1574238748.jpg 1574238720.jpg 1574238713.jpg 1574238704.jpg 1574238694.jpg 1574238686.jpg 1574238677.jpg 1574238671.jpg
Site partenaire callofduty
"Blacksad: Under the Skin fait honneur à l'oeuvre de Juan Diaz Canales et de Juanjo Guarnido. Les graphismes, la mise en scène et les doublages VF sont parfaitement calibrés pour nous immerger dans cet univers singulier de la BD. Malheureusement, à l'heure du lancement, le gameplay est impacté par de nombreux problèmes techniques."
Geek4Life
Blacksad: Under the Skin

Sympathique jeu d'enquête, distribué par Microids, "Blacksad: Under the Skin" est l'adaptation de la bande-dessinée éponyme de Juan Diaz Canales et de Juanjo Guarnido. Captivant, dynamique et doté d'un univers animalier atypique, le soft brille par une progression ponctuée de "Quick Time Events" (QTE). Si la recette a de quoi attiser notre curiosité, est-ce assez pour s'imposer parmi les Hits de cette fin d'année ?

Disponible sur PC, PlayStation4 et Xbox One, "Blacksad : Under the Skin" est un jeu que nous attendions avec intérêt. Précédé qu'il était de son image de bande dessinée merveilleusement adaptée au jeu vidéo et de vrai condensé d'originalité. En deux mots, l'histoire nous fait évoluer à New-York, dans les années 50, avec des protagonistes représentés par des animaux. Dans une ambiance musicale "jazzy", nous découvrons rapidement le personnage central de cette enquête policière : John Blacksad, aux traits félins, qui est chargé d’enquêter sur la mort de "Joe Dunn", le propriétaire d'un club de boxe retrouvé pendu dans son établissement. Pour autant, votre enquête va porter - plus spécialement - sur la disparition de "Robert Yales", meilleur espoir du club et protégé du gérant disparu. Sollicité par la fille de ce dernier, "Sonia" (bien décidée à reprendre les rênes de l'entreprise), John Blacksad va bientôt collecter les premiers indices de cette mystérieuse disparition... Dynamique dès les premiers instants, le jeu se permet même de nous mettre d'emblée en échec avec un "Game Over" punitif (vous obligeant à rejouer jusqu'à réussir la scène d'introduction) si vous ne régissez pas "efficacement" à une succession de Quick Time Events (QTE). La prise en main étant assez simple, on est vite pris par l'histoire. Pour avancer dans le scénario (original et respectueux de la BD de Juan Diaz Canales et de Juanjo Guarnido), vous aurez à parcourir différentes zones en 3D, en quête de précieux indices. Il faudra également interroger les témoins (façon "L.A Noire"), puis analyser les preuves récoltées, avant d'en tirer vos premières conclusions. Plutôt bien pensé, le soft permet de relier les éléments recueillis (indices, observations...) afin d'obtenir des pistes et d'avancer progressivement. A vous d'être perspicace et de faire concorder les éléments en faisant fonctionner vos méninges. Contrairement à un jeu vidéo "classique" d'enquêtes policières, "Blacksad: Under the Skin" offre une approche très originale sur le fond comme sur la forme. Au-delà du look animalier des protagonistes (il est vrai que ça fait bizarre si vous ne connaissez pas la BD...), notre enquêteur de choc - "Blacksad" - dispose d'avantages non négligeables. Il peut tirer profit de sa vision de "chat", de son ouïe fine et de son odorat infaillible pour collecter certains détails quasi-imperceptibles !

QTE et collecte d'indices

Dans un autre registre, les dialogues en VF sont assurés par des comédiens professionnels, ce qui renforce considérablement le charme de l'aventure et l'immersion du public francophone. Les choix multiples permettent au joueur d'orienter la conversation et, par ricochet, l'enquête, en fonction de vos réponses. Plutôt bien vu ! Si le fait de stationner longtemps dans certains décors (notamment le fameux "club de boxe") peut donner l'impression de faire du sur-place, "Blacksad: Under the Skin" monte cependant en puissance. Et cela sur une dizaine d'heures avec, notamment, la présence des sympathiques QTE. Reste que le soft n'est pas exempt de défauts. Des problèmes de caméra aux scripts qui ne se déclenchent pas, la version proposée au lancement est chaotique. Ce qui plombe grandement le plaisir de savourer ce petit bijou. Espérons que des patchs correctifs seront vite déployés car, en l'état, nombre d'entre nous abandonneront l'aventure rapidement. Déçus par autant de "cafouillage". C'est d'autant plus regrettable que, de notre point de vue, "Blacksad: Under the Skin" mérite qu'on s'y attarde. Pour conclure, il s'agit bien d'un titre à surveiller dans les semaines à venir après les ajustements techniques nécessaires. Soulignons enfin que son univers sombre de "polar" n'est pas adapté aux plus jeunes. Le soft est noté PEGI 16 et certains passages sont, il est vrai, plutôt violents. Notamment la scène introductive où, en cas d'échec, notre félin est encorné par un rhinocéros !

Geek4Life
Graphismes : 14/20

Beaucoup de bugs sont encore présents à la sortie, mais ils seront rapidement corrigés. Pour le reste, "Blacksad: Under the Skin" ne manque pas de charme ! Les fans de la BD retrouveront instantanément leurs marques. Les néophytes apprécieront l'originalité et le soin apporté à ce jeu d'enquête atypique ponctué de QTE.

Gameplay & prise en main : 14/20

La recette est maîtrisée et l'on apprécie au-delà des combats, la collecte d'indices, l'interrogatoire des témoins, mais aussi faire concorder les preuves et avoir accès aux dialogues à choix multiples. Malgré beaucoup de points "positifs", le soft est répétitif et des problèmes techniques le plombent à l'heure du lancement.

Musique et bruitages : 17/20

L'ambiance jazzy est parfaitement adaptée et l'on apprécie la grande qualité des doublages VF assurés par des comédiens professionnels. Le tout confère à "Blacksad: Under the Skin" une qualité digne d'un blockbuster "AAA". Sur ce plan, le soft fait très fort...

Durée de vie : 14/20

Uniquement jouable en solo et avec une faible rejouabilité, "Blacksad: Under the Skin" occupe une dizaine d'heures (pour moins de 40 euros). Mais, pour l'heure, il faut compter avec de nombreux problèmes techniques qui agacent et nuisent au plaisir. Vivement les patchs.

Note : 14/20

"Blacksad: Under the Skin" fait honneur à l'oeuvre de Juan Diaz Canales et de Juanjo Guarnido. Les graphismes, la mise en scène et les doublages VF sont parfaitement calibrés pour nous immerger dans cet univers singulier de la BD. Malheureusement, à l'heure du lancement, le gameplay (inspiré) avec sa collecte d'indices, ses interrogatoires et QTE est impacté par de nombreux problèmes techniques qui nécessitent l'arrivée (rapide) de correctifs. C'est d'autant plus rageant que le résultat est positif. Bref, nous vous recommandons "Blacksad: Under the Skin", mais une fois ses principaux bugs corrigés. Le sachant, il vous faut suivre l'évolution du jeu dans les semaines à venir...

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
BlackHoundsTM Logo www.gamoniac.fr info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2019 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.