1630144620.jpg 1630144605.jpg 1630144593.jpg 1630144584.jpg 1630144570.jpg
Site partenaire callofduty
""Ghost of Tsushima : Director’s Cut" est une belle démonstration des capacités techniques de la PS4 / PS5. Sony nous offre un voyage mémorable dans le Japon du 13e siècle. Un grand jeu à connaitre sur PS4 et encore plus sur PS5, ne serait-ce que pour admirer ses magnifiques paysages. Une expérience mémorable. "
Geek4Life
Ghost of Tsushima :
Director’s Cut

Fort d'une sortie remarquée en juillet 2020 sur PS4, "Ghost of Tsushima ", Sucker Punch et Sony PlayStation nous invitent à approfondir l'expérience, grâce à la version "Director’s Cut" pour les consoles PS4 et PS5. Au programme : une optimisation "next gen" en 4K et 60 images/seconde (agréable à l'œil pour les possesseurs de PlayStation5), mais surtout agrémentée de quelques ajouts, dont l'île d'Iki et son aventure inédite, au côté de Jin Sakai. Voici un titre soigné, qui ne manque pas de tranchant et de dépaysement.

Déjà mémorable lors de sa sortie en 2020, "Ghost of Tsushima" n'était certes pas parfait, mais offrait déjà assez de "points forts" pour s'imposer parmi les meilleures exclusivités de Sony PlayStation. Le sachant, l'idée de lancer - en août 2021 - une réédition "Director’s Cut" à tout son sens. Surtout pour les joueurs PS5 qui n'ont pas pu pleinement en profiter ! Car avec cette relecture, Sucker Punch a composé avec les capacités techniques de la console Next Gen de Sony, avec désormais un affichage en 4K à 60 images/seconde. Et vu l'esthétisme des décors et des paysages de "Ghost of Tsushima", c’est forcement intéressant. Et plus encore, pour tous ceux qui seraient passés à côté de cette "pépite" vidéo-ludique. Commercialisé sur PS5 à 79.99 € et 69.99 € sur PS4, "Ghost of Tsushima : Director’s Cut" est aussi proposé sous la forme d'une mise à jour à 29.99 € pour faire évoluer la première version du jeu (2020). Outre l'intérêt de profiter d'une qualité d'image plus fine et d'une fluidité d'action optimale, il y a surtout les quelques ajustements opérés par l'équipe de Sucker Punch qui "enfonce le clou", dont l'intégration de l'île d'Iki et son aventure inédite pour rapidement prolonger celle d'origine. Ce qui a l'avantage d'approfondir le background pour les fans. Naturellement, nous vous laissons la surprise de ce qu'elle réserve d'inédit, mais retenez que le rythme est clairement efficace ! Côté gameplay, on apprécie le fait de pouvoir maintenant "cibler les ennemis" (ce qui était un peu confus lors de la première sortie en 2020), et de bénéficier de charges à cheval. Le résultat monte donc en puissance.

OK, mais c'est quoi Ghost of Tsushima...

