Halo2021xBOXC000006.jpg Halo2021xBOXC000001.jpg Halo2021xBOXC000002.jpg Halo2021xBOXC000003.jpg Halo2021xBOXC000004.jpg Halo2021xBOXC000005.jpg Halo2021xBOXC000007.jpg
Site partenaire callofduty
"Un franc succès, même si un volet coopératif aurait été bienvenu. Le studio 343 Industries maitrise la recette et devrait - avec cet opus - séduire de nouveaux joueurs réceptifs aux bons FPS et à l'aspect "Free to Play". "
Geek4Life
Halo Infinite

Attendu depuis son annonce - en 2018 - à l'E3, "Halo Infinitie" (du studio "343 Industries") marque le renouveau de la célèbre saga des FPS futuristes sur consoles Microsoft. Divisé en deux parties - une campagne solo (épique) et un mode multijoueur ("Free to Play") -, cet opus "Next Gen" s'annonce magistral. Reste à savoir si c'est réellement le cas, manette en main ?

Disponible sur PC, Xbox One et Xbox Series X|S, "Halo Infinite" n'a pas eu un développement facile. Au point de compter une bonne année de retard sur le calendrier initial ! Même si cette création "chaotique" pouvait inquiéter les fans sur le résultat final, ce temps supplémentaire a, de toute évidence, profité au projet. Testé sur Xbox One (grâce à sa disponibilité illimitée - dès sa sortie - via le "Game Pass"), nous avons immédiatement pu profiter du spectacle (en 4K) qu'offre la campagne solo. La pièce maîtresse du jeu (la partie payante). Après une brève introduction - assez dramatique pour notre héros -, l'on endosse (enfin) l'armure emblématique de la série et empoigne diverses armes futuristes qui soulignent notre toute puissance. L'ambiance des débuts sur Xbox est conservée, mais le "level design" rappelle de notre point de vue une ambiance plus sombre à la façon des derniers "Doom" d'id Software. Manette en main, les commandes sont intuitives et vite maitrisées. Que du bon !



Le gameplay reste plutôt "bourrin" et dynamique. Ce qui renforce, là encore, la comparaison avec d’autres célèbres sagas de FPS. L'action embraille directement après la conclusion du jeu "Halo 5 : Guardians" (2015), où le Master Chief était particulièrement mal en point... Notre soldat est ici récupéré - in extremis - par un pilote qui l'aide à repartir illico au combat ! Passée cette introduction "hollywoodienne", vous allez pouvoir vider quelques chargeurs dans un déluge d'action en 3D où les ennemis serviront de "chair à canon". L'esprit exutoire se confirme face à la fureur de notre "Major" (particulièrement décidé à se venger). Si le concept et le scénario sont assez "basiques", il faut reconnaitre que l'on prend immédiatement plaisir à enchainer les fusillades et à évoluer dans l'environnement (notamment grâce au grapin !). Important : si vous souhaitez profiter de cet opus pour "approfondir le background" des derniers volets, ce n'est clairement pas l'idée de ses créateurs. En effet, il est davantage question d'un épisode "reboot" qui cherche à revenir à l'essence même du tout premier FPS. sorti il y a (déjà) une vingtaine d'années, plutôt que de creuser l'approche scénaristique ! Malgré ce choix (qui peut diviser), il s'agit d'un volet totalement inédit qui reprend les codes et y applique un savoir-faire "peaufiné" au fil des ans. Et ça fonctionne plutôt bien d'un bout à l'autre de la campagne solo.


Halo nous revient en grande forme

Après un démarrage d'une rare efficacité, la campagne solo est rythmée et divertissante (même, si l'on aurait aimé encore plus de passages "épiques"). Sachant que l'action se renouvelle non-stop et que l'on collecte des armes à foison et qu'en parallèle les ennemis (aliens) ne demandent qu'à "goûter" à votre fureur. Passé le cap du tutoriel, vous ne tarderez pas à visiter "Zêta Halo", un monde (open world) dominé par les redoutables "Parias". Ces derniers ne manqueront pas de vous attaquer frénétiquement dès vos premiers pas sur leur territoire. Le feeling avec les armes et les commandes sont plutôt bons. On apprécie aussi le fait de pouvoir courir (sans l'impact de la fatigue) et le fait de régénérer sa "jauge de vie" en se mettant à couvert ; ce qui est assez classique pour un FPS grand public. Vous aurez également un sentiment de toute puissance en enchainant les tirs, une fois "maître de la manette". Si la recette est forcément basique dans ce registre, elle fait mouche et nous charme durablement. Il s'agit clairement d'un très bon opus de la franchise et plus généralement d'un FPS de grande qualité ! Outre les fusils d'assaut et les armes aliens, le fusil de sniper est hautement efficace. Concernant les objectifs, il s’agit d'accomplir diverses missions "principales" et "annexes" qui nous invitent à explorer les différentes zones et qui renouvellent fortement l'ambiance visuelle au fil de l'aventure scénarisée. Jusqu'à nous inviter à explorer les sous-sols de "Forerunners" ! Il vous revient aussi d'éliminer des cibles, d'aider des PNJ ou encore de détruire certains bâtiments "stratégiques". Que vous ayez joué (ou non) aux précédents épisodes de la saga, cet opus 2021 devrait mettre tout le monde d'accord. Surtout qu’avec sa trame scénaristique, le soft nous met immédiatement "dans le bain". L'ambiance est savamment travaillée et profite d'une mise en scène soignée. Autre point important pour les débutants : dans la pure tradition du genre, il y a plusieurs niveaux de difficulté. A ce propos, une fois passées les premières minutes de jeu, l'on constate qu'avec "Halo Infinite", le studio "343 Industries" cherche clairement à séduire un large public. La politique de "Free to Play" - pour le mode multijoueur - va elle aussi, dans ce sens !

