DBZkakarotTEST2020C--002.jpg DBZkakarotTEST2020C--007.jpg DBZkakarotTEST2020C--008.jpg DBZkakarotTEST2020C--004.jpg DBZkakarotTEST2020C--005.jpg DBZkakarotTEST2020C--003.jpg DBZkakarotTEST2020C--001.jpg DBZkakarotTEST2020C--012.jpg DBZkakarotTEST2020C--0011.jpg DBZkakarotTEST2020C--009.jpg
Site partenaire callofduty
"le résultat est loin d'être irréprochable et certains fans seront déçus par le manque de profondeur de quelques passages. Reste qu'en la matière aucun jeu vidéo n'a offert une telle immersion dans l'univers d'Akira Toriyma. L'exploration des différents lieux, les phases de combat épiques et les cinématiques confèrent une proximité jubilatoire avec l'anime !"
Geek4Life
Dragon Ball Z Kakarot

Toujours aussi populaires malgré le poids des ans (1984), San Goku et ses amis nous reviennent sur PC, PS4 et Xbox One. Contrairement à d'autres productions vidéo-ludiques 100% baston, "Dragon Ball Z Kakarot" se classe parmi les action-RPG, tout en conservant une part importante dédiée aux phases de combat. Est-ce pour autant un chef-d'œuvre ?

Succédant au sympathique "Dragon Ball FighterZ" (2018) et ses combats frénétiques, "Dragon Ball Z Kakarot" marque un renouveau bienvenu pour tous les fans de l'œuvre d'Akira Toriyama, sachant que l'objectif de ce nouveau jeu vidéo est d'être le plus fidèle possible à l'anime "DBZ" (1989). Les nostalgiques seront donc ravis de retrouver les personnages cultes de la série du Club Dorothée, les lieux mythiques - qui évoluent aux fil du scénario avec l'arrivée de nouvelles menaces -, mais aussi la présence des musiques officielles et voix (japonaises ou anglaises). Si les cinématiques sont particulièrement agréables et techniquement réussies, le côté RPG ajoute de nombreux dialogues que certains d'entre nous auront rapidement envie de passer... A ce propos, la progression n'est pas toujours fluide, sachant que l'on doit fréquemment se déplacer d'un lieu à un autre, avec à la clé l'affichage de "temps de chargement". Par ailleurs, le respect de la trame scénaristique est certes au rendez-vous, mais certains événements - importants dans le manga - sont ici un peu "expédiés". Les puristes sauront immédiatement les retrouver au fil de l'aventure, tandis que les néophytes seront certainement impressionnés par la richesse scénaristique de "Dragon Ball Z Kakarot". Le studio CyberConnect2 nous livre un divertissement clairement orienté "fan service", qui peut être aussi jouissif que frustrant. Notamment lors de ces combats - ultra-nerveux -, qui accompagnent des quêtes annexes peu passionnantes.



Heureusement, dans l'ensemble, le soft est loin d'être mauvais et saura charmer les inconditionnels de DBZ. La structure de "Kakarot" se compose de phases d'exploration libres en 3D, de dialogues, mais aussi d'améliorations et ajouts de nouvelles techniques de combat. La recette en fait un bon jeu d'action-RPG, même si certains éléments de gameplay sont simplistes ! Nous pensons, en particulier, à la collecte d'orbes dans les décors en 3D. Dans le même esprit, la gestion des personnages n'est pas irréprochable, comme lorsqu'il est question d'attaques spéciales. Là où "Dragon Ball FighterZ" se prenait en main immédiatement, "Dragon Ball Z Kakarot" vise un public plus impliqué. Malgré quelques lourdeurs et des dialogues trop nombreux (comme évoqué plus haut), le soft dispose d'une belle courbe de progression. Nous avons aussi apprécié les mini-jeux, dont la pêche et le baseball, mais le plus marquant reste les affrontements ! Ces derniers sont relativement faciles, et n'exigent qu'un minimum de "technique". Nous retrouvons la gestion du "Ki", les téléportations, les attaques au corps à corps et, bien sûr, l'indispensable "Kamehameha" qui s’exécute très facilement à la manette ! Visuellement, le rendu est efficace, même si nous aurions aimé plus de choix dans les options graphiques "avancées" sur la version PC testée. En revanche, à 60 images/seconde, difficile de rechigner. Dynamique et plutôt esthétique, "Dragon Ball Z Kakarot" propose aussi le système de combattants additionnels. Vous pourrez aussi compter sur le redoutable "Combo Z" (une fois la jauge de chargement pleine !) ou la frénésie de certaines joutes, qui sont en parfait accord avec la série TV. L'arrivée de vos alliés suit naturellement la trame scénaristique du manga ( Vegeta, Son Gohan, Piccolo) et contribue au charme de la progression.

