1636308364.jpg 1636308357.jpg 1636308350.jpg 1636308340.jpg 1636308333.jpg 1636308273.jpg 1636308267.jpg 1636308261.jpg 1636308256.jpg
Site partenaire callofduty
"Call of Duty : Vanguard ne révolutionne pas la série, mais ce 18e opus nous offre une expérience particulièrement spectaculaire. Avec sa nouvelle campagne solo, on apprécie d'évoluer en compagnie de 5 soldats délite dans plusieurs zones géographiques avec des ambiances qui contrastent et une mise en scène toujours "hollywoodienne". "
Geek4Life
Call of Duty: Vanguard

Comme à chaque fin d'année, Activision Blizzard nous dévoile son FPS hollywoodien. Le nouvel opus d'une série qui totalise à ce jour plus de 400 millions d’exemplaires ! Ce nouveau "Call of Duty", baptisé "Vanguard", marque un virage à 180° avec l'univers contemporain, sachant qu'il s'agit d'un retour à la Seconde Guerre mondiale. Et pas n'importe quand : après la mort du "Führer ", lors du déclin de l'Allemagne Nazie. Au programme : campagne solo, multijoueur et mode "Zombies". Mais le résultat est-il à la hauteur de nos attentes ?

Développé par Sledgehammer Games, "Vanguard" est le 18e épisode de la série des Call of Duty (débutée en 2003). Il est à découvrir sur PC, PS4, PS5, Xbox One et Series X|S, près de vingt ans après un premier opus qui avait imposé le style FPS couloirs sur PC, lors d'une immersion mémorable pendant la Seconde Guerre mondiale. Si les premier épisodes s'étaient focalisés sur cette période, au fil des ans, nous avons pu aussi voyager et explorer différentes époques dans un déluge d'action. D'après nos échanges avec les fans de la série, les épisodes dits "contemporains" seraient actuellement les plus prisés... Mais le fait est qu' Activision Blizzard a cherché à alterner les univers pour éviter la lassitude des joueurs, alors ? Fait certain, désormais la barre est particulièrement "haute" (notamment depuis "Modern Warfare" en 2019). En conséquence, le niveau d'exigence des fans est devenu extrêmement marqué. Aussi, chaque nouvel opus s'avère un évènement (avec des ventes qui se comptent par millions pour l'éditeur), mais également un passage "délicat" pour les équipes, car chaque opus est scruté à la loupe par la presse et des hordes de joueurs qui "jugent" la qualité (et les éventuels défauts) de cette référence absolue du FPS. Ce divertissement PEGI 18 est aussi une "vitrine technologique" pour l'industrie vidéoludique. Testé sur PS5 par notre rédaction, le premier contact avec "Vanguard" est positif. Il nous immerge à la fin de la Seconde guerre Mondiale, après la mort d'Adolf Hitler, au moment où l'Allemagne Nazie est sur le point de perdre la guerre. Doté d'un mode Campagne - hautement scripté -, ce 18e volet de la franchise nous invite à suivre les aventures de 5 soldats, membres de la "Task Force One" dont l'objectif est de collecter des informations sur le projet "Phénix". Ce qui laisse entendre que l'Allemagne peut renaitre de ses cendres... Ce choix de multiplier les protagonistes n'aide pas forcément le joueur à développer une empathie envers ces 5 héros de pixels, mais apporte en revanche un côté dynamique bienvenu. Avec à la clé des batailles épiques dans différentes régions du globe.

Apprêtez-vous à faire la connaissance du sergent Arthur Kingsley (du 9e bataillon de Parachutistes de l'Armée Britannique) qui vous donnera l'occasion de commander aux troupes sur le champ de bataille (petite nouveauté sympathique). Puis du lieutenant Polina Petrova, une tireuse d'élite qui met ses talents au service de la défense du Front de l'Est. S'y ajoutent le pilote Wade Jackson (déployé dans le Pacifique), Lucas Riggs (le M. démolition du groupe) et enfin Richard Wabb, le "bras droit" du sergent Kingsley. Cette alliance internationale autour de la "Task Force One" nous occupe en tout entre cinq et sept heures, rien que pour la campagne solo. Cette dernière s'articule autour de flashbacks (l'absence d'une suite chronologique déroutera certains d'entre nous). Dans l'ensemble, la recette est connue, mais assez divertissante, efficace et surtout dynamique. Si bien que l'on prend rapidement plaisir à s'immerger dans cette succession de couloirs en 3D où l'on "canarde" à tout va. Le tout, ponctué par de multiples scripts et explosions ! De notre point de vue, si l'expérience est qualitative, nous aurions aimé encore plus de "folies" pour accroitre le côté "hollywoodien" de la série. Car, en l'état, les moments à couper le souffle sont, finalement, assez limités. Un comble, quand on sait qu'il s'agit de la marque de fabrique des "Call of Duty" ! Notre coup de cœur va à la mission en Russie avec l'effondrement du bâtiment lors du bombardement allemand. Quant à la durée (et la longévité) de la campagne solo, tout dépend si vous courez de point en point pour finir la mission au plus vite (dès lors, l'expérience peut sembler assez courte) ou si, à l'inverse, tout comme nous, vous admirez les décors et évoluez "prudemment" dans ces vastes lieux propices à bien des fourberies. Ce qui rend la durée du jeu bien plus acceptable. La qualité visuelle est aussi un des points forts. Sledgehammer Games utilise le moteur 3D de "Call of Duty : Modern Warfare" (2019). Avec l'ajout du RayTracing (sur PS5), le résultat est particulièrement impressionnant ! Qu'il s'agisse des textures, des modélisations faciales, des animations ou encore des effets pyrotechniques, "Vanguard" nous en met plein la vue ! Lors de notre test, nous avons grandement apprécié le nombre de détails à l'écran et le soin apporté à chaque scène pour cultiver une atmosphère hautement immersive. Bref, la Campagne solo est franchement divertissante et fera le "job" pour qui aime "Call of Duty" pour l'aspect solo.