Esthétique et fluide !

Concernant les graphismes, ça donne quoi ? Le studio "343 Industries" nous livre un beau FPS. Certes, à l'heure où la démo du jeu "Matrix" fait le buzz et nous émerveille avec un rendu proche du "photoréalisme" (grâce à l'Unreal Engine 5), on pourrait reprocher à "Halo Infinite" d'être, finalement, assez "classique" pour un FPS diffusé fin 2021. Et, contrairement à d'autres volets de la saga, "Halo Infinite" n'arrive pas au même "effet waouh". Toutefois, malgré ce léger bémol artistique, le résultat nous a tout de même grandement charmés ! Modélisations 3D, mise en scène soignée, effets d'ombres et de lumières (avec un cycle jour/nuit), le tout est assez efficace pour nous immerger - pleinement - et rapidement dans ce univers spatial et futuriste. Sur le plan technique : si les Xbox Series X|S et PC (équipés de cartes graphiques de "dernière génération" RTX) pourront pleinement profiter d'une fluidité d'action - à 60 ou 120 images/seconde - notez que, même une "modeste" console Xbox One S offre une fluidité d'action "honorable". Concernant la bande-son, les musiques sont parfaitement en phase avec l'ambiance souhaitée et l'on apprécie spécialement la localisation VF, ainsi que la qualité des bruitages des armes et des ennemis. Le tout concourt à faire de "Halo Infinite" un épisode majeur de la franchise. Malgré ce bilan "positif", nous avons regretté l'absence d'un mode "coopératif". Ce qui avait plu dans les précédents volets de la saga. Reste qu'en matière de FPS futuriste, "Halo Infinite" est un titre majeur de l'année 2021. Nul doute qu'entre son gameplay jubilatoire, ses graphismes 4K attrayants et une VF de qualité, il se fera rapidement une solide réputation sur PC et Xbox. Un come-back réussi pour le Master Chief.

Geek4Life
Graphismes : 17/20

343 Industries nous offre un très beau FPS. Doté de graphismes soignés, d'une ambiance épique et d'une fluidité d'action remarquable, "Halo Infinite" devrait s'imposer à Noël 2021. On aime également le bestiaire, l'atmosphère des différents lieux, mais aussi la qualité des textures, les jeux d'ombres et de lumières ou encore le cycle jour/nuit. Si les version PC et Xbox Series sont forcément les plus "abouties" (avec plus de puissance de calculs). Notez que notre test sur "Xbox One S" fut déjà très impressionnant ! Bref, un retour triomphant.

Gameplay & prise en main : 16/20

Quel plaisir de retrouver l'esprit du premier épisode avec un déluge d'action et de frénésie épique ! Les commandes sont simples et intuitives et plusieurs niveaux de difficulté sont proposés. En l'état, nous aurions aimé profiter du solo - en coopération - (comme par le passé). Reste que même sans cela, le tout reste diablement efficace pour qui aime les FPS. Outre le solo, l'aspect multijoueur (Free to Play) est également une réussite. De quoi varier les plaisirs et s'y confronter sans débourser un centime.

Musique et bruitages : 17/20

Outre ses graphismes, la bande-son est aussi soignée ! Voix VF d'excellente facture, bruitages et musiques concourent à faire de "Halo Infinite" un blockbuster redoutable pour Noël 2021. Le résultat fera l'unanimité.

Durée de vie : 16/20

Rien qu'avec la "première saison" du multijoueur (Free to Play), "Halo Infinite" nous a séduits. Mais nous aurions tort de ne pas investir dans sa "campagne solo"... Car il est question d'un déluge d'action - parfaitement maitrisé - sur une quinzaine d'heures. Bien que nous ayons spécialement aimé cela, il est tout de même regrettable qu'il n'y ait pas d'approche "coopérative". Peut-être que cela arrivera par la suite via une mise à jour ?

Note : 16/20

Attendu par ses millions de fans et amateurs de FPS futuristes, "Halo Infinite" est enfin disponible sur PC et consoles Xbox. L'occasion de profiter - gratuitement - du multijoueur avec son approche "Free to Play". Mais surtout de sa nouvelle campagne solo particulièrement impressionnante ! De notre point de vue, le résultat est un "franc succès", même si un volet coopératif aurait été bienvenu. Le studio 343 Industries maitrise la recette et devrait - avec cet opus - séduire de nouveaux joueurs réceptifs aux bons FPS et à l'aspect "Free to Play". Une démarche bienvenue pour séduire, au-delà des inconditionnels de la franchise.

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
www.gamoniac.fr info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.insert-coin.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2022 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.