Si cette nouvelle licence ne vous parle pas, retenez que "Ghost of Tsushima" est un titre mature (PEGI 18), aux graphismes spectaculaires et qui nous dépaysent en nous plongeant au temps des Samouraïs. Le jeu est réalisé par le studio Sucker Punch (connu pour "InFamous"), qui démontre ici que la PS4 en a encore sous le capot, malgré l'arrivée de la PS5 ! Concrètement, après un démarrage mémorable (une cinématique digne du 7e Art que nous vous laissons découvrir), "Ghost of Tsushima" nous confronte à un flash-back qui fait office de tutoriel. L'occasion d'apprendre, avec Shimura, le maniement du katana sous les traits du jeune samouraï Jin Sakai. Lequel, une fois opérationnel, se retrouve, dans une séquence d'infiltration, en terrain ennemi, face à l'armée Mongole. S'enchaînent alors les combats - tous plus épiques et sanglants les uns que les autres -, dans de vastes environnements 3D que l'on explore à cheval, dans des décors sublimés par d'impressionnants détails visuels. A l'exemple de la végétation, des fibres des vêtements ou du réalisme de l'expression faciale des différents protagonistes. Franchement, les premières minutes de jeu nous ont conquis. L'univers et la mise en scène sont incontestablement des arguments de poids pour séduire la communauté PlayStation. Concernant le scénario (le jeu est en VF), notre héros se retrouve face au redoutable Khotun Khan et à ses hordes de guerriers mongols, avec pour objectif de défendre l'île de Tsushima qui n'est désormais plus sous domination japonaise. Shimura, l'oncle de notre héros Jin Sakai, un des rares samurais qui a survécu à l'assaut des envahisseurs, est prisonnier. Déterminé à le libérer, Jin Sakai se heurte au puissant chef mongol, alors que le rapport de force est clairement en sa défaveur. En dépit de ses attaques (fraichement apprises via le tutoriel), notre jeune samurai termine son combat blessé et jeté du haut du pont du château ! C'est à partir de cette introduction grandiose et intense que notre protagoniste décide de se venger et de reconquérir l'île, quoi qu'il en coûte.

Manette en main, les commandes sont intuitives et l'on apprécie le système de combat. Les attaques rapides et puissantes soulignent d'emblée l'efficacité du katana, notamment lorsque notre héros met à mort ses ennemis en un coup ! La partie exploration (à pied ou à cheval) confère aussi de plaisants moments, propices à admirer la direction artistique et les vastes paysages tous finement animés en 3D. Textures hautes définitions, jeux d'ombres et de lumières, animations faciales riches en émotions... Aucun doute : le travail du studio studio Sucker Punch est remarquable ! Comme les ambiances visuelles, les couleurs et la bande-son qui accompagnent à merveille la trame scénaristique. Les francophones noteront que le soft est intégralement localisé et doublé. Le jeu des comédiens fait largement honneur à cette exclusivité Sony. Pensé pour séduire un large public (adulte) le soft nous oriente dans les différents paysages 3D avec un système de repères basé sur le vent. Original ! Ce qui nous évite d'étudier sans cesse la carte de l'île pour nous déplacer d'un point à un autre. Dans le même esprit, l'affichage ATH est très léger pour que la progression dans l'aventure et les décors prédominent sur les informations classiques des jeux d'action/exploration.

Hommage à Tenchu : Stealth Assassins

Les joueurs expérimentés trouveront certainement quelques liens avec d'autres grandes productions vidéoludiques (Assassin's Creed, The Witcher 3 ou encore Zelda Breath of the Wild). Malgré tout, "Ghost of Tsushima" reste original et bénéfice d'un charme indéniable. D'autant plus si - comme nous - vous êtes réceptif au Japon féodal du 13e siècle ! Ce monde ouvert est donc très agréable à visiter et propice à bien des combats et rencontres, au fur et à mesure de notre découverte de l'ile. Entre les quêtes principales et annexes, "Ghost of Tsushima" offre une durée de vie qui dépasse la vingtaine d'heures (quinze heures minimum). Malgré ses bonnes ondes, le jeu de Sony a tout de même le défaut d'être assez répétitif. La recette est grosso modo d'enchaîner les phases d'infiltration des campements de l'envahisseur, puis de le combattre tout en mettant à profit votre expertise du katana dans un déluge de violence (attention, il s'agit d'un PEGI 18). Et ce, pour que notre samurai maximise ses dégâts sur les soldats ennemis. Lesquels, équipés de lances, d'épées ou de boucliers auront bien du mal à ne pas tomber "déchiquetés" sous les coups de sabre. A ce propos, le jeu n'intègre pas de système pour cibler un ennemi en particulier (comme cela se fait souvent). Pratique pour aller d'un adversaire à un autre, entre deux attaques. Mais c'est aussi vite confus ! Surtout, quand il y a beaucoup d'ennemis à l'écran. Un défaut qui peut faire pester... Côté armes, il y a de quoi repousser l'envahisseur. A l'indispensable katana s'ajoutent l'arc, les explosifs et les fumigènes. Dans l'ensemble, nul doute que les nostalgiques de "Tenchu : Stealth Assassins" (1998) sur PS1 apprécieront cette immersion très aboutie visuellement. Bref, l'expérience nous a impressionnés même si tout n'est pas irréprochable.

