1646067646.jpg 1646067634.jpg 1646067625.jpg 1646067616.jpg 1646067607.jpg 1646067598.jpg 1646067588.jpg 1646067563.jpg 1646067551.jpg 1646067542.jpg
Site partenaire callofduty
"Codemasters fait évoluer la série avec une approche encore plus « arcade » et permissive visant à séduire un maximum de joueurs. Dans les faits, « GRID Legends » est un titre plaisant, avec de bonnes sensations de vitesse, une conduite fun et un contenu honorable"
Geek4Life
GRID Legends

Suite à son rachat par Electronic Arts, l’illustre série de jeux de courses automobiles de Codemasters fait un come-back en 2022 sur PC et consoles. L’occasion de retrouver plus de 130 véhicules (issus de 9 catégories) et une large variété de circuits, visant à rassasier les fans de vitesse. Plutôt efficace et accessible avec son approche arcade assumée la franchise est une référence. Dès lors, nous avions hâte de nous y confronter pour admirer - pied au plancher - les évolutions et ses graphismes « Next gen ». Qu’en est-il ? Bon ou mauvais GRID ?

En 2019, Codemasters nous livrait un sympathique « reboot » de son fameux « GRID Race Driver » (2008) qui avait marqué les esprits. Le studio britannique faisait là un sérieux saut qualitatif en nous offrant des graphismes spectaculaires (d’un niveau de détails inédits pour la franchise), grâce à la puissance de calculs de nos consoles actuelles et PC équipés de cartes graphiques de dernière génération. A l’époque, l’expérience nous avait globalement séduits, même s’il faut l’avouer... les retrouvailles n’offraient rien de révolutionnaire ou de particulièrement original. Il s’agissait surtout d’un bon jeu à la recette efficace. Le sachant, nous étions malgré tout curieux de voir ce que donne - en 2022 - ce nouvel opus. Surtout, depuis que la franchise est désormais sous pavillon Electronic Arts (suite au rachat de Codemasters en février 2021 !). Baptisé : « GRID Legends » et soigneusement teaser depuis quelques mois, ce nouveau jeu semblait très prometteur. Qu’en est-il manette en main ? Testé à partir de la version PlayStation5 (fournie par l’éditeur), le soft impressionne d’emblée avec ses graphismes soignés (en 4K) et une fluidité d’affichage à 60 images/seconde qui contribue à nous donner de belles sensations de vitesse. De fait, l’expérience s’avère aussitôt grisante et plutôt permissive dès l'introduction. Au fil des heures de jeu, on utilise beaucoup le « drift », ce qui accentue encore le côté fun et arcade recherché par le studio ! Avec plus de 130 véhicules à disposition, couplés à une large variété de lieux répartis aux quatre coins du Monde (et un vaste choix de circuits sur chaque site !), « GRID Legends » ne manque pas d’arguments pour qui aime la conduire « arcade ». A l’inverse, ce changement de cap ne sera pas du goût de tous. Notamment des joueurs en quête de simulation pur jus. Une fois lancé à toute vitesse sur l’asphalte, nous retrouvons immédiatement les bases de la série, avec des commandes intuitives et l’ATH paramétrable. Néanmoins, le tout est plus orienté « arcade » que jamais. Autant dire qu’il est accessible y compris aux novices et parfait pour ceux qui découvrent la saga avec "Legends". D’autant plus que plusieurs niveaux de difficulté sont proposés en début de partie. A l’usage, on apprécie particulièrement la variété des « montures », 130 véhicules (dont des camions) répartis dans 9 catégories. Un choix vraiment plaisant.

Une série plus ARCADE mais toujours aussi efficace

De notre point de vue, nous sommes immédiatement en terrain connu et «Legends» ne chamboule pas les bases qui ont contribué au succès de la série de Codemasters. En revanche, la surprise vient de l’évolution de l’intelligence artificielle et de la présence, dans cet épisode, d’un « ennemi juré ». Un rival qui ne manque pas de vous faire quelques « crasses », voire de vous envoyer dans le décor, pour s’assurer la victoire. Même si tout cela reste relativement "soft". Le contenu de « GRID Legends » s’articule, quant à lui, principalement autour du mode « Histoire ». Mode où l'on incarne le pilote « 22 » de l’équipe « Seneca Motorsport » qui doit composer avec les soucis financiers de son écurie et de grandes rivalités avec les équipes adverses… Nous vous laissons la primeur du scénario, mais retenez que c’est assez "convenu". L’aventure scénarisée baptisée « Driven to Glory » est surtout l’occasion d’enchaîner les 36 épreuves proposées et d’admirer les cinématiques, mais aussi la modélisation 3D des dégâts opérés sur les véhicules (ou dans le décor). Le mode « Carrière » est, lui, moins riche en fioritures que « Driven to Glory », mais il le complète et se boucle aussi en quelques heures. Notez que le rendu visuel de cette nouvelle mouture est assez bluffant (et détaillé). Et ce, grâce à la dernière version du moteur « Evo » du studio britannique utilisé récemment pour « DIRT5 ». A ce propos, les effets météo et cycles jour/nuit contribuent à sublimer le rendu visuel des courses façon « Next Gen ». Comme toujours, nous disposons de plusieurs caméras (accessibles via un bouton), pour choisir à l’envi entre la vue de l’habitacle, celle depuis l’asphalte ou encore la vue à la 3e personne (plus ou moins près du bolide). Chacun y trouvera son bonheur. Même si le tout est ultra-classique pour qui aime les jeux de courses de voitures ! Malgré tout, nous avons spécialement aimé le fait de pouvoir faire pivoter la caméra à bord du véhicule. Ce qui permet d’admirer les détails du tableau de bord ou, tout simplement, de jeter un bref coup d’œil lors d’un dépassement. Point qui n'est pas commun et donc appréciable !

