NSwitch_NeverwinterNightsEnhancedEdition_04.jpg NSwitch_NeverwinterNightsEnhancedEdition_03.jpg NSwitch_NeverwinterNightsEnhancedEdition_02.jpg NSwitch_NeverwinterNightsEnhancedEdition_01.jpg
Site partenaire callofduty
"Un gameplay marqué JRD "papier" et d’innombrables heures de jeu où l'on enchaîne quêtes, combats épiques et dialogues à choix multiples. Bref, ce retour fera plaisir aux fans de "Donjons & Dragon !"
Geek4Life
Neverwinter Nights
Enhanced Edition

Grand nom des RPG des années 2000, Neverwinter Nights (NWN pour les intimes) a marqué les esprits avec son ambiance épique, son gameplay novateur et ses possibilités de personnalisations. Disponible depuis fin 2019 sur PS4, Xbox One et Nintendo Switch - quelques semaines après le retour en 1080p des deux premiers "Baldur's Gate" -, nul doute que les nostalgiques des "Royaumes Oubliés" apprécieront ce come-back. Mais le plaisir est-il encore au rendez-vous pour les profanes ?

Nous avons testé Neverwinter Nights Enhanced Edition à partir de la version Switch. Pour constater que nous retrouvons le jeu de base agrémenté de ses deux extensions ("Shadows of Undrentide" et "Hordes of the Underdark". En revanche, toute la partie multijoueur a été supprimée. De plus, si vous ne voulez pas jouer en VO, notez qu'il est possible de télécharger les voix et textes VF via un pack gratuit additionnel ! En ce qui concerne l'évolution technique que laisse présager la mention "Enhanced Edition", le résultat n'est pas franchement spectaculaire. C'est si vrai que les nostalgiques de la version PC, de 2002, ne seront pas dépaysés. Quant aux plus jeunes, ceux n'ayant pas connu les débuts de la 3D, ils risquent fort de grimacer en découvrant à quel point cet épisode est aujourd'hui "vieillot" sur le plan visuel. Et ce, d'autant plus avec l'effet de caméra "hublot" qui apparait lorsqu'on change de zone. Et que dire des textures minimalistes ? Fait certain, il ne faut pas être exigeant si vous souhaitez repartir au combat en 2020 ! Pour rappel, l'aventure se déroule à Padhiver, où la "Mort Hurlante" fait de nombreuses victimes... C'est dans ce contexte d'épidémie que votre avatar (personnage totalement personnalisable via l'éditeur) rejoint la cité, avec pour objectif d'aider Dame Aribeth à sauver la ville. À cela s'ajoute également la présence d'assassins qui semblent vouloir s'assurer que l'épidémie termine le travail. Ce qui donne tout de suite une ambiance assez prenante à vos premières missions.

Retour aux sources de la 3D

Avec ses quêtes, phases de combat et nombreux dialogues à choix multiples, la campagne de "Nerverwinter Nights" offre d'innombrables heures de jeu ! Sans compter les deux extensions officielles citées plus haut qui accompagnent l'édition. Si vous aimez le concept et passez outre les limites techniques, vous aurez amplement de quoi faire avec les nouvelles quêtes et lieux inédits à visiter ! Les amateurs de "Baldur's Gate" seront certainement surpris de voir que l'on ne contrôle plus un groupe de personnages, mais uniquement son héros (fraîchement créé). De plus, l'évolution de la 2D isométrique (old-school) à la 3D change radicalement notre façon d'apprécier l'univers de "Donjons & Dragons". Même si l'on se recentre sur notre unique avatar, celui-ci dispose largement de quoi nous captiver. Car vous aurez à monter en puissance, acquérir de nouvelles armes et sortilèges… et rester en vie ! Les fans de RPG apprécieront aussi l'esprit JDR "papier" assez marqué et qui avait fait mouche auprès des joueurs et de la presse en 2002. Concernant les phases de combat, nous reprochons (sur Nintendo Switch, notre test) le manque d’ergonomie dans les menus. En effet, chaque action nécessite de naviguer dans les sous-menus. En l'état, nous vous recommandons vivement de passer par la case "tutoriel" pour vous habituer - un minimum - aux manipulations nécessaires et ainsi pleinement profiter des différents scénarii. Sans cela, le démarrage est fastidieux, ce qui plombe la découverte (en plus des graphismes) auprès des joueurs n'ayant pas connu la version originale sur PC.