Des combats nerveux qui vont plaire aux fans

Une fois passée la découverte des premiers combats, "Dragon Ball Z Kakarot" se révèle assez convenu. Les manipulations sont relativement simples et intuitives et l'on prend vite le pli. En pratique, vous devrez esquiver les coups jusqu'à ce qu'une fenêtre s'ouvre dans la défense adverse. Alors, vous pourrez porter vos attaques, y compris les spéciales pour réduire à zéro la jauge de vie de votre rival. Heureusement, le tout est bien fait, même si nous aurions souhaité un jeu davantage technique. Notamment face aux Boss. Et pour mieux répondre aux attentes des fans du "Club Dorothée", lesquels ont aujourd'hui autour de la quarantaine ! Une fois maître des commandes, les phases d'affrontement sont énergiques et poussent à enchaîner les attaques cultes dont la téléportation. Avec des améliorations bienvenues. Les transformations - dont les indispensables "Super Guerrier" et "Saiyan 3" - sont elles aussi de la partie ! Notez que vous pourrez incarner plusieurs personnages outre San Gohan et vivre les différentes étapes de la saga DBZ. Malgré tout, les plus exigeants d'entre nous seront peut-être un peu déçus par des passages un peu superficiels. Pour autant, il faut reconnaître que "Dragon Ball Z Kakarot" dispose d'une durée de vie correcte. Comptez près de quarante heures de jeu pour en venir à bout ! A l'inverse, nous avons regretté la redondance des dialogues qui plombe la progression. Et puis, certains éléments visuels sont moins réussis que ceux de "Dragon Ball FighterZ" (2018) et l'on déplore que des passages épiques dans l'anime sont ici nettement moins prenants en jeu vidéo. Bref, tout n'est pas parfait, mais il a de quoi faire. Avec d’agréables moments à passer dans l'univers d'Akira Toriyama. En revanche, les profanes seront nettement moins réceptifs et auront du mal à pardonner les carences constatés et les défauts de conception. Reste que Dragon Ball Z Kakarot devrait tout de même marquer les esprits et faire partie des bonnes surprise de l'année 2020.

Geek4Life
Graphismes : 14/20

Sans être époustouflant, "Dragon Ball Z Kakarot" dispose de graphismes agréables et de mises en scène qui signent une proximité cultivée avec l'anime. Les fans de l'œuvre d'Akira Toriyama seront ravis d'explorer enfin son univers en 3D et de retrouver tous les arcs scénaristiques de la saga DBZ. Même si tout n'est pas irréprochable d'un point de vue technique (pour un jeu paru en 2020), nous avons apprécié de combattre avec les héros reconnaissables au premier coup d’œil et d’utiliser leurs techniques spéciales. On peut parler de "fan service" !

Gameplay & prise en main : 13/20

L'idée d'orienter de nouveau jeu vidéo vers un RPG est intéressante. Mais à l'usage, le gameplay manque de profondeur, tout comme les phases de combat. Heureusement, il y a un minimum de stratégie, ce qui évite de revivre le syndrome "Saint Seiya", mais l'expérience aurait pu être plus poussée. Autre bémol : les quêtes annexes ne sont pas des plus passionnantes. En revanche, la prise en main est intuitive et l'expérience plaira à un large public, plus ou moins jeune.

Musique et bruitages : 16/20

Quel plaisir de retrouver les musiques officielles, les voix (japonaise et anglaise) pour une immersion totale dans l'univers de DBZ. A l'inverse, nous avons regretté les trop nombreux dialogues.

Durée de vie : 16/20

Ce nouveau jeu vidéo bénéficie d'une durée de vie correcte, avec près de quarante heures ! Accessible, dynamique et orienté fan service, Dragon Ball Z Kakarot est le RDV à ne pas manquer si vous aimez San Goku et ses amis.

Note : 14/20

Après nous avoir fait saliver, Dragon Ball Z Kakarot est enfin disponible sur PC, PS4 et Xbox ONE. Certes, le résultat est loin d'être irréprochable et certains fans seront déçus par le manque de profondeur de quelques passages. Reste qu'en la matière aucun jeu vidéo n'a offert une telle immersion dans l'univers d'Akira Toriyma. L'exploration des différents lieux, les phases de combat épiques et les cinématiques confèrent une proximité jubilatoire avec l'anime. Un titre indispensable dans votre collection si vous être un minimum fan de DBZ, tout en gardant en tête que le résultat aurait pu être encore plus abouti !

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
BlackHoundsTM Logo www.gamoniac.fr info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2020 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.