Un classique pour les amateurs de courses

Outre le mode "Histoire" et "Carrière", nous profitons des fameuses « courses uniques » et d’un mode en ligne pour aller défier la communauté (ou jouer avec des amis connectés). Notez que le soft est «Cross Platform ». Par ailleurs, la courbe de progression est plutôt bonne et nous avons apprécié le système d’amélioration des voitures. Ce qui contribue à donner envie de passer du temps devant l’écran pour pleinement profiter de vos modifications. A l’inverse, la personnalisation n’est pas très poussée. Reste que « GRID Legends » ne vise nullement à concurrencer « Gran Turismo 7 » (Sony). Aussi, il ne faut pas chercher malgré la sortie prochaine du blockbuster de Sony PlayStation à comparer GRID à ce type de production « simulation ». Reste qu'en matière de jeux "arcade , le soft d’EA se défend et plutôt bien d'ailleurs... L’opus 2022 garde indéniablement les bases efficaces de ses prédécesseurs, avec une bonne dose de fun, des commandes intuitives et accessibles. Ce qui lui permet de viser le "grand public" plutôt que les mordus de la simulation aux jeux élitistes et gameplays ultra-réalistes. En ce sens, GRID Legends est, dans son registre, une franche réussite.

Geek4Life
Graphismes : 17/20

A cheval sur deux générations de consoles « GRID Legends » offre des graphismes séduisants, mais qui pourraient certainement être encore plus impressionnants en faisant l’impasse sur le PS4 et la Xbox ONE. En l’état, nous avons apprécié la version PS5 (notre test) pour ses bonnes sensations de vitesse, ses bolides à la modélisation 3D soignée et la variété des circuits (avec effets météo). Sans être une démonstration technologique, le tout est honorable pour une sortie en 2022. De notre point de vue, la qualité graphique reste « dans la course », même si la concurrence est féroce !

Gameplay & prise en main : 16/20

Plus arcade que par le passé, « GRID Legends » ne fera pas l’unanimité. Néanmoins, le contrat est respecté, Codemasters nous livre un jeu fun, accessible et riche en contenu. Certes, le mode scénarisé aurait pu être plus consistant et nous aurions aimé davantage de personnalisation des véhicules, mais la conduite reste clairement l’un des points forts de la saga. Bref, un bon jeu de course orienté « grand public » à connaitre particulièrement de tous ceux qui aiment la conduite « arcade ».

Musique et bruitages : 15/20

La bande-son est soignée et l’on apprécie les bruitages. Néanmoins, les musiques sont, dans l'ensemble, un peu moins impactantes qu'espéré, mais elles ont le mérite de contribuer au charme de l’expérience, via des passages dynamiques. Les vrombissements restent, quant à eux, au centre de l’expérience, tout comme les crissements de pneus. Le résultat est classique pour un jeu de courses automobiles.

Durée de vie : 16/20

Le contenu est correct avec les mode Histoire et Carrière, les courses uniques et le mode multijoueur en ligne. Disposer de plus de 130 véhicules est un argument de poids, surtout vu les différences entre les « montures » ! La recette est indéniablement bonne, à condition bien sûr d’aimer les jeux de courses orientés « arcade ».

Note : 16/20

Codemasters fait évoluer la série avec une approche encore plus « arcade » et permissive visant à séduire un maximum de joueurs. Dans les faits, GRID Legends est un titre plaisant, avec de bonnes sensations de vitesse, une conduite fun et un contenu honorable (+ 130 véhicules) ! Après, il faut adhérer à ce changement de cap. De notre point de vue, les équipes de Codemasters restent particulièrement efficaces en la matière et cet opus 2022 est une réussite à tous les niveaux. Seul bémol : on sent que cet épisode est à cheval entre deux générations de consoles. Viser uniquement les PC, PS5 et Xbox Serie (en délaissant les versions PS4 et Xbox One) aurait certainement permis d’accentuer l’effet « Next Gen ». Nul doute que cela sera certainement le cas du prochain titre du studio britannique... Bref, si vous aimez la saga et les voitures, le jeu d'EA est à connaitre en 2022.

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
www.gamoniac.fr info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.insert-coin.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2022 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.