1633861043.jpg 1633861037.jpg 1633861032.jpg 1633861027.jpg 1633861023.jpg 1633861019.jpg 1633861013.jpg 1633861009.jpg 1633861002.jpg 1633860996.jpg
Site partenaire callofduty
"Ce cinquième opus est le blockbuster de Nintendo pour Noël 2021. Un jeu à connaître même s'il est moins populaire qu'un nouveau "Super Mario Bros." ou un "Zelda". "
Geek4Life
Metroid Dread

A l'occasion de la sortie de la nouvelle "Switch OLED", Nintendo dote sa console hybride du cinquième volet de sa fameuse saga "Metroid". Si les "Super Mario Bros" et autres "Zelda" ont fait le succès du géant nippon, "Metroid" fait également partie de ses exclusivités avec son mythique personnage de "Samus", la chasseuse de primes. Particulièrement attendu, après des années d'attente, que vaut cet opus pour Switch ?

19 ans après "Metroid Fusion", voici "Metroid Dread", réalisé par le studio Mercury Steam. Une exclusivité dans laquelle nous retrouvons l'héroïne Samus Aran dans un condensé d'action 2D hautement dynamique. Pour mettre sur un pied d'égalité les fans (possesseurs des précédents opus) et les néophytes qui eux découvrent la franchise, précisons d'entrée que dans cet épisode pour Switch, la belle n'est pas au meilleur de sa forme. De fait, à peine est-elle arrivée sur la planète ZDR pour enquêter sur la présence d'un dangereux "parasite X", aux pouvoirs dévastateurs, qu'elle est confrontée à un redoutable adversaire qui la laisse très affaiblie. C'est avec ce pitch que nous retrouvons "Samus" pour un nouveau mélange d'action et de plateformes en 2D. A vous d'explorer de nouveaux décors et de, progressivement, débloquer de nouvelles zones d'exploration ou se succèdent raccourcis et passages secrets ! Dans la pure tradition du genre, l'on obtient, au fur et à mesure que l'on progresse, de nouveaux pouvoirs. Ce qui nous motive à poursuivre de zone en zone et dynamise le gameplay. Tout en limitant les allers retours dans les mêmes décors. Joycon en main, les commandes sont intuitives et l'on apprécie la palette de mouvements de notre charismatique chasseuse de primes ! En revanche, ce cinquième opus n'est pas particulièrement "facile". Les plus jeunes et néophytes risquent fort de perdre patience lors de certains passages "délicats" qui requièrent de bons réflexes et une parfaite maîtrise des manipulations. Cela concerne aussi bien les combats que les phases de plates-formes. Un comble pour un jeu Nintendo ! Pourtant, à l'usage, c'est en partie pour ses challenges que "Metroid Dread" est un grand jeu ! Et avec les 7 robots "E.M.M.I", indestructibles, même les connaisseurs auront du fil à retordre pour rester en vie.

Un retour grandiose !

Doté d'une bonne réalisation audiovisuelle, cet épisode fait honneur à Nintendo. Les graphismes sont fins et inspirés, tout en respectant l'esprit originel de la saga. Quant aux bruitages, ils sont une fois de plus centraux dans l'immersion. Si la version "Switch" et "Switch Lite" sont de bonne facture, le summum sera d'en profiter avec l'écran de la "Switch OLED" qui vient de sortir le même jour que le jeu. Concernant la longévité de l'expérience, comptez près de 10 heures pour terminer l'aventure. Cela pourra varier en fonction de votre expérience en la matière. Que vous ayez déjà l'expérience des précédents volets de la saga ou que vous découvriez aujourd'hui cette aventure sur Nintendo Switch, le bilan est dans l'ensemble très positif. Surtout qu'une fois le soft terminé une première fois, il est possible d'accéder à une difficulté accrue. La recette est donc respectée et l'on apprécie le soin apporté aux graphismes. Et ce, même si les "Metroid" ne sont pas réputés pour la "beauté" dès environnement futuristes. Néanmoins, cet opus 2021 parvient à nous séduire. Un jeu original à connaitre si vous êtes amateur de challenges.

Geek4Life
Graphismes : 17/20

Fidèle aux codes de la série, "Metroid Dread" bénéficie de graphismes 2D soignés. Les animations sont fluides et l'on apprécie le dynamisme global. Les décors se renouvellent au fur et à mesure que l'on progresse. Le tout fait honneur à la Nintendo Switch.

Gameplay & prise en main : 18/20

Le studio Mercury Steam renouvelle avec talent l'expérience. Les fans retrouverons un gameplay efficace et une courbe de progression savamment orchestrée. Les pouvoirs de notre héroïne sont à débloquer pour faciliter son évolution dans l'environnement. Les "bleus" seront peut être surpris par la difficulté non négligeable, mais le tout reste accessible. Il faut juste insister. Notamment lors de certains combats et phases de plates-formes. Un beau challenge !

Musique et bruitages : 16/20

L'univers audio est soigné et contribue fortement à l'immersion. Les connaisseurs apprécieront le travail du studio Mercury Steam. Bruitages et musiques sont en phase avec les standards de la franchise.

Durée de vie : 16/20

Avec près de dix heures de jeu pour finir l'aventure - une première fois -, "Metroid Dread" offre une longévité honorable. On apprécie la courbe de progression et le fait de bloquer un mode de difficulté encore plus corsé.

Note : 17/20

La Nintendo Switch bénéficie du retour tant attendu de "Samus Aran", la fameuse chasseuse de primes de Nintendo. Personnage emblématique qui a contribué au succès des jeux Metroid. Avec la sortie de cette exclusivité, "Dread' fait honneur à ses prédécesseurs. Nous retrouvons un condensé d'action et de plates-formes 2D parfaitement exécuté. Un peu retord, certes, le jeu nécessite de persévérer. Les fans de challenges devraient l'apprécier. Ce cinquième opus est le blockbuster de Nintendo pour Noël 2021. Un jeu à connaître même s'il est moins populaire qu'un nouveau "Super Mario Bros." ou un "Zelda".

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
BlackHoundsTM Logo www.gamoniac.fr info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2021 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.