La version 2021 "Director’s Cut" est clairement parfaite pour tous ceux qui n'ont pas déjà la version originale de 2020. Après, pour ceux qui ont déjà terminé l'aventure, il est aussi possible d'acquérir la mise à jour pour profiter de la nouvelle île et ses nouveaux défis, ainsi que des ajustements de gameplay. De notre point de vue, Ghost of Tsushima : Director’s Cut est un titre mémorable. Certes, il est PEGI 18 et donc à réserver à un public mature, mais pour ceux qui ne seront pas choqués par sa violence, le bilan est très positif. Surtout avec les améliorations de gameplay, dont la visée "ajustée" grace au patch correctif. Bref, Sony a bien fait de proposer cette réédition et surtout l'optimisation PS5 en 4K et à 60 fps.

Geek4Life
Graphismes : 19/20

Techniquement et artistiquement, Ghost of Tsushima fait honneur à la PS4. Personnages, animations, vêtements… tout est parfaitement modélisé à l'écran. Les paysages sont également somptueux et l'on apprécie la mise en scène, ainsi que l'évolution de notre jeune guerrier. Un titre très fort visuellement.

Gameplay & prise en main : 17/20

Si la prise en main est accessible, avec un démarrage jouissif, le soft repose sur des mécanismes relativement classiques. A cela, s'ajoute le fait que la recette est un peu répétitive. Néanmoins, nous avons beaucoup aimé ce digne successeur de Tenchu sur PS1. Un grand jeu, à recommander pour votre ludothèque PS4 / PS5, malgré ses combats un peu brouillons (plus lisibles grâce au correctif de cette réédition).

Musique et bruitages : 18/20

La bande-son est soignée et le jeu des comédiens contribue à nous immerger au Japon du 13e siècle. Musiques, bruitages et voix VF sont à la hauteur de nos attentes pour un blockbuster. La PlayStation4 bénéficie d'une nouvelle exclusivité qui fera des jaloux sur les autres supports.

Durée de vie : 16/20

Avec "Ghost of Tsushima", il y a amplement de quoi s'occuper plus d'une dizaine d'heures en ligne droite. Sans compter l'ajout de l'Ile d'Iki ! Mais la recette s'avère tout de même un peu répétitive à la longue. Un défaut qui risque de faire abandonner certains joueurs (moins patients) en cours de route, même si les paysages sont somptueux. L'ajout sur multijoueur est un argument à souligner.

Note : 17/20

"Ghost of Tsushima : Director’s Cut" est une belle démonstration des capacités techniques de la PS4 / PS5. Sony nous offre un voyage mémorable dans le Japon du 13e siècle. Doté d'un gameplay nerveux et d'une mise en scène spectaculaire. Si nous avons beaucoup aimé le mélange action /infiltration, les combats sont parfois un peu brouillons (même si c’est beaucoup mieux avec le patch correctif). Et le gameplay aurait mérité d'être un peu plus renouvelé. Néanmoins, si vous aimez les samurais ou êtes nostalgique du jeu "Tenchu" sur PS1, "Ghost of Tsushima" devrait largement vous combler ! Bref, un grand jeu à connaitre sur PS4 et encore plus sur PS5, ne serait-ce que pour admirer ses magnifiques paysages. Une expérience mémorable, surtout avec l'ajout du multijoueur..

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
BlackHoundsTM Logo www.gamoniac.fr info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2021 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.