Une version aux contenus titanesques !

Avec près d'une centaine d'heures de jeu, rien qu'avec la campagne principale, le soft dispose d'une excellente durée de vie. La courbe de progression est aussi intéressante et arriver au niveau 40 (via la seconde extension) assure des combats épiques et des quêtes riches en rebondissements. Si la démarche est plaisante, dans un contexte où de nombreux éditeurs dépoussièrent leurs "Classiques" pour satisfaire les nostalgiques, "Neverwinter Nights" méritait de se confronter à l’exercice. Reste qu'avec ses nombreuses carences techniques imputées par les débuts de la 3D - qui ont mal vieilli, comme le démontre récemment le flop commercial de la "PS1 mini" -, son ergonomie fastidieuse et, de temps en temps, quelques manques de lisibilité, la facture s'avère un peu "salée". En l'état (hors promotion), Nervwinter Nights s'adresse aux fans de "Donjons & Dragons" ou aux joueurs désireux de retrouver l'ambiance unique de l'épisode PC de 2002. Nous avons toutefois regretté l'absence des modules et du mode multijoueur.

Geek4Life
Graphismes : 11/20

Les débuts de la 3D ont particulièrement mal vieillis ! Par contraste, les vieux jeux 16-bits en 2D restent plus agréables à l’œil. Le sachant, il faut d'office être peu exigeant avec ce portage, car en 2002, Neverwinter Nights était un "Hit" ! Aussi, nous vous recommandons vivement de passer outre ses carences techniques, si vous aimez les RPG et plus encore l'univers de D&D. D'autant plus que les amateurs du genre devraient l'apprécier une fois embarqués dans l'aventure.

Gameplay & prise en main : 13/20

La recette est certes "datée", mais restitue l'esprit JDR "papier" en jeu vidéo ce qui mérite notre attention. "Neverwinter Nights" reste un classique pour tous fans de RPG. Ce portage console est relativement réussi, même s'il faut composer avec des menus fastidieux lors des phases de combat. Avec ses milliers de dialogues et d’innombrables armes et sorts à obtenir, le soft méritait bien de ne pas finir oublié de tous...

Musique et bruitages : 15/20

La bande-son est par défaut en anglais, mais il est possible de télécharger sur Switch les voix VF (via le eShop). De plus, si tous les textes ne sont pas joués par des comédiens, le résultat est assez sympathique pour l'époque (en dépit du kitsch de certaines répliques). Côté musique, le bilan est nettement plus positif !

Durée de vie : 18/20

À condition d'apprécier l'univers et de passer outre le poids des ans, "Neverwinter Nights Enhanced Edition" offre largement de quoi s'occuper. A la centaine d'heures de jeu de la campagne solo, s'ajoutent la durée de jeu des deux extensions. Autant dire que la longévité est titanesque. En revanche, nous avons regretté l'absence des modules personnalisables et du multijoueur (présent sur PC en 2002).

Note : 13/20

"Neverwinter Nights Enhanced Edition" fait partie des classiques en matière de RPG sur PC. Le sachant, il était logique de vouloir le dépoussiérer et de l'adapter sur console. Mais que vaut-il ? Clairement, malgré une version améliorée, le résultat reste assez "vieillot" sur le plan technique. Il faut donc être peu exigeant et passer outre. Car, pour le reste, il y a du positif avec notamment un gameplay marqué JRD "papier" et d’innombrables heures de jeu où l'on enchaîne quêtes, combats épiques et dialogues à choix multiples. Bref, ce retour fera plaisir aux fans de "Donjons & Dragon" comme aux "rôlistes". À l'inverse, si ce type de production n'est pas à votre goût, le poids des ans et ses graphismes (du début de la 3D) risquent fort de vous décourager de prendre part à l'aventure. Dommage, car en 2002 le soft était un "Hit" incontournable sur PC !

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
BlackHoundsTM Logo www.gamoniac.fr info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2020 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.