombées en désuétude aujourd’hui. Et cela fonctionne ! Sympathique aussi : l'affichage en "4:3" de la console de jeu "Death Drive Mk II" qui évoque la Sega Mega-Drive avec ses parasites sur les côtés de l'image. Joy-Con en main, il faut composer avec les différentes attaques de Travis et son "sabre laser" (Beam Katana). Toujours aussi redoutable, il permet d’emblée de faire un carnage en coupant en morceaux tous les ennemis présents sur votre chemin. Mais il n'y a pas que les attaques. Il vous faudra aussi esquiver, jouer "stratégique" avec les ennemis dont les points de vie défilent visuellement, à l'instar des RPG, ou encore utiliser à bon escient les techniques spéciales et divers pouvoirs du héros. En dépit, à la longue, d’un petit côté répétitif, ce spin-off ne manque pas d’arguments : bande-son rétro (parfaitement dans l'esprit), actions nerveuses à souhait, renouvellement du gameplay - grâce à 7 variantes de mondes jeu - ou encore la possibilité de jouer en local à deux en coopération. Sans compter le fait de pouvoir prolonger l'aventure grâce aux contenus téléchargeables. Sachant que la version physique contient un code pour le "Travis Strikes Again: No More Heroes - Season Pass". Le premier DLC, baptisé "Black Dandelin" ,sera accessible dès le 28 février 2019 et ajoutera un nouveau personnage jouable (Shinobu Jacobs), deux techniques exclusives et un nouveau scénario pour le mode "Aventure de Bad Man" (Bad Man strikes Back). Pour ceux qui en veulent encore plus, le second DLC "Bubblegum Fatale" arrivera le 30 avril 2019 avec, cette fois, "Bad Gril" en personnage jouable, deux nouvelle techniques, un scénario inédit et le mode "Kill Marathon". Dans un autre registre, le soft invite à étoffer la garde-robes de Travis Touchdown. Vous pourrez collectionner les T-Shirts grâce à la collecte de pièces. En conclusion, ce spin-off se révèle plaisant pour qui aime la franchise. Reste à être réceptif au côté outrancier et déjanté...

Geek4Life
Graphismes : 15/20

Nous retrouvons avec plaisir l'univers unique de la saga. L'ambiance "rétro" agrémentée de clins d’œil en pagaille aux années 80/90 contribue au charme de ce spin-off. Réalisé avec l'Unreal Engine 4, "Travis Strikes Again: No More Heroes" bénéficie d'une réalisation visuelle plaisante qui fait honneur à la Switch.

Gameplay & prise en main : 14/20

Atypique et plutôt soignée, le soft nous immerge dans un "beat'em all" déjanté qui évite la redondance en se renouvelant au fil de la progression. Si son univers ne sera pas du goût de tous, les fans de la franchise devraient l'apprécier. Il est également agréable de retrouver une atmosphère rétro.

Musique et bruitages : 15/20

L’immersion passe également par la bande-son, parfaitement en phase et dans l'esprit. "Travis Strikes Again: No More Heroes" est calibré pour séduire de nouveaux joueurs, tout en réactivant la nostalgie.

Durée de vie : 14/20

En dépit d’une aventure qui se renouvelle au fil de la progression, les combats dominent dans ce "beat'cem all" qui se boucle en une dizaine d'heures. Heureusement, les joueurs ayant acheté la version physique (boîte) pourront profiter du "season pass" pour agrémenter le jeu de base avec 2 DLC. Dans ce cas, rajouter 1 point à la note.

Note : 15/20

Les fans de "Travis Touchdown" seront heureux de le retrouver sur Nintendo Switch avec un spin-off déjanté ! Dans l'esprit des opus Wii (2008 - 2010), "Travis Strikes Again: No More Heroes" se présente comme un "beat'em all" orienté rétro avec de nombreux clins d’œil et un humour potache qui justifie la norme PEGI 16. Un retour réussi qui bénéficie de l'Unreal Engine 4. Cerise sur le gâteau : la version physique (boîte) intègre un code pour accéder aux 2 prochains DLC. Et il est même possible d'en profiter à deux en coopération !

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2019 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.