Du multi et des zombies !

A ce stade des présentations, il est temps de parler aussi de l'autres gros morceau du jeu : le mode "multijoueur". Sachant qu'une partie de la communauté n'achète chaque nouvel épisode quasiment que pour cela. Au point que "Call of Duty Black Ops 4" avait, carrément zappé l'intégration d'une Campagne (heureusement l'éditeur a depuis fait machine arrière pour les suites de la série). Maintenant, que penser du multijoueur ? Testé en ligne et en local (face à des Bots), nous avons d'abord apprécié la variété des lieux (il y a en a pour tous les goûts). Sans surprise, les développeurs ont décliné ceux du mode Campagne pour nous offrir de quoi faire "parler la poudre". Il n'en demeure pas moins que les cartes du multijoueur sont assez petites et n'ont pas la même qualité esthétique que celles du mode scénarisé (cinématographiques). Sans êtres laids, les différents théâtres d'opération sont "classiques" pour qui aime les FPS et plus précisément les "COD". Concernant l'intelligence artificielle, à l'instar du mode Campagne, les soldats ennemis ne sont pas très malins. C'est davantage la quantité d'ennemis au m² qui constitue la difficulté, plus que la capacité de ces derniers à nous déloger. De toute façon, la majeure partie d'entre nous optera pour des affrontement en équipe (avec de vrais joueurs). Notez aussi que, si vous souhaitez profiter de "Call of Duty : Vanguard" avec un(e) ami(e), il est possible de jouer en "écran splitté" ! Une excellente initiative pour la convivialité. Toujours côté multijoueur, nous disposons au total de 20 cartes jouables, dont 16 incorporées aux différents modes de base ("match à mort par équipe", "mêlée générale", "recherche et destruction", etc.) tandis que les quatre autres sont disponibles dans le mode inédit, intitulé "Champion de la Colline", dans lequel les joueurs s'affrontent en arène, en petit groupe. Ce qui rappelle le mode "2 contre 2" dans "Call of Duty: Modern Warfare" (2019) et "Call of Duty: Black Ops Cold War" '2020).



Autre évolution cette année : l'arrivée du "Rythme de Combat" qui permet de choisir entre "Tactique", "Assaut" et "Éclair". A vous de déterminer votre style. Et pour ceux qui aiment varier les plaisirs, il est aussi possible de les mélanger avec l'option "Tous". Le nombre de joueurs est forcément impacté. Si vous optez pour l'approche "tactique", vous pouvez évoluer sur la map à 6 contre 6. A contrario, "Assaut" demande de jouer à 10 contre 10 (ou 12 si vous préférez). Enfin, si vous appréciez les confrontationS de masse, "Eclair" devrait vous convenir avec des parties à 24 contre 24 ! Outre les modes et le choix du style, nous avons une fois de plus la possibilité d'accéder à de nombreuses armes que l'on peut customiser. A vous de les agrémenter d'accessoires en acceptant l'impact (bonus/malus) de chaque customisation. Dans l'ensemble, il y a matière à y passer un bon nombre d'heures à "fragger". En revanche, notez que nous n'avons pas constaté d'évolution majeure depuis l'accès à la BETA-test. Enfin, le dernier gros morceau de "Call of Duty : Vanguard" est naturellement le mode "Zombies". Très apprécié d'une partie des fans de la série. Notamment pour son côté "déjanté" et le fait qu'il est propice à en profiter entre amis (en coop). A l'heure du lancement, c'est un peu la "douche froide" de ce côté, sachant que ce pan du jeu est limité en novembre 2021 (à l'heure du lancement de "Vanguad"). Précisons que la sortie de la saison 1 est déjà panifiée à décembre 2021. Ce qui signifie que l'on peut déjà s'amuser à survivre (en coop), face aux vagues de zombies qui déferlent sur notre petit groupe de survivants. Mais il faut encore attendre pour juger réellement de la qualité de ce que nous réserve l'équipe de Sledgehammer Games pour ce mode "horrifique". En l'état, il y a de quoi nous occuper un bon quart d'heure. Ce qui est un peu juste. En conclusion, "Call of Duty : Vanguard" n'est pas le meilleur opus de la saga, mais il conjugue assez d'arguments pour nous divertir et que l'on profite d'une qualité d'image spectaculaire en solo et d'un condensé d'action frénétique en mode multijoueur, avec demain en coop de quoi prolonger l'expérience avec le retour du mode "Zombies".

