1635363382.jpg 1635363375.jpg 1635363368.jpg 1635363358.jpg 1635363348.jpg 1635363339.jpg 1635363330.jpg 1635363323.jpg 1635363314.jpg 1635363297.jpg 1635363270.jpg
Site partenaire callofduty
"Marvel's Guardians of the Galaxy est assurément l'un des blockbusters de Noël 2021. Nous retrouvons immédiatement l'esprit loufoque qui a fait son succès ! "
Geek4Life
Marvel's Guardians
of the Galaxy

Bonne surprise de la fin d'année 2021, "Marvel's Guardians of the Galaxy" nous invite à un condensé d'action et de plates-formes aux côtés des super-héros des films éponymes. Réalisée par Eidos Montréal et éditée par Square Enix, cette adaptation vidéo-ludique débarque sur PC et consoles, seulement quelques mois après avoir été annoncée "officiellement" lors de l'E3 2021. Le moins que l'on puisse écrire est que le résultat plaira aux fans. Nous retrouvons immédiatement l'esprit loufoque qui a fait son succès !

Disponible sur PC, PS5, PS4, Xbox Series, Xbox One et Nintendo Switch, "Marvel's Guardians of the Galaxy" est l'un des blockbusters de Noël 2021. Optant pour un jeu de tir à la troisième personne (TPS), cette aventure "spéciale", exclusivement solo, nous occupe près de vingt heures aux côté des Gardiens - finement modélisés en 3D - et agrémentés d'une localisation VF qui renforce l'immersion avec des dialogues à choix multiples et l'humour (si particulier) de la saga de Marvel. Si les débuts de nos Super-héros n'ont pas eu la notoriété des personnages cultes, comme Batman (DC Comics), Super-Man (DC Comics) ou encore Spiderman (Marvel), "Les Gardiens de la Galaxy" ont tout de même fait du chemin avec la sortie d'un premier long métrage en 2014 qui reprenait les bases du comics publié en 2008 (lui même étant une évolution de celui de 1969). Manette en main, le charme opère dès la scène d'ouverture ! On retrouve le charismatique "Star-Lord" (le chef autoproclamé), la belle "Gamora", mais aussi "Rocket Racoon" (un raton laveur au pelage spécialement bien modélisé sur PS5 !), "Drax" (la montagne de muscles) et, bien sûr, l'illustre "Groot" (un arbre doté de la parole). Fidèle à elle même, la fine équipe, toujours en quête de missions "bien rémunérées", cherche maintenant à capturer une créature rare dans une "zone interdite", afin de pouvoir - enfin - se sécuriser financièrement un petit moment... Malheureusement pour elle, les choses vont vite dégénérer et voilà que les Gardiens sont même menacés de finir en prison, s'ils ne trouvent pas - rapidement - une forte somme. C'est avec ce pitch que, de fil en aiguille, le soft nous plonge dans une succession d'action et de plates-formes en 3D (avec l'indispensable double saut) et des manipulations accessibles aux plus jeunes. Et ce, même s'il s'agit d'un titre "PEGI 16". Dans cette folle aventure spatiale, vous allez pouvoir évoluer sur plusieurs planètes et même profiter d'une liberté de choix avec de nombreux dialogues (qui impactent finalement assez peu la suite du scénario). Malgré un petit côté répétitif perceptible, "Marvel's Guardians of the Galaxy" est bon divertissement. Eidos Montréal a su restituer en pixels l'ambiance des fims et l'ADN de la franchise de Marvel. Nos super-héros sont clairement au centre de cette expérience. Au point de pouvoir les améliorer et d'accéder à plus de 40 tenues dans le jeu. Techniquement, notre version PS5 offre un rendu visuel assez spectaculaire. Nous pensons, notamment, à certains paysages et détails à l'écran. Sans être du niveau d'une "démonstration technologique", les graphismes font honneur à la console de Sony et l'on apprécie l'immersion et la mise scène. Testé en 4K, sur un écran 59", le blockbuster de Square Enix a de quoi impressionner. Que l'on soit fan ou non des longs métrages ! En revanche, le choix artistique d'opter pour des couleurs "flashy" peut être contestable... Au-delà du charme visuel et du soin apporté par ses créateurs pour faire le lien entre les films et ce jeu vidéo, la bande-son n'est pas en reste. Vous disposez de plus de 30 tubes des années 80, dont des chansons de Bonnie Tyler, Rick Astley, KISS, Hot Chocolate ou encore Mötley Crüe.



La bonne surprise de l'année 2021 !

