1632665116.jpg 1632665108.jpg 1632665101.jpg 1632665096.jpg 1632665088.jpg 1632665083.jpg 1632665077.jpg 1632665064.jpg 1632665053.jpg 1632665039.jpg
Site partenaire callofduty
"Pour ce 3e volet de la série à succès "Life is Strange" , Square Enix nous livre une aventure captivante dans un petit village de montagne où l'on découvre de nouveaux personnages attachants. La recette reste efficace et atypique."
Geek4Life
Life is Strange : True Colors

Troisième volet de la saga de Dontnod et Square Enix, ce jeu narratif est cette fois développé par le studio Deck Nine. Autre changement : exit le format épisodique, "True Colors" est un titre complet dès son lancement. Prêt(e) à retrouver la franchise avec son gameplay "point & click" et ses adolescents dotés d'un extraordinaire pouvoir ?

Square Exix nous dévoile la suite de sa série narrative où l'on suit les épopées d'adolescents doués d'un étrange pouvoir en lien avec les émotions. Pour ce troisième opus, l'aventure - toujours riche en sensation et ponctuée par des dialogues à choix multiples -, évolue encore. On y découvre, en cette fin d'année 2021, une héroïne inédite : la jeune Alex Chen, qui retrouve son frère Gobe et son village montagneux - Haven Springs - après huit ans d'absence. C'est avec ce pitch que le studio Deck Nine nous immerge au cœur d'une enquête dont nous vous laissons la découverte scénaristique. Sachant que, plus qu'avec d'autre production vidéoludique, il s'agit de l'essence de "Life is Stange". Artistiquement, les personnages sont finement modélisés en 3D et animés avec soin. Les décors sont très détaillés et riches en couleurs. Il en émane une ambiance agréable et propice à s'immerger dans cet univers et le scénario...



A l'inverse, la technique n'est pas totalement irréprochable. Les textures sont parfois un peu fades, mais surtout l'on éprouve la frustration d'être limité dans l'exploration des lieux qui nous entourent. L'aventure est aussi assez dirigiste et manque souvent de rythme, mais elle reste intéressante pour qui aime la saga. Avec ses mécanismes de jeux d'aventure et de "point & click", on évolue avec le "pouvoir" atypique d'Alex qui a la capacité (bien spéciale) de ressentir et d'influer sur les émotions des personnes qu'elle côtoie. Visible sous forme d'auras colorées, ce "don" est particulièrement pratique pour déceler ce que pensent les personnages que vous rencontrez. Le summum étant d'arriver à voir un court instant le monde à travers les yeux de la personne. Notre adolescente n'est donc pas commune et son gameplay très original en regard des autres productions du marché ! Atypique sur le fond comme sur la forme, "Life is Strang True Colors" conserve le charme de la franchise. Certes, il faut être réceptif au concept et accepter certains défauts du jeu, tout à la fois dirigiste, un peu lent, avec des lieux impossibles à visiter. Mais la recette reste intéressante. Même si les habitants de Haven Springs sont, in fine, assez peu nombreux. A ce propos, les personnages secondaires sont là pour étoffer l'expérience et vos actions secondaires influent sur l'histoire.

L'émotion en centre du gameplay

Facile d'accès et simple dans ses commandes, "Life is Strange : True Colors" évolue aussi avec ce 3e volet sur les plans de son format et de son modèle économique. Exit les épisodes ! Dorénavant, vous bénéficiez d'une aventure complète, vendue d'un bloc. Pour une soixantaine d'euros, vous disposez d'une douzaine d'heures de jeu. Au delà de son rythme (encore une fois plutôt lent) et de son aspect contemplatif prononcé, la force de Square Enix est avant tout l'humain et les émotions. Et pour le coup, le résultat reste une réussite. Le sachant, les néophytes pourront commencer directement par ce 3e épisode (indépendant des deux autres volets), mais il leur faudra accepter les codes et spécificités qui sont à contre-courant des jeux vidéo spectaculaires de 2021. Car, même le fameux "pouvoir", n'a rien d'époustouflant dans sa mise en scène. Si l'introduction est lente à démarrer, une fois lancé, il est difficile de poser la manette, tant nous avons envie d'aller jusqu'au final, tel un film ou une série TV. Concernant la bande-son, la localisation française est bonne et l'on apprécie l'univers musical soigné. Ajoutons que le jeu des comédiens sonne juste, ce qui est appréciable pour une production de ce type. Bref, si vous aimez la série, ce 3e volet devrait vous séduire.

Geek4Life
Graphismes : 16/20

Réalisé en Motion Capture, le jeu de Square Enix brille par l'intérêt de ses personnages, finement animés et expressifs. Certes, certaines textures sont un peu fades mais, dans l'ensemble, entre les décors et les effets de lumières, l'expérience est agréable à l'œil. Une belle production.

Gameplay & prise en main : 14/20

Le concept reste plaisant et se démarque par le fait de placer l'émotion au centre du gameplay. Facile d'accès et simple sur le plan des commandes, "Life is Stange : True Colors" se révèle assez dirigiste et un peu frustrant vu l'impossibilité de pénétrer dans certains bâtiments. Malgré tout, les quêtes (principales et annexes) sont réussies et l'on aime ses personnages comme l'esprit bienveillant de la série.

Musique et bruitages : 17/20

Entièrement localisé en français, le jeu s'appuie fortement sur ses dialogues et l'émotion qu'il dégage. Les bruitages et musiques sont également de qualité. Le tout s'inscrit dans la continuité des deux premiers opus.

Durée de vie : 14/20

Avec une douzaine d'heures de jeu, l'on peut être enthousiaste à l'idée de repartir à l'aventure avec ce nouveau personnage. Si les fans apprécieront, il est tout de même regrettable que l'exploration soit finalement - assez limitée -, avec un rythme un peu lent parfois et des longueurs qui entachent la progression. A l'inverse, l'ambiance est agréable et le scénario bien construit. Un bon jeu d'aventure, plutôt original, mais qui ne fera cependant pas l'unanimité.

Note : 15/20

Pour ce 3e volet de la série à succès "Life is Strange" , Square Enix nous livre une aventure captivante dans un petit village de montagne où l'on découvre de nouveaux personnages attachants. La recette reste efficace et atypique. Techniquement, si tout n'est pas irréprochable, la modélisation des protagonistes en "motion capture" contribue à mettre l'émotion au centre du gameplay. Dirigiste et un peu frustrant (concernant l'exploration), "True Colors" souffre de quelques longueurs. Malgré tout, l'expérience saura plaire à son public. Notez aussi que l'éditeur abandonne le format épisodique au profit, dès le lancement, d'un jeu complet. Avec une douzaine d'heures au programme, il y a de quoi profiter de ce charmant village et de ses nombreuses quêtes (annexes et principales).

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
www.gamoniac.fr info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.insert-coin.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2022 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.