1653842594.jpg 1653842589.jpg 1653842578.jpg 1653842571.jpg 1653842563.jpg 1653842554.jpg 1653842529.jpg 1653842523.jpg 1653842516.jpg 1653842510.jpg 1653842504.jpg 1653842498.jpg 1653842485.jpg 1653842478.jpg 1653842473.jpg 1653842465.jpg
Site partenaire callofduty
"Sans chambouler ses fondamentaux, Sniper Elite 5 progresse par petites touches. On apprécie l’efficacité de son gameplay et le fait d’évoluer dans de vastes environnements semi-ouverts. Plus orienté infiltration que par le passé, la saga fait mouche avec ses combats au fusil à lunette, mais aussi en introduisant le mode « Invasion »."
Geek4Life
Sniper Elite 5

Fort du succès de la série « Sniper Elite », Rebellion nous livre un 5e opus spectaculaire qui nous immerge en France, en 1944, sous les traits du soldat d’élite Karl Fairburne. Toujours aussi dynamique et généreux en fourberies et éliminations épiques au fusil à lunette... cet épisode s’annonce incontournable. Reste à savoir si le tout parvient à se renouveler et à enrichir le gameplay ?

Que de chemin parcouru (et de soldats éliminés) par notre héros, Karl Fairburne ! Rebellion a enchaîné les suites depuis 2005 et s’est progressivement imposé comme LE maître du genre, en couplant astucieusement déplacements furtifs à la « 3e personne » et tir en vue subjective, l’œil rivé dans la Barlow… Offrant une bonne dose d’infiltration et d’éliminations expéditives « musclées », la franchise « Sniper Elite » a su s’imposer parmi les blockbusters (AAA) et séduire des millions de gamers, en renforçant l’expérience avec quelques fioritures bienvenues. Dont le fait de suivre une balle mortelle du canon du fusil à lunette jusqu’au point d’impact sur la victime. Le tout agrémenté de l’effet « Bullet Time » qui avait fait sensation en 1999 dans le film « Matrix » des frères Wachowski et qui fut repris en 2001 dans les jeux vidéo « Max Payne » (3D Realms ). A cela s’ajoute l’affichage, façon « rayon X », les dommages corporels infligés par le projectile. Bref, un vrai carnage vidéoludique ! Le tout est provocant, avec en bonus un petit côté « Gore » assumé qui rappelle le jeu culte « Mortal Kombat » (Warner Bros). C’est donc avec ce passif sulfureux et un statut d’exutoire mature « PEGI 18 » que l’on retrouve notre héros, le soldat Karl Fairburne, qui évolue une fois de plus - seul contre d’innombrables nazis - derrière les lignes ennemies. Notez qu’en parallèle à ce 5e opus, les fans de la saga ont eu droit récemment au 4e « spin off », la fameuse série « Zombie Army » qui est la déclinaison horrifique des jeux de la saga « Sniper Elite ». Également réalisés par le studio Rebellion, ces 4 autres jeux reprennent le concept précédemment décrit - à l’identique -, mais à la sauce « zombies ». Mais revenons à « Sniper Elite 5 » qui est disponible depuis le 26 mai 2022 sur PC, PlayStation 4, PlaStation5, Xbox One et Xbox Series X|S. Testé par notre rédaction, à partir de la version PS5, voyons ensemble à quoi nous attendre ? Et quels sont les changements majeurs ? Car oui, entre le « Remastered » de "Sniper Elite V2" et les deux derniers volets « Next Gen », le concept semble immuable et commence à être éculé... Aussi, en découvrant ce 5e épisode, l’on peut, à force de zigouiller des hordes de soldats allemands, s'interroger sur le côté répétitif, … Les équipes de Rebellion ont-il su injecter un peu de sang neuf en 2022 ? C’est la question qui nous taraude…

Des évolutions, mais pas de révolution

Avant de décortiquer ce nouvel épisode, évoquons le pitch. Nous retrouvons notre héros Karl Fairburne envoyé en France, en 1944, à l’approche du "Jour J". Il a récemment rejoint une opération secrète des US Rangers qui vise à affaiblir les fortifications de l'Atlantikwall, le long de la côte bretonne. Avec l’aide de la Résistance française, il découvre qu’avec l'opération Kraken la guerre peut basculer en faveur des nazis. C’est donc à Karl qu’est confié le soin de découvrir - sur le terrain - ce que préparent exactement les forces de l’Axe et de tout faire pour mettre fin à cette dangereuse opération. Notamment, en mettant en échec Abelard Möller, le « cerveau » de ce plan machiavélique… C’est dans ce contexte que nous nous retrouvons immergés en vue à la troisième personne (façon TPS). Premier constat manette en main : les graphismes sont séduisants et l’on apprécie la fluidité à 60 fps sur notre PS5. Les décors en 3D sont vastes et plutôt détaillés. L’on retrouve l’approche de théâtre d’opération semi-ouverte. Notez aussi que les développeurs ont réalisé la topographie d’après des lieux bien réels qui ont été modélisés pour offrir un environnement plus « vivant » et « immersif ». Effectivement, cela se ressent et les reliefs sont intéressants pour jouer un “sniper”. Notamment lorsque l’on cherche à tirer profit des multiples points d’infiltration et d’extraction qu'offrent les décors. A l’usage, ce sentiment de « liberté » évoque un peu la saga « Hitman » (IO Interactive), où l’agent « 47 » dispose de multiples approches tactiques pour accomplir sa mission… D’autant plus que Karl peut, lui aussi, déplacer les corps de ses victimes et les cacher dans des caisses, afin d’être le plus furtif possible. Les fans de la franchise “Hitman” apprécieront le clin d’œil. Par ailleurs, en débutant ce 5e volet, on constate que nous évoluons, cette fois, beaucoup plus en « combat rapproché ». Notamment à l’intérieur des bâtiments ! Cela change notre vision du gameplay des 4 précédents épisodes où les tirs à longues distances étaient légions… Parmi les approches possibles, notre soldat peut évoluer discrètement au sol en rampant ou en se mettant accroupi. Il peut aussi profiter des hautes herbes pour se dissimuler et échapper aux nazis. Très pratique lorsqu'ils le traquent après l’avoir repéré par le bruit de ses tirs sans silencieux ! Pour s’adapter à toutes les situations, Karl dispose de divers fusils, d’automatiques, ou encore d’un pistolet. De quoi rebondir lorsque les combats se jouent en intérieur où sur de courtes distances. Les améliorations sont aussi de la partie et l’on apprécie de retrouver des mécanismes connus comme le fait de pouvoir faire exploser un véhicule en tirant sur son point faible… ainsi que les missions de sabotages avec des explosifs.