A ce stade des présentations, l'univers est respecté et la réalisation n'a pas à rougir face aux standards des productions de fin 2021. Mais quid du gameplay ? C'est peut-être l'un des bémols. Car malgré la volonté d'être le plus fidèle possible à l'esprit de la licence et accessible au plus grand nombre, Eidos Montréal nous livre - in fine - une recette assez répétitive (à la longue). Certes, il y a les dialogues à choix multiples, mais l'impact est trop léger sur la suite du scénario. Idem pour les phases de combat qui deviennent un peu lassants après les premières heures de jeu. Les Boss pimentent, certes, l'aventure et ponctuent bien la progression, mais nous aurions aimé un peu plus de folie. On apprécie aussi la souplesse de "Star-Lord" équipé de ses Jet-bottes et les spécificités du groupe (dont Groot qui peut créer un pont en bois pour accéder à une zone inatteignable, soigner ou encore immobiliser). Nous vous laissons la surprise pour les autres compagnons, mais la recette est bienvenue et assure de s'amuser dès les premières minutes de jeu. Les phases de tir sont aussi dynamiques et l'on aime combiner les "points forts" du groupe pour prendre le dessus. Surtout dès que certains adversaires nous donnent du fil à retordre. Notez qu'il y a aussi le "Rassemblement" qui vise à motiver les troupes. Cette animation est plutôt sympathique mais devient répétitive Malgré son approche "action", le soft n'est pas qu'un pur jeu de combat. Il y a aussi de l'exploration et des énigmes à résoudre. Ce qui n'est pas révolutionnaire, mais contribue à renouveler l'expérience et évite de mettre en exergue son côté répétitif (propre au style TPS). Parmi les séquences marquantes, citons le fait de pouvoir voler à bord de votre vaisseau le "Milano" ou encore des phases (inspirées) de dialogue entre les héros. En conclusion, étant donné que Square Enix ne nous a que récemment dévoilé la sortie de ce jeu, nos attentes (et exigences) ne sont pas très marquées. Et manette en main l'on découvre un jeu qui n'est pas parfait, mais qui a tout de même de sérieux atouts ! Bref, que vous aimiez ou non la franchise, l'expérience est dépaysante avec son humour potache et ses mécanismes accessibles. Avec ses dizaines d'heures à arpenter l'espace en bonne compagnie, nous vous le recommandons. Surtout en alternative aux nombreux blockbuster "PEGI 18" qui visent un public "mature". Avec "Marvel's Guardians of the Galaxy" on retrouve un esprit léger et bon enfant. Ce qui devrait également plaire à certains parents pour leurs idées de cadeaux.

Geek4Life
Graphismes : 17/20

Si les graphismes 4K constituent un argument de poids pour "Marvel's Guardians of the Galaxy", la direction artistique "flashy" ne sera pas du goût de tous. Malgré ce choix, les personnages sont finement modélisés en 3D et détaillés, avec de belles animations. Le résultat fait honneur à la PS5 (support de notre test). Les décors sont aussi inspirés et plairont certainement aux fans des films.

Gameplay & prise en main : 15/20

Facile d'accès et plaisant à jouer, le soft s'est révélé efficace. Malgré ce constat, certains passages sont réplétifs et la recette peine finalement à se renouveler (surtout sur plusieurs dizaines d'heures de jeu). Il y a tout de même de quoi nous dépayser et séduire les fans de Marvel. Dommage toutefois que les choix des dialogues n'aient pas plus d'impact sur la suite de l'aventure. Malgré tout, les amateurs de TPS y trouveront un divertissement très agréable.

Musique et bruitages : 17/20

Avec sa localisation VF soignée, nous retrouvons l'esprit des longs métrages avec une bonne dose d'humour potache et déjanté. Les musiques 80 sont de la partie et l'on apprécie aussi la qualité des bruitages. La bande-son est en phase pour nous immerger dans cette folle aventure spatiale.

Durée de vie : 16/20

Malgré près de 20 heures de jeu, "Marvel's Guardians of the Galaxy" se révèle répétitif sur le plan de ses mécanismes. TPS dynamique, il nous invite à des phases d'action épiques, de plates-formes et de combats. Reste que la progression n'évolue pas assez pour tenir la distance (20 h c'est beaucoup). Heureusement que les personnages sont attachants et que l'on aime le côté déjanté restitué. Cela nous donne envie d'aller jusqu'au générique de fin. Mais qu'il est regrettable de ne pas avoir de mode multijoueur et que les dialogues à choix multiples n'aient pas davantage d'impact sur le scénario. En l'état, la rejouabilité est assez limitée. Reste que nous classons tout de même ce jeu dans les "bonnes surprises" de l'année 2021.

Note : 16/20

"Marvel's Guardians of the Galaxy" est assurément l'un des blockbusters de Noël 2021. Annoncé que récemment à l'occasion de l'E3 de Los Angles, le nouveau Hit de Square Enix nous a pour le moins impressionnés ! Doté de graphismes spectaculaires avec un niveau de détails profitant de nos dernières cartes graphiques PC et des possibilités qu'offrent les PS5 et Xbox Series X|S, l'on s'immerge - plusieurs dizaines d'heures - dans cet univers loufoque (mais attachant) des films et Comics de Marvel. Optant pour un TPS dynamique, ce jeu vidéo "Next gen" nous invite à voyager dans avec "l'équipe de choc" et une bonne dose d'humour... Certes, un léger côté répétitif s'installe une fois passée la découverte des mécanismes du gameplay mais, dans l'ensemble, la recette est suffisamment maîtrisée pour combler les fans de la saga et plus largement les amateurs de jeux d'action. Une bien belle surprise de fin d'année. Qui, contrairement à d'autres blockbusters n'est pas estampillée PEGI 18. Mais - seulement - PEGI 16. Ce qui devrait aussi plaire à bien des parents...

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
BlackHoundsTM Logo www.gamoniac.fr info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2021 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.