Geek4Life
Graphismes : 18/20

Si le mode Campagne est bien plus impressionnant que le multijoueur, "Call of Duty : Vanguard" reste un très beau FPS "Next Gen". Testé sur PS5, le rendu est époustouflant. Textures, fumées, ombres et lumières dynamiques, effets pyrotechniques et Ray Tracing subliment la mise en scène ! Les cinématiques sont également très soignées. Le tout ravira les fans et amateurs de jeux sur la WWII. A l'inverse, le mode "Zombies" n'est pas encore pleinement accessible (et donc impossible à juger) et la partie "Multijoueur" est, selon nous, un peu moins aboutie techniquement. Le résultat reste cependant honorable.

Gameplay & prise en main : 15/20

La recette est connue et après 18 volets au compteur et au rythme d'un FPS par an, nos exigences sont devenues particulièrement marquées. Concrètement, sur PS5, la prise en main est très bonne (surtout avec la manette "DualSens" et une meilleure gestion des gâchettes !). L'effet couloirs est certes encore présent, mais le tout assez dynamique pour nous immerger. L'IA a clairement ses limites, mais l'on apprécie le côté hollywoodien de ce FPS hautement scripté ! Côté multijoueur, l'expérience reste également plaisante, mais au lancement, le mode Zombie est en "Early Access". Il faut donc attendre décembre pour jouer sur pièce.

Musique et bruitages : 17/20

Comme sur le plan visuel, la qualité sonore est très importante dans l'immersion et Sledgehammer Games y a consacré du temps et c'est tant mieux ! Outre les musiques de Bear McCreary (qui a notamment travaillé sur "God of War"), les bruitages sont très réalistes. Les voix VF sont aussi parfaitement interprétées par les acteurs. Bref, que du bon !

Durée de vie : 16/20

La durée de la campagne solo dépend de votre façon de jouer. Si vous foncez dans le tas, visez les cinq heures. A contrario si vous évoluez prudemment, jouez en "difficile" et admirez les somptueux décors et environnements (ultra-détaillés), l'expérience peut atteindre les sept heures. A cela s'ajoute le mode multijoueur. Et là encore, cela dépend de chacun ! Certains resteront limités aux Bots (qui ne font pas très mal), tandis que les puristes se confronteront à la communauté en ligne sur la vingtaine de maps inédites. Enfin, il y a aussi le mode "Zombies" (mais il ne sortira qu'en décembre 2021). Reste qu'il est a prendre en compte pour juger de ce qu'offre ce 18e "Call of Duty".

Note : 16/20

"Call of Duty : Vanguard" ne révolutionne pas la série, mais ce 18e opus nous offre une expérience vidéoludique particulièrement spectaculaire qui ravira les fans de FPS. Avec sa nouvelle campagne solo, on apprécie d'évoluer en compagnie de 5 soldats délite dans plusieurs zones géographiques avec des ambiances qui contrastent et une mise en scène toujours "hollywoodienne". Certes, il a quelques défauts (nous aurions notamment aimé encore plus de folie au niveau des séquences d'action cinématographiques ou l'IA est parfois perfectible), mais le tout reste d'un très bon niveau. Côté multijoueur, Sledgehammer Games nous dévoile 20 nouvelles maps pour profiter des différents modes de jeu. Enfin, il y a aussi le mode "Zombies" (très apprécié pour son approche "coop"), mais au lancement nous avons trop peu de contenu à nous mettre sous la dent. Il faut attendre décembre 2021 pour que les chose sérieuses commencent. Dans l'ensemble, ce nouveau volet offre assez d'arguments pour plaire. Même si chacun n'aura pas forcément les mêmes attentes (solo vs multijoueur). Reste qu'Activison-Blizzard devrait, cette année encore, faire un "carton plein" pour Noël !

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
BlackHoundsTM Logo www.gamoniac.fr info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2021 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.