Carton plein !

La prise en main est intuitive et les commandes vite mémorisées (notamment grâce à la roue pour sélectionner les items). L’action reste le point fort du jeu et l’on aime le fait d’évoluer dans de vastes zones en 3D où l’on peut contourner les soldats ennemis… Techniquement, sans être spectaculaire, le rendu visuel reste honorable et fluide sur notre PS5. En revanche, la partie narrative est un peu « classique » pour qui connaît la saga. On aurait aimé davantage de panache et des personnages plus charismatiques. On regrette aussi que certains doublages peinent à convaincre. Reste que, dans l’ensemble, les développeurs avancent par - petites touches -, sans chercher à révolutionner la saga. Et cela se ressent dès la première mission. De ce fait, on apprécie les nouveaux décors et quelques ajustements. Ceux qui ont aimé les derniers épisodes ne seront pas déboussolés, mais pourraient regretter un manque de sang neuf. Pour notre part, nous aurions aimé plus d’audace et surtout que l’intelligence artificielle progresse. Car les nazis ne sont pas bien malins. Malgré ces bémols, l’expérience reste une réussite pour qui aime ce registre. Surtout vu le design des lieux inédit, et le fait de cultiver une certaine verticalité intéressante. L’infiltration est à l’honneur avec « Sniper Elite 5 », ce qui est un argument évident vu le manque de prétendants dans ce registre. Aussi, nous avons apprécié parcourir (de fond en comble) ses niveaux et profiter des différents degrés de difficulté. A ce propos, les « novices » comme les « fans de challenges » s’amuseront avec ce jeu qui fait le grand écart pour s’ouvrir à un maximum de joueurs. Car rappelons qu’en optant pour un mode de jeu difficile, vous aurez à composer avec la vitesse et le sens du vent ! Avec une dizaine d’heures pour terminer l’aventure (en attendant les DLC), le bilan est positif. Surtout que la rejouabilité est évidente à juger des innombrables possibilités offertes pour changer d’approche. Notez aussi que le mode « Invasion » est un plus indéniable. Si vous activez l’option, cela permet qu’un joueur en ligne incarne un soldat nazi dont l’objectif est de vous supprimer… Une innovation plaisante. En conclusion, nous évoluons en terrain connu, le tout est honorable pour qui aime ce type d’exutoire et les ajustements du gameplay en font un titre efficace.

Geek4Life
Graphismes : 16/20

Sans parvenir à nous méduser, les graphismes de « Sniper Elite 5 » sont plutôt immersifs et nous avons aimé la richesse des lieux intérieurs / extérieurs. La mise en scène est plutôt réussie et l’on aime le feeling façon TPS. Les fans vont immédiatement retrouver les ingrédients qui ont fait le succès de la série et, notamment, l’effet rayon X façon « Mortal Kombat ».

Gameplay & prise en main : 16/20

La base est bonne, mais l’on retrouve rapidement un sentiment de déjà vu (déjà joué). Nous aurions aimé un peu plus d’originalité. Néanmoins, manette en main, la recette reste redoutable. Surtout avec davantage d’infiltrations et les nombreuses situations qui nous « mettent la pression » (surtout si vous optez pour une difficulté accrue !). Les commandes sont intuitives et donc vite mémorisées. Le tout devrait faire mouche auprès de nombreux fans de jeux de guerre et d’action. Reste que même si le mode « Invasion » est un argument de poids, nous aurions tout de même aimé que l’IA progresse sérieusement avec ce 5e volet. En l’état, son comportement est encore perfectible. Dommage.

Musique et bruitages : 15/20

L’ambiance sonore est dans l’ensemble efficace, mais l’on regrette certains doublages et une trame scénaristique beaucoup trop convenue. L’opus dispose d’un scénario qui est surtout un prétexte à l’action et aux carnages avec votre redoutable fusil à lunette. Les musiques offrent également une ambiance propice à nous immerger sur le champ de bataille…

Durée de vie : 16/20

Avec une dizaine d’heures pour en venir à bout, le bilan est acceptable. Surtout que la rejouabilité est évidente étant donné les nombreuses possibilités qu’offre l’environnement. Le mode « Invasion » est une belle initiative et nous attendons maintenant l’arrivée des futurs DLC, sachant que la série en a fait une tradition. Bref, nul doute que les “snipers” vont vite l’adopter...

Note : 16/20

Sans chambouler ses fondamentaux, Sniper Elite 5 progresse par petites touches. On apprécie l’efficacité de son gameplay et le fait d’évoluer dans de vastes environnements semi-ouverts. Plus orienté infiltration que par le passé, la saga fait mouche avec ses combats au fusil à lunette, mais aussi en introduisant le mode « Invasion » qui ajoute une bonne dose de stress.

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
www.gamoniac.fr info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.insert-coin